27/03/2015

Lʼexercice STABANTE 15 sʼest achevé avec succès !

DSC_3341.jpg

 

Berne, lʼexercice dʼensemble des troupes STABANTE 15, réalisé par les Forces aériennes du 18 au 25 mars 2015 en Suisse romande, sʼest achevé avec succès. Le commandant de corps Aldo C. Schellenberg, commandant des Forces aériennes et directeur de lʼexercice, est satisfait de la façon dont les opérations se sont déroulées.

 

Lʼexercice dʼensemble des troupes STABANTE 15 avait pour but de tester les structures de commandement et dʼentraîner lʼinteropérabilité de tous les éléments des Forces aériennes, à savoir lʼaviation, la défense contre avions et lʼaide au commandement, ainsi que d'un bataillon dʼexploration des Forces terrestres. Le scénario mis en place consistait à assurer la protection dʼune conférence de paix internationale à La Chaux-de-Fonds. Les avions de combat déployés pour lʼoccasion ont décollé de la Base aérienne de Payerne, de même que les hélicoptères qui ont également opéré depuis lʼemplacement journalier de Courtelary. Le transport des participants à la conférence était organisé à lʼaéroport des Eplatures.

 

Outre cette mission de base, la direction de lʼexercice avait concocté plus dʼune centaine dʼévénements fictifs pour tester la disponibilité opérationnelle des troupes engagées. Lʼune des tâches les plus complexes a été lʼévacuation de la centrale dʼengagement des Forces aériennes de Dübendorf et sa réinstallation dans un ouvrage protégé dans les Alpes. De plus, les processus du service de police aérienne 24h/24 (PA24) ont été testés pour la première fois pendant plusieurs jours, avec des munitions de combat. Cette procédure sera introduite progressivement entre 2016 et 2020 au plus tard. A terme, les Forces aériennes seront en mesure dʼintervenir dans lʼespace aérien suisse 365 jours par an et 24 heures sur 24, avec des avions de combat armés.

 

De l'avis du commandant des Forces aériennes et directeur de lʼexercice, le commandant de corps Aldo C. Schellenberg, « la meilleure façon de montrer ce que lʼon peut faire est de se mettre à l'épreuve ». C'est dans cet esprit que STABANTE 15 a permis aux Forces aériennes d'afficher leur savoir-faire. Toujours selon le commandant de corps, un potentiel dʼamélioration a été relevé dans divers domaines. « Une fois lʼévaluation détaillée terminée, il faudra définir les mesures nécessaires et adapter le plus rapidement possible lʼinstruction, les processus et les structures », souligne-t-il. L'exercice STABANTE 15 a été réalisé précisément dans la perspective du processus d'amélioration continue, et dans cette optique, il s'agit d'une réussite, estime le commandant des FA. (sources DDPS).

800px-Swiss_rapier_missile.jpg

Photos : 1 F/A-18 C Hornet 2 MBDA RAPIER @ P.Kümmerling

Premier Learjet 75 en Pologne !

 

800px-Learjet_75_N446LJ_at_PRG_01.jpg

 

Bombardiera annoncé qu’elle avait livré le premier Learjet 75 à un client basé en Pologne, qui préfère garder l’anonymat, après l’homologation de l’avion par les autorités de l’aviation civile de ce pays.

 

« La tradition de Learjet s’étend sur plus de 50 ans et demeure la norme des avions d’affaires hautement performants », a déclaré Valeria Kolyuchaya, vice-présidente régionale des Ventes, Europe de l’Est, Russie et Communauté des États indépendants (CÉI), de Bombardier Avions d’affaires. « Nous sommes convaincus que l’avion Learjet 75 procurera à ses clients de Pologne une expérience qui dépasse toutes les attentes. »

 

Le Learjet 75 :

 

Le Learjet 75 est issus de la longue famille « Learjet », il offre des fauteuils au confort et au style améliorés, un système de gestion cabine avec écrans tactiles individuels à contrôle audio-vidéo complet, un éclairage à DEL dans tout l’avion, une soute à bagages généreuse et une office spacieuse pour optimiser les opérations de commissariat, l’espace de travail et le rangement. Avec une autonomie maximale de plus de 2 000 milles marins (3 700 km) à des vitesses de croisière allant jusqu’à Mach 0,76*, l’avion Learjet 75 peut transporter quatre passagers et deux membres d’équipage sans escale de Varsovie à Lisbonne et de Munich au Caire.

 

Photo : Learjet 75 @ Pawel Wrabeck

26/03/2015

Le Portugal modernise ses derniers F-16 !

F-16-FAP-foto-Força-Aérea-Portuguesa.jpg

 

 

 

La société aérospatiale portugaise Indústria Aeronautica de Portugal (OGMA) a récemment débuté la mise à jour des trois derniers Lockheed-Martin F-16 A/B Block 15 en service au sein de la Force aérienne portugaise (FAP).

