06/04/2015

UH-60M supplémentaires pour le Mexique !

Sikorsky_UH-60M_Black_Hawk,_Mexico_-_Navy_JP7602302.jpg

 

Le Mexique va commander quatre hélicoptères Sikorsky UH-60M « Black Hawk » supplémentaires pour venir équiper la marine mexicaine en 2015.L’information a été confirmée par la division des acquisitions du ministère de la Marine (SEMAR). 

 

Le Mexique exploite actuellement trois UH-60M « Black-Hawk » qui ont été donnés par les États-Unis grâce à l'Initiative Merida en 2011 pour 110 millions de dollars. Huit autres sont actuellement en commande.

 

Le programme d'acquisition stipule que le SEMAR doit se procurer un maximum de cinq UH-60M pour être utilisé pour la recherche et sauvetage (SAR) et sept qui seront utilisés comme hélicoptères polyvalents, afin de soutenir la marines et les opérations des forces spéciales.

 

Un première commande de 2014:

 

Cette nouvelle commande fait suite celle passée en 2014 par le Mexique, pour 18 hélicoptères Sikorsky UH-60M pour un montant évalué à 680 millions de dollars. Elle comprend les équipements associés ainsi que la formation et le soutien logistique.

 

Le Sikorsky UH-60M sélectionné pour le Mexique : 

 

Les hélicoptères Sikorsky UH-60M «Black-Hawk» mexicains reprennent la motorisation de type General-Electric T-700-701D et recevront des équipements standards en service dans l’armée américaine avec par exemple : les systèmes de navigation GPS/INS embarqués, deux mitrailleuses M134 de 7,62 mm, un  systèmes de planification de mission de type AN/AVS-9 et des lunettes de vision nocturne. En matière de communication, les radios Rockwell Collin AN/ARC-210 et RT- 8100 équiperont les appareils.

 

L’UH-60M est déjà en service dans la Marine mexicaine avec trois hélicoptères livrés en août 2011. Ces appareils ont été remis par l’US Northern Command dans le cadre de l’Initiative Merida, qui est conçue pour aider les forces mexicaines dans leur lutte contre les cartels de la drogue et d’autres activités criminelles organisées. La police dispose également de 3 UH-60M livrés en 2011.

 

3037263453.jpg

 

 

Photos : 1 UH-60M Black-Hawk aux couleurs de la marine mexicaine 2 Cockpit @ Sikorsky

05/04/2015

Jambojet met en service le Q400 !

jambojet-com-dac-aviation-dhc-8-400-grdkenya-airport-authoritylr.jpg

 

La compagnie Jambojet Limited (« Jambojet ») basée à Nairobi, au Kenya, a inauguré trois nouvelles destinations de la région côtière du Kenya, Lamu, Malindi et Ukunda de sa base de l’aéroport international Jomo-Kenyatta avec l’entrée en service du Q400.

 

Jambojet, filiale de Kenya Airlines, s’est joint à plus d’une cinquantaine de propriétaires et d’exploitants d’avions Q400 dans le monde entier. Ce transporteur aérien est le deuxième nouvel exploitant à avoir adopté l’avion Q400 en Afrique en 2015, devenant le 19e membre de la famille sur le continent.

 

Le Q400 : 

 

Optimisé pour les opérations court-courriers et pouvant accueillir jusqu’à 86 passagers, l’avion Q400 est un grand biturbopropulseur rapide, silencieux et écoénergétique. Il offre un bon équilibre entre le confort des passagers et les caractéristiques économiques d’exploitation, avec une empreinte environnementale réduite.

L’avion Q400 est le biturbopropulseur de dernière génération le plus rapide, offrant à la fois la vitesse d’un avion à réaction et l’efficacité carburant d’un avion turbopropulsé. Ses caractéristiques économiques et sa polyvalence opérationnelle permettent aux sociétés aériennes de le déployer de façon rentable de diverses façons pour desservir des liaisons court-courriers typiques d’avions turbopropulsés, ainsi que des marchés moyen-courriers d’avions à réaction.

Bombardier a maintenant reçu des commandes fermes d’un total de 538 avions Q400. Dans le monde entier, les avions Q400 ont transporté plus de 355 millions de passagers et accumulé plus de 5,7 millions d’heures de vol et plus de 6,1 millions de décollages et atterrissages. Le programme d’avions Q400 et Q400 NextGen touche plus d’une cinquantaine de clients et exploitants dans près d’une quarantaine de pays sur six continents.

