26/06/2017

Oman réceptionne son premier Eurofighter !

RS61218_Oman first Typhoon delivery (1).jpg

Le consortium Airbus Eurofighter GmbH a livré le premier des 12 exemplaires de l’avion de combat Eurofighter T2 destiné à la Royal Air Force of Oman (RAFO).  

L'arrivée du premier « Typhoon II »  au Sultanat d'Oman, a été marquée d'une cérémonie qui s’est tenue le 21 juin 2017 en présence du Commandant de la Royal Air Force de Oman, le vice-maréchal de l'air Mattar bin Ali bin Mattar Al Obaidani, à Adam Air Base, Oman.

Rappel :

Le Sultanat d'Oman a annoncé sa décision d'acheter 12 avions Eurofighter » Typhoon II » et huit Hawk en décembre 2012.

Le Typhoon d’Oman :

Dans un premier temps le standard livré sera le «T2 », puis à partir de 2018, Oman commencera à recevoir le nouveau standard « T3 ». La nouvelle version de l’Eurofighter contient plusieurs améliorations permettant à l’avion d’être pleinement multirôle en comparaison des versions et standards antérieurs. L’Eurofighter T3 Block15 dispose du capteur IRST de série, il permettra la mise en oeuvre du missile METEOR, ainsi que les missiles « TAURUS » et « Storm Shadows ». 

Par rapport à la version « Tranche2 » ce nouveau standard du « Typhoon » intègre les dernières innovations technologiques. Le radar CAPTOR-E doté de l’antenne à balayage électronique de Selex-ES. Pour permettre la mise en place du radar à antenne AESA définitif, l’avion a recevra une capacité de puissance électrique additionnelle, ainsi qu’une architecture de calcul offrant une vitesse supérieure. 

RS61217_Oman first Typhoon delivery 3.jpg

Photos : Réception du premier « Typhoon II T2 » à Oman  @BAe Systems

24/06/2017

Qatar Airways une nouvelle fois nommée meilleure compagnie !

VlootC-live.jpg

Malgré les soucis que traverse le petit Emirat, la compagnie Qatar Airways a été élue une nouvelle fois, meilleure compagnie aérienne mondiale au SKYTRAX 2017 World Airline Awards. L’élection de la meilleure compagnie est réalisée par un vote de voyageurs à travers le monde. Le transporteur basé à Doha a remporté le prestigieux titre de la compagnie aérienne de l'année pour la quatrième fois. Qatar Airways a connu de plus en plus de succès en remportant des prix majeurs pour la meilleure classe d'affaires du monde, le meilleur salon de première classe du monde et la meilleure compagnie aérienne au Moyen-Orient.

Singapour Airlines, un favori perpétuel dans les prix a été classé n ° 2 dans le monde, recevant également des prix en tant que meilleure compagnie aérienne en Asie, le siège de la meilleure classe d'affaires au monde et pour avoir la meilleure restauration à bord de l'économie Premium Premium.

Référé en tant que «Oscars de l'industrie de l'aviation», les World Airline Awards sont tenus en haute estime pour la clarté du processus et de l'indépendance, sans parrainage extérieur ou influence externe. L'analyse des résultats des processus de vote et de l'évaluation des enquêtes a fait l'objet d'une évaluation indépendante et détaillée par l'autorité de publicité britannique (ASA) en 2015 et a été entièrement conforme, transparente et indépendante.

Le sondage permet à toute compagnie aérienne du monde d'être nommée, permettant aux voyageurs de faire leur choix, en soulignant la marque en tant que Prix Passenger's Choice.19,87 millions d'entrées d'enquête admissibles ont été comptées dans les résultats définitifs et 105 nationalités ont participé à l'enquête d'août 2016 à mai 2017. L'enquête a porté sur 325 compagnies aériennes, des plus grandes compagnies aériennes internationales aux plus petites entreprises nationales, mesurant les normes de qualité, les facteurs de produits et de services en ligne dans les environnements d’Aéroports et à bord des avions.

