15/05/2015

TUI finalise sa commande le B787-900 !

 

2923628221.jpg

 

Seattle, Boeing et le groupe TUI, l'une des sociétés de voyages d'agrément intégré plus importants au monde, ont finalisé une commande pour un B787-900 « Dreamliner », avec une option pour une autre B787-900. La commande est évaluée à 257 millions de dollars au prix catalogue de l’avionneur. TUI Groupe a également annoncé qu'elle va se substituer deux commandes en carnet pour le B787-800 pour deux B787-900.

 

Le groupe européen de loisirs exploitera une flotte de 13 B787-800 partir de cet été et l'annonce d'aujourd'hui va ajouter trois B87-900 à sa flotte au cours des trois prochaines années.

 

Le B787-900 complète et étend la famille « 787 ». Avec le fuselage allongé de 6 mètres (20 pieds) Le B787-900 du voleront jusqu'à 40 passagers supplémentaires sur 830 km (450 milles marins) avec la même performance environnementale exceptionnelle, soit une consommation de carburant de 20% de moins et 20% de moins d'émissions que les avions qu'ils remplacent.

 

Photo : 1 image de synthèse B787 TUI @ Boeing

14/05/2015

L’Inde opte pour l’Airbus C295W !

 

C295-Winglets-W.jpg

 

New-Dehli, L’Inde vient de choisir l’Airbus C295W pour remplacer ses actuels HS-748 de transport. Le contrat final devrait être finalisé pour 56 appareils. Par ailleurs, l’Inde a souhaité pouvoir monter 40 C295 dans le pays, tandis que l’avionneur européen fournira 16 appareils en provenance de la ligne de montage en Espagne.

 

Le C295W :

 

Doté d’ailettes marginales (winglets) et de moteurs modernisés de série, le nouveau modèle fournira aux opérateurs des performances accrues dans toutes les phases de vol. Il est particulièrement adapté aux missions réalisées en altitude et par temps chaud, pour lesquelles il promet une augmentation de charge utile d’au moins 1 000 kg. L’appareil est équipé de turbopropulseurs de Pratt & Whitney, qui motorisent toutes les versions du C295. De nouvelles procédures récemment certifiées au Canada et en Espagne permettent aux opérateurs d’augmenter la puissance, lors des phases ascensionnelles et de croisière. Outre les performances en altitude et par temps chaud, ces procédures améliorent les opérations sur des reliefs très élevés, comme la Cordillère des Andes ou l’Himalaya, avec des répercussions minimes sur les coûts de maintenance.

 

 

Photo : 1 Airbus C295W @ Airbus

Inde, le Tejas MKI est déficient !

2609243.jpg

 

Suite à un audit demandé par le gouvernement indien, le rapport du contrôleur et vérificateur général de l’Inde (CAG) est sans appel, « le HAL Tejas MkI est un avion déficient sur le plan opérationnel » !

 

Dans le rapport de 63 pages déposé au Parlement, Shashi Kant Sharma (vérificateur général) a révélé que le HAL Tejas MKI longtemps retardé,  est à ce jour déficient sur de nombreux points.

Les lacunes sont persistantes sur le premier standard de l’avion.  Certains systèmes sont encore aujourd’hui à l’état de conception ou d’essais, alors même que l’avion a débuté son entrée en service. Le rapport parle notamment du problème de poids excessif qui péjore la poussée du moteur, la capacité interne de carburant est réduite, de plus l’avion est en non-conformité pour les opérations de nuit et par mauvais temps. 

L’avion est également déficient  en matière de guerre électronique (EW), en effet, le système de brouilleur et d’auto-protection ne peut être installé, et ceci pour des raisons de contraintes d'espace, indique le rapport.

 

Le HAL Tejas ne répond toujours pas aux besoins de l’Indian Air Force (IAF) à ce jour et les nombreuses lacunes ne seront corrigées qu’avec le standard MKII du Tejas.

 

4200464267.jpg

 

Rappel : 

 

Le programme d’avion de combat léger (LCA) nommé Tejas («Glorieux» en langue sanskrit) est un programme national indien lancé en 1982, dont la mise au point aura duré 30 ans ! Les premiers appareils destinés à la Force aérienne indienne ont débuté leurs mises en service cette année avec le standard MkI, mais restent encore, au stade de préparation en vue de l’arrivée du standard MkII. Il s’agit du plus petit avion de combat polyvalent au monde. Ce programme est sous la responsabilité du constructeur indien HAL (Hindustan Aeronautic Ltd).

