10/07/2015

Emirates, Wifi en Business et First Class !

Emirates A380_4.jpg

 

 

 

Les clients Business et First Class d’Emirates peuvent désormais voyager avec leur smartphone sans se soucier de l’état de chargement de leur batterie. La compagnie a en effet mis à leur disposition 30 stations de chargements sans fil dans lesLounges dédiés aux terminaux Concourse A, B et C de Dubaï. 

Grâce au Wi-Fi gratuit dans tous les Lounges Emirates à travers le monde, dont Zurich, et dans plus de 120 appareils, les passagers peuvent par ailleurs rester connectés tout au long de leur voyage.

 

« Nous souhaitons fournir à nos clients tout le confort nécessaire pour qu’ils profitent de leur expérience Emirates en toute décontraction. Les appareils mobiles font désormais entièrement partie de nos vies. Chez Emirates, nous estimons ainsi que la disponibilité d’un Wi-Fi gratuit et la possibilité de charger ses appareils mobiles n’importe où doivent devenir la norme lors de chaque voyage », explique Mohammad Mattar, Divisionnal Senior VP Emirates Airport Services. 

 

« C’est pourquoi nous investissons continuellement dans l’amélioration de la connectivité au sein de nos Lounges et à bord de nos avions, et nous réjouissons de renforcer l’accès de tous nos clients à ces services. »

Avec le lancement de ces nouveaux services, la compagnie illustre ses efforts pour offrir à ses passagers une expérience en vol unique, notamment grâce au développement des nouvelles technologies.

 

Le Wi-Fi gratuit dans les Lounges et à bord des avions est extrêmement populaire et permet désormais une connexion continue qui répond aux exigences actuelles. Selon les données de la compagnie, les sites web les plus fréquentés par ses passagers incluent Facebook et Google, ainsi que les plateformes de chat telles que Skype et WhatsApp. Ces résultats reflètent la volonté croissante des gens de rester connecté lors de leurs déplacements et d’accéder aux réseaux sociaux.

 

Les voyageurs d’Emirates peuvent également se connecter grâce au service de téléphone mobile personnel proposé dans plus de 75% des appareils de la compagnie, ainsi qu’aux prestations de téléphone, SMS et email proposées à chaque siège dans tous les avions.

Par ailleurs, près de 60 appareils proposent la télévision en direct (Live TV), permettant aux passagers de suivre les nouvelles ou de supporter leur équipe favorite en temps réel.

Plus tôt dans l’année, Emirates a également lancé son application Apple Watch, ainsi que celle pour Androïd, en mai dernier. 

unnamed.jpg

 

Photos : 1 A380 Emirates 2 Borne de chargement sans fil @ Emirates

China Eastern opte pour 50 B737-800NG!

china-eastern-boeing-737-700.jpg

 

 

Seattle, China Eastern Airlines va commander 50 Boeing B737-800 « Next-Generation ». Les avions seront exploités par China United Airlines, une filiale en propriété exclusive de China Eastern Airlines, et d'autres succursales et filiales du transporteur.

Le montant total est estimé à 4,55 milliards de dollars au prix catalogue de l’avionneur.

 

A propos du B737 NG :

 

Le nouvel intérieur offre un plus grand sentiment d’espace au niveau de la cabine,  la combinaison des nouveaux compartiments  de rangement du nouveau système  d’éclairage intégré à la nouvelle génération de panneaux  qui composent le plafond, augmente  le sentiment de calme, afin, de rendre les trajets en vol particulièrement apaisants.

Avec Sky Interior, l’avionneur américain a voulu améliorer la sensation de confort de ses passagers. Il a imaginé une cabine aux parois plus sculptées, dotée de différents modes d’éclairage (mood lighting) et d’un niveau sonore abaissé. Il a également eu recours à des diodes LED pour la signalisation de bord, les voyants d’appel et les veilleuses, plutôt qu’aux lampes à incandescence.

La nouveauté est aussi détectable au niveau des coffres à bagages. La conception a été entièrement repensée pour offrir un volume plus grand, tout en prenant moins de place dans la cabine.

 

 

Photos: Un B737-700NG de China Eastern @ Boeing

09/07/2015

Les NH90 finlandais au complet !

NH90183h.jpg

 

 

Helsinki, la Finlande a reçu le dernier des 20 hélicoptères NH Industries NH90 de transport de troupes. La Finlande avait commandé ces appareils en 2001.

 

Le premier vol d'un NH90 finlandais a eu lieu en 2004 et les livraisons ont débuté quatre ans plus tard. Depuis lors, la flotte a accumulé un total de 7500 heures de vol.

