02/09/2015

Brésil, modernisation des lynx de la marine !

marine brésilienne,agustawestland,lynx mk21a,blog défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

 

Selex ES a reçu une commande pour fournir une suite d'équipements de guerre électronique pour les huit hélicoptères Lynx Mk21A utilisé par la marine brésilienne. La société fournira un système complet de guerre-électronique.

Le nouveau système de Selex EX nommé SAGE va permettre de donner l'alerte radar et de caler les contre-mesures pour une réaction adéquate à la menace De plus Selex Es fournira une nouvelle génération de contre-mesures actives. Cela permettra à la marine brésilienne d’identifier les nouvelles menaces dès leur arrivée dans le théâtre et d’y répondre.

En parallèle  à cette adaptation électronique, les AgustaWestland Lynx Mk21A de la marine recevront une nouvelle motorisation avec le LHTEC CTS800-4N. LHTEC est une joint venture entre Rolls-Royce et Honeywell. La version commerciale et d'exportation est le CTS800. Le moteur a été principalement développé pour RAH-66 Comanche de reconnaissance. Il est par contre particulièrement adapté pour la famille « Lynx ».

 

Photo : Lynx MK21A de la marine brésilienne @FMB

01/09/2015

L’IA-63 Pampa III a réussi son premier vol !

Pampa_III_184_800.jpg

 

La Fábrica Argentine de Aviones (FADEA) a confirmé avoir réussi le premier vol de la nouvelle version de son avion école. Le IA-63 Pampa III prit son envol avec un retard de près de 12 mois sur le calendrier initial.

La nouvelle version du Pampa est alimentée par un moteur plus puissant, soit l’Honeywell TFE731-40-2N de 16,5 kN de poussée. La FADEA a travaillé avec l’équipementier israélien Elbit Systems Ltd pour la mise au point de la nouvelle avionique qui comprend quatre écrans (deux pour chaque pilote) multifonctions 12,5 x 17,5 cm,  le navigateur/instructeur, dispose également d'une centrale inertielle d’Honeywell associée à un GPS et d'un altimètre radio et affichage cartographique numérique.  L’avion dispose également d’un nouvel ordinateur de mission. Cette troisième génération du Pampa propose deux types de sièges éjectables, soit : le Zvezda K36-L d’origine russe, ou l’AEROFINA Mk 10AR roumain, qui est en fait un dérivé du Martin-Baker MK10L anglais,  les restants de la guerre des Malouines étant encore bien présent, la FADEA contourne ainsi le problème.

Cette nouvelle version pourra également être utilisée en version d’attaque au sol légère et peut emporter une charge utile maximale de 1.500 kg, soit une nette amélioration, par rapport aux 1160 kg des deux anciennes versions de l’IA- 63.

La Fábrica Argentine de Aviones (FADEA) estime pouvoir vendre entre 100 et 200 Pampa III en Argentine, mais également à l’exportation.

 

3446857930.jpg

Photos : 1 l’IA-63 Pampa III 2 le cockpit modernisé @ FADEA

 

 

Arrivée d’un nouveau MC-130J Commando II !

eMP15-1094MC-130J_5770Delivery_8-27-2015_006_DM.jpg

 

 

Marietta, Lockheed-Martin a livré un nouvel exemplaire d’un MC-130J « Commando II » destiné l’Air Force Special Operations Command. L’avion a rejoint la base de Cannon au Nouveau-Mexique.

 

Le Lockheed-Martin MC-130 tire ses origines d'une demande du Pentagone concernant un avion apte à opérer des infiltrations et exfiltrations de soldats et d'agents de renseignement loin derrière les lignes ennemies. Le C-130 étant alors en pleine maturité c'est cet avion qui fut choisi comme base de travail. Le chantier de développement fut naturellement confié aux membres des très secrets Skunk Works.  Le concept même d'utilisation de ces avions était alors très proche de celui des Lysander britanniques de la Seconde guerre Mondiale.

