14/05/2015

Inde, le Tejas MKI est déficient !

2609243.jpg

 

Suite à un audit demandé par le gouvernement indien, le rapport du contrôleur et vérificateur général de l’Inde (CAG) est sans appel, « le HAL Tejas MkI est un avion déficient sur le plan opérationnel » !

 

Dans le rapport de 63 pages déposé au Parlement, Shashi Kant Sharma (vérificateur général) a révélé que le HAL Tejas MKI longtemps retardé,  est à ce jour déficient sur de nombreux points.

Les lacunes sont persistantes sur le premier standard de l’avion.  Certains systèmes sont encore aujourd’hui à l’état de conception ou d’essais, alors même que l’avion a débuté son entrée en service. Le rapport parle notamment du problème de poids excessif qui péjore la poussée du moteur, la capacité interne de carburant est réduite, de plus l’avion est en non-conformité pour les opérations de nuit et par mauvais temps. 

L’avion est également déficient  en matière de guerre électronique (EW), en effet, le système de brouilleur et d’auto-protection ne peut être installé, et ceci pour des raisons de contraintes d'espace, indique le rapport.

 

Le HAL Tejas ne répond toujours pas aux besoins de l’Indian Air Force (IAF) à ce jour et les nombreuses lacunes ne seront corrigées qu’avec le standard MKII du Tejas.

 

4200464267.jpg

 

Rappel : 

 

Le programme d’avion de combat léger (LCA) nommé Tejas («Glorieux» en langue sanskrit) est un programme national indien lancé en 1982, dont la mise au point aura duré 30 ans ! Les premiers appareils destinés à la Force aérienne indienne ont débuté leurs mises en service cette année avec le standard MkI, mais restent encore, au stade de préparation en vue de l’arrivée du standard MkII. Il s’agit du plus petit avion de combat polyvalent au monde. Ce programme est sous la responsabilité du constructeur indien HAL (Hindustan Aeronautic Ltd).

Les appareils de série sont dotés du General-Electric F414G, le moteur Kaveri indien ayant été abandonné. En attendant, les tests ont été effectués avec un General-Electric F-404.

Le HAL Tejas est doté d’un radar multimodes à effet doppler disposant des modes : air-air, air-sol et air-mer et dispose d’une nacelle FLIR et d’un désignateur laser. Il pourrait également recevoir une liaison de données. Une seconde version du Tejas, destinée à la Navy a vu le jour et formera l’épine dorsale de la défense navale aux côtés des MiG-29K/KUB (version navalisée du MiG-29). Au total, l’Inde prévoit de s’équiper d’un total de 260 Tejas pour l’Air Force et la Marine.

 

2625950.jpg

 

Photos : 1 & 3 HAL Tejas MkI @Angad Singh 2 Cockpit @ IAF

13/05/2015

Exercice Lion Effort 2015 !

Gripeny-za-letu.jpg

 

 

L’édition de l’exercice  « Lion Effort 2015 » se déroule cette année en République tchèque du 11 au 24 mai 2015, sur la base aérienne de Čáslav.

 

L’exercice réunit des avions de combat de type Saab JAS-39 C/D Gripen des forces aériennes de la Suède de la Hongrie, tchèques, de la Thaïlande. L’édition de cette année, voit également la participation de F-16C/D polonais et d’Eurofighter allemand. 

 

La République tchèque engage également des L-159, des avions de transport Airbus CN-295, ainsi que des hélicoptères Mi-24 d'attaque et hélicoptères Mi-171 de transport. De plus, un avion de AWACS exploité par la Pologne, sert de plateforme de commandement et de contrôle. 

 

 

globalassets-commercial-air-gripen-fighter-system-rtaf_threeship_2340.jpg

Les opérations Lion Effort :

Cet exercice est ponctué de plusieurs variantes de combat aérien, d’attaques au sol et opérations de reconnaissance effectuées à la fois, par un seul pays et en formant des opérations aériennes composites, dans lesquelles les pilotes des escadrons de Gripen de différents pays coopèrent. Chaque de vol étant ensuite évalué.

Le début de la phase de familiarisation de l’exercice implique deux jours de vol intense, qui fournissent une occasion pour les participants à l'exercice de se familiariser avec la région et à préparer l’ensemble des exercices dévolu à l’exercice.