Les 20 meilleures compagnies aériennes du monde 2017 :

Qatar Airways

Singapore Airlines

ANA All Nippon Airways

Emirates

Cathay Pacific

EVA Air

Lufthansa

Etihad Airways

Hainan Airlines

Garuda Indonesia

Thai Airways

Turkish Airlines

Virgin Australia

Swiss Int'l Air Lines

Qantas Airways

Japan Airlines

Austrian

Air France

Air New Zealand

Asiana Airlines

 

QR_NEWS.jpg

Photos : Qatar Airways@ Qatar airways

 

Le Rafale F-3R bientôt qualifié !

APe_01-52-1.jpg

Les tests en vol impliquant la nouvelle norme opérationnelle « F-3R » de l’avion de combat Rafale de Dassault avance conformément au calendrier. Le nouveau standard sera prêt pour 2018.

Conformément à la programmation du ministère des armées, le standard « F3-R » du Rafale sera qualifié en 2018 par la direction générale de l’armement (DGA) et entrera en service opérationnel quelques mois plus tard. Au cours du premier semestre 2017, les équipes de la DGA, de Dassault Aviation, de MBDA, de Thales et les centres d’expérimentation de l’armée de l’air et de la marine ont déroulé comme prévu le calendrier des campagnes d’intégration des deux équipements majeurs du nouveau standard « F3-R ».  Il s’agir du missile « METEOR » et le pod de désignation « TALIOS ».

Le  dernier tir réel de la campagne d’intégration du missile air-air longue portée METEOR depuis un Rafale s’est déroulé avec succès sur le site de Biscarrosse de la DGA. Réalisé contre une cible aérienne située à très grande distance et suivi aussitôt d’un tir simulé de missile MICA contre un autre objectif, ce tir est représentatif des nouvelles capacités  rendues possibles par l’association du « METEOR » et du radar RBE2 AESA longue portée du Rafale.

Déjà opérationnel avec les avions de combat Saab JAS-39 C Gripen de l'armée de l'air suédoise, le « METEOR » a récemment subi son essai final sur l’Eurofighter « Typhoon II », avant d'entrer en service avec les forces aériennes d'Allemagne, d'Italie, d'Espagne et du Royaume-Uni à partir de l'année prochaine.

En ce qui concerne le THALIOS :

La nouvelle nacelle développée par Thales PDL-NG (Pod de Désignation Laser de Nouvelle Génération) TALIOS doit venir remplacer l’actuelle nacelle « Damocles ». Le TALIOS doit permettre de faire de la reconnaissance, de l'identification de cibles terrestres comme aériennes, et du ciblage laser au profit d'un armement guidé laser.

Les caractéristiques sont : 

  • Dernière génération de capteurs à haute résolution et de haute précision de stabilisation ligne de mire.
  • Une vision grand-angle fournissant des informations contextuelles critique et faire le pod un élément
  • clé de l'environnement visuel du pilote tout au long de la mission.
  • L'architecture ouverte et un haut niveau d'intégration fonctionnelle.

Toutes les fonctions seront standard pour les clients français et internationaux. Grâce à son architecture ouverte, le pod TALIOS est conçu comme un système «plug & lutte» pour l'intégration de tous les combattants actuels et futurs.

Thales a obtenu jusqu'à présent une commande pour 20 TALIOS. Mais au total il est prévu que 45 nacelles puissent venir équiper l'armée de l'air française et la marine. La production en série du système commencera en 2018, après l'achèvement des tests de mesure. 

yourfile.jpg

Photos : 1 Rafale 2 Rafale et THALIOS @ Dassault Aviation/DGA

23/06/2017

La folle semaine de Boeing au Bourget !

famille-b737max.jpg

Paris, salon du Bourget, l’avionneur américain s’est offert une jolie vitrine en renforçant sa position sur le marché avec des annonces importantes et les commandes de plusieurs milliards. Certes, cet effet d’annonce est calculé et devra être comparé en fin d’année avec l’ensemble des commandes du marché, dont celles qui seront attribuées à Airbus. Le salon du Bourget aura par contre permis à Boeing de soutenir au mieux son image sur les terres européennes de son principal concurrent.

