22/07/2015

Russie, priorité au Tu-160M2 !

 

4247796120.jpg

Moscou, la nouvelle génération de bombardier PAK-DA est complexe et la conception prendra du temps. En conséquence, le ministre russe de la défense adjoint Iouri Borisov confirme que la priorité à court terme concerne le Tupolev Tu-160M2.

 

Le Tupolev Tu-160M2 devrait donc entrer en production d’ici 2022 pour une entrée en service pour 2024. Le PAK-DA devrait entrer en service pour 2028-2030. Les contrats pour l’attribution du programme Tu-160M2 sont actuellement en négociation avec l'industrie. Selon le calendrier actuel, la force aérienne russe (VVS) obtiendrait au moins trois lots de Tu-160M2 par an après 2023.

 

Nouveau moteur :

 

Le futur Tu-160M2 recevra le nouveau moteur NK-32 Série 2. Cette motorisation va améliorer les performances de l’avion avec une gamme de vol augmentée d'au moins 1000 km, par rapport aux moteurs actuels. Le motoriste russe JSC Kusnesov commencera à travailler sur la version de série du NK-32 en 2017 et produira 20 à 22 moteurs par an.

 

Le Kouznetsov NK-32 est un turboréacteur militaire à faible taux de dilution avec postcombustion. Développant une poussée de 55 000 lbf (245 kN) avec postcombustion, il propulse le bombardier supersonique Tupolev Tu-160 et a été monté sur l'avion de transport supersonique Tupolev Tu-144LL. C'est le plus grand et le plus puissant moteur jamais monté sur un appareil de combat.

 

 

NK-32.jpg

 

Photos : 1 Tu-160M 2 Kouznetsov NK-32

 

21/07/2015

L’Inde signe pour 48 Mi-17V-5 supplémentaires !

 

478429240.jpg

 

New Delhi, l'Indian Air Force (IAF) va acheter 48 hélicoptères Mil Mi-17V-5 supplémentaires. Ces appareils vont venir s’ajouter aux 139 aéronefs de ce type qu’elle a déjà acquis depuis 2008. Cette acquisition est estimée à près de 1,1 milliards de dollars us.

 

Selon les hauts fonctionnaires de l'IAF les livraisons se feront assez rapidement car ceux-ci font partie d’un accord de gouvernement à gouvernement avec la Russie.

L’Inde est considérée comme un partenaire stratégique de la Russie dans le développement et la livraison des hélicoptères militaires, ainsi que pour les opérateurs publics et privés. Des projets mixtes russo-indiens sont en cours pour livrer de nouveaux hélicoptères, des pièces de rechange et des équipements aéronautiques. Depuis 2011, l’Indian Air Force opère plus de 200 hélicoptères Mi-8/17 de fabrication russe.

 

Le MIL MI17-V5 :

 

Le Mi-17V-5 est la dernière version de l'hélicoptère Mi-17. Cet appareil est destiné à transporter des cargaisons et des parachutistes, ainsi que du fret de grande dimension sur un support extérieur. La version armée du Mi-17V-5 a pour tâches d'appuyer par le feu les forces terrestres ou les parachutistes, lors du débarquement ou de l'évacuation, ainsi que de mener des bombardements de précision. Un système de guerre-électronique équipe l’appareil contre les missiles sol-air ennemis.

 

1034191893.jpg

 

Photos :1  Mil Mi-17V-5@ IAF

 

17:24 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : iaf, mil mi-17v5, blog défense, infos aviation |  Facebook | |

Certification du King Air 250 modernisé !

 

D617350.jpg

 

 

Oshkosh, Wisconsin,  Beechcraft Corporation, a annoncé avoir reçu la certification de type de la part de la Federal Aviation Administration (FAA) pour la dernière version de son Beechcraft King Air 250. Cette autorisation va permettre à l’avionneur de débuter les livraisons prochainement.

 

King Air amélioré :

 

Le King Air amélioré est équipé avec le système Pro Line Fusionavionics et de nouvelles améliorations e  cabine. L'avion fait ses débuts en Amérique du Nord cette semaine à l'EAA Airventure à Oshkosh, au Wisconsin.

Le système Pro Line Fusion pour le King Air apporte une des architectures d’avioniques  les plus fiables et un affichage de vol complet avec écran tactile. Le nouveau système change la façon dont les opérateurs peuvent  piloter, naviguer et communiquer à travers une interface de pilotage intuitive « one-of-a-kind ». Le King air 250 est doté de trois écrans de 14 pouces interchangeables, à haute résolution. Les autres possibilités d'améliorations des performances comprennent:

 

Des listes de contrôle à écran tactile intégrées.

Un graphique intuitif avec  planification de vol.

Haute résolution des écrans.

Préréglage pratique pour reconfigurer les trois écrans avec une seule touche.

Système complet multi-capteurs gestion de vol.

Ajouts disponibles de base de données et de graphiques sans fil automatique.

 

En plus de l'avionique, la société a apporté des améliorations aux technologies de la cabine du King Air, celle-ci permet dorénavant la connectivité avec le Wi-Fi. Des stores électroniques à gradation, permettent désormais de choisir entre une vues claires ou plus sombres et ceci  avec un simple bouton.

 

Photo : 1 King Air 250 modernisé @ Beechcraft Corporation

 

EVA Air finalise la commande du B777F !

