25/05/2015

Salon HeliRussia 2015 !

 

814.jpg

 

 

Moscou, pour la huitième année consécutive  le salon HeliRussia a ouvert ses portes ce weekend du 21 au 23 mai. Cette année HeliRussia ouvre avec une participation de 219 sociétés de 11 pays dont l’Allemagne, l’Autriche, la Biélorussie, l’Espagne, les Etats-Unis, la France, l Grande-Bretagne, l’Italie, LA Lituanie, LA République tchèque et La Russie.

 

 La Russie présente les Mi-8, Mi-2, Ka-226, Ansat et Afalina, AgustaWestland avec les AW109, AW139 et AW189, Airbus Helicopters est présent avec l’EC130 T2, l’EC155 et l’AS350 B3E, deux hélicoptères sont présent chez Robinson Helicopter avec le R44 et le R66), un Bell 505 est présenté en grande première par l’américain Bell Textron et pour terminer, on notera la présence  du  belge Dynali avec son H2S.

 

Le salon HeliRussia est le seul salon en Russie où les entreprises nationales et étrangères présentent les réalisations mondiales de toute la gamme des produits et services de l'industrie de l’hélicoptère, de la

conception à la production et à l'exploitation.

 

 

L’hélicoptère en plein développement en Russie:

 

 

b2cc1e85dd0a657986e1625f0a75f09a.jpg

 

 

 

La production nationale d'hélicoptères à partir de 2004 à l'heure actuelle, a augmenté de 3,5 fois en Russie. Et depuis 2009 a augmenté de 66%. Il n'y a aucune branche de l'ingénierie avec de tels niveaux élevés de

développement aujourd’hui en Russie. La Russie prépare la mise sur le marché les nouveaux hélicoptères polyvalents de type Ka-62 et Mi-38, Mi-171A2.

 

 

La Russie offre un marché en pleine extension, en ce qui concerne les hélicoptères, les fabricants étrangers l’on bien compris avec une importation en augmentation l’année dernière de près de 50% avec 145

hélicoptères. La flotte d’hélicoptères en Russie a

 augmenté de 355 aéronefs dont 314 hélicoptères de classe moyenne, 287 d'entre eux font partie de la production étrangère.

 

À l'heure actuelle, la flotte russe d'hélicoptères civils se compose principalement de machines de production domestiques. On recense 1’192 aéronefs à ce jour dans le pays.

 

 

333_jpg_1024x0_q85_watermark.png

 

 

 

Photos et informations: Salon HeliRussie 2015 @ Irina Sharovski pour avia

news.

24/05/2015

L’aéronavale russe en plein développement !

2307318.jpg

 

L’aéronavale russe est en pleine mutation, l’arrivée de nouveaux avions et projet d’un nouveau porte-avions vont profondément renforcer les capacités de la marine russe ces prochaines années.

 

Nouveaux aéronefs: 

 

Le Sukhoi SU-30SM a reçu l’approbation de la marine pour un approvisionnement à large taux de production. Selon l'amiral Chirkov, cette acquisition de SU-30SM est prévue dans le cadre d'un achat important qui comprend 21 nouveaux avions qui devront être livré d’ici 2020. Les SU-30SM se différencient des SU-30MKI indiens par leurs équipements entièrement russes, leur système d'identification "ami/ennemi" et par d’autres éléments. Pour développer cette version, Sukhoi profita de son expérience avec le programme SU-35 en ce qui concerne par exemple l’avionique. Tout comme la version MKI, le SM dispose de plans canard et de tuyères à poussée vectorielle couplées aux moteurs Saturn Lyulka AL-31Fl.

L’appareil dispose d’un radar à antenne à balayage électronique (AESA) de type Zhuk-AE du fabricant russe Phazotron. L’antenne en bande X permet de suivre 30 cibles aériennes en mode piste, pendant l’exploration et d’engager 6 cibles simultanément en mode attaque. L’avionique est également de dernière génération avec écrans multifonctions (EFIS), système de positionnement par satellite GLONASS et un nouveau système de communication sécurisé.

L’armement est multiple pour permettre l’engagement air-air et air-sol mais également air-surface. L’option de dissuasion nucléaire est également possible avec capacité de frappe d’interdiction et la suppression des défenses antiaériennes.

 

De plus, en parallèle à l’arrivée prochaine des SU-30SM, la marine russe est actuellement en cours d’introduction du MiG-29K/KUB, dont une vingtaine aéronefs sont prévu, dans le cadre d’un premier lot d’acquisition. Le MiG-19K/KUB est un appareil multi-rôles, destinés à assurer la maîtrise aérienne et à remplir différentes missions de combat de jour comme de nuit, dans toutes les conditions météorologiques et ceci depuis un porte-avions. Cette version navalisée du célèbre appareil russe, tant le monoplace «K» que le biplaces «KUB» font partie de la génération améliorée de la famille MIG-29.

Les MiG-29K/KUB sont basées sur les portes-avions dont le tonnage est de 28.000 tonnes, équipés de rampe de décollage et d'atterrissage d'arrêt.

Les MiG-29K/KUB dispose d’un radar multi-mode "pulse-Doppler" de type "Zhuk-ME" fabriqué par "Fazotron-INPI" Corporation. En comparaison avec les radars de la génération précédente, "Zhuk-ME" dispose d’un plus grand angle de balayage en azimut, offrant une portée de détection deux fois plus longue. Par la suite, les MIG-29K/KUB devraient recevoir le radar «Zhuk-AE» doté d’une antenne à balayage électronique (AESA). Les MiG-29K/KUB sont équipés d’un canal IRST et d’un système de désignation laser d’illumination pour cibles terrestres.

