04/12/2017

China Airlines rejoint le programme de biocarburant !

A350-XWB-China-Airlines-first-flight-with-Sustainable-Fuel-2.jpg

China Airlines de Taïwan est devenue la deuxième compagnie aérienne à se joindre à un programme visant à utiliser un mélange de biocarburants traditionnels et durables pour alimenter ses avions Aribus. L'avion impliqué est le dixième A350-900 de China Airlines, qui a quitté aujourd'hui le centre de livraison du constructeur à Toulouse pour sa nouvelle maison à Taipei avec un mélange de 10% de carburéacteur durable dans ses réservoirs.

L'option carburant durable pour les vols de livraison a été développée par Airbus en association avec Air Total, la filiale aviation de l'opérateur énergétique mondial. Afin de stocker ce produit respectueux de l'environnement, Air Total a installé la toute première station de biocarburants adjacente au centre de livraison d'Airbus à Toulouse. Au total, 21 appareils ont été livrés par Airbus depuis l'inauguration de l'usine en mai 2016.

En plus de Toulouse, Airbus travaille actuellement à l'introduction de l'option d'utilisation de biocarburants pour les vols de livraison à partir de ses installations de Hambourg en Allemagne et de Mobile aux États-Unis. Les premières livraisons de ces sites devraient débuter en 2018. L'option sera également disponible par la suite à partir des installations de l'entreprise à Tianjin, en Chine.

Photo : A350-900 China Airlines @ Airbus/A.Doumenjou

03/12/2017

12ème A400M pour l’Armée de l’air !

DP-XlHJWkAEm6J8.jpg

Ce vendredi 1er décembre 2017, l'Armée de l'Air française a réceptionné son douzième avions de transport lourd multirôle A400M « Atlas » n°MSN62. L’avion a rejoint base aérienne 123 d'Orléans-Bricy en fin de journée au sein de l'Escadron de Transport 1/61 «Touraine». Cet nouvel appareil dispose pour la première fois de capacités de ravitaillement en vol.

Ce nouvel A400M dispose des capacités tactiques et logistiques de ses prédécesseurs, mais est le premier à être équipé de deux pods permettant de ravitailler en vol des avions de combat. Les autres avions de la flotte seront progressivement dotés de cette capacité, lors de campagnes de rétrofit. A ce stade, alors qu'il était prévu dès le départ pour, l'A400M n'a toujours pas la possibilité de ravitailler en vol des hélicoptères, comme le H225M Caracal.

L’A400M « Atlas» :

L’A400M est un avion de transport militaire polyvalent conçu par la division militaire d’Airbus (Airbus Military). Il est pour l'instant commandé à 174 exemplaires par huit pays différents, à savoir l’Allemagne (la France, l’Espagne, la Belgique le Luxembourg, le Portugal et l’Angleterre, qui ont été rejoints par la suite par la Malaisie et la Turquie qui ont reconnu le potentiel de ce nouvel avion pour leurs propres besoins. La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. L’appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés  dans le cahier des charges européen ESR (Europen Staff Requirement). Cependant, l’A400M ne peut servir pour l’instant que de plateforme de transport aérien, le ravitaillement en vol n’étant, pour l’instant pas validé pour les hélicoptères et pose plusieurs problèmes. Seuil le ravitaillemnt pour avions de combat est validé. L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années. Offrant deux fois plus de performances et de capacités d’emport que les avions actuels qu’il remplacera.

DP-suaPWkAApNG0.jpg

Photos : Le 12ème A400M de l’Armée de l’air@ Airbus DS

 

 

La compagnie LOT a réceptionné son premier B737 MAX !

1.jpeg

Varsovie, La compagnie polonaise LOT a célébré la livraison du premier B737 MAX, inaugurant ainsi l’arrivée du dernier né de la famille « 737 » en Europe de l’Est. L ?avion est en location auprès d'Air Lease Corporation.

Le transporteur polonais prévoit de recevoir 6 B737-8 MAX. Depuis 2016, LOT a annoncé le lancement de 42 routes, y compris le service long-courrier de Varsovie à Los Angeles, Newark et Cracovie à Chicago. En mai 2018, LOT lancera des connexions de Varsovie à Singapour, ainsi que de Budapest à New York et Chicago avec notamment le B787.

Le B737 MAX :

Le B737 «MAX» est 13 % plus économe en carburant que les plus performants des monocouloirs actuels, avec un coût opérationnel par siège inférieur de 8 % par rapport à son futur concurrent. La configuration inclut les nouveaux moteurs LEAP-1B de CFM International qui sont optimisés pour la famille «MAX», un cône arrière redessiné et les nouvelles ailettes dites « Advanced Technology Winglet » conçues par Boeing pour réduire la consommation de carburant. Parmi les autres modifications intégrées, figurent des améliorations apportées aux écrans du poste de pilotage, au système de prélèvement d’air et au système de commande de vol. Par ailleurs, le B737 MAX profite des progrès accompli dans le domaine de la connectivité. Le B737 «MAX» offrira à ses clients la possibilité d’utiliser des données en temps réel, pour prendre en cours de vol des décisions opérationnelles concernant la maintenance au sol. La famille B737 "MAX" comprend le B737-700 «MAX», le B737-800 «MAX» et le B737-900 «MAX», trois appareils qui occuperont le marché des monocouloirs de 100 à plus de 200 sièges. Le B737 «MAX » se caractérisera par un rayon d’action supérieur à celui de la famille B737 NG, avec une autonomie de 6’482 km (3’500 milles nautiques), soit 741 à 1’000 km de plus que le B737 NG. La première livraison du B737-900 «MAX» est prévue en 2018, suivie par la première livraison du B737-700 «MAX » en 2019.

