26/11/2015

Syrie, les bombardiers russes seront escortés !

130311114.jpg

Moscou, prépare la réorganisation de sa flotte d’avions en Syrie, suite à la perte de son bombardier Sukhoi Su-24 « Fencer » abattu par la chasse turque.

 

Escorte des bombardiers :

La Russie prépare l’envoi de d’avions de chasse supplémentaires sur la base aérienne de Hmeimim en Syrie. On parle ce matin de 10 à 12 chasseurs qui auront pour mission d’assurer la couverture de chacun des 24 bombardiers qui participent aux opérations contre les divers groupes de djihadistes. Deux type de chasseurs sont prévus, il s’agit de Sukhoi Su-27SM et de Sukhoi Su-30SM.

Un porte-parole de l’aviation russe précise qu’avant l'incident du Su-24M abattu par la Turquie, les bombardiers russes volaient sans être accompagnés par des chasseurs, car il n'y avait pas de risques d'être attaqué en vol et le risque d’un tir de missile de type « Manpad » est très faible.

 

Photo : Sukhoi Su-30SM @ Svido Stanislav

 

25/11/2015

Certification de l’A320NEO Pure Power !

800x600_1448382967_A320neo_TAKE_OFF_-_FIRST_FLIGHT.jpg

L’A320 remotorisé avec des moteurs Pratt & Whitney Pure Power PW1100GTF a reçu sa double certification de la par de l'agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) et de la FAA américaine

Cette certification garantit que l'appareil répond aux exigences réglementaires de sécurité définies par l'agence européenne et de son homologue américaine, la Federal Aviation Administration (FAA). Cette certification va donc permettre à Airbus de livrer le premier exemplaire d’un A320NEO d'ici à la fin de l'année, et ceci en conformité avec le calendrier

 

Le Pratt&Whitney 1000 PurePower (GTF) :

La technique du « Geared Turbofan »(GTF) comprend un réducteur de vitesse entre le fan et le compresseur basse pression, il permet à chacune de ces parties de tourner à sa vitesse optimale et améliore donc les performances du réacteur dans tous les domaines (consommation, émissions et bruit).

Cette Technologie qui s’inscrit dans sa démarche écologique et particulièrement au réducteur de vitesse capable d’absorber des niveaux de puissance plus élevés que ceux atteints sur d’autres concepts de moteurs, Le P&W1000 a été, en plus de la famille A320, sélectionné pour le Mitsubishi MRJ, le C-séries de Bombardier et le MS-21 Irkut.

 

Caractéristiques de la série NEO :

L’A320neo sera donc proposé avec deux motorisations : LEAP-X (nom provisoire) du motoriste franco-américain CFM International en remplacement du CFM56-5B et PW1000G

Pure Power, le  nouveau moteur offert par Pratt & Whitney et basé sur son GTF (Geared TurboFan). La fourchette de poussée offerte par ses deux moteurs sera analogue à celle proposée aujourd’hui par CFM et IAE (comprise entre 22000 et 34000 livres).

Airbus promet une réduction de l’ordre 15% de la consommation en carburant par rapport à la série A320 actuelle, soit une économie annuelle de plus 3600 tonnes de CO2 émises.

L’avionneur a également indiqué une baisse des émissions des NOx à deux chiffres, une baisse du niveau sonore, une baisse des coûts d’exploitation et une augmentation du rayon d’action de plus de 500nm (950km) ou l’équivalent de deux tonnes de charge utile supplémentaires à mission comparable. Les appareils disposeront également en standard d’ailes équipées de « Sharklets ».

 

1188102369.2.jpg

Photos : 1 A320NEO doté du Pratt & Whitney Pure Power PW1100GTF 2 le Pure Power @ Pratt & Whitney

 

Dassault inaugure une extension de Little Rock !

unnamed.jpg

Dassault Falcon Jet a inauguré une nouvelle expansion de son centre de production situé à Little Rock, qui permet d’agrandir de manière significative l’usine de production de l'Arkansas. Désormais, les installations disposent d’un un nouveau hangar de 23’225 m² réservés pour la production des deux derniers fleurons de la gamme « Falcon » les 8X et 5X.

