12/12/2017

Allemagne, bisbille autour du remplacement des Tornado !

tornado-20151201.jpg

 

Le ministère allemand de la Défense a confirmé ce lundi que l’avion de combat Eurofighter « Typhoon II » T3 était le principal candidat au remplacement de la flotte de Panavia Tornado au sein de la Luftwaffe.

Deux points de vue :

Cette affirmation vient contredire la prise de position de l’inspecteur de l’armée de l’air allemande, qui indiquait le mois dernier avoir une préférence en ce qui concerne le Lockheed-Martin F-35.

Il est évident que pour le ministère de la Défense et le gouvernement d’Angela Merkel, il est primordial d’investir dans un projet européen et de maintenir le développement futur de l’avion européen. De leurs côtés, les experts de la Luftwaffe ne veulent pas passer à côté d’un avion permettant de travailler en parfaite connexion avec l’ensemble des systèmes de l’armée. Une capacité que seul le F-35 peut offrir pour l’instant.

Une chance pour l’aviation européenne :

Une décision allemande en faveur de l’Eurofighter devrait permettre de « booster » le programme d’améliorations de l’avion avec une nouvelle version dotée d’une électronique plus puissante et permettant d’entrer de plein pied dans un système interconnecté. Ce que le Rafale F4 et le Gripen E MS22 offriront dès 2025.

Une décision qui aura également des conséquences importantes en direction d’un futur avion de combat européen à l’aube de 2040.

Un important marché :

Avec le remplacement des 85 Panavia Tornado de la Luftwaffe, c’est un contrat de plusieurs milliards d’euros qui est en jeu et permettra la survie de l’Eurofighter de nombreux emplois en Europe avec probablement de futurs contrats à la clef.

L’Allemagne prévoