14/10/2014

L’AH-64E Apache bientôt compatible pour la Marine !

AH-64 Mk1_006.jpg

 

 

Boeing prépare des mises à jour destinées à l’hélicoptère de combat AH-64E «Apache» qui lui permettront prochainement de mener des opérations conjointes avec la Marine. On parle de capacités anti-navires notamment et d’évolution à partir de bâtiments de surface.

 

 Mises à jour : 

 

Parmi les mises à jour prévues, le radar de contrôle de tir de l'AH-64E sera amélioré pour fonctionner dans l'environnement à proximité de la côte dans un premier temps, puis en pleine mer.

Selon Boeing, les premiers travaux d’adaptation concernent le radar et sa bande passante. Celle-ci doit pouvoir détecter de petits et grands navires et ceci quelques soit les conditions en mer. De plus, l’AH-64E devra être capable de fonctionner en binôme avec drones de la Navy. 

 

Une première série campagne d’évaluation est prévue pour mars 2017.

 

Essais sur bâtiments de surface : 


rimpac_06.jpg


 

Ces dernières semaines, le 1er bataillon de reconnaissance du 25e régiment d’aviation de Fort Carson au Colorado a effectué des vols de qualification depuis le pont du navire d'assaut amphibie USS Peleliu au large des côtes d'Hawaï. Il s’agissait d’une première pour les Ah-64E «Apache». Ceux-ci ont effectuée plusieurs centaines d’appontages.

 

Le Boeing AH-64E «Apache» BlockIII:


386201533.jpg


 

L’ AH-64E «Apache» offre plusieurs améliorations, y compris une plus grande puissance en ce qui concerne la motorisation. Il est doté de nouvelles pales en composites. Il dispose d’une avionique et d’un système d’arme amélioré. L’appareil dispose d’une meilleure interopérabilité avec les systèmes aériens sans pilote (Drones) et ceci grâce à une mise en réseau du système (Net Centric Warfare). L’AH-64E comprend une nouvelle architecture de communication de type JTRS (Joint Tactical Radio System), de nouvelles commandes électriques, le nouveau radar de contrôle de tir Longbow block III. L’appareil dispose également d’une capacité en réseau permettant une connectivité avec l’ensemble des moyens aérien et terrestre. Question maintenance, les systèmes permettent une diminution des charges notamment en engagement.

 

 

Photos : 1 & 2 AH-64E sur l’USS Peleliu @ USN 3 AH-64E Apache Block III @ Boeing


21:05 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, ah-64e apache, apache block3, us navy |  Facebook | |

13/10/2014

Russie, nouveau lot de Su-35 & Su-30M2 !

Su-35S-KnAAPO-2P-9S.jpg

 

 

Moscou, le group Irkout a remis nouveau un lot de Sukhoi Su-35 et Su-30M2 au ministère de la Défense. La cérémonie de transfert qui a lieu à l'aéroport de la succursale de la Société Sukhoi au sein des installations de Komsomolsk-sur-Amour.

 

Ce nouveau lot fait partie d’une commande effectuée en 2011 dans le cadre de la modernisation profonde de l'armée de l'air russe.

 

 

Le Sukhoi Su-35 : 


211418794.jpg


 

Le Su-35 est un appareil de la génération 4++.  Les caractéristiques de l'avion comprennent une nouvelle avionique numérique avec fusion des données, un nouveau réseau d'antennes radar progressive avec une longue portée de détection et de cibles aériennes. Son noyau est le système de gestion de l'information (SGI), qui intègre les sous-systèmes fonctionnels, logiques, d'information et de logiciels en un complexe unique qui assure l'interaction entre l'équipage et l'équipement. L'IMS comprend deux ordinateurs centraux numériques, dispositifs de commutation et de l'information. Le pilote dispose de deux écrans MFI affichage multi-fonctions de 9x12 pouces et une résolution de 1400x1050 pixels.