Le « Commando II »  effectue aussi des missions de ravitaillement clandestines pour les hélicoptères en missions d’opérations spéciales. Le MC-130J vole principalement de nuit pour réduire la probabilité d’être repéré et intercepté. Sa mission secondaire comprend aussi le largage de tracts. Il doit se déployer rapidement pour exécuter par tous les temps des missions de récupération sur des aérodromes rudimentaires ou en territoire hostile. L’appareil effectue également des opérations d’aide humanitaire, la réponse aux catastrophes, l’évacuation sanitaire aérienne et les opérations d’évacuation de non-combattants.

 

Photo : Lockheed-Martin MC130J Commando II@ Lockheed-Martin

31/08/2015

Chine, premier vol du Rainbow 5 !

drone,male,infos aviation,les nouvelles de l'aviation,blog défense

 

 

La Chine a effectué avec succès le premier de son drone « Rainbow 5 » (Cai Hong 5) ce lundi. Ce drone est le plus grand jamais construit en Chine. Il s’agit d’un aéronef de la classe MALE (Multi-rôle, Moyenne Altitude Longue Endurance).

Le Rainbow 5 a volé durant une vingtaine de minutes depuis les installations la China Aerospace Science and l'Innovation Corporation, dans la province de Gansu au nord-ouest de la Chine. Ce nouveau drone doit répondre aux besoins de la reconnaissance longue distance, de la surveillance, du ciblage, de la collecte de renseignements, de la guerre électronique, la patrouille frontalière, des missions de défense de l'île et l’anti-terrorisme.

 

Le drone disposera de capteur jour/nuit et d’un télémètre laser. Il pourra également emporter un radar.Il dispose d’une masse maximale au décollage de trois tonnes, une charge utile maximale de 900 kg, et une autonomie de plus de 30 heures. Le « Rainbow 5 » dispose d’une envergure similaire au drone américain « Reaper ».

Actuellement, les drones chinois ne possèdent pas l'autorisation d'ouvrir le feu sur une cible jusqu'à ce qu'ils obtiennent l’authentification au sol de celle-ci. Selon les premières informations disponibles, le radar devrait permettre de fonctionner avec peu d'assistance au sol.

 

rainbow5_55.jpeg

 

Photos : le drone Rainbow 5 @CCTV

Dassaut Falcon 7X présent à CIBAS2015 !

Dassault-Falcon-7X.jpg

 

 

Du 24-26 septembre prochain se tiendra le China International Business Aviation CIBAS à Beijing,l’avionneur Dassault participera à ce Salon avec la présentation de son Falcon 7X.

 

Le Falcon 7X est le jet best-seller parmi tous les jets d'affaires de Dassault. Le Falcon 7X doit son succès à sa flexibilité et son faible coût d'exploitation et ses technologies d'avant garde. Le Falcon 7X a été le premier avion d'affaires entièrement conçu dans un environnement numérique et équipé de commandes de vol numériques.

Le Falcon 7X offre une consommation inférieure de 15 à 30 % de carburant de moins que les appareils concurrents, ce qui en réduit sensiblement le coût d'exploitation. Sa configuration tri-réacteurs l'autorise à suivre des routes plus directes au-dessus des océans et ainsi de raccourcir les distances, garantissant une économie de temps et de carburant  sur les longues liaisons transatlantiques et transpacifiques.

 

Le Falcon 7X vole plus vite, seul jet d’affaires long-courrier certifié par l’AESA et la FAA pour décoller de l’aéroport de London City, le Falcon 7X possède un rayon d’action de 5 950nm (11 000km), lorsqu’il transporte huit passagers à Mach 0.80. Il ouvre une nouvelle ère d’innovation, de confort et de performances. Le Falcon 7X parcourt 11 000 km (5950 nm) sans escale et relie Paris à Tokyo,  New York à Dubaï, Berlin à Los Angeles,  Johannesburg à Londres.

 

Photo : Dassault Falcon 7X @ Dassault Aviation