11/05/2016

Intégration du Brimstone II sur Tornado !

Image_of_a_15_Squadron_GR4_taken_over_Royal_Air_Force_Lossiemouth,_and_surrounding_countryside._MOD_45155748.jpg

La Royal Air Force a effectué une série d'essais de la variante améliorée du missile MBDA Brimstone II sur des appareils de type Panavia Tornado GR4. Ces essais doivent permettre la qualification du missile sur l’avion.

Onze vols ont été effectués au cours de l'évaluation opérationnelle, qui a été menée en février dernier sur le site de l'US Naval Air Weapons Station de China Lake en Californie. L'activité marque une «étape importante» en vue de l’intégration définitive de l'arme sur les Tornado GR4, puis plus tard sur l’Eurofighter en 2018. La capacité opérationnelle initiale devrait être accordée ce mois, pour utilisation sur le Tornado GR4.

Le Tornado GR4 de la RAF : 

Le Tornado GR4 de la RAF permet les opérations tout temps d’attaque et de reconnaissance. Il est en service dans la RAF depuis maintenant près de 30 ans, mais une combinaison de programmes de mise à niveau et de nombreuses améliorations continuelles ont permis de  garder l'avion à l'avant-garde. Le standard actuel du GR4 lui permet de mettre en oeuvre des armes à guidage de précision modernes en parallèle avec la nacelle de désignation « Litening III » qui est utilisée dans les deux rôles d'attaque et de reconnaissance. Le Tornado GR4 emporte les armements suivantes : Storm Shadow, Brimstone, Sidewinder AIM-9L, Paveway II, III Paveway, Enhanced Paveway, Paveway IV,  ASRAAM.

Propulsé par deux réacteurs Rolls-Royce RB199 Mk103, le GR4 est capable de voler très bas au niveau du vol à une vitesse supersonique et peut maintenir une vitesse de croisière subsonique élevée. L'avion peut voler automatiquement à un niveau bas en utilisant le guidage sol (ISF)  de manière automatique. L'avion est également équipé d'un Forward Looking Infrared (FLIR) et des lunettes de vision nocturne (NVG) compatible avec les instruments du cockpit.

Pour la navigation, le Tornado est équipé d'un système intégré de navigation Global Positioning inertielle (GPINS). Le GR4 dispose également d'un radar au sol de cartographie (GMR) pour identifier les points fixes. Le GR4 est également équipé d'un laser de marquage de cible «Seeker» (LRMTS) qui peut être utilisé pour localiser des cibles désignées sur le sol et peut fournir des informations de cibles au sol. Pour la reconnaissance, il peut également être doté de la nacelle « RAPTOR2. Sa mise en service a donné au GR4 la capacité de transmettre en temps réel les informations. Les Tornado de la RAF sont progressivement remplacés par l’Eurofihgter au sein de la RAF d’ici 2021.

MBDA Brimstone II :

Le Brimstone II dispose de plusieurs améliorations par rapport à la version actuelle, la portée et la précision font partie de celles-ci, de plus la nouvelle ogive est beaucoup plus  létale que l’actuelle. Le missile Brimstone II fonctionne avec un système de radar  autonome à ondes millimétriques, qui lui permet de frapper des cibles mobiles. 

 

_86974327_brimstone.jpg

Photos : 1 Tornado GR4 doté de Brimstone II et Paveway II, nacelle Litening III 2 Brimstone II et nacelle Litening @ RAF

10/05/2016

Modernisation des MiG-29 syriens !

mig-29m2_01.jpg

Moscou continue d’apporter son aide technique aux forces de Bachar El-Assad avec la modernisation de la flotte d’avions de combat de type MiG-29 en service. Le nombre d’appareils concernés n’est pas précisé, mais pourrait concernés un total de 48 appareils.

Standard « M/M2 » :

Les MiG-29 « Fulcrum » syriens sont progressivement portés au standard « M/M2 » avec l’adjonction d’une nouvelle avionique dotée d’écrans multifonctions (EFIS). Le pilote dispose également d’un nouveau système de contrôles des armes et du concept HOTAS. Un système de recherche infra-rouge avec piste (IRST) et un viseur de casque complète l’équipement. Le tout fonctionne avec un nouveau radar Phazotron NIIR N010 « Zhuk-ME » avec capacité de suivi de terrain et mode cartographique numérique. Celui-ci peut suivre jusqu’à 10 cibles et en attaquer quatre simultanément en mode air-air. Ce type de radar permet la détection d’un bâtiment de surface jusqu’à 300km. Question armement, l’avion peut tirer l’ensemble des armes de nouvelle génération, ainsi que des bombes à guidage par laser et satellite.

Par ailleurs, il semble que la Syrie souhaite relancer la commande de 24 MiG-29M/M2 datant de 2012.