Le noyau du Su-35 dispose de deux doubles radars en bande X en réseau, à antennes progressives Irbis-E, soit un N-12 à l’avant et un N-011 dans la queue arrière. A l’avant le N-12 est monté sur une unité de commande hydraulique à deux étapes (en azimut et en rouleau). Le dispositif d'antenne scanne par un faisceau électronique dans l'azimut et l'angle d'élévation dans les secteurs non inférieure à 60°. L'unité d'entraînement en deux étapes électro-hydraulique tourne en outre l'antenne par des moyens mécaniques à 60 ° en azimut et 120 ° en roulis. Ainsi, en utilisant la commande électronique et mécanique tour supplémentaire de l'antenne, l'angle de braquage maximal du faisceau peut atteindre 120 °. Le radar Irbis-E détecte les cibles aériennes jusqu’à une portée maximale de 400 km. Le tout avec une nouvelle génération d'optique frontale.

La durée de vie de la cellule est de 6’000 heures de vol, soit un cycle de vie de 30 années d'exploitation. La durée de vie assignée des moteurs AL-117S dérivé de l’AL-31F avec poussée vectorielle est de 4’000 heures.

 

 

Le Sukhoi Su-30M2: 


2056962.jpg


 

 

Su-30M2 est conçu pour la supériorité aérienne à longue distance. Les principales caractéristiques du Su-30M2 comprennent un système de contrôle des armes modifiés avec des fonctionnalités avancées pour détruire des cibles terrestres et maritimes, un nouveau système d'affichage de poste de pilotage avec à écrans couleurs multifonctions. L’avion dispose de systèmes de communication et de navigation améliorées.

En matière d’armement. Le système de contrôle des armes du Su-30M2 permet la détection, le suivi et la destruction des cibles aériennes, terrestres et maritimes avec des armes antiaériennes dans toutes les conditions météorologiques, de jour et de nuit. 

La masse maximale au décollage est portée jusqu’à 34,5 tonnes en renforçant la cellule et le train d’atterrissage. Toute la gamme d’armements russes air-air et air-surface peut être emportée sous 12 points d’emport. L’avion dispose du nouveau radar N011M Bars de type AESA couplé à l’optronique frontale OLS-30 (90 km de portée maxi). Le Su-30M2 dispose de la liaison de données Spektr et du viseur de casque Sura-K. L’avion est doté des moteurs AL-31F.

 

 

60 avions prévu en 2015:

 

L’année prochaine sonnera comme l’année de tous les record pour Irkout, qui livrera un total de 60 avions à l’aviation russe. Ce chiffre comprendra 30 avions provenant des modèles Sukhoi Su-34 et Sukhoi Su-30SM & Su-30M2. Par ailleurs, se sont pas moins de 30 Yakovlev Yak-130 qui seront livrés pour modernisés les centres de formations de pilotes russes.


1*mkNNIuA_cBXIm8T3C4oBAw.jpeg


 

Photos : 1 Sukhoi Su-35 2 Cockpit Su-35 @Irkout 3 Su-30M2 @ Max Briansky

 

 

22:06 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : aviation russe, russie, sukhoi, su-35, su-30m2 |  Facebook | |

Garuda commande 50 B737-800MAX !

GIA 737 MAX.jpg

 

Seattle, Garuda Indonesia a annoncé une commande de 50 B737-800 «MAX» évaluée à près de 4,9 milliards de dollars au prix catalogue du constrcuteur. Le porte-drapeau de l'Indonésie va acheter 46 B737-800 «MAX»  va convertir les commandes les commandes existantes pour quatre B737-800 NG en version «MAX».

 

"Le B737-800 MAX représente un avenir efficace et prometteur pour Garuda Indonesia", a déclaré Emirsyah Satar, président-directeur général, de Garuda Indonesia. "Cette commande permet de poursuivre notre engagement à offrir à la population de l'Indonésie et d'Asie du Sud-Est des voyage de qualité».

