17/11/2016

Air Vanuatu débute ses opérations avec l’ATR 72-600 !

AERO20161109180415.jpg

La compagnie aérienne nationale Air Vanuatu a démarrée les opérations de son tout premier ATR 72-600. L’appareil, fourni par la société de leasing Nordic Aviation Capital (NAC), avait été livré récemment à Toulouse.

L'appareil est doté de 70 sièges et est équipé d'un intérieur de cabine ultramoderne et des dernières technologies en termes d’aide à la navigation. Grâce à la certification « ETOPS 120 minutes » (Extended Range Twin-engine Performance Standards) de la famille ATR, le nouvel ATR 72-600 pourra assurer non seulement les liaisons intérieures de la compagnie, mais également opérer dans des territoires proches comme les Fidji, la Nouvelle-Calédonie et les îles Salomon. ATR est le seul constructeur de turbopropulseurs dont les appareils bénéficient de la certification ETOPS-120, qui garantit une souplesse d'exploitation nettement supérieure sur les liaisons inter-îles.

Air Vanuatu a démarré l'exploitation d'appareils ATR en 2004 et sa flotte compte aujourd'hui deux ATR 72-500.

 

Photo : ATR 72-600 Air Vanuatu @ ATR Aircraft

16/11/2016

Le premier PC-21 jordanien a volé !

unnamed-1.jpg

Stans, le premier exemplaire du PC-21 destiné à l’école de l’armée de l’air jordanienne a effectué hier son vol inaugural depuis les installations de l’avionneur Pilatus. L’avion de série 283 porte le numéro 1170 et l'immatriculation temporaire HB-HXA.

Rappel :

La Royal Jordanian Air Force (RJAF) a opté pour l’achat de 8 Pilatus PC-21 écoles en avril 2016. Cette commande remplace celle d’août 2015, dans laquelle le pays avait porté son choix sur le PC-9M. Ce changement semble également confirmer que la RJAF prépare la modernisation de sa flotte d'avions de combat avec le choix d'un nouvel aéronef d'ici 2020.

La Royal Jordanian Air Force (RJAF) en effet revu son cahier des charges et demandé à l’avionneur suisse de modifier son choix en direction de la dernière génération d’avion école que représente le PC-21. La commande comprend également un simulateur, du matériel de formation et un ensemble complet de soutien logistique.

Soucieux de moderniser ses installations de formation de pilotes, la RJAF a opté pour le Pilatus le PC-21, sachant qu'il fournira des performances excellentes et un rapport coût-efficacité pour la formation de base et avancées de ces pilotes.

Pour l’avionneur suisse il s’agit du septième client pour le PC-21 et le sixième à l’exportation. Les pays utilisateurs sont la Suisse (8), Singapour (19), l’Arabie Saoudite (55), Emirats arabes unis (25), le Qatar (24) l’Australie (49) et la Jordanie (8).

La génération PC-21:

Le PC-21 permet une formation complète des élèves pilotes et ceci avec des possibilités offrant une nouvelle dimension. En effet, il s’agit là, d’un système d’écolage en vol performant, qui remplace totalement la transition sur avion école à réaction de type Hawk ou Alpha jet. En effet, le PC-21 offre la possibilité unique au monde d’assurer une transition directe, vers des chasseurs modernes, tels que les F/A-18, Rafale, Gripen, Eurofighter, F-35 pour ne citer que ceux-là. Il est également possible d’opter pour une combinaison en binôme avec un jet école, dans ce cas la formation sur jet peut être réduite en nombre d’heure. Les coûts de formation, de maintenance sont très largement diminués, sans oublier la réduction significative des nuisances sonores et de l’optimisation de la consommation de kérosène. L'avion permet une simulation complète et ceci sans armement, car ceux-ci sont simulés grâce à une interface spécialement développée pour l’avion.

unnamed.jpg

Photos : le premier PC-21 destiné à la RJAF @ Stephan Widmer

15/11/2016

L’Espagne remplacera ses Hornet par des Eurofighter !

2974493151.jpg

L'Armée de l'Air Espagnole (EdAE) prépare le remplacement de sa flotte d’avions de combat Boeing F/A-18 « Hornet » pour 2030.

Concentration d’Eurofighter :

Le remplacement des F/A-18 « Hornet » espagnols se fera en trois phases. Les deux premières concerne l’avion de combat européen Airbus DS Eurofighter et la dernière un drone de nouvelle génération issus du démonstrateur nEUron.

L’Espagne devrait disposer à terme de 20 avions de combat de type Eurofighter « Typhoon II » de plus pour remplacer le Hornet. Le pays vient de recevoir ses 33 modèles d’Eurofighter T2. Puis viendra l’arrivée du T3 dont 20 exemplaires sont en commande.  La Force aérienne espagnole dispose également de 17 Typhoon T1 sur 19 réceptionnés (deux ont été perdu).