 

 

Programme MLU : 

 

La flotte actuelle de F-16 portugais comprend 39 appareils qui volent au sein de deux escadrons, les Falcoes et Jaguares. L’ensemble de la flotte sera mise à jour en 2017, une fois que ces trois aéronefs auront subit le programme MLU (Middle Life Update).

La modernisation comprend un renforcement de la structure des F-16, une nouvelle avionique avec écrans couleurs, la mise en place d’une liaison de données Link16, d’un nouvel enregistreur de vol numérique et une mise à jour des logiciels radars au standard AN/APG-68 (V)9. Le montage d’un viseur de casque de type JHMCS. De nouvelles radios AN/ARC-238 avec HAVE QUICK I/II. Les F-16 portugais disposent également d’une nouvelle protection électronique avec les systèmes ALQ-211 AIDEW d’alerte et le système de contre-mesures électronique AN/ALQ-184. L’ensemble de la flotte MLU peut emporter le missile de moyenne portée Raytheon AIM-120C3 AMRAAM.

 

L’avenir : 

 

Faute de moyen financier et avec la dernière crise économique qui a ravager le pays, le Portugal se retrouve avec une petite flotte vieillissante de « Fighting Falcon ». le pays réfléchit pourtant à un successeur au F16 pour les années 2025-2030. Celui-ci devra être à la fois moderne et peu couteux. Les approches de Lockheed-Martin avec le F-35 semblent pour l’instant infructueuses, auprès du Département de la défense portugais. 

 

aff.jpg

 

Photos : F-16C & D portugais déjà modernisés @ FAP

 

 

 

 

 

L’armée afghane a reçu ses premiers MD530F !

 

AIR_MD-530F_Afghan%20Trainer_MDHI_lg.jpg

 

 

Mesa, en Arizona, MD Helicopters a livré les six premiers hélicoptères armés de type MD530F « Cayuse »  à l'armée de l'air afghane. Ce premier lot sera suivi, par six autres hélicoptères qui les rejoindront en milieu d’année. Au total se sont 17 MD530F qui sont en commande, les livraisons devraient être terminées en 2016.

                                  

A l’origine, la commande comportait l’achat d’hélicoptères destinés à la formation, mais la force aérienneafghane a finalement opté pour une variante armée du MD530.

 

A l’origine, le Hughes MD 500 est un hélicoptère civil développé par Hughes Helicopters sur la base du OH-6 « Cayuse », mais c'est également le nom usuel de la gamme d'hélicoptères légers du même constructeur incluant les MD 500E, MD 520N, et MD 530F.

La version afghane comprend des mitrailleuses légères ainsi que des paniers lance-roquettes.

 

Photo : MD530F afghan @MD Helicopters

 

 

 

25/03/2015

L’Inde accepte ses Mirage 2000 modernisés !

yourfile-1.jpg

 

 

New Dehli, L’Indian Air Force (IAF) vient d’accepter la livraison et confirme du même coup l’entrée en service des deux premiers  Mirage 2000 modernisés. Ces deux appareils ont subi une modernisation  par Dassault Aviation en collaboration avec Thales à Istres.

 

Dorénavant, c’est l’avionneur indien Hindustan Aeronautics (HAL) à Bengalore qui va assurer la mise à niveau de la flotte de Mirage 2000 indien. Si Dassault Aviation est le maître d’oeuvre pour la modernisation de la flotte de 51 Mirage 2000H de l’IAF. L’avionneur français a travaillé sur deux exemplaires de «2000» indiens, les autres appareils seront modernisés en Inde par Hindustan Aeronautics (HAL) à Bangalore. 

Cette modernisation est réalisée par un consortium franco-indien qui regroupe : Dassault aviation, Thales (armes et intégration systèmes) MBDA (missiles) ainsi que Hindustan Aeronautics Limited (HAL) (réalisation, montage).

 

 

Modernisation des Mirage 2000H : 


yourfile.jpg


 

L’objectif technique de cette modernisation comprend une mise à niveau des Mirage 2000 au standard -5 /II  avec l’adjonction de la nouvelle version du radar RDY-3, un cockpit numérique compatible avec de jumelle de vision nocturne. L’avion recevra une liaison de donnée à la sauce indienne, couplée à un système de données tactiques JTIDS. L’Inde a également négocié l’acquisition d’un viseur de casque.  Question armement,  la France fournira la dernière génération de missile MICA, doté d’autodirecteur à infrarouge et à guidage radar. L’appareil pourra également emporter divers types de bombes, qui lui  permettra une allonge en matière d’attaque au sol.

Les Mirage 2000H acquis au milieu des années 80 commençaient sérieusement à être dépassés du point de vue technologique. Ce programme doit permettre à l’avion français de Dassault de retrouver des capacités, lui permettant de pouvoir maintenir ses engagements durant encore 20 ans.

 

2854595289.jpg

 

 

Photos : 1 Premier monoplace modernisé 2 Biplace modernisé @ Dassault Aviation 3 flotte de Mirage 2000 de l’IAF @ IAF