 

Photo : Mig-29 M/M2 @ RACMiG

 

 

Un Falcon 2000LXS teste la norme LPV200 !

unnamed-1.jpg

En ce mois de mai Dassault aviation a participé avec un Falcon 2000LXS aux essais d'approche aux instruments (IAP) avec un minima LPV (Performance Localizer avec guidage vertical) de 200 pieds, en utilisant le service EGNOS LPV200. Ces essais ont été réalisés sur les installations de l’aéroport Charles de Gaulle à Paris.

Moins coûteux que l’ILS:

Les approches basées sur le système EGNOS (European Geostationary Navigation Overlay Service) sont considérées comme similaires à celles de l’ILS, puisque le niveau de service LPV-200 est compatible avec l’Annexe 10 de la Catégorie des obligations liées aux performances d’approche de précision I de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI). Les approches LPV permettent d'atterrir dans des installations non équipées de systèmes d'atterrissage aux instruments coûteux, qui comprend de nombreux petits aéroports régionaux et locaux. L'abaissement de la hauteur de décision de 250 pieds à 200 pieds fournit un avantage opérationnel substantiel dans de mauvaises conditions météorologiques et des conditions de faible visibilité.

Essais très satisfaisants :

Cette série de tests semble voir conquis les pilotes, pour qui le système LPV a été jugé bien plus stable et plus fiable en terme de sécurité, mais également plus économique que les approches ILS. D’autres aéronefs, comme un ATR-42-600 et un A350 font partie des essais du nouveau système.

 

unnamed.jpg

Photos : 1 Falcon 2000LXS destiné aux tests LPV 2 Approche dans le cockpit @ Dassault Aviation/V.Feldzer

09/05/2016

Une variante biplace pour le JF-17 « Thunder » !

3399097867.jpg

Une variante biplace de l’avion de combat sino-pakistanais JF-17 « Thunder » est actuellement en cours de développement, un premier vol est prévu pour la fin 2016.

JF-17 B :

Un responsable du programme pakistanais confirme que la variante sera désignée JF-17B. Il est développé en réponse aux besoins d’un client, en vue de l’entraînement pour la transition sur le modèle monoplace.

Le seul changement important apporté à l'avion en dehors du siège éjectable supplémentaire est une nageoire dorsale qui contient un réservoir de carburant supplémentaire. L’objectif étant que le JF-17B dispose d’une capacité de carburant comparable à la version monoplace.

p1523580.jpg

Rappel :

Le JF-17 «Thunder» (Pakistan) ou FC-1 «Xiaolong» (Chine) est un chasseur monoréacteur propulsé par une version chinoise du réacteur RD-93 dérivé du RD-33 russe, qui équipe le MiG-29. L’avion a effectué son premier vol en septembre 2003. Avion multirôle d’un faible coût, soit environ 20 millions de dollars, il est équipé d’une avionique moderne par rapport aux A-5C et F-7P (dérivés des MiG-19/21). L’armement comprend deux canons GSh-23 (23mm), jusqu’à 3.700kg de charge utile. Doté d’armement occidental pour la version JF-17 comme des Sidewinder AIM-9P ou des PL-7/8/9 chinois. La version chinoise dispose d’une capacité de tir à grande distance avec le missile PL-12/SD-10.

 

Photos : 1 JF-17 monoplace pakistanais 2 Maquette du JF-17B @ Lihutao

TAAG Angola a reçu son premier B777-300ER !

K66543-4 taag.jpg

La compagnie TAAG Angola Airlines, a réceptionné son premier Boeing B777-300ER (Extended Range). Le dernier ajout à la flotte de TAAG a atterri à Luanda à la suite d'un vol non-stop de 8,709 mile nautique (14.015 kilomètres) depuis le centre de l’avionneur à Everett.

L’arrivée du B777-300ER permet à la compagnie TAAG d'augmenter son service phare entre l'Angola et le Portugal. Les liaisons vont doubler à compter du 2 juin prochain.

Le B777-300ER :

Le B777-300ER a été introduit en ligne service en 2005, il se distingue  par son efficacité énergétique son  aménagement intérieur primé et plus large. Le B777-300ER a été commandé par 40 clients à travers le monde entier. Trente-huit clients opèrent maintenant le B777-300ER. Le B777-300ER compte 35 % de différence vis-à-vis du modèle de base « 777 ». Chaque aile a été prolongée de 6,5 pieds (1,98 m) avec des stabilisateurs qui réduisent la longueur de piste au décollage et augmentent  les performances de montée et permettent de  réduire la consommation de carburant. L’avion dispose d’un nouveau train d'atterrissage spécialement adapté pour les pistes courtes. Les entretoises et les nacelles ont été modifiées  pour tenir compte de la poussée nettement plus élevé des moteurs. Les avions sont alimentés exclusivement par le General Electric GE90-115BL soit, le plus grand et le plus puissant des moteurs à réaction commerciale, avec 512 kN de poussée.

Photo : Le B777-300ER de TAAG Angola Airlines @ Boeing