02/07/2015

Premier CRJ900 pour Mesa Air Group !

cq5dam_web_750_750.jpg

 

Montréal, Bombardier Avions commerciaux a annoncé avoir livré le premier de sept avions CRJ900 à Mesa Air Group, Inc. (Mesa Airlines) de Phoenix, Arizona. Mesa exploitera l’avion pour American Airlines sous la bannière American Eagle. L’avion livré est l’un des sept avions en commande ferme annoncés le 12 mars 2015.

 

L’avion livré aujourd’hui portera la flotte des biréacteurs régionaux CRJ900 de Mesa à 58 appareils, confirmant à nouveau la position de ce transporteur aérien comme l’un des plus importants exploitants de ce modèle d’avion. Le nouvel avion CRJ900 de Mesa présente une configuration biclasse de 76 places. Le transporteur aérien exploite également 20 avions CRJ700 avec configuration triclasse de 70 places. Les livraisons actuellement prévuesporteront la flotte de Mesa à un total de 115 avions régionaux, d’ici septembre 2015.

 

Au 31 mars 2015, Bombardier avait enregistré des commandes fermes de 1 865 avions de la CRJ Series, dont 391 biréacteurs CRJ900.

 

Les biréacteurs régionaux de la CRJ Series partagent les avantages d'éléments en commun qui assurent la souplesse des exploitants et leur permettent d’optimiser leurs flottes afin de répondre aux exigences particulières de chaque marché. Aucun autre avion régional n’offre ce potentiel. Optimisés pour les liaisons régionales moyen-courriers, ces avions procurent un avantage pouvant aller jusqu’à 10 % sur le plan des décaissements d’exploitation comparativement aux avions à réaction concurrents.

 

Chacun des trois modèles d’avions CRJ présente ses propres avantages distincts. Le biréacteur régionalCRJ700 est l’avion le plus léger de sa catégorie, assurant efficacité, performance et économies de carburant impressionnantes, tandis que le biréacteur régional CRJ900 offre une très grande souplesse et est idéal pour les marchés en croissance. Le biréacteur régional CRJ1000, qui présente la plus grande capacité passagers de cette gamme d’avions, affiche les plus faibles coûts par siège-kilomètre sur le marché des avions régionaux et consomme jusqu’à 13 % de moins de carburant que ses concurrents.

 

À propos de Mesa Airlines :

 

Gagnant à plusieurs reprises du prix du transporteur aérien régional de l’année du magazine Air Transport World,et classé premier transporteur régional trois années consécutives dans le rapport des voyageurs aériens du Département des transports (DOT) des États-Unis, Mesa Airlines de Phoenix exploite des vols sous les bannières American Eagle et US Airways Express depuis ses plaques tournantes de Phoenix et de Dallas/Fort Worth, et sous la bannière United Express depuis les aéroports de Washington-Dulles et de Houston. Fondée sur une « mesa » au Nouveau-Mexique en 1982 par Larry et Janie Risley, Mesa exploite aujourd’hui plus de 100 avions et plus de 500 départs réseau quotidiens sur 91 villes, 35 États, le District de Columbia, le Canada et le Mexique. La société compte environ 2 600 employés et prévoit en embaucher 1 000 de plus d’ici deux ans.

 

American%20Eagle-PSA%20(2nd)%20CRJ900%20C-GWGQ%20(13)(Grd)%20DFW%20(BPT)(46)-L.jpg

Photos : 1 Livraison du CRJ900 à Mesa Airlines 2 CRJ 900 aux couleurs d’American Airlines@ Bombardier

01/07/2015

US Navy, au revoir l’EA-6 « Prowler » !

yourfile-1.jpg

 

 

Le dernier Grumman EA-6B « Prowler » n°163890 a être en servie au sein de l’US NAVY est entré en retraite, après un dernier vol ! 

 

Il n’en restait plus que 14 sur un total de 173 aéronefs, qui avaient été livrés depuis 1977, le dernier appareil en service au sein de l’Electronique Attack Squadron 134 qui opérait depuis le postes-avion USS Georges H.W.Bush (CVN-77) a tirer sa révérence alors d’un dernier vol. 

L’avion est aujourd’hui remplacé au sein de l’US Navy par le Boeing EA-18G « Growler ».

Cependant, l'US Marines Corps va continuer à une  flotte de 25 « Prowler » jusqu'en 2019.

 

Le Grumman EA-6 « Prowler » : 

 

Le Grumman EA-6B « Prowler » est un avion bi-réacteur construit sur la base de l’A-6 « Intruder ». Par rapport à l'Intruder, le fuselage a été allongé d'un mètre (notamment pour loger les 2 membres d'équipage supplémentaires) et le poids à vide augmenté de plus de 3 000 kg (entre autres par les équipements électroniques).

La base de l'équipement est le système de brouillage AN/ALQ-99 Tactical Jamming System. Le pod au sommet de la dérive contient différents détecteurs destinés à repérer les émissions radar adverses en vue de leur brouillage. Le Prowler peut également emporter jusqu'à 4 nacelles d'équipements complémentaires sous les ailes, voire être armé de missiles anti-radar AGM-88 Harm si besoin.

Conçu pour opérer à partir des portes-avion ou de bases avancées, le Prowler est un système complètement intégré de guerre électronique de longue distance, tout temps et à capacité avancée. La mission primaire de l'appareil est de protéger les attaques aériennes et les forces au sol en contrant les activités électroniques adverses et en obtenant des informations sur les émissions électronique dans la zone de combat.