 

Effort Lion est un exercice international tri-annuelle des utilisateurs d’avion de type Gripen qui aeu lieu en Hongrie en 2009 pour la première fois, suivi par la Suède en 2012. En tchèque cette année. L’Afrique du Sud envisage d'accueillir la prochaine réunion en 2018. Cette année, l’exercice voit la venue d’autres participants.

 

Hungary_Saab_JAS39_Gripen.jpg

 

 

Photos : 1 Gripen C/D tchèques 2 Gripen C/D RTAF 3 Gripen C hongrois @ Lion Effort15

Le F-22 « Raptor » apte pour tirer l’AIM-9X !

2012_F22_Supersonic_AIM9X-thumb-560x295-161817.jpg

 

 

Enfin pourrait-on dire, le Lockheed-Martin F-22 « Raptor » peut désormais tirer le missile courte-portée Raytheon AIM-9X « Sidewinder ». Dans un communiqué, l’US Air Force confirme la réussite du dernier tir de qualification.

 

Les pilotes d'essai de l'USAF ont tiré trois missiles AIM-9X  depuis le début de l’année, mais l'événement n'avait pas été révélé jusqu'à présent. Ces essais devaient valider le tir dans différentes configurations, notamment vers une cible se trouvant plus bas que l’avion. Actuellement la flotte de « Raptor » utilise la version AIM-9M du « Sidewinder » moins performante.

 

L’AIM-9X : 

 

L'AIM-9X conserve le moteur Mk.36 et la charge WDU-17/B de l'AIM-9M, mais tout le reste de la structure est améliorée. Extérieurement, on remarque avant tout la plus petite taille des ailerons. Ce changement de taille a pour objectif une diminution de la traînée afin d'accélérer plus vite mais aussi de permettre de le loger dans les soutes des F-22 « Raptor » et F-35 « Lightning ». Il est par ailleurs compatible avec les rails de lancement des versions précédentes. Une autre amélioration importante est l'adaptation aux viseurs de casque JHMCS permettant au pilote de désigner une cible en tournant la tête dans la direction de celle-ci.

 

Photo : Tir d’un AIM-9X depuis un F-22 @USAF

 

Air Austral inaugure une ligne entre la Réunion et l’île de Rodrigues !

 

air austral,infos compagnies aériennes,infos aviation,les nouvelels de l'aviation

 

 

Air Austral se développe, la compagnie  lance une liaison directe Réunion-Rodrigues depuis l’aéroport de Pierrefonds à raison de 2 vols par semaine les vendredis et dimanches pendant les vacances scolaires.

 

Le tout premier vol UU 751 a décollé vendredi 08 mai à 10h25 depuis l’aéroport de Pierrefonds, avec à son bord 58 passagers. Le vol est arrivé à Rodrigues à 12h30 heure locale.

 

C’est un événement marquant pour l’île de Rodrigues qui a ainsi accueilli son tout premier vol international. En effet, Air Austral est la première compagnie française à se poser sur les pistes de l’Aéroport Sir Gaëtan Duval.

 

Pour rappel, cette liaison saisonnière est opérée en ATR 72-500 du 8 au 17 mai 2015, du 10 juillet au 14 août 2015 puis du 09 au 23 octobre 2015.

 

Pierrefonds - Rodrigues

Décollage de Pierrefonds à 10h25 – arrivée à Rodrigues à 12h30

 

Rodrigues - Pierrefonds

Décollage de Rodrigues à 13h20 – arrivée à Pierrefonds à 15h40

 

« L’ouverture d’une ligne directe et d’une nouvelle destination est toujours une fierté pour une compagnie aérienne. Le lancement du vol direct Pierrefonds – Rodrigues est une grande satisfaction pour Air Austral et ce à plusieurs titres. Rodrigues est d’abord une très belle destination prisée et attendue des Réunionnais. Cette ligne nous permet par ailleurs de renforcer encore notre activité au départ de Pierrefonds. C’est avec fierté qu’Air Austral sera la première compagnie française à se poser sur ce territoire » déclare Marie-Joseph Malé, Président Directeur Général d’Air Austral.

 

Photo : ATR72-500 Air Austral @ Air Austral

 

12/05/2015

Crimée, nouveau déploiement de Su-34 & Su-27 russes !