 

Le B737 MAX :

 

Le B737 «MAX» sera 13 % plus économe en carburant que les plus performants des monocouloirs actuels avec un coût opérationnel par siège inférieur de 8 % par rapport à son futur concurrent. La configuration inclut les nouveaux moteurs LEAP-1B de CFM International qui sont optimisés pour la famille «MAX», un cône arrière redessiné et les nouvelles ailettes dites « Advanced Technology Winglet » conçues par Boeing pour réduire la consommation de carburant. Parmi les autres modifications intégrées figurent des améliorations apportées aux écrans du poste de pilotage, au système de prélèvement d’air et au système de commande de vol.

 Par ailleurs, le B737 MAX profitera des progrès accomplis dans le domaine de la connectivité. « Nous mettons tout en œuvre pour améliorer la connectivité du «737» et le B737 «MAX» offrira à ses clients la possibilité d’utiliser des données en temps réel pour prendre en cours de vol des décisions opérationnelles concernant la maintenance au sol. 


La famille B737 "MAX" comprend le B737-700 «MAX», le B737-800 «MAX» et le B737-900 «MAX», trois appareils qui occuperont le marché des monocouloirs de 100 à plus de 200 sièges. Le B737 «MAX » se caractérisera par un rayon d’action supérieur à celui de la famille B737 NG, avec une autonomie de 6’482 km (3’500 milles nautiques), soit 741 à 1’000 km de plus que le B737 NG. La première livraison du B737-900 «MAX» est prévue en 2018, suivie par la première livraison du B737-700 «MAX » en 2019.

 

 

Photo: Image de synthèse du futur B737-800MAX de Garuda@ Boeing


11:00 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, b737-800 max, b737 max, garuda airlines |  Facebook | |

12/10/2014

Entrée en service du M346 en Israël !

1008297542.jpg

 

 

La semaine dernière, l’école des pilotes de l’Armée de l’Air israélienne a débuté les premières formations avec le nouvel avion école de type Alenia-Aermacchi M-346 “Lavi”. 

L’Armée de l’Air israélienne vient de recevoir les trois premiers exemplaires du M-346, cet avion est destiné à la formation des pilotes à la sortie de l’Académie de Pilotage, afin de faciliter leur conversion sur les avions de chasse F-16iI ou F-15.

 

Comme le confie le commandant A., qui est commandant adjoint de l’escadrille d’entraînement sur “Lavi”, “cet avion est une révolution pour l’Armée de l’Air israélienne. Ses caractéristiques en vol sont très proches de celles du F-16I et du F-15. Nous allons pouvoir montrer aux élèves les manoeuvres possibles sur leur futur appareil, et raccourcir ainsi leur temps de formation et d’adaptation.”

 

Entré en service du simulateur :

 

En parallèle avec la nouvelle monture, un simulateur vient compléter le système de formation. Le simulateur du “Lavi” utilise les toutes dernières technologies de pointe en matière de logiciel et de matériel afin de reproduire exactement la façon dont l’avion se comporte en vol, tout en reproduisant les bruits environnants, comme celui des réacteurs et du vent.

L’épreuve sur simulateur est l’étape-clé de la formation théorique, car c’est là que les pilotes vont tester ce qu’ils ont appris avant de voler sur le “Lavi. 


M-346-LAVI_680-1.jpg


 

M-346 «Lavi» : 

 

En israël, le M-346 prend la dénomination de «Lavi» (lion en hébreu) en mémoire du chasseur développé par Israel Aircraft Industries basé sur le F-16, mais doté de la géométrie du Saab J-37 Viggen suédois. Cet avion pourtant en avance sur son temps (qui intéressa la Suisse à l’époque) ne fut jamais produit sous la pression des Etats-Unis.

Israël a passé commande pour 30 M-346 «Lavi» en remplacement des actuels Douglas TA-4 2 «Skyhawk». Ces appareils viendront compléter la formation des pilotes qui débutent sur HawkerBeechraft T-6 Texan II.