EVA_777F_K66422_SMALL.jpg

 

Seattle, Boeing et EVA Air ont finalisé une commande portant sur cinq B777 «  Freighters ». L'ordre, est estimé à plus de 1,5 milliard de dollars au prix catalogue de l’avionneur. Cette commande est la confirmation de l’intention de vente qui avait été annoncée au Salon du Bourget de cette année.

 

La compagnie aérienne taïwanaise prévoit d'utiliser ces nouveaux cargos pour renforcer sa flotte sur la région trans-Pacifique et les routes asiatiques en réponse  à la demande croissante sur le marché du fret aérien.

 

Le B777F permet de combler le fossé entre les avions cargo gros-porteurs de la mi-taille et les plus grands cargos comme le B747F.Avec un poids maximum au décollage de 347.810 kg, le B777 « Freighter » a une capacité de charge utile de recettes de 112 tonnes (102 tonnes métriques). Le B777 « Freighter » est capable de voler 4,900 miles nautiques (9,070 km) avec une pleine charge utile. Son long  rayon d’action se traduit par des économies importantes pour les opérateurs de fret: moins d'arrêts et donc moins de droits d'atterrissage, moins de congestion dans les grands aéroports, une baisse des coûts de manutention et un plus court délai de livraison du fret. Le B777  « Freighter » caractéristiques des capacités encore jamais vues sur un cargo bimoteur, pouvant accueillir 27 palettes standard (96 po x 125 po, 2,5 mx 3 m) sur le pont principal .Il est alimenté par  le plus puissant réacteur commercial de General Electric, le GE90-110B1. Le B777 « Freighter » est conforme aux normes de bruit QC2 pour l'accessibilité maximale aux aéroports sensibles au bruit.

 

Photo : Image de synthèse du futur B777F EVA Air Cargo @ Boeing

20/07/2015

Les Premiers Rafale Egyptiens !

11752489_10153457163618427_1259217336760628526_n.jpg

 

 

St-Cloud, Dassault Aviation a célébré aujourd’hui la remise à la République Arabed’Égypte de ses trois premiers avions de combat Rafale. Une cérémonie s’est tenue 

au Centre d’essais en vol de Dassault Aviation, à Istres.

 

Cette première livraison intervient à peine cinq mois après la décision prise par l’Égypte d’acquérir 24 Rafale, soit : 16 biplaces et 8 monoplaces, pour doter son armée de l’air d’un chasseur polyvalent de dernière génération, capable de répondre à ses besoins opérationnels et de lui permettre d’assurer, en toute souveraineté, sa position géostratégique dans la région.

 

11232721_10153457349553427_8532788224272527688_n.jpg

 

Un premier groupe de pilotes égyptiens fraichement formés au sein de l’armée de l’Air, convoieront jusqu’au Caire les trois premiers Rafale demain mardi. Les Rafale égyptiens seront dotés de missiles air-air MICA prélevés sur les stocks de l'armée de l’air, en outre, ceux-ci devraient recevoir le missile « Black Shahine », soit la version export du SCALP.

 

« Ce contrat constitue un nouveau jalon de la coopération qui lie Dassault Aviation et l’Égypte depuis les années 70, soit plus de quarante ans d’un partenariat exemplaire placé sous le signe de l’engagement et de la confiance mutuelle. Après le Mirage 5, l’Alpha Jet et le Mirage 2000, le Rafale est le 4ème avion Dassault à voler sous les cocardes égyptiennes, et l’Égypte, tout comme elle l’avait été pour le Mirage 2000, est le premier client export du Rafale. Nous nous réjouissons de ce partenariat qui a su dans le temps démontrer sa solidité et pérenniser les liens historiques qui unissent nos deux pays. Je remercie, au nom de Dassault Aviation et de ses 8000 salariés, de ses partenaires Thales et Snecma et des 500 entreprises sous-traitantes, les autorités égyptiennes pour la confiance qu’elles nous témoignent encore une fois, ainsi que les autorités et les Forces armées françaises, sans le soutien desquelles ce succès n’aurait pas été possible » a déclaré Eric Trappier.

 

Livraison rapide : 

 

 

5 mois se sont écoulés depuis la signature du contrat, pour que Dassault honore sa première livraison. Le constructeur n'a pas eu à augmenter la cadence de production. Les appareils ont en effet été prélevés directement sur la chaîne de production de l'usine de Mérignac (Gironde), parmi ceux qui étaient destinés initialement à l’Armée de l’air. Cette situation, semble arrangé bien Paris, qui en raison des contraintes budgétaires, a repoussé à 2020 les prochaines livraisons de Rafale. Le Qatar, qui souhaite recevoir ses appareils à partir de la mi-mai 2018, devrait lui aussi bénéficié du report français.

 

Financement facilité : 

 

Pour réussir la vente à l’Egypte, la France a accepté que l'assureur-crédit Coface  (la Compagnie française d'assurance pour le commerce extérieur, spécialisée dans l'assurance-crédit à l’exportation) garantisse ces contrats à hauteur d'environ 50%, que l'État français aurait accepté de garantir.

 

 

Une cadence de production qui peut être doublée :

 

Mais pour faire face aux commandes suivantes,Eric Trappier a indiqué qu'il allait augmenter la cadence de fabrication.  Aujourd'hui, Dassault assemble un Rafale par mois. Les usines sont capables d'en produire dès à présent deux et demi par mois. C'est en effet pour cette cadence qu'elles ont été conçues au départ. Le nombre de livraisons de Rafale augmentera donc à partir de 2018.

 

SR_150720_SEB0593-1-600x400.jpg

 

Photo : Les premiers  Rafale égyptiens @ Dssault Aviation/A. Pecci