 

Usnavy.ea6b.prowler.750pix.jpg

 

 

Photos 1 Le dernier vol de l’EA-6B « Prowler » de l’US Navy 2 EA-6B « Prowler »@ US Navy

La Certification du HAL LCH avance !

1630780_-_main.jpg

 

Inde, le Light Combat Helicopter  (LCH) de l’avionneur indien HAL vient de terminer avec succès ses essais par temps chaud. Ces tests ont été réalisés avec des pilotes de l’Indian Air Force (IAF) et de l’Indian Army.

 

Les vols d'essai ont été effectués à des températures comprise entre 39 et 42º C dans le désert du Rajasthan, les

Fonctionnaires de HAL ont déclarés que le bimoteur de 5,8 tonne LCH devrait entrer en production en série limitée pour la fin de l'année, puis le LCH devrait être livré pour 114 exemplaires à l’Indian Army et 65 pour l’Indian Air Force.

 

Le programme LCH :

 

Le LCH est basé sur des technologies développées pour le Dhruv (voir lien), premier hélicoptère d'attaque développé par une entreprise indienne, le projet LCH a été lancé en 2006, les investissements réalisés dans le projet sont actuellement estimés à 3,76 milliards de roupies  soit environ 6 milliards d'euros. Surnommé de "Dhruv" armé et bien que transportant les mêmes armes balistiques, le LCH se distingue cependant par son fuselage proche du RAH-66 Comanche américain, la disposition des sièges est alignés comme sur les d’hélicoptères de modèles occidentaux et dispose d’une ossature entièrement nouvelle pour accueillir un blindage lourd et l'ensemble des systèmes spécifiques à l'appareil. Le premier prototype a commencé à réaliser plusieurs vols d'essai en mars 2009, pour tester les systèmes de vol en juillet 2009, une seconde série de tests permit de tester les senseurs électroniques et les systèmes d'armes, enfin une troisième série de tests fut menée en décembre 2009 sous la direction de l'armée de l'air indienne. La société Hindustrian Aeronautics annonça alors que la production pourrait démarrer dès décembre 2010, cependant, des retards dans le projet ont conduit à un report de la délivrance de l'autorisation finale de vol, repoussant ainsi l'intégration du LCH dans l'armée de l'air au courant 2012-2013.

 

La plupart des technologies du  LCH sont déjà en fonction sur le Dhruv, tels, le moteur Shakti, les rotors et la boîte de transmission principale. En parallèle, les armes du LCH et les capteurs sont testés sur une version armée du Dhruv. Il s'agit notamment d'un canon de 20 mm en tourelle  Nexter, du missile  MBDA MISTRAL en version air-air. L'Afrique du Sud en coopération avec l’Inde Defence R & D Organisation (DRDO) développe un missile antichar guidés (ATGM) pour le LCH dérivé du MOKOPA Sud Africain. En ce qui concerne les systèmes d’alertes et de lutte anti-missiles, la société HAL a confié le développement de l’ensemble des équipements au Suédois SAAB.

 

0g3H4RO.jpg

Photos : HAL LCH @ IAF

 

Deux A330MTT de plus pour la RAAF !

 

yourfile.jpg

 

 

La Royal Australian Air Force a commandé deux Airbus A330MRTT (KC-30A). Les deux appareils supplémentaires, sont basées sur l'avion de ligne Airbus A330-200, porteront la flotte de l'Australie sept avions de ce type, lorsqu’ils seront livrés  en 2018,

 

L’Airbus A330MRTT :

 

L’A330 MRTT (Multi Role Tanker Transport) d’Airbus Military est le seul avion stratégique de ravitaillement et de transport de nouvelle génération, actuellement disponible et opérationnel au monde. L’importante capacité d’emport carburant de base (111 tonnes) de l’avion de ligne A330-200, dont il est dérivé, permet à l’A330 MRTT d’exceller dans les missions de ravitaillement en vol, sans l’adjonction de réservoir supplémentaire. L’A330 MRTT est proposé avec un choix de systèmes de ravitaillement incluant la perche caudale ARBS (Aerial Refuelling Boom System) d’Airbus Military et/ou une paire de nacelles tuyau/panier sous voilure et/ou un système ventral tuyau/panier FRU (Fuselage Refuelling Unit).

 

 

Grâce à son large fuselage, l’A330 MRTT peut également servir d’avion de transport capable de transporter 300 soldats ou 45 tonnes de charge utile. Il peut également être décliné en version d’évacuation sanitaire (EVASAN) et recevoir jusqu’à 130 civières. L’A330 MRTT totalise à ce jour 28 commandes émanant de quatre clients.

 

Photos A330MRTT de la RAAF

 

Chine, gros contrat pour l’A330 !

 

csm_A330_IN_FLIGHT_5eaec4b032.jpg

 

Airbus  a signé hier un contrat pour la vente de 75 long-courriers A330 en Chine, pour un montant au prix catalogue de l’avionneur d'environ 18 milliards de dollars.

 

Le contrat a été signé par les patrons d'Airbus pour 75 appareils de type A330 ainsi qu’un protocole d'accord pour 30 A330 supplémentaires. La répartition entre les différents modèles de la gamme A330 n'a pas été précisée, mais le contrat n'inclut pas d'appareils remotorisés (A330-800 et A330-900) en cours de développement.

 

Cette annonce conforte le poids croissant de la Chine, devenu « le marché le plus important pour l'aviation dans le monde », a indiqué Fabrice Brégier. Le groupe européen table sur une demande de plus de 5300 avions commerciaux de plus de 100 sièges et cargo en Chine d'ici 2033, soit plus de 16% de ses prévisions mondiales à 20 ans.

 

Photo : A330 @ Airbus