Les appareils de série sont dotés du General-Electric F414G, le moteur Kaveri indien ayant été abandonné. En attendant, les tests ont été effectués avec un General-Electric F-404.

Le HAL Tejas est doté d’un radar multimodes à effet doppler disposant des modes : air-air, air-sol et air-mer et dispose d’une nacelle FLIR et d’un désignateur laser. Il pourrait également recevoir une liaison de données. Une seconde version du Tejas, destinée à la Navy a vu le jour et formera l’épine dorsale de la défense navale aux côtés des MiG-29K/KUB (version navalisée du MiG-29). Au total, l’Inde prévoit de s’équiper d’un total de 260 Tejas pour l’Air Force et la Marine.

 

2625950.jpg

 

Photos : 1 & 3 HAL Tejas MkI @Angad Singh 2 Cockpit @ IAF

13/05/2015

Exercice Lion Effort 2015 !

Gripeny-za-letu.jpg

 

 

L’édition de l’exercice  « Lion Effort 2015 » se déroule cette année en République tchèque du 11 au 24 mai 2015, sur la base aérienne de Čáslav.

 

L’exercice réunit des avions de combat de type Saab JAS-39 C/D Gripen des forces aériennes de la Suède de la Hongrie, tchèques, de la Thaïlande. L’édition de cette année, voit également la participation de F-16C/D polonais et d’Eurofighter allemand. 

 

La République tchèque engage également des L-159, des avions de transport Airbus CN-295, ainsi que des hélicoptères Mi-24 d'attaque et hélicoptères Mi-171 de transport. De plus, un avion de AWACS exploité par la Pologne, sert de plateforme de commandement et de contrôle. 

 

 

globalassets-commercial-air-gripen-fighter-system-rtaf_threeship_2340.jpg

Les opérations Lion Effort :

Cet exercice est ponctué de plusieurs variantes de combat aérien, d’attaques au sol et opérations de reconnaissance effectuées à la fois, par un seul pays et en formant des opérations aériennes composites, dans lesquelles les pilotes des escadrons de Gripen de différents pays coopèrent. Chaque de vol étant ensuite évalué.

Le début de la phase de familiarisation de l’exercice implique deux jours de vol intense, qui fournissent une occasion pour les participants à l'exercice de se familiariser avec la région et à préparer l’ensemble des exercices dévolu à l’exercice.

 

Effort Lion est un exercice international tri-annuelle des utilisateurs d’avion de type Gripen qui aeu lieu en Hongrie en 2009 pour la première fois, suivi par la Suède en 2012. En tchèque cette année. L’Afrique du Sud envisage d'accueillir la prochaine réunion en 2018. Cette année, l’exercice voit la venue d’autres participants.

 

Hungary_Saab_JAS39_Gripen.jpg

 

 

Photos : 1 Gripen C/D tchèques 2 Gripen C/D RTAF 3 Gripen C hongrois @ Lion Effort15

Le F-22 « Raptor » apte pour tirer l’AIM-9X !

2012_F22_Supersonic_AIM9X-thumb-560x295-161817.jpg

 

 

Enfin pourrait-on dire, le Lockheed-Martin F-22 « Raptor » peut désormais tirer le missile courte-portée Raytheon AIM-9X « Sidewinder ». Dans un communiqué, l’US Air Force confirme la réussite du dernier tir de qualification.

 

Les pilotes d'essai de l'USAF ont tiré trois missiles AIM-9X  depuis le début de l’année, mais l'événement n'avait pas été révélé jusqu'à présent. Ces essais devaient valider le tir dans différentes configurations, notamment vers une cible se trouvant plus bas que l’avion. Actuellement la flotte de « Raptor » utilise la version AIM-9M du « Sidewinder » moins performante.

 

L’AIM-9X : 

 

L'AIM-9X conserve le moteur Mk.36 et la charge WDU-17/B de l'AIM-9M, mais tout le reste de la structure est améliorée. Extérieurement, on remarque avant tout la plus petite taille des ailerons. Ce changement de taille a pour objectif une diminution de la traînée afin d'accélérer plus vite mais aussi de permettre de le loger dans les soutes des F-22 « Raptor » et F-35 « Lightning ». Il est par ailleurs compatible avec les rails de lancement des versions précédentes. Une autre amélioration importante est l'adaptation aux viseurs de casque JHMCS permettant au pilote de désigner une cible en tournant la tête dans la direction de celle-ci.

 

Photo : Tir d’un AIM-9X depuis un F-22 @USAF