 

4036014373.jpg

 

Projet d’un porte-avions nucléaire : 

 

La marine russe prévoit par ailleurs, de lancer un nouveau projet concernant un porte-avions nucléaire de nouvelle génération, connu sous le nom de projet 23000E Chtorm (Tempête). Selon les premières informations disponibles, le futur porte-avions russe sera long de 330 m, large de 40 m, pour un déplacement d'eau de 90.000 à 100.000 tonnes et une vitesse maximale de 30 nœuds (vitesse de croisière de 20 nœuds). Son tirant d'eau serait de 11 mètres. Son équipage comprendra entre 4.000 et 5.000 personnes. Le bâtiment doit pouvoir embarquer

entre 80 et 90 aéronefs (avions et hélicoptères), dont des MiG-29K SU-30SM, hélicoptères Ka-27 & Ka-52K.

 

 

Photos : 1 Sukhoi Su-30SM @ Svido Stanislav 2 MiG-29K @ Marine russe 

Première étape opérationnelle pour les NH90 belges !

ORB_7320.JPG

 

 

Les hélicoptères NHIndustries NH90 belges ont atteint la capacité opérationnelle initiale.

Le chef de la Composante Air, le Major Général Frederik Vansina, a déclaré le 18e Escadron de Beauvechain, prêt pour les opérations dans un environnement non hostile. Cela comprend la capacité de transporter des unités terrestres et de l'équipement lourd pouvant peser jusqu'à quatre tonnes et pour effectuer des évacuations.

 

La pleine capacité opérationnelle, y compris le vol dans un environnement hostile devrait être atteint à la fin de 2016. 

 

La Belgique a commandé un total de huit NH90 : quatre dans la variante TTH, et quatre NFH. Les TTH seront utilisées par les forces armées belges pour des missions de transport aérien, les opérations de maintien de la paix, le travail de secours aux sinistrés, et des missions humanitaires. Les quatre NFH dont la livraison est encore en cours remplaceront les vieux  Sikorsky S-3 Sea-King dans les missions de sauvetage (SAR)  et effectueront des tâches de soutien maritime pour les frégates de de classe M.

 

Photo: NH90 TTH belges @ Armée belge

 

 

Transaero réceptionne son B737-800NG!

boeing, transaero, b737-800 next generation, infos aviation

 

Moscou,  Boeing a livrés le exemplaire du B737-800 « Next Génération » destiné à Transaero. L'avion, arborant une nouvelle livrée, est arrivé à l'aéroport Domodedovo de Moscou.

Le plus récent des « 737 » reçu par Transaero 737  est doté d’un radôme "bosse" reconnaissable sur le dessus du fuselage juste derrière les ailes. Le radôme en forme de dôme couvre un système d'antenne satellite en bande Ku qui permet la connectivité des passagers à haut débit partout dans le monde, même sur les océans. La gamme en bande Ku des fréquences micro-ondes est utilisé principalement pour les communications par satellite.

Aujourd'hui, Transaero est la deuxième compagnie aérienne en Russie et exploite B737, B747, B767 et B777.

 

 

Photo: B737-800 NG Transaero @ Boeing

23/05/2015

Vol inaugural pour le S-97 « Raider »!

RAIDER_Press3.jpg

 

 

West Palm Beach, Sikorsky a réussi le vol inaugural du S-97 « Raider »en Floride. Ce premier vol ouvre la voie à une série d’essais  et de démonstration tout au long de l'année pour  l’hélicoptère à grande vitesse.

 

Le pilote en chef Bill Fell et le co-pilote Kevin Bredenbeck ont terminé trois décollages et atterrissages au cours de la sortie d'une heure et évalué la manipulation du S-97 dans les quatre directions à des vitesses allant jusqu'à 10kt.

 

Le S-97 « Raider » avec son rotor coaxial rigide  va être testé à des vitesse jusqu'à 220kt - soit environ 50 kt plus vite que la limite de vitesse de la plupart des hélicoptères classiques.

 

 

Le Sikorsky S-07 « Raider » :


2373688540.png


 

Le «Raider» est basé sur la technologie du X-2 développé par Sikorsky à la fin des années 2000. Le démonstrateur X-2 est une plate-forme de 5’000 livres, alors que le «Raider» est d'environ 11’000  livres et permettra d’emporter jusqu’à six soldats en mode assaut. En mode reconnaissance, cet espace pourrait être utilisé pour l'équipement supplémentaire ou des munitions avec 2 pilotes et réservoirs de carburant auxiliaire. Outre, sa vitesse maximale presque deux fois supérieure, à 250 nœuds, le S-97 sera plus manœuvrable et aura une signature acoustique plus faible qu’un hélicoptère standard.

Le principe des rotors contra-rotatifs coaxiaux et hélice propulsive offrent des vitesses de croisière allant jusqu'à 250 kt (253 mph), plus du double de la vitesse des hélicoptères classiques, selon Sikorsky. Le S-97 est propulsé par un moteur General Electric YT706, une variante du CT7. 

Pour Sikorsky, ces attributs permettront au S-97 d’égaler ou dépasser les exigences de l’US Army pour son prochain hélicoptère léger polyvalent, car celui-ci, sera en plus, très performant dans les opérations à haute altitude qui posent problème aux hélicoptères légers actuels.

 

554744630.jpg

 

 

Photos: 1 Premier vol pour le S-97  2 le Roll-Out @ Sikorsky