Officialisation du MAX-10 :

L’avionneur américain a profité de l’image du Bourget pour  lancé le B737MAX-10 de manière officielle, le plus récent membre de la famille «  737 MAX », avec plus de 361 commandes et engagements de 16 clients dans le monde entier.

L’occasion également pour Boeing d’annoncer des commandes supplémentaires et engagements au cours de la semaine pour un total de 571 avions, d'une valeur estimée à 74,8 milliards dollars au prix catalogue. A noter qu’en général ces estimations ne tienne pas compte des divers rabais accordés aux clients qui peuvent se monter jusqu’à 60%.

 

Client

Quantité / Modèle

Valeur 
(prix catalogue)

BOC aviation

(10) 737 10 MAX

1,2 milliard $

GECAS *

(20) 737 10 MAX

-

Aviation Lease Finance PEH

(42) 737 8 MAX

(10) 737 10 MAX

(8) 787-9 Dreamliner

7,4 milliards $

Groupe TUI *

(18) 737 10 MAX

-

Tibet Leasing financier

(10) 737 8 MAX

(10) 737 10 MAX

2,3 milliards $

SpiceJet

(20) 737 10 MAX

2,5 milliards $

SpiceJet *

(20) 737 10 MAX

-

AerCap

(30) 787-9 Dreamliner

8,1 milliards $

ALAFCO

(20) 737 8 MAX

2,2 milliards $

norvégien

(2) 737 8 MAX

225 millions $

Monarch **

(15) 737 8 MAX

-

Lion Air Group

(50) 737 10 MAX

6,2 milliards $

ACG

(20) 737 10 MAX

2,5 milliards $

Okay Airways

(8) 737 10 MAX 
(7) 737 8 MAX 
(5) 787-9 Dreamliner

3,1 milliards $

Avolon

(75) 737 8 MAX

8,4 milliards $

BlueAir **

(6) 737 MAX

-

Ryanair

(10) 737 8 MAX

(200 sièges)

1,2 milliard $

Azerbaijan Airlines

(4) 787-9 Dreamliner

1,1 milliard $

CALC

(35) 737 MAX 
(15) 737 10 MAX

5,8 milliards $

États- *

(100) 737 10 MAX

-

Uni

(4) 777-300

1,4 milliard $

Conseiller Japon Investissement

(10) 737 8 MAX

1,1 milliard $

Ethiopian Airlines **

(10) 737 8 MAX

-

Ethiopian Airlines

(2) 777 Freighters

651 millions $

ALC

(5) 737 MAX 7 
(7) 737 8 MAX

1,2 milliard $

EL AL

(2) 787-8 Dreamliner 
(1) 787-9 Dreamliner

729 millions $

Mauritania Airlines **

(1) 737 8 MAX

-

Donghai compagnies aériennes *

(10) 737 10 MAX

-

Malaysia Airlines *

(10) 737 10 MAX

-

Xiamen Airlines

(10) 737 10 MAX

1,2 milliard $

Copa Airlines *

(15) 737 10 MAX

-

tassili

(3) Next Generation

737-800

-

Unidentified majeur 
compagnie aérienne cliente

(125) 737 8 MAX

14,1 milliards $

AerCap *

(15) 737 10 MAX

-

Ruili

(20) 737 8 MAX

2,2 milliards $

total des incrémental 
commandes et 
engagements

571 avions

74.800.000.000 $

* Conversion

** non identifiée à identifier

Photo : la famille B737MAX s’agrandit@ Boeing

22/06/2017

L’Advanced Super Hornet proposé pour la Suisse et la Finlande !