 

 

Photo : Q400 de Jambojet @ Jambojet

04/04/2015

Nishi NIPPON AIRLINES reçoit son Bell 412EP !

bellhelicopter_image.jpg

 

 

Tokyo, Japon Bell Helicopter, a annoncé la livraison d'un Bell 412EP destiné à  Nishi Nippon Airlines Co., Ltd. La vente et la livraison sont la première menée par le nouveau bureau de Bell Helicopter à Tokyo. Une cérémonie de livraison a eu lieu à l'usine du client près de l'aéroport de Fukuoka.

 

Le Bell 412 :

 

Le Bell 412 est un hélicoptère léger biturbine, muni d’un rotor principal quadripale et d’un rotor de queue bipale, d’un train d’atterrissage constitué de patins et pouvant transporter jusqu’à 14 passagers. Vers la fin des années 1970, Bell Helicopter décide de moderniser son Bell 212 et de le munir d’un rotor principal quadripale et de plus faible diamètre, afin d’augmenter ses performances. Deux Bell 212 sont modifiés et reçoivent le nouveau rotor, muni de quatre pales en matériaux composites. Le premier vol est effectué en août 1979 et la certification est obtenue en janvier 1981. Directement dérivé du Bell 212, il en garde la cellule robuste et les caractéristiques générales. Le poste de pilotage est équipé de deux sièges anti-crash. La cabine, d’un volume de 6,23 m3, permet de transporter jusqu’à 13 passagers. Les sièges facilement démontables permettent l’emport de fret ou de deux civières en cas de transport sanitaire. Il est toutefois possible, en cas d’urgence, de transporter jusqu’à six blessés sur civières. L’accès à la cabine est facilité par une porte de 2,34 m de large de chaque côté de l’appareil. De plus, ces portes sont largables en cas de nécessité. Un compartiment à bagage de 0,8 0m3, dans la poutre de queue, permet d’emporter jusqu’à 180 kg de matériel. Les turbines sont des Pratt & Whitney PT6T-3B-1 de 671 kW (912 cv) chacune. La capacité totale en carburant est de 1250 L, contenus dans sept réservoirs auto-étanches. Un réservoir de carburant auxiliaire de 620 L peut être emporté, portant la distance franchissable à 980 km.  Un pilote automatique trois axes diminue la charge de l’équipage, lui permettant de mieux se concentrer sur sa mission. Un radar météorologique et un altimètre radar permettent également de faciliter le vol.

Le modèle EP (Enhanced Performance) dispose d’un système de vol automatique numérique et des turbines PT6T-3D. Depuis 2013, le Bell 412EP possède un cockpit avec affichage numérique semblable à celui du Bell 429, comportant des écrans multifonctions tactiles. Il est motorisé par des turbines Pratt & Whitney PT6T-9 "Twin Pac».

 

Nishi Nippon Airlines : 

 

Fondée en 1953, Nishi Nippon Airlines Co., Ltd est une organisation de transport générale de fret aérien et des services de transport aérien non réguliers. Nishi Nippon Airlines Co., Ltd a commencé à fonctionner en 1956 avec des hélicoptères Bell, notamment le Bell 47G. Leur nouvel appareil Bell 412EP effectuera des missions de services publics pour l'électricité et sera ajouté à la flotte existante de Bell Helicopter.

 

241098656.jpg

 

 

Potos : 1 le Bell 412EP de Nishi Nippon Airlines 2 Cockpit @ Bell Helicopter

Arik Air met en service le CRJ1000 NG !

original.jpg

 

Bombardier Avions commerciaux a annoncé qu’Arik Air, de Lagos, au Nigeria, a mis en service en Afrique de l’Ouest le tout premier avion CRJ1000 NextGen au monde en configuration biclasse avec une classe affaires dotée de rangées de trois. Arik Air utilisera l’avion CRJ1000 NextGen pour accroître son réseau de service sur ses liaisons d’affaires les plus populaires en Afrique de l’Ouest.

