03/10/2015

CityJet opte pour le CRJ900 !

original.jpeg

 

Bombardier Avions commerciaux a accueilli CityJet (CityJet), dont le siège social est situé à Dublin, au sein de la famille des exploitants d’avions CRJ Series de Bombardier suivant la confirmation qu’elle exploitera des avions CRJ900 dans le réseau de la société suédoise Scandinavian Airlines (SAS). CityJet acquerra ces avions d’un client de Bombardier qui a signé une entente d’achat ferme portant sur huit avions CRJ900 et pris des options sur six autres. Ce client préfère garder l’anonymat pour le moment.

Au prix courant de l’avion CRJ900, la commande ferme signée par Bombardier et ce client est estimée à 369 millions $ US. Cette valeur pourrait passer à 651 millions $ US si toutes les options sont exercées.

« La rentabilité et l’expansion à long terme de notre société aérienne repose sur l’ajout d’appareils modernes et écoénergétiques à notre flotte. Le biréacteur de ligne CRJ900, avec ses plus faibles coûts d’exploitation, sa souplesse opérationnelle exceptionnelle et ses commodités améliorées en cabine ont été des facteurs clé dans l’acceptation de notre appel d’offres pour notre nouveau contrat avec SAS », a déclaré Pat Byrne, président exécutif du conseil d’administration de CityJet. « En tant qu’exploitant régional de longue date de certaines des meilleures sociétés aériennes d’Europe, nous sommes heureux d’ajouter SAS à notre liste de clients distingués. »

CityJet
 :

CityJet est une société aérienne irlandaise dont le siège social est situé près de l’aéroport de Dublin à Swords, mais dont la base principale est à l’aéroport London City (LCY). CityJet possède actuellement une flotte de 18 avions RJ85 qu’elle exploite sous son propre code WX ainsi qu’un contrat historique d’avions, d’équipages, de maintenance et d’assurance (ACMI) pour Air France.

CityJet appartenait à Air France jusqu’en avril 2014 et était exploitée seulement pour soutenir l’alimentation d’Air France en passagers. Depuis, la société aérienne a renforcé sa position dans son réseau de liaisons sous sa propre marque à LCY où elle détient 30 % des créneaux.

Au cours des neuf derniers mois, CityJet a mis en place les bonnes personnes et les bonnes infrastructures, et son équipe de direction estime ainsi qu’elle possède désormais la plateforme stable qui lui permettra de mettre en œuvre sa stratégie, qui est de renforcer sa position à LCY, de développer d’autres créneaux et d’accroître ses activités ACMI au-delà de son contrat avec Air France. Le contrat avec SAS représente le premier pas important dans cette direction.

 

Photo : Bombardier CRJ900 aux couleurs de CityJet SAS @ Bombardier Aviation

 

02/10/2015

Le premier G550 « EITAM » pour la Force aérienne italienne !

yourfile.jpg

 

 

 

Le premier exemplaire des deux avions G550 AEW « EITAM » destiné à la Force aérienne italienne est prêt à être livré. Basé sur une cellule d’avion d’affaires de type Gufstream G550, le système « EITAM » permet la surveillance et l’alerte lointaine.

Le premier G550 « EITAM » italien est arrivé à l'aéroport de Shannon en Irlande après avoir quitté l'usine de Savannah en Géorgie de l’avionneur Gulfstream. Il ensuite rejoint les installations de la société israélienne Elta Systems à Tel Aviv, en vue de l'intégration de ses radars AEW et d'autres équipements de mission.

La Force aérienne italienne a commandé son nouvel avion de surveillance en juillet 2012 et devrait recevoir son premier exemplaire le 15 octobre prochain.

 

3363015617.jpg

Le G550 «EITAM» :

Basé sur une cellule d’avion d’affaires Gulfstream G550, le système EITAM est un appareil  de surveillance et d’alerte lointaine AEW & C. Israel Aerospace Industries (IAI) a installé un radar EL/W-2085 à antenne active (AESA) en bandes L et S. La matrice d'émission / réception (T / R) permet au faisceau d'être dirigé électroniquement, ce qui permet au système de pouvoir se passer d’un rotodome et de voir à 360°. Les israéliens étant très discrets sur les performances du système, on retiendra, que celui-ci peut suivre au minimum 100 cibles en même temps et permet l’assistance du suivi d’interception air-air et air-sol de manière simultanée et ceci sur une distance de 200 mille nautiques (370 km).

En plus de ses capacités de détection, le système permet d’analyser les communications adverses et de mener la guerre-électronique. L’EITAM dispose également d’un système complet d’auto-protection. Le G550 permet de patrouiller sur 12.500 km (6.750nm) et dispose d’une autonomie de 11heures de vol.

Les opérateurs aux nombres de six disposent pour leur confort, d’une petite cuisine située au centre de l’avion, les ingénieurs d’IAI ayant également travaillés à un aménagement permettant de diminuer les risques de claustrophobie ou de suffocation dû, à la suppression des hublots. 

En service en Israël, le G550 «EITAM» aurait été utilisé pour gérer la frappe de destruction d’un réacteur nucléaire secret à Al-Kibar en Syrie (opération «Orchard» en 2007) ainsi que des convois transportant des armes au Soudan.

 

Utilisateurs du G550 «EITAM» :

Israël (nombre confidentiel), Singapour (4), Italie 2 dès 2015.

 

3925791487.JPG

Photos : 1 Le premier G550 EITAM italien 2 Modèle de développement 3 G550 EITAM singapourien @ Elta Systems

 

Nouvelles frappes russes en Syrie !