Mais pour l’Espagne, un gros problème subsiste, en effet, si le T2 a reçu ses paquets d’améliorations du consortium Airbus Eurofighter, ceux de l'avion de la Tranche 1 n'en ont pas ! L’Espagne est à ce sujet très mécontente du rythme de ces mises à niveau et a donc décidé d'avancer sur sa propre route. Deux options s’offre pour le pays : améliorer les T1 ou passer commande d’un lot supplémentaire de T3. La décision se fera d’ici 2020. Quoi qu'il en soit, le Typhoon II devient petit à petit l'ossature principale de Force aérienne espagnole.

 

F-18A_espagnols.jpg

Photos : 1 Airbus Eurofighter T2 espagnols 2 F/A-18 Hornet espagnols@ EdAE

 

L’400M ravitaille un A400M !

aar-0001-1024x684.jpg

Airbus Defense & Space a effectué deux vols d'essai depuis ses installations de Séville en Espagne, pour évaluer les capacités de ravitaillement air-air de son avion de transport stratégique A400M « Atlas »

Au cours des vols, 50 contacts entre deux A400M ont été réalisés à la fois en vol en palier et en virage, à l'aide d'un kit additionnel de tuyaux et tambours qui permet à l'Atlas de ravitailler en carburant de grands avions. L’avionneur a également expliqué que son A400M est le seul aéronef de sa catégorie avec un troisième point de ravitaillement en plus de ses cosses les ailes.

L’A400M transporte une capacité de carburant de base de 63’500 litres (16,700USgal) qui peut être augmentée avec deux réservoirs de stockage cargo supplémentaires portant chacun 7’200 litres. En mode ravitailleur, l’A400M peut transmettre le carburant via le système de tuyaux à raison de 2’000 litres par minute.

 

Photo : A400M ravitailleur et ravitaillé @ Airbus

Aeromar commande plus d’ATR 72-600 !

ATR_72-600_Aeromar_(TAO)_F-WWEI_-_MSN_1096_-_Will_be_XA-MKH_(9276777613).jpg

Mexico City, la compagnie aérienne mexicaine Aeromar a conclu hier un contrat d'achat ferme portant sur 8 appareils de la série ATR -600 (6 ATR 72-600 et 2 ATR 42-600). Ce contrat est par ailleurs assorti d'options pour 6 ATR 72-600 supplémentaires.

Les ATR 42-600 seront configurés en versions 48 sièges, tandis que les ATR 72-600 offriront une capacité de 72 places. Avec la mise en service de ces turbopropulseurs de dernière génération, la compagnie mexicaine va progressivement remplacer et moderniser sa flotte actuelle, qui compte actuellement 9 ATR 42-500, 4 ATR 42-300 et 2 ATR 72-600. Ces appareils vont également permettre à Aeromar d'accroître sa capacité de transport en vue de dynamiser un certain nombre de liaisons majeures et de créer de nouvelles connexions sur son réseau régional à travers le pays. Les premiers exemplaires des nouveaux ATR -600 arriveront en décembre 2016. Partenaire de longue date, Aeromar exploite les appareils ATR depuis sa création en 1987, soit depuis près de 30 ans.

Conçue par le designer italien Giugiaro, la cabine des ATR -600 offre à ses passagers un confort dernier cri, comprenant des sièges plus fins et plus légers, un éclairage LED et de nouveaux compartiments à bagage offrant 30 % de capacité de stockage supplémentaire par rapport aux précédentes versions d’appareils ATR.

En termes d'éco-efficacité, l'ATR 72-600 offre l'empreinte environnementale la plus faible de sa catégorie, puisqu'il consomme 40 % de carburant en moins que les avions régionaux de même taille, ce qui représente une économie pouvant aller jusqu'à 5 000 tonnes de CO2 par an. Les ATR -600 sont équipés de moteurs Pratt & Whitney Canada PW 127M.

Développée par Thales, la nouvelle suite avionique des ATR -600 utilise les mêmes technologies que celles présentes dans l'A380. Elles permettent une réduction substantielle de la charge de travail du pilote ainsi qu'une amélioration de la précision de la trajectoire de vol et de l'approche grâce à la navigation par satellite.

À ce jour, quelque 160 ATR desservent l'Amérique Latine et les Caraïbes, sous les couleurs de 30 compagnies aériennes différentes. Le nombre d'ATR exploités dans cette région a doublé au cours des dix dernières années.

 

Photo : ATR-72-600 d’Aeromar @ ATR Aircraft