22/06/2015

Falcon Aviation Services reçoit deux AW189!

AW1268_G.JPG.jpg

 

 

Finmeccanica - AgustaWestland a annoncé que Falcon Aviation Services de Abu Dhabi (Émirats arabes unis) a pris livraison de deux hélicoptères AW189 super-moyens en configuration de transport à l'étranger. Les livraisons et l'entrée en service dans les Émirats arabes unis de l'AW189 a été marquée par cérémonie à Marina Mall Héliport en présence de Son Altesse Cheikh Zayed Bin Sultan Bin Khalifa.

 

 

L'ordre a été signé en octobre 2014 et élargit la flotte d'hélicoptères AgustaWestland Falcon, qui comprend déjà les hélicoptères légers comme le Grand et GrandNew, et sera prochainement rejoint par le nouveau AW169.

 

L’AW189:

 

L’AgustaWestland AW189 fait partie de la famille des hélicoptères bi-moteurs de moyen tonnage qui est composée des modèles : AW169, AW139 et AW189 (par ordre croissant de taille). Leurs masses maximales sont d’environ 5,5 t, 6,8 t et 8 t, respectivement. L'AW189 est conçu pour répondre à la demande croissante du marché pour les hélicoptères de moyen  tonnage, polyvalent et abordable. La nouvelle classe d’hélicoptère bimoteur de 8 tonnes est optimisé, pour le transport à grande distance en mer et les missions SAR, plus de 80 commandes sont déjà confirmées. 

 

La cabine spacieuse est configurée avec 16 sièges en standard avec une option pour une densité à 18 sièges  maximum ou 12 en minimum. L'AW189 est le seul appareil à avoir une boîte de transmission principale capable d’un 'run- sec ' 50 à minutes (fonctionnement sans lubrification), dépassant les normes de certification actuels et offrant une sécurité et une fiabilité inégalées pour les opérations en mer à longue portée.

 

L’AW189 est motorisé par deux moteurs General-Electric CT7-2E1. AgustaWestland a essayé de rendre la cellule la plus aérodynamique que possible. De plus, les pales du rotor ont été dessinées de telle sorte que l'hélicoptère consomme moins de carburant et puisse voler plus vite. L’avionique a aussi bénéficié d'une mise à jour pour correspondre à ce qui se fait de plus moderne. Le cockpit est équipé de quatre écrans de 25cm de haut sur 20 de large.

 

 

Photo: AW189 @ Agustawestland

21/06/2015

Le Canada accepte le Sikorsky CH-148 « Cyclone »!

sw2013-0348-15.jpg

 

 

 

C’est fait, l'Aviation Royale du Canada (RCAF) a accepté officiellement la livraison de ses premiers six Sikorsky CH-148 « Cyclone » de patrouille maritime, marquant ainsi, une étape importante pour le programme de remplacement des  vieux « Sea King ».

 

Deux autres hélicoptères CH-148 doivent arriver à la base d'exploitation de Shearwater, en Nouvelle-Écosse en Décembre, et la pleine tranche des 28 Sikorsky CH-148 « Cyclone »  seront opérationnel d'ici 2021.

 

La fin d’un feuilleton :

 

Les six premiers CH-148 arrivent enfin et vont clore un ouragan de mécontentement. En effet, le programme de remplacement des « Ses King » dure depuis 2004. Le programme a subit de retard dû à des problèmes techniques, et la croissance des coûts. 

A l’origine, Sikorsky devait livrer les premiers exemplaires du CH-148 «Cyclone» en 2008,  mais des retards de développement et des différends contractuels ont reporté le programme de plusieurs années.

 

On note les problèmes suivants : 

 

Des complications dans le programme de construction (structures) des hélicoptères retardent l’entrée en service du premier hélicoptère Cyclones jusqu’en 2010.

•Depuis cette date, divers retards et problèmes de certification empêchent les Forces canadiennes de prendre possession de sa flotte.

 

Le Cyclone effectuera des missions de surveillance et de contrôle de surface et sous-marins, des missions utilitaires ainsi que des missions de recherche et de sauvetage. Comme avion de transport tactique, il contribuera aussi à assurer la sécurité à l’échelle nationale et à l’échelle internationale. Cet hélicoptère bimoteur est compatible avec les frégates de pointe les plus modernes et comprend de nombreux dispositifs de sécurité nouveaux. Sa cellule en aluminium et composite est dotée d’un système de protection contre la foudre et les impulsions de fréquence radio de haute intensité. L’aéronef comprend aussi des fonctions intégrées de tolérance aux déficiences et de confinement en cas d’éclatement du moteur.