 

Le M-346 :

 

L'AleniaAermacchi M-346 se présente comme un monoplan à aile delta construit essentiellement en alliage d’aluminium. L’empennage horizontal est entièrement mobile et l’appareil, biplace en tandem, repose sur un train d’atterrissage tricycle. Les deux Honeywell/ITEC F124-GA-200 de 2’880 kgp sont produits sous licence par Fiat-Avio. Le M-346 dispose d’un groupe auxiliaire de démarrage (APU) MicroturboRubis. Le cockpit est pressurisé et climatisé sous une verrière articulée à droite, doté de sièges éjectables « Zero-Zero » Martin-Baker Mk16D. Il dispose également d’un système embarqué de génération d’oxygène (OBOGS) éliminant le besoin de bouteilles, d’écrans multi-fonctions et d’un affichage HUD (Head Up Display), d’un équipement digital Fly-by-Wire programmable en fonction du niveau de l’élève ou simulant différents types d’avions. Un équipement de navigation à longue distance est prévu, ainsi que 3 points sous chaque aile pour une capacité de 1 800 kg et des rails en bout d’aile pour missiles air-air. Un bidon largable peut être emporté sous chaque aile, un bidon de convoyage sous le fuselage, et une perche de ravitaillement en vol est prévue en option.


AJR_0687.jpg


 

 

Photos : les premiers M-346 Lavi @ Aviation israélienne


11/10/2014

Embraer livre le premier Legacy 500!

01-Legacy500.jpg

 

São José dos Campos, l’avionneur brésilien Embraer vient de livrer le premier exemplaire de son biréacteurs d'affaires Legacy 500 à son client de lancement au Brésil. Embraer s'est par ailleurs engagé à augmenter la production en commençant par six avions cette année. En 2016, la société envisage d'ouvrir une seconde ligne de production à Melbourne, en Floride.

 

Deux années de retard : 

 

Pour Embraer, cette livraison sonne comme une libération, en effet, le programme Legacy 500 avait pris un important retard, en particulier à cause de la mise au point des commandes de vol de type «fly-by-wire» développées par Parker Aerospace. Ces commandes remplacent l’ancien système utilisé jusqu’ici par Embraer à liaisons mécaniques. 


1995122296.jpg


 

 

Le Legacy 500: 

 

Le Legacy 500 est un jet privé de taille moyenne pouvant s’accommoder jusqu’à 12 passagers.  Ses principaux concurrents sont le Bombardier Learjet 85, Le Hawker Beechcraft 900XP, le Gulfstream G150 et le Cessna Citation Sovereign.

Le Legacy 500 peut donc accueillir jusqu'à 12 passagers dans une cabine stand-up de 6 pieds (1,82 mètres) de plafond et un plancher plat. La conception de la cabine comprend quatre sièges inclinables (totalement plat), les sièges «Premium» sont disponibles avec repose-jambes, appui-tête avec des ailes flexibles, actionnée électriquement et support lombaire, système de  massages et des systèmes de chauffage qui sont uniques dans cette catégorie pour le passagers. 


2399641877.jpg


L’avion dispose en outre d’un système de pressurisation cabine à altitude faible soit 6’000 pieds conçu par Honeywell ® Select Management System qui permet une meilleure adaptation au vol et diminue la fatigue lors des voyages. L'avion est propulsé par deux moteurs à double flux Honeywell HTF7500E, chacun produisant £ 6540 de poussée au décollage. Ils permettent à l'avion de voler à une vitesse de croisière rapide de Mach 0,82, et de couvrir 5’600 km (3.000 miles nautiques) avec quatre passagers, soit de Moscou à New Dehli ou de Zürich à Dubaï. L’avion dispose d’une avionique Rockwell Collins Pro Line Fusion ® Flight Deck intégré. Le prix est d’environ 18 500 000 $US en fonction de l’aménagement du client.


DSC_3843.jpg


 

 

Photos : 1 Le premier Legacy 500 2 Cockpit 3 Intérieur @ Embraer 4 Au salon EBACE @ P.Kümmerling