ASH071-130827-Boeing-F18F-ASH-126111.jpg

L’avionneur américain Boeing affine son offre en Europe en vue des compétitions qui s’annoncent en Finlande et en Suisse. Boeing semble vouloir proposer son « Super Hornet » Block III « Advanced Super Hornet ». L’idée devrait permettre de produire l’avion sur les lignes actuelles et de continuer de produire l’avion également pour la Marine américaine.

En effet, la Marine américaine a signé un accord pour améliorer la flotte du « Super Hornet » en service et de moderniser ceux-ci au nouveau standard Block III. Par ailleurs, comme je vous le révélais dernièrement, l’administration Trump prévoit de commander plus de F/A-18 E/F « Super Hornet » à l’avenir, avec l’option du nouveau standard.

La Finlande et la Suisse :

Pour Boeing, le calendrier des deux compétitions permettrait de futurs livraisons à partir de 2022 -2025 soit exactement en adéquation avec les demandes de la Finlande et de la Suisse. Bien que Boeing se soit retiré de la compétition suisse en 2008 (impossibilité de répondre en matière de compensation à 100%), l’avionneur déclare que les discussions engagées en Suisse, mais également ces derniers jours au salon du Bourget démontrent que l'environnement est différent. De plus, selon Boeing «L'approche adoptée par les Suisses est un processus très ouvert et transparent», "Cela apporte beaucoup de souplesse aux offres et ce sera une compétition très intéressante".

Du côté de la Finlande, on se montre déjà très intéressé par la nouvelle version du « Super Hornet » et des futurs possibilités de développement de celui-ci. L’autre similitude entre la Finlande et la Suisse concerne le fait que les deux Forces aériennes désirent un nombre important d’avions (50-55 pour la Suisse, 64 pour la Finlande) mais avec un budget limité. Toujours selon Boeing, le « Super Hornet » reste bien moins cher que la plupart de ses concurrents (F-35, Eurofighter, Rafale) et très proche du nouveau Gripen suédois.

L’Advanced Super Hornet (Super Hornet Block III) :

3320202125.jpg

 

Le projet «Advanced Super Hornet» est basé selon le constructeur Boeing sur le même principe que le F-15 « Silent Eagle ». L’objectif étant de répondre aux besoins anticipés de la crise à des fins de coût-efficacité améliorés concernant des technologies de furtivité. Cette solution permet avec un coût abordable, de répondre aux futurs besoins de survie d’un avion de combat. Tout comme sur le « Silent Eagle », on appliquer une amélioration de la furtivité des revêtements et de la signature radar de l'avion, avec le montage de trappes qui permettent le transport des armes en interne (CFTS). La particularité résident dans le fait, qu’il est possible en fonction de la mission, de choisir entre le transport en interne ou de revenir au transport traditionnelle.

Une autre amélioration est l'aérodynamique Digital Flight Control System, qui améliore la fiabilité de l'avion et réduit le poids de la  cellule. L’adoption d’une peinture absorbante sur l’ensemble de la cellule contribue également à la diminution de la signature radar. L’adjonction de réservoirs de carburant supplémentaires sur l’épine dorsale de l’avion en augmente le rayon d’action, permet de supprimer les réservoirs sous les ailes pour de l’armement additionnel, le cas échéant.

Un nouveau système de guerre électronique Digital Electronic Warfare System (DEWS) qui travaille de concert avec le radar Raytheon Electronic Scanning Array (AESA) permet une optimisation des différents capteurs et senseurs. L’avionique comprend un écran géant couleur. L’avion est doté d’un capteur IRST. En matière de motorisation, l’appareil est doté de deux General Electric F414-440 qui augmentent la puissance de 20%. 

Selon Boeing, le « Super Hornet Block III » peut ainsi effectuer la plupart des missions imaginées pour le F-35C à l’exception de la pénétration furtive.

1542834107.png

Photos : Advanced Super Hornet Block III@ Boeing