 

« Configuré pour offrir le meilleur confort en vol et le plus beau style pour ses passagers, avec 10 places en classe affaires en configuration trois sièges de front ainsi que 81 places en classe économie, l’avion CRJ1000 NextGen procure également un degré élevé de souplesse opérationnelle pour améliorer notre service, ainsi qu’une empreinte environnementale réduite pour la promotion d’une aviation plus verte et plus écoresponsable », a indiqué Dr. Michael Arumemi‑Ikhide, président et directeur général du groupe Arik Air. 

 

Le  CRJ NextGen : 

 

Optimisés pour les liaisons régionales moyen-courriers, les avions « NextGen » offrent les de très bonnes caractéristiques économiques de leur catégorie et constituent une référence en matière de faible consommation de carburant et des plus faibles coûts d’exploitation, ils offrent également une fiabilité éprouvée, des éléments communs d’un appareil à l’autre au sein d’une flotte et un confort amélioré pour les passagers.

 

Arik Air :


Arik Air est le plus important transporteur aérien du Nigeria et de l’Afrique de l’Ouest, exploite des vols principalement à partir de deux plaques tournantes, l’aéroport Murtala‑Mohammed de Lagos et l’aéroport international Nnamdi‑Azikiwe d’Abuja.

Arik Air exploite également quatre avions CRJ900 et quatre avions Q400 NextGen.

Elle dessert actuellement 20 destinations au Nigeria, ainsi qu’à Accra (Ghana), Banjul (Gambie), Dakar (Sénégal), Freetown (Sierra Leone), Monrovia (Liberia) et Douala (Cameroun), Luanda (Angola), Kinshasa (République démocratique du Congo), Londres‑Heathrow (Royaume‑Uni), Johannesburg (Afrique du Sud) et New York‑JFK (États‑Unis). Exploitant un nombre combiné de quelques 120 vols quotidiens à partir de ses plaques tournantes de Lagos et d’Abuja, ce transporteur a été l’une des sociétés aériennes d’Afrique qui a connu la croissance la plus rapide depuis quatre ans.

 

 

 

Photo: CRJ1000 NG d’Arik Air @ Bombardier

03/04/2015

Nouveaux C-130J pour l’USAF !

MP15-0456 C-130 5765 Delivery.jpg

 

Marietta, deux variantes du Lockheed-Martin C-130J «  Super Hercules »  ont été livrées à l’US Air Force.

 

Le 19 mars, une équipe de l’US Air Force a pris livraison et transporté une version MC-130J « Commando II » ravitailleur pour les opérations spéciales, qui a rejoint le groupe des opérations spéciales du 353e « Special Operations Command Air Force » à la base aérienne de Kadena, Japon.

 

Puis le 24 mars, une autre équipe de l’US Air Force a réceptionné un HC-130J « King II » de récupération de personnel qui est attribué au 347e « Rescue Group Air Combat Command » qui opère depuis les installations de Moody Air Force Base, en Géorgie.

 

Le  C-130J «Super Hercules» :

 

Le C-130J «Super Hercules» est la version la plus avancée du célèbre  C-130 cargo,  il incorpore une technologie de pointe pour réduire les besoins en personnel, de fonctionnement de soutien avec des coûts de cycle de vie plus actuel que pour les anciens C-130. Le modèle dispose également d'une maniabilité accrue et une manutention plus courtes. Il est doté des nouveaux moteurs Rolls-Royce Allison AE 2100D3 dotés d’hélices à six pales. 

Du point de vue de l’extérieur, le C-130J semble n’être qu’une version allongée du célèbre Hercules, cependant, il est équipé d’un poste de pilotage informatisé permettant de réduire le nombre de pilotes à deux. Il a une capacité de 26.000 kg de carburant et il est configuré pour recevoir des réservoirs additionnels de 11.000kg de carburant.

La version « Commando II »  effectue les missions de ravitaillement clandestines pour les hélicoptères en missions d’opérations spéciales. Le MC-130J vole principalement de nuit pour réduire la probabilité d’être repéré et intercepté. Sa mission secondaire comprend aussi le largage de tracts. Il doit se déployer rapidement pour exécuter par tous les temps des missions de récupération sur des aérodromes rudimentaires ou en territoire hostile. L’appareil effectue également des opérations d’aide humanitaire, la réponse aux catastrophes, l’évacuation sanitaire aérienne et les opérations d’évacuation de non-combattants.

 

 

5763.jpg

 

Photos : Très similaires, les deux modèles de 130J @ Lockheed-Matin/Andrew MacMurtrie