 

L’hélicoptère NH90 TTH de nouvelle génération est adapté à un large éventail de missions comptant parmi les plus exigeantes : logistique et transport utilitaire, recherche et sauvetage au combat (RESCO), évacuation sanitaire, opérations spéciales et lutte anti-terrorisme.

Dans sa configuration opérationnelle finale, le NH90 TTH dispose d’une avionique éprouvée qui permet d’accomplir des missions de jour comme de nuit quelles que soient les conditions climatiques, d’équipements d’auto-protection performants, d’un système de communications militaires inter-opérables pour les opérations internationales et des équipements pour un déploiement par navire.

yourfile-1.jpg

 

Photos : NH90 finlandais @Armée finlandaise

L’Australie abandonne le F-35B !

 

 

F-35B.jpg

 

Canberra, l’Australie n’achètera pas la version F-35B STOVL pour équiper ses deux bateaux d’assaut. La décision a été faite durant la préparation d'un livre blanc de la défense, qui devrait être publié le mois prochain. 

 

La décision australienne serait motivée par la fait que la mise en service du F-35B sur ces navires, demandaient de nombreuses et coûteuses modifications de ceux-ci. L’Australie prévoyait d’acquérir 14 à 20 F-35B.

 

Le F-35B

 

Appareil à décollage court et atterrissage vertical (STOVL), remplaçant les Harrier et F/A-18 A/B du Marines Corps. Le F-35B est une variante  STOVL (Short TakeOff/Vertical Landing ou décollage court et atterrissage vertical) ; cette version possède une soufflante intégrée verticalement dans le fuselage à l'arrière du cockpit (utilisée uniquement pour le décollage ou l'atterrissage), ainsi qu'une tuyère principale orientable vers le bas. La soufflante est reliée à la turbine basse pression du réacteur principal. La capacité interne en carburant est réduite à 6,35 tonnes.

 

F-35A : 

 

L’Australie a prévu d’acquérir 58 appareils (72 initialement) de type F-35A, qui seront livrés entre 2017 et 2021. La capacité opérationnelle initiale est prévue pour le service en 2021, et la pleine capacité opérationnelle des trois escadrons est prévue pour la fin 2023.

 

IMG_1919-crop.jpg

 

 

Photos : 1 F-35B STOVL @ USN 2 F-35A RAAF @ Lockheed-Martin

L’ATR 72 « Clean Sky » s’est envolé !

atr72_green.jpg

 

 

Le prototype d’ATR 72 a effectué aujourd'hui son premier vol dans le cadre de la campagne d'essais « Initiative technologique conjointe Clean Sky » (CS JTI). Mesure adoptée par le Parlement européen, la CS JTI encourage les projets de recherche dans le cadre de partenariats public-privé (PPP). L'objectif est de développer conjointement un large éventail de technologies au service d'un système aérien écologique, innovant et compétitif. Clean Sky se propose de révolutionner les enjeux environnementaux ACARE d'ici 2020 par rapport aux niveaux relevés en 2000 : réduire les émissions de CO2 de 50 %, abaisser les émissions de NOx de 80 % et diminuer de moitié la pollution sonore. Ce projet est le fruit d'un investissement à parts égales par l'industrie aéronautique et l'Union européenne. 

 

Acteur phare du projet depuis sa création en 2008, ATR y est associé à travers son actionnaire italien Alenia Aermacchi, lui-même coordinateur du démonstrateur technologique intégré « Avions de transport régional vert » dans le cadre de l'initiative CS JTI. Le vol d'aujourd'hui marque le premier d'une longue série. D'ici la fin de l'année, une seconde campagne de vols d'essai permettra de valider les améliorations apportées aux systèmes de distribution électrique, de dispersion d'énergie et de climatisation. Fruits de développements et d'essais conjoints, ces innovations ATR serviront l'ensemble de l'aéronautique régionale de demain.

 

Carmine Orsi, Directeur Technique d’ATR, s'est montré ravi du premier vol organisé dans le cadre du projet Clean Sky. « Les ATR jouissent d'une réputation internationale unique en matière d'émissions de gaz. L'utilisation massive de matériaux composites sur les structures principales leur permet en effet de conjuguer consommation optimale et performance structurelle. Aujourd'hui, nous repoussons nos limites en expérimentant le fruit de plusieurs années de recherche conjointe afin de participer à un avenir toujours plus vert. » Et de conclure, « En tant que constructeurs aéronautiques, nous sommes tenus de mettre au point des technologies éco-responsables, d'autant que le nombre d'appareils en circulation ne cesse d'augmenter ». 

ATR_CleanSky2.jpg

 

Photos : ATR 72-600 Clean Sky @ ATR Aircraft