 

2852484281.jpg

 

 

Le Sikorsky CH-148 «Cyclone» : 

 

Le Sikorsky CH-148 "Cyclone" (dérivé de la version civile S-92) est un hélicoptère de transport susceptible de remplacer les H-3 Sea King. Principalement utilisé pour le ravitaillement des plates-formes pétrolière et en mode de recherche et sauvetage, il a été commandé par les Forces armées canadiennes au nombre de 28 exemplaires sous la désignation CH-148 «Cyclone».

Le Cyclone peut voler de jour comme de nuit, dans presque toutes les conditions météorologiques et par des températures variant entre - 51 °C et + 49 °C. Grâce à sa vitesse maximale de croisière de 250 km/h, le CH-148 est environ 10 % plus rapide que le «Sea King». Le Cyclone peut aussi parcourir 450 km sans ravitaillement. Actuellement, près de 200 appareils volent dans le monde.

 

2541104558.jpg

 

Photos : Sikorsky CH-148 « Cyclone » de la RCAF @ RCAF

 

 

 

 

Discrètement la Russie exporte le Ka-52 Alligator !

3611-kamov-ka-52-alligator-1920x1200-aircraft-wallpaper.jpg

 

 

 

Moscou, la Russie entame discrètement la première phase d’exportation de son hélicoptère de combat  polyvalents Kamov Ka-52 « Alligator ». Un ou plusieurs contrats auraient été signés, mais le nom des pays concernés ne sont pour l’heure pas rendus publiques.

 

C’est lors du dernier Salon du Bourget, que  le chef de la délégation de l'exportateur d'armement russe Rosoboronexport Sergueï Kornev a révélé l’information. Dans l’attente de connaitre le/les acquéreurs du Ka-52, cette information démontre une fois de plus, la volonté de la Russie à revenir au premier plan en ce qui concerne les exportations d’équipements militaires.

 

Le Kamov Ka-52 « Alligator » :

 

Le Kamov Ka-52 «Alligator» est un hélicoptère de combat de hautes performances avec une capacité jour et nuit, doté d’une capacité de survie élevée. Doté d’une conception de rotor coaxial, il offre un plafond de vol stationnaire de 4000m et la vitesse verticale de montée atteint 10m seconde à une altitude de 2.500 m. Equipé d’un cockpit blindé qui résiste aux projectiles de 12,7. Les deux pilotes disposent en outre d’un système d’éjection inédit qui éjecte en premier le rotor coaxial. puis déclenche l’éjection des deux sièges, du pilote et du mitrailleur.

Les systèmes de vol comprennent un système de navigation inertielle (INS), un pilote automatique et affichage tête haute (HUD). Les capteurs comprennent pod infrarouge (FLIR) et un radar de suivi de terrain. Le Ka-52 est équipé d'un récepteur d'alerte radar couplé à un système de guerre électronique. Le Ka-52 est propulsé par deux turbines Klimov117VMA, fournissant chacune 2.200 CV (1660 kW). Les moteurs sont placés de chaque côté du fuselage pour renforcer la capacité de survie au combat. L'hélicoptère a également une unité de puissance auxiliaire (APU) pour le fonctionnement autonome.L'hélicoptère disposant de petites ailes équipées chacune rails de suspension, ainsi, que les contre-mesures de bout en bout d'aile. L’Alligator peut emporter jusqu’à 12 missiles anti-char «Vikhr» d’une portée de 8 km.  Le Ka-52 est armé d'un canon  2A42 à tir rapide de 30mm, sans restriction d’azimut. 

691.jpg

 

Photos : 1 Kamov Ka-52 « Alligator » @ VVL 2 Cockpit @Sergej Kuznecov

20/06/2015

50 avions Bombardier pour VistaJet !

2097687286.JPG

 

 

Bombardier Avions d’affaires et VistaJet ont annoncé l’expansion de la flotte de VistaJet en service à 50 avions comprenant exclusivement des biréacteurs d’affaires Bombardier. Cette étape clé sera franchie au cours du mois de juin, lorsque la société prendra livraison d’un avion Global 6000.

 

« Nous sommes enchantés de célébrer cette importante étape avec VistaJet et nous sommes fiers que cette société exploite une flotte composée exclusivement d’avions d’affaires Bombardier », a déclaré Alain Bellemare, président et chef de la direction de Bombardier Inc. « VistaJet a nettement sélectionné les meilleurs avions pour ses activités. »

« La croissance de notre flotte d’avions d’affaires témoigne de l’expansion mondiale soutenue de VistaJet », a affirmé Thomas Flohr, fondateur et président de VistaJet. « L’avion Global 6000 est un ajout à notre flotte qui continue de connaître une grande popularité, offrant le confort, la technologie et l’autonomie sur lesquels nos clients peuvent compter lorsqu’ils volent avec VistaJet. Avec la poursuite de notre croissance mondiale, nous sommes impatients d’ajouter d’autres avions d’affaires Bombardier à notre flotte. »

VistaJet relie tous les points du globe par des liaisons directes sur mesure, offrant des solutions d’aviation d’affaires révolutionnaires par son programme Flight Solutions unique en son genre. L’entreprise exploite la plus grande flotte à capital privé d’avions d’affaires Bombardier dans le monde, avec 21 biréacteurs Global et 28 biréacteurs Challenger, comprenant les modèles d’avions Challenger 350, Challenger 605, Challenger 850, Global 5000 et Global 6000.