2171811.jpg

 

 

On apprend ce matin que des avions russes ont détruit un centre de commandement de l'Etat islamique dans la province syrienne d'Alep.

Des avions russes ont détruit un centre de commandement de l'Etat islamique dans la province syrienne d'Alep, rapporte vendredi le ministère russe de la Défense.

Dans le même temps, dans la région d'Idleb, des Su-25 des forces aériennes russes ont détruit plusieurs bunkers et dépôts de munitions des terroristes, indique le ministère. Un autre centre de commandement des djihadistes a été anéanti dans une frappe russe réalisée dans la province de Hama.

4779377_6_ee42_les-frappes-russes-du-30-septembre-2015-en_1df0e248c3b5c141081538102683465a.png

Depuis son engagement en Syrie, l'aviation russe engagés au moins 30 frappes, notamment sur la ville de Djisr al Choughour, tenue par les insurgés, dans le Nord-Ouest du pays. 

 

Photo : Sukhoi Su-25 « Frogfoot » @ Sergy

 

Ryukyu Air client de lancement du Q400 Combi !

original.jpeg

 

 

Bombardier Avions commerciaux a annoncé que la compagnie Ryukyu Air Commuter Co., Ltd. (RAC), dont le siège social est situé à Okinawa, est le client de lancement du Q400 combi. L’entente d’achat comprend cinq biturbopropulseurs Q400. La transaction est estimée à 168 millions de dollars américains.

 

Le Q400 combi
 :

L’avion Q400 combi pour le transport de fret est disponible en diverses configurations. Dans la version à la charge payante la plus élevée, l’avion propose jusqu’à 9 000 lb de capacité fret et jusqu’à 1 150 pieds cubes de volume fret. Dans cette version à grande capacité fret, l’avion peut accueillir en tout confort 50 passagers avec un espacement entre les rangées de sièges de 32 pouces et 58 passagers avec un espacement de 29 pouces. Les soutes de « catégorie C » de l’avion Q400 combi sont conçues pour satisfaire aux plus récentes réglementations de l’industrie.

Le Q400 est le dernier-né de la gamme d’avions Q Series. Il procure de très bons  niveaux de performance, de souplesse opérationnelle et de confort des passagers. En plus de la configuration à classe unique standard, diverses autres options existent pour les avions Q400 : intérieur biclasse pour un meilleur confort des passagers, configuration à capacité assise supplémentaire pouvant aller jusqu’à 86 places pour les marchés à haute densité et configuration combi.

Grâce à sa combinaison de caractéristiques de biturbopropulseur, de qualités dignes d’un avion à réaction, d’expérience passagers et d’empreinte environnementale qui le placent en tête de l’industrie, l’avion Q400 est exceptionnellement polyvalent et peut être adapté à divers modèles d’exploitation. En offrant une consommation de carburant de 30 % moindre que celle des avions à réaction qu’il vient souvent remplacer, l’avion Q400 réduit radicalement les émissions de carbone et accroît la rentabilité. Sa vitesse de croisière élevée de 160 km/h plus rapide que les avions turbopropulsés classiques.

La gamme d’avions Q400 comprend plus de 60 propriétaires et exploitants dans près d’une quarantaine de pays dans le monde et la flotte mondiale a enregistré plus de 6 millions d’heures de vol. L’avion a transporté plus de 370 millions de passagers dans le monde entier. Reconnu depuis longtemps comme un précieux actif par les exploitants, l’avion Q400 suscite également l’intérêt croissant du secteur de la location-exploitation. À ce jour, Bombardier a enregistré des commandes fermes totalisant 544 avions Q400.

 

Photo : Le Q400 combi aux couleurs de Ryukyu Air @ Bombardier

01/10/2015

Les Ilyushin Il-20M déployés en Syrie !

1711345.jpg

 

 

La force aérienne russe a déployé des avions de collecte de renseignements de type Ilyushin Il-20M en Syrie et ceci en parallèle à la flotte d’avions d’attaques. Ces aéronefs doivent coordonner les attaques, mais peuvent également suivre les mouvements des autres forces armées opérant dans la région.

 

Dédié à des missions de renseignement électronique, l'Il-20M est arrivé en Syrie dès le début de l’engagement sur le théâtre d’opération syrien.

L'équipement de Ilyushin Il-20M comprend un radar de surveillance, un système électro-optique  avec des capteurs infrarouges et des communications par satellite pour le partage de données en temps réel.

L'armée russe a déployé plus de 50 avions et hélicoptères, ainsi que des troupes d'infanterie de marine, des parachutistes et des unités de forces spéciales pour son dispositif militaire en Syrie, a indiqué jeudi le ministère de la Défense. C'est la première fois que Moscou confirme officiellement l'ampleur de son engagement.

Ces forces se trouvent dans le port syrien de Tartous où l'armée russe dispose d'installations logistiques, et surtout à l'aéroport de Lattaquié où elle a construit une base militaire. Le responsable militaire n'a pas précisé quels types d'aéronefs avaient été déployés.

"Ce détachement a été déployé dans les délais les plus brefs. Nous avons pu le faire dans la mesure où nos stocks de matériel et de munitions se trouvaient déjà dans nos installations logistiques de Tartous. Il a suffi de faire venir l'aviation et du matériel", a ajouté le porte-parole.

Des sources américaines avaient détaillé ce dispositif : 4 bombardiers Su-34, 12 bombardiers Su-25, 12 avions d'attaque au sol SU-24, 4 chasseurs Su-30 et une vingtaine d'hélicoptères.

 

87193_1341898685.jpg

Photos : 1 Ilyushin Il-20M @ Stanislav Pikylov 2 Su-25 Frogfoot @ Alexander Balykin