Le nouveau hangar d’aménagement intérieur portera la superficie totale du site à plus de 116 000 m². Le chantier prévoyait également la modernisation des ateliers dédiés à l’ébénisterie, à la tapisserie et au revêtement de plafond, ainsi que la rénovation des hangars les plus anciens.

La cérémonie d’inauguration officielle s’est déroulée en présence du maire de Little Rock, Mark Stodola, de Bill et Hillary Clinton, de l’Airport Commissioner Stacy Hurst et de Danny Games, Directeur adjoint de la Commission de Développement économique de l’Arkansas. Ces invités d’honneur ont été accueillis par Eric Trappier, Président-Directeur général de Dassault Aviation, Loïk Segalen, Directeur général délégué, et Jean Rosanvallon, Président-Directeur général de Dassault Falcon Jet.

Cette nouvelle extension fait suite à une rénovation de 20 millions de dollars US réalisée en 2008 sur 10 775 m², qui avait permis d’ériger un hall de peinture ultra moderne à quatre baies et de créer un nouvel espace de production, de conception et de stockage, afin de pouvoir accueillir le très populaire Falcon 7X à très long rayon d’action. Aujourd’hui, Dassault Falcon Jet emploie 1850 personnes sur ce site.

En 2010, Dassault Falcon Jet avait reçu l’approbation de la FAA pour utiliser des données 3D dans ses processus de conception et d’aménagement, devenant le premier avionneur à être ainsi agréé. Outre le fait d’optimiser la qualité, ce mode de définition 3D permet au client de visualiser la configuration finale de son avion.

 

Rappel :

Lancés respectivement en octobre 2013 et en mai 2014, ces nouveaux Falcon vont conduire à un accroissement significatif de la flotte en service et répondre aux besoins des clients souhaitant davantage d’espace cabine et d’autonomie.

Prévus pour être achevés début 2016, en ligne avec les premières livraisons des Falcon 5X et 8X, les travaux engagés à Little Rock représentent un agrandissement de 23 000 m2 de nos installations de production et de finition, portant la superficie totale de l’usine à plus de 116 000 m2. Les ateliers de mobilier, de tapisserie et de panneaux d’habillage vont également être rénovés, de même que d’anciens hangars. Le coût global du projet se monte à 45 millions d’euros.

 

Photo : Le nouvel espace à Little Rock @ Dassault Aviation

 

24/11/2015

Les B-52H "Stratofortress" plus puissants !

3475.jpg

Le « bon vieux » B-52 est toujours fringuant malgré les années, le voici bientôt doté des missiles AGM-158 JASSM-Extended. Lockheed-Martin a reçu un contrat 9,1 millions de dollars, pour moderniser la capacité de frappe du légendaire B-52.

Plateau rotatif : 

La flotte de B-52H va recevoir progressivement le nouveau système de chargement rotatif pour armement. Le système IWBU 1760  (Internal Weapons Bay Upgrade) permet de charger différents types de missiles. Le système tourne sur lui-même, afin de placer à tour de rôle les missiles en position de largage. Ce système permettra d’emporter plus d’armes en soute, sans que celui-ci n’emporte d’arme sous les ailes. En résultera un accroissement considérablement de la portée et de l'endurance du vénérable bombardier. Le B-52H pourra par exemple emporter plusieurs missiles de types AGM-158 JASSM-Extended (Joint air-to-surface standoff missile) et le brouilleur largable MALD-J (miniature Air Launched Decoy), ce dernier, une fois largué va se mettre à flâner dans la zone cible pour une période de temps prolongée et brouiller les signaux adverses. De plus, Ce plateau rotatif va permettre d’emporter plus de missiles AGM-86 ALCM de croisière de type conventionnel ou nucléaire.

La flotte de B-52H sera entièrement équipée du nouveau système de chargement rotatif, pour la mi-2018, selon un porte-parole de l’US Air Force.