 

Le Global 6000 : 

 

Le biréacteur Global 6000 offre en cabine plus de volume et plus de superficie au plancher que tout autre avion dans sa catégorie. Aucun autre biréacteur d’affaires de la catégorie des très long-courriers d’aujourd’hui n’affiche pareille autonomie à grande vitesse. Proposant un confort ultime en cabine, cet impressionnant biréacteur peut franchir 6 000 milles marins (11 112 km) à Mach 0,85 avec jusqu’à huit passagers et quatre membres d’équipage, reliant Paris à Tokyo sans escale.

 

VistaJet :

 

Fondée en 2004 par Thomas Flohr, VistaJet s’est établie comme chef de file mondial en transport long-courrier de premier ordre par avion privé en fournissant de l’excellent service et une qualité inégalée à sa clientèle en croissance rapide, la reliant à tous les coins du monde par vols directs. VistaJet exploite une flotte jeune – l’âge moyen de l’ensemble de la flotte est de moins de deux ans – de 49 avions d’affaires Global et Challenger de Bombardier et offre la plus grande zone de couverture du secteur du transport aérien, sur tous les principaux marchés. Le modèle d’affaires unique et performant de cette société assure tous les avantages de posséder un avion privé sans les responsabilités ni les risques de la propriété. Une croissance des revenus forte et résiliente, une marge en expansion et une structure de financement de flotte très élaborée comptent parmi les facteurs qui permettent à VistaJet de surclasser constamment le marché sur ce segment à forte croissance du secteur de l’aviation privée.

Les avions de VistaJet ont visité à ce jour plus de 180 pays, atterri à 1 320 aéroports du monde entier, enregistré plus de 70 000 vols et transporté plus de 165 000 passagers. Pour plus d’information, consultez le site www.vistajet.com.

 

 

cq5dam.web.750.750.jpeg

Photos: 1 Global jet 6000 VistaJet à EBACE @ P.Kummerling 2 Cérémonie de remise @Bombardier

 

 

19/06/2015

Enter Air commande quatre B737!

K66407.jpg

 

 

Première commande de la compagnie polonaise Enter Air pour deux B737-800MAX et deux B737-800 « Next Generation ». L'ordre, est évalué à plus de 400 millions de dollars au prix catalogue actuels du constructeur.

 

"Le 737 a été la pierre angulaire de notre croissance dynamique et l'ajout du 737 MAX à notre flotte représente un nouveau chapitre passionnant de l'histoire d’Enter Air »a déclaré Grzegorz Polaniecki, PDG de Enter Air. 

 

Le B737 MAX :

 

Le B737 «MAX» sera 13 % plus économe en carburant que les plus performants des monocouloirs actuels avec un coût opérationnel par siège inférieur de 8 % par rapport à son futur concurrent. La configuration inclut les nouveaux moteurs LEAP-1B de CFM International qui sont optimisés pour la famille «MAX», un cône arrière redessiné et les nouvelles ailettes dites «Advanced Technology Winglet» conçues par Boeing pour réduire la consommation de carburant. Parmi les autres modifications intégrées figurent des améliorations apportées aux écrans du poste de pilotage, au système de prélèvement d’air et au système de commande de vol.

 

Par ailleurs, le B737 MAX profitera des progrès accomplis dans le domaine de la connectivité. « Nous mettons tout en œuvre pour améliorer la connectivité du «737» et le B737 «MAX» offrira à ses clients la possibilité d’utiliser des données en temps réel pour prendre en cours de vol des décisions opérationnelles concernant la maintenance au sol.

 

La famille B737 «MAX» comprend le B737-700 «MAX», le B737-800 «MAX» et le B737-900 «MAX», trois appareils qui occuperont le marché des monocouloirs de 100 à plus de 200 sièges. Le B737 «MAX» se caractérisera par un rayon d’action supérieur à celui de la famille B737 NG, avec une autonomie de 6’482 km (3’500 milles nautiques), soit 741 à 1’000 km de plus que le B737 NG. La première livraison du B737-900 «MAX» est prévue en 2018, suivie par la première livraison du B737-700 «MAX » en 2019.

 

Photo: 1 B737-800MAX et B737NG  Enter Air @ Boeing