9876.jpg

 

 

La Force aérienne russe vient de confirmer, qu’un nouveau lot d’avions de combat Sukhoi Su-34 et Sukhoi Su-27, viennent de rejoindre les forces basées en Crimée dans la région de Rostov-sur-le-Don.

 

Le service de presse de l’armée russe parle de cinq nouveaux avions de combats dont des chasseurs-bombardiers multirôles Su-34 « Fullback » et des Sukhoi Su-27MSM, le même communiqué confirme l’arrivée prochaine de près de 40 avions de combats supplémentaires dans la région. Il semble également que la Russie a entamé dans la région, le remplacement des bombardiers Sukhoi Su-24 « Fencer » par le tout nouveau Su-34  « Fullback ». A l'heure actuelle, l'armée russe utilise quatre aérodromes en Crimée. L'aérodrome Gvardeïski, situé près de Simferopol, est le plus important d'entre eux.

 

Ce renforcement fait suite à l’arrivée en Crimée de plus de 40 Su-27SM et Su-30M et bombardier Tupolev Tu-22M3M. Il semble cette fois-ci certain que la Russie compte doté ses bases en Crimée de l’ensemble de ses moyens aériens modernes, l’arrivée du dernier -né des chasseurs-bombardiers multirôles Su-34 « Fullback » le confirme.

 

 

Le Sukhoi Su-34 «Fullback» : 


451.jpg


 

Le Su-34 peut  attaquer des cibles terrestres, maritimes et aériennes, de jour comme de nuit et par tous les temps, en utilisant l’ensemble des types de munitions en service en Russie. En termes de capacités opérationnelles, il s'agit d'un appareil de génération 4+. Son système de sécurité active avec les nouveaux ordinateurs, fournit des capacités supplémentaires pour le pilote et le navigateur, pour effectuer des bombardements précis et à manœuvrer sous le feu ennemi. L’excellente aérodynamique de l’avion, les grands réservoirs de carburant de capacité interne, la nouvelle génération de moteurs plus économe en carburant, doté d’une commande numérique. Font que le Su-34 de bombardement tactique, se trouve très proche de la catégorie de bombardier stratégique de classe moyenne.

 

Le Su-34 dispose également d’un système de communication et le système d'échange d'informations de type liaison16 (Link16) lui permettant une interface avec des troupes terrestres et des navires de surface, ainsi qu’avec d’autres aéronefs.

 

Question armement, le Su-34 met en oeuvre des missiles à longue portée air-surface et air-air ainsi que d'armes guidées multi-canal. Il est équipé d'un système de contre-mesures de dernière génération. Rappelons que le cockpit est blindé. L'avion peut effectuer des missions à basse altitude de type « by-pass et fly-by». A noter, que les pilotes disposent d’un petit cabinet WC, pour les longues missions.

 

L’avion a des capacités de lutte anti-navire et dispose d’un rayon d'action de 4.000 km, sa sa vitesse maximale est de 1.900 km/h. Il est doté d'un canon de 30 mm et peut emporter une charge de combat de 8.000 kg.

 

 

 

 

Sukhoi Su-27SM «Flanker» : 


3647.jpg


 

 Le Su-27SM (3) a été structurellement renforcé et pèse trois tonnes de plus au décollage que le modèle précédent. Alimenté par deux moteurs Saturn AL-31F-M1. Le Su-27SM (3) est équipé d'une avionique moderne et de points d’attaches supplémentaires.

Cette dernière version du Sukhoi, dispose d’un cockpit doté de 4 écrans multifonctions couplés à un nouveau système de communication sécurisé et plus résistant au brouillage. Les logiciels radars ont été adaptés pour permettre l’utilisation de la gamme la plus récente en matière de missiles «air-air» et «air-surface» de longue portée.

Le Su-27SM (3) est une version polyvalente capable de remplir des missions de combat en utilisant efficacement et avec une haute précision les armes "air-surface» y compris par guidage avec GPS (GLONASS).
La Russie dispose d’un parc d’un plus de 350 Su-27 répartit entre 12 régiments en plus du centre de démonstration en vol de la patrouille des Chevaliers Russes (Russian Knights), les unités d’entraînements et le centre d’essais en vol des Forces aériennes.

 

Photos :1 & 2 Sukhoi Su-34 « FullBack » @ Sergy  3 Sukhoi Su-27SM @Alexey Ershko