Photo : Le premier B737 MAX de LOT@ Boeing

 

02/12/2017

Les Philippines optent pour l’A-29 « Super Tucano » !

a-29-alta1.jpg

Les Philippines ont opté pour l’achat de la version appuis rapproché de l’Embraer A-29 « Super Tucano ». Les livraisons commenceront en 2019, indique Embraer dans un communiqué.

Jackson Schneider, président et chef de la direction d'Embraer Defence & Security, a déclaré: «Nous sommes honorés d'avoir été choisis par l'armée de l'air des Philippines, notre deuxième opérateur dans la région Asie-Pacifique.

Aux Philippines, les « Super Tucano » vont venir remplacer la flotte de huit avions obsolètes Rockwell OV-10 « Bronco » encore en service. Au total, le pays va se doter de 6 appareils auprès de l’avionneur brésilien. L’avion était en concurrence avec le Beechraft AT-6 « Wolverine » et le L-39-NG d’Aero Vodochody.

Le A-29 « Super Tucano :

Le Super Tucano est doté d’un turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6A-68C deux fois plus puissant que celui du Tucano et actionnant une hélice Hartzell à cinq pales. Son fuselage est également plus long et deux mitrailleuses de 12,7mm Herstal M3P sont incorporées dans des ailes dotées d’un nouveau profil. Effectuant fréquemment des missions à basse altitude, et donc exposé à des tirs terrestres, l’habitacle du Super Tucano est protégé par un blindage en Kevlar. Un train d’atterrissage renforcé permet d’utiliser des pistes sommairement aménagées. L’appareil possède 5 points d’accrochage, dont un sous le fuselage, permettant d’emporter jusqu’à 1’500 kg d’armement selon diverses combinaisons. Ainsi, un canon de 20 mm peut être installé sous le fuselage, auquel s’ajoutent soit des bombes lisses ou guidées, des roquettes ou des missiles. Les missiles sont soit des AIM-9 Sidewinder, des MAA-1 Piranha ou des Python 3/4. Des réservoirs extérieurs de carburant peuvent également être utilisés, afin d’augmenter l’autonomie de l’appareil. 

 

Photo : A-29 « Super Tucano » de la FAB @ FAB

 

 

01/12/2017

Le Qatar prêt signer à l’achat des Eurofighter !

Nat_RS44670__DSC6015-opt.jpg

Le consortium Eurofighter (Airbus, BAE Systems et Leonardo) et le Qatar ont annoncé que les discussions sur le contrat portant sur 24 avions de combat Eurofighter « Typhoon II » ont abouti. De fait, la signature du contrat pourrait avoir lieu avant la fin de cette année.

"Je ne voudrais pas spéculer sur la date exacte de la signature, a expliqué Chris Boardman au comité spécial défense du Parlement britannique. Nous avons conclu toutes nos discussions, nous n'avons plus de négociations à faire avec les Qataris, le contrat est finalisé. Nous devons simplement trouver une fenêtre pour le signer".

Rappel :

C’est en septembre dernier, que la surprise est tombée, avec la signature d’une lettre d’intention du Qatar pour acheter 24 avions de combat Airbus DS Eurofighter « Typhoon II ». Le ministre britannique de la Défense, Michael Fallon et son homologue qatari, Khalid bin Mohammad Al Attiyah, avaient signé l'accord à Doha.

Un choix politique : 

La décision du Qatar est en soi une tentative d’amadouer l’Europe dans sa guerre des mots avec l’Arabie Saoudite. Le Qatar s’est retrouvé isolé du point de vue diplomatique face à l’Arabie Saoudite qui l’accuse de soutenir le terrorisme. En arrière plan le soutien du Qatar à l’Iran a fortement déplus aux Emirats voisins. Mais derrière la guerre des frères ennemis du wahhabisme, c’est l’avenir économique de la région qui se joue. Le Qatar a besoin d’alliés en Occident et ces trois achats (Rafale , F-15 et Eurofighter) son un premier pas, du moins une tentative pour se mettre à l’abri.

Eurofighter T3 : 

L’Eurofighter T3 (F3) dispose du radar AESA E-CAPTOR. L’arrivée du E-CAPTOR permet grâce à son antenne AESA d’effectuer des tâches multiples simultanément. Le nouveau radar conserve les principales caractéristiques de l'architecture du radar ECR-90 CAPTOR actuel, mais, il est  doté d’une antenne AESA en lieu et place de l’actuelle antenne mécanique. Il est prévu d’exploiter la maturité du système actuel et d’y adjoindre le mode AESA. Eurofighter GmbH et Euroradar, de concert avec leurs partenaires industriels ont commencé le développement à grande échelle de la nouvelle génération d’antenne radar AESA (Active Electronically Scanned Array). L'objectif est de permettre une mise en service du nouveau radar pour 2018 et de ce fait, répondre aux exigences des pays partenaires et clients à l'exportation. L'intégration d'armes comprend les missiles Meteor, Storm Shadow et Brimstone II et les bombes Paveway IV et de petit diamètre. 

_DSC8673 copy (1).jpg

 

Photos : 1 Eurofighter T2 2 Cockpit @ Airbus DS