26/11/2014

Nouvelle arrivée de Sukhoi russes en Crimée !

2186736-1.jpg

 

Ce mercredi, la Force aérienne russe a déployé 14 avions de combat supplémentaires en Crimée indépendante. Ces aéronefs se sont posés dans la journée sur les installations de la base aérienne de Belbek.

 

Selon le chef du service de presse de la flotte russe de la mer Noire, Viatcheslav Troukhatchev, ces avions sont dix Sukhoi Su-27SM et quatre Sukhoi Su-30M. D'ici la fin de l'année, les Forces russes de défense aérienne stationnées à Belbek recevront environ 20 chasseurs Su-27 «Flanker» en renforcement. Il faut savoir, qu’avant l'adhésion de la péninsule de Crimée à la Russie, la base de Belbek abritait déjà, plus de 50 appareils, dont des chasseurs MiG-29 de l'Armée de l'air ukrainienne.

 

 

Le Sukhoi Su-27SM : 


th.jpeg


 

Le Su-27SM (3) a été structurellement renforcé et pèse trois tonnes de plus au décollage que le modèle précédent. Alimenté par deux moteurs Saturn AL-31F-M1. Le Su-27SM (3) est équipé d'une avionique moderne et de points d’attaches supplémentaires.

Cette dernière version du Sukhoi, dispose d’un cockpit doté de 4 écrans multifonctions couplés à un nouveau système de communication sécurisé et plus résistant au brouillage. Les logiciels radars ont été adaptés pour permettre l’utilisation de la gamme la plus récente en matière de missiles «air-air» et «air-surface» de longue portée.

Le Su-27SM (3) est une version polyvalente capable de remplir des missions de combat en utilisant efficacement et avec une haute précision les armes "air-surface» y compris par guidage avec GPS (GLONASS).
La Russie dispose d’un parc d’un plus de 350 Su-27 répartit entre 12 régiments en plus du centre de démonstration en vol de la patrouille des Chevaliers Russes (Russian Knights), les unités d’entraînements et le centre d’essais en vol des Forces aériennes.

 

Le Sukhoi Su-30M : 


2056962.jpg


 

Le Sukhoi Su-30M est la version améliorée et totalement multirôle du Su-30. La masse maximum au décollage est portée jusqu’à 34,5 tonnes en renforçant la cellule et le train d’atterrissage. Toute la gamme d’armements russe air-air et air surface peut être emportée sous 12 points d’emport. L’avion emporte un radar de type AESA N011M Bars. L’optronique frontale OLS-30 dispose d’une portée de 90. Le Su-30M est doté d’une  liaison de données Spektr et du viseur de casque Sura-K.

 

 

Photos : 1 Sukhoi Su-27SM @ Dimitriy Puchigin 2 Cockpit Su-27SM @ Sergy 3 Sukhoi Su-30M @ Max Briansky

20:50 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : crimée, crise ukrainienne, kiev, moscou, sukhoi, m |  Facebook | |

Premier vol du Mil Mi171A2 !

 

yourfile.jpg

Moscou, l’hélicoptériste russeVertolety Rossii (Russia Helicopters) Mil Mi a achevé le premier vol du Mil Mi-171A2 marquant ainsi, une nouvelle étape importante dans la commercialisation de l’appareil.

Le Mil Mi 171A2 :

Le Mi-171A2 est la dernière variante de la grande famille des Mi-8/17. L’appareil a été donc sensiblement modifié par rapport au Mi-8, Mi-17 et son prédécesseur Mi -171A1.  Avec une masse maximale au décollage de 13t et la capacité de transporter 24 passagers, le Mi-171A2 dispose de nouveaux moteursKlimovVK-2500PS-03 avec FADEC, plus économiques et plus puissants que les actuelsKlimov TV3-117. La nouvelle hélice sustentatrice du nouvel hélicoptère est réalisée avec des matériaux composites, ce qui augmente sensiblement sa fiabilité et sa durée de fonctionnement. Le nouvel équipement facilite le pilotage de la machine, permettant de réaliser de nouveaux régimes de navigation et de pilotage. Quant à l’équipage de l’hélicoptère, il a été réduit de 3 à 2 personnes. Le nouvel appareil est équipé d’un système de navigation permettant d’assurer des vols dans n’importe quelles conditions météorologiques.