 

3215908926.jpg

L’AGM-158 JASSM-Extended :

L'AGM-158 JASSM-Exrended (Joint air-to-surface standoff missile) est missile de croisière dont la portée atteint les 925 km. Plus performant que les anciennes versions, Il est doté d'une moteur plus puissant fourni par Williams International F107-WR-105 à la place dy Teledyne CAE J402-CA-100 et d'un plus grand volume de carburant dans une cellule de même dimension. Il est dirigé sur sa cible par guidage inertiel recalé par GPS. Le guidage terminal et la reconnaissance de la cible se font grâce à un autodirecteur infrarouge. Une liaison de données permet au missile de transmettre sa position et son statut durant le vol, permettant une meilleure évaluation des dommages. La charge militaire est constituée d'un pénétrateur WDU-42/B de 450 kg.

 

Modernisation :

Pour pouvoir rester en service actif, les B-52 n’ont cessé de subir de nombreuses modifications, cellule, avionique, équipements électronique et de survie. La dernière modernisation en date concerne la mise en réseau du système avec l’adjonction du 

système CONECT, installé sur les B-52, qui permet une liaison numérique avec l’ensemble des éléments de l’US Air Force, des centres de commandement et de contrôle, ainsi qu’avec les diverses forces terrestres. Ce système intégré et entièrement codé et protéger contre les éventuelles tentatives de pénétration électronique.

Ces nombreuses modifications et modernisation doivent permettre à USAF et Boeing de garder le B-52 en service jusqu’en 2040.

 

232.jpg

Photos : 1 & 3 B-52H @ USAF 2 Chargeur rotatif de soute @ Lockheed-Martin

L’avion russe abattu complique les choses !

CUkJDYWW4AAVyhk.jpg

 

Syrie, vous le savez certainement, ce matin l'aviation de chasse turque a détruit un avion de type Sukhoi Su-24 « Fencer » russe à la frontière entre la Syrie et la Turquie. Ce grave incident va compliquer les choses en Syrie, tout en augmentant la tension dans la région, mais également entre l’OTAN et la Russie.

 

Les deux camps se renvoient la responsabilité :

La Turquie et la Russie se renvoient les responsabilités de ce drame qui a couté la vie à l’un deux pilotes.

De son côté, l'armée turque affirme avoir abattu l'appareil ennemi après que ce dernier ait violé l'espace aérien national et dans le strict respect des règles d'engagement. L’armée turque assure avoir tenté par dix fois de prévenir l’équipage russe.

De son côté, le porte-parole de l’aviation russe déclare que le Su-24 se trouvait à 1 km de la frontière turque et que celui-ci, s’était écrasé à 4 kilomètres de la frontière, mais côté syrien.

Précisons que les deux camps avancent pouvoir justifiés leurs propos grâce aux relevés radar.

 

Conséquences :

Si, il est pour l’heure difficile de savoir quelle ampleur aura cet incident sur le long terme, il est par contre évident, que la tension est aujourd’hui montée d’un cran et que le « semblant » de rapprochement effectué ces derniers jours, suite aux attaques qui ont eu lieu à Paris, vient d’en prendre un sérieux coup.

De plus, de nombreuses questions sont posées, comme celle-ci : L’aviation turque ne pouvait-elle pas simplement raccompagner l’avion russe hors de la frontière (si celui-ci se trouvait effectivement en Turquie) comme cela se fait en matière de police du ciel entre deux pays qui ne sont pas en guerre ?

 

Le Sukhoi Su-24 « Fencer » 

Le Sukhoi Su-24 « Fencer » est un bombardier tout-temps de première ligne. Au total, environ 1’400 exemplaires en ont été produits.

Lorsque les Soviétiques virent les premières images du F-111 américain, en 1964, ils prirent conscience du retard qu'ils avaient dans le domaine du bombardier de pénétration à basse altitude. N'ayant à opposer que de modestes et anciens Yak-28 et Il-28, ceux-ci s'inspirèrent de l’avion américain pour concevoir un nouvel appareil.

C’est en 1969, dans le plus grand secret, le premier Su-24 prenait l'air. Les Occidentaux n'en entendront parler qu'en1971. Durant l’année 1975, l’avion entra en service.

 

Sukhoi_Su-24_inflight_Mishin.jpg

Photos : 1 Su-24 abattu ce matin 2 Sukhoi Su-24 Fencer @VVP