20/11/2015

Syrie, la Russie teste ses nouveaux missiles !

017518.jpg

La campagne aérienne de la Russie en Syrie offre une opportunité pour tester des systèmes d'armes qui n’ont pas déjà été employées dans des conditions de combat. De plus, La confirmation de l’attentat contre le vol KLG9268, par les services de renseignements russe (FSB) a poussé la Russie dans une réaction particulièrement forte avec l’engagement de bombardiers.

 

Bombardiers et missile Kh-101 :

Suite à la confirmation de l’attentat contre le vol KLG9268, la Russie à lancé dans la bataille ses bombardiers Tupolev Tu-22M2 qui ont frappé des cibles de l’EI dans les provinces de Raqa (nord-est) et de Deir Ezzor (est), tandis que des Tupolev Tu-160 et des Tu-95MC ont bombardé les provinces d’Alep (nord-ouest) et d’Idleb (nord-ouest), selon l’armée russe.

Lors de ces violentes frappes, il a été constaté pour la première fois, l’engagement du missile de croisière Kh-101 « Raduga ». En service dans la force aérienne russe depuis 2013, la nouvelle arme air-surface de 7.45 mètres (24.4ft) de long et d’un poids de lancement de 2300 kg (£ 5,060), y compris une ogive de 400 kg. Le Kh-101 est capable d’atteindre une cible à 2000 km avec une précision de l’ordre de 6 à 9 mètres.

 

Unknown.jpeg

Le Kh-101 a été développé comme remplaçant très furtif du Kh-55SM à la fin des années 1980. Le Kh-101 dispose d'une charge conventionnelle. Il est conçu pour être emportés par les bombardiers Tu-95SM et Tu-160.

 

Renforcement du dispositif aérien :

Par ailleurs, on apprend que le dispositif aérien russe en Syrie, qui est déjà particulièrement important, sera renforcé. Le chef de l’état-major général russe, a confirmé la nouvelle.

Les forces aérospatiales russes en Syrie vont déployés 37 nouveaux avions, a déclaré le chef de l’état-major général russe Valeri Guerassimov. Le dispositif recevra notamment dix appareils de renseignement visuel et électromagnétique. Les forces russes en Syrie compte actuellement plus de 50 avions de combat dont des Su-24M, des Su-30CM, des Su-25 et des Su-34.

 

00876755.jpg

Photos : 1 Tu-95SM et missiles Kh-101 @ Denis Pavlov 2 le Kh-101 « Raduga » 3 Tir d’un Kh-101 depuis un Tu-160 @ VVSP

19/11/2015

La Chine commande des Sukhoi Su-35 !

1668646.jpg

Beijing, l’annonce est confirmée en fin de journée, après plusieurs heures de doute. Un porte-parole de la société Rostec a confirmé un accord entre la Chine et la Russie, portant sur l’achat de 24 avions de combat Su-35.

L'accord fait de la Chine le premier acheteur étranger de Sukhoi Su-35, l'un des avions militaires les plus avancés de la Russie.

Les négociations sur la livraison des chasseurs russes Sukhoi Su-35 à la Chine ont été entamées en 2011. En 2012, les Etats en question ont signé un accord préliminaire. Cependant, il a fallu trois ans aux deux pays afin de convenir sur les conditions à caractères technique et financier. On parle d’un contrat de 2 milliards de dollars.

 

Le Sukhoi Su.35 :

Le Su-35 est un appareil de la génération 4++.  Les caractéristiques de l'avion comprennent une nouvelle avionique numérique avec fusion des données, un nouveau réseau d'antennes radar progressive avec une longue portée de détection et de cibles aériennes. Son noyau est le système de gestion de l'information (SGI), qui intègre les sous-systèmes fonctionnels, logiques, d'information et de logiciels en un complexe unique qui assure l'interaction entre l'équipage et l'équipement. L'IMS comprend deux ordinateurs centraux numériques, dispositifs de commutation et de l'information. Le pilote dispose de deux écrans MFI affichage multi-fonctions de 9x12 pouces et une résolution de 1400x1050 pixels.

Le noyau du Su-35 dispose de deux doubles radars en bande X en réseau, à antennes progressives Irbis-E, soit un N-12 à l’avant et un N-011 dans la queue arrière. A l’avant le N-12 est monté sur une unité de commande hydraulique à deux étapes (en azimut et en rouleau). Le dispositif d'antenne scanne par un faisceau électronique dans l'azimut et l'angle d'élévation dans les secteurs non inférieure à 60°. L'unité d'entraînement en deux étapes électro-hydraulique tourne en outre l'antenne par des moyens mécaniques à 60 ° en azimut et 120 ° en roulis. Ainsi, en utilisant la commande électronique et mécanique tour supplémentaire de l'antenne, l'angle de braquage maximal du faisceau peut atteindre 120 °. Le radar Irbis-E détecte les cibles aériennes jusqu’à une portée maximale de 400 km. Le tout avec une nouvelle génération d'optique frontale.

La durée de vie de la cellule est de 6’000 heures de vol, soit un cycle de vie de 30 années d'exploitation. La durée de vie assignée des moteurs AL-117S dérivé de l’AL-31F avec poussée vectorielle est de 4’000 heures.

 

AIR_SU-35_Armed_AAMs_Test_Flight_lg.jpg

Photos : Sukhoi Su-35 @ Sukhoi

Flexjet commande l’Aerion AS2 » !

aerion_052014.jpg

Las Vegas, Convention de l’aviation d’affaires (NBAA), La société en en multipropriété Flexjet a passé commande pour 20 Aerion AS2 supersonique. Le prix de la transaction est estimée à près de 2,4 milliards de dollars au prix catalogue de l’avionneur.

 

Retour du supersonique civil :

L’AS2 marque le possible retour d’un avion supersonique civil sur le marché après le retrait du célèbre Concorde. Développé par la société Aerion Corporation, basée à Reno au Texas, l’AS2 est un projet d'avion supersonique lancé en 2007. En septembre 2014, Aerion a annoncé un partenariat avec Airbus pour la conception de l’avion. Selon les données de l’avionneur, le futur « Super Jet » devrait voler à Mach 1,6 et transporter 11 passagers.

 

comp_supersonic47graphic_630.jpg

Technologie choisie pour l’AS2 est l’écoulement supersonique laminaire naturel, qui a été démontré dans des essais en soufflerie transsonique à petite échelle et des essais en vol supersonique menées en collaboration avec la NASA. Des essais d’étalonnage ont été menés grâce à des vols d’essais menés avec un F-15B de la NASA. Il faut noter, que la motorisation n’a pas encore été choisie à ce jour. Aerion se donne jusqu’à la mi-2016 pour révéler le nom du motoriste qui équipera l’AS2. L’assemblage ne devrait débuter qu’en 2018 pour une entrée en service en 2022.

Selon Aerion et Airbus, le marché potentiel pour ce super jet est de 600 aéronefs sur 20 ans.

 

aerion_supersonic_business-4.jpeg

Photos : l’Aerion AS2 @ Aerion

 

AirBridgeCargo Airlines réceptionne deux B747-800 Freighter !

ABC 747-8Ffor NRL.jpg

 

Moscou, Boeing a livré deux B747-800 « Freighters » à la compagnie AirBridgeCargo Airlines (ABC), qui fait partie du groupe Volga-Dnepr, soit l'un des principaux transporteurs aériens réguliers internationaux de fret aérien.

Ces deux avions sont les premiers à être livrés dans le cadre d'un protocole d'accord, signé entre Boeing et Volga-Dnepr Group au Salon du Bourget en juin à 2015. L'accord va permettre au transporteur d’améliorer sa capacité de transport de cargaison. Avec les livraisons d'hier, la flotte de ABC se compose désormais de huit B747-800 « Freighter », cinq B747-400 « Freighters » deux B747-400 « Freighters ».

Le B747-800 "Freighter":

Le B747-800 "Freighter" n’a pas de concurrent dans sa catégorie. Avec une capacité de charge utile structurelle maximale de 140 tonnes, le B747-800 F offre un volume de fret supérieur de 16 % à celui du B747-400 cargo. Grâce à ce volume supplémentaire de 120 m3, cet avion peut accueillir quatre palettes supplémentaires sur le pont principal et trois autres dans les soutes. Les utilisateurs du B747-800F ont le choix entre deux options : transporter une charge utile plus importante, soit 20 tonnes supplémentaires, ou parcourir une distance supplémentaire de 2 593 km vers des marchés où les impératifs de densité de fret sont moindres. Ce nouvel appareil fait honneur à l’efficacité légendaire de son prédécesseur, avec un coût par trajet pratiquement équivalent et un coût tonne-kilomètre inférieur de 16 % à celui du B747-400 Cargo. En fait, le B747-800 Cargo affiche le coût tonne-kilomètre le plus bas de tous les avions cargo, assurant aux opérateurs un potentiel de profit sans équivalent.

Le B747-800F dispose de dimensions parfaitement adaptées au marché des avions gros porteurs, ce qui réduit les risques encourus par les compagnies aériennes dans un environnement opérationnel sujet à de fortes variations.

 

_KAL3078-ABC3.JPG

Photos : les deux B747-800 Freighter livrés hier @ Boeing

 

 

18/11/2015

Essais de navigabilité terminés pour le KC-46A !

kc_46a_hero_lrg_01_1280x720.jpg

Boeing a terminé les essais de navigabilité aérienne en phase de ravitaillement initiale pour le KC-46A « Pegasus ». Les essais ont été réalisés dans le cadre d'un vol d'environ six heures.

Les systèmes d'expansion et de stabilisateurs étaient déployés à des vitesses et des conditions de vol différentes, durant la série de tests. Cette phase d’essais terminée, la suivante va se concentrer sur le remplissage des réservoirs et la validation du système des commandes de ravitaillement. L’avionneur américain Boeing, pourra alors, passer au test complet de ravitaillement en vol.

 

Le KC-46A «New Generation Tanker»:

Le KC-46A«New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 «Dreamliner». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «New Gen Tanker» se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le «New Gen Tanker» met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le «New Gen Tanker» dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

 

2630316845.jpg

Photos : Boeing KC-46A @ Boeing