La production en série de l’hélicoptère Mi-171A2 devrait commencer à l'usine d’Oulan-Oude (république de la Bouriatie, Transbaïkalie) après sa certification en 2015. L’usine de Klimov devrait pendant ce temps mettre en place la production en série des moteurs du nouveau modèle.

 

 

9be29fdba5f5765d04bab00e5a0ee3809.jpg

 

Photos : le Mil Mi-171A2 @  Russia Helicopters

 

14:09 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : russia helicopter, mil mi-171a2 |  Facebook | |

25/11/2014

L’Inde reçoit son sixième P-8I !

 P8-I YP206 Delivery Group Photos and Taxi Takeoff.jpg

 

Seattle Boeing a livré le sixième avion de patrouille maritime P-8I à l'Inde. L’avion a rejoint sa base navale où se trouvent les cinq premiers P-8 «indien». Le P-8I fait partie d'un contrat de huit aéronefs décerné en 2009. Les deux dernières livraisons sont prévues pour 2015.

 

Le P-8I opérationnel au sein de la Marine: 

 

La Marine indienne mène actuellement des missions avec les cinq premiers appareils et ce nouveau P-8I, commencera ses essais en vol dans les prochains. mois pour ensuite devenir pleinement opérationnel au sein de la flotte de la marine.

 

Le P-8I est la version indienne du P-8A destiné à l’US Navy, soit un appareil de reconnaissance maritime à long rayon d’action et de lutte anti-sous marine construit par Boeing est destiné à l'Inde dans le cadre d'un contrat attribué en janvier 2009. Le standard du P-8I dispose des mêmes équipements que la version destinée à la marine américaine, mais avec en plus un détecteur d’anomalie magnétique. 

 

p8-18.jpg

 

Le principe du P-8  A&I : 

 

Les P-8A&I « Poseidon»  sont conçus pour remplacer le P-3C « Orion » comme appareil longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et anti-surface (LAN), de renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). La famille P-8 est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Les P-8 «Poseidon»  sont conçus pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Ils offrent une plus grande capacité de combat et demanderont moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion peut échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans les marines utilisatrices.

 

Indian_Navy_P-8I_armed_with_Harpoon_Anti-Ship_missile.jpg

 

Photos : 1 Le sixième P-8I en partance pour l’Inde 2 L’un des premiers avec des missiles anti-navires Harpoon @ Boeing

19:41 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boeing, poseidon, p-8a, p-8i, indian navy |  Facebook | |

La nouvelle avionique de la gamme ATR 600 certifiée !

 

800px-ATR_72-600_ATR_house_colors_F-WWEY_-_MSN_98_(9739890333).jpg

ATR Aircraf annonce l’obtention, par l’Agence Européenne de Sécurité Aérienne (EASA), de la certification des toutes dernières innovations développées pour l’avionique des ATR 42-600 et ATR 72-600. La nouvelle certification concerne les fonctionnalités d’approches LPV (Localizer Performance with Vertical guidance), RNP-AR 0.3 (Required Navigation Performance with Authorization Required) et la V-NAV (Vertical Navigation) couplée au pilote automatique.

Ces nouvelles améliorations permettront aux ATR de dernière génération de suivre des trajectoires en approche plus précises, et encore plus sûres, grâce à la navigation par satellites, sans nécessiter des moyens de navigation au sol. Ces nouveautés, qui permettent de réduire sensiblement la charge de travail des pilotes, sont intégrées dans une nouvelle version de l’avionique des ATR -600, la version « Standard 2 ».

Le « LPV » est une fonctionnalité permettant d’effectuer des procédures d’approche basée sur des informations GPS augmentées par des satellites géostationnaires, et qui permettent de guider l’avion sur les axes vertical et horizontal, sans besoin de support d’une station au sol. Cette nouvelle fonctionnalité est particulièrement utile pour des aéroports non équipés d’ILS (Instrumental Landing System), et notamment pour certains aéroports régionaux, de petite taille ou disposant de peu d’infrastructure. Les approches LPV d’une grande précision, peuvent atteindre des minimas jusqu’à 200 pieds, ce qui autorise donc des atterrissages avec une visibilité fortement réduite.

Le « RNP-AR 0.3 » permet aux avions de suivre des trajectoires avec une précision accrue, ayant de ce fait une meilleure anticipation face à d’éventuels obstacles à l’approche de certains terrains d’accès difficile. L’apport fondamental des approches RNP-AR, comparées aux approches conventionnelles RNAV (par GPS), est qu’elles font l’objet une surveillance accrue de la performance de l’avion associée à des alertes de navigation à bord de l’appareil. De par la prise en compte de ces contraintes de sécurité, ces approches permettent également d’atteindre des minimas réduits comparés à ceux des approches RNAV conventionnelles. Au-delà de ces avantages, cette nouvelle fonctionnalité est également utilisée dans le cadre de la gestion du trafic sur des aéroports fortement encombrés ou pour les procédures anti-bruit.

La « VNAV », couplée au pilote automatique, permet un guidage vertical géré par le calculateur de navigation (FMS) de l’appareil. Basé sur les calculs du FMS, le pilote automatique contrôle l’avion afin de suivre un profil vertical déterminé. Ceci définit avec plus de précision les trajectoires de descente et d’approche, offrant ainsi une meilleure sécurité en regard de l’éventuelle présence d’obstacles. La VNAV réduit sensiblement la charge de travail des pilotes à l’approche des aéroports ; c’est une fonctionnalité indispensable dans le cadre des opérations RNP-AR.

Photo : ATR-72-600 @ATR Aircraft

14:48 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : atr aircraft, atr-72-600, atr 42-600 |  Facebook | |

24/11/2014

L’Angleterre commande ses premiers F-35B!

uk_f35b_(700x510)__main.jpg

 

 

Londres, le Ministère britannique de la Défense a signé un premier contrat contrat pour l’achat d’un premier lot de quatre Lockheed-Martin quatre F-35B «Lightning II» à décollage vertical et atterrissage court.

 

Un début : 

 

L’Angleterre devrait d’ici cinq ans commander progressivement 14 F-35B. Trois F-35 d’essais ont déjà été commandés par le sAnglais est actuellement basés à Eglin Air Force Base en Floride où ils sont utilisés pour la formation des pilotes. 

 

Le Royaume-Uni prévoyait initialement une commande de 138 unités du F-35B pour équiper la RAF et la Royal Navy. Mais les coûts et les nombreux retards ont finalement poussés le gouvernement britannique à réduite la voilure à 50 exemplaires.

 

La problématique des coûts : 

 

Le programme F-35 est particulièrement compliqué en matière de coûts, il faut se rappeler  qu’entre 1994 et 2014, le programme a coûté près de 87,5 milliards de dollars, dont 46,2 milliards pour le domaine de la recherche et du développement (R&D) et 39,5 milliards pour l'achat des appareils et 1,8 milliards de pièces détachées. En avril 2012, les services du secrétaire américain à la Défense publient une nouvelle estimation du coût global du programme (développement, construction, exploitation, modernisation et maintenance) sur une période de 55 ans à 1’550 milliards de dollars. Cette estimation reste basée sur une vente de 2’443 avions pour les USA (1’763 F-35A, 340 F-35B et 340 F-35C). Pour un appareil qui devait coûter au départ selon la version, de 66 à 85 millions de dollars pièce, aujourd’hui, on parle de 115 à 130 millions l’avion sans armement.

 

Nouveau lot pour les USA : 

 

En parallèle à la commande britannique, Lockheed Martin et le Pentagone ont définitivement entériné le contrat du huitième lot de production de l'avion de combat F-35 pour un montant estimé à 4,7 milliards de dollars. Un accord de principe avait déjà été scellé au mois d'octobre dernier. Les premières livraisons d'appareils sont attendues pour le printemps 2016. 

 

 

9146671246_312220da07_o__main.jpg

Photos : F-35 aux couleurs de la RAF @ Lockheed-Martin

19:53 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : lockhed-martin, f-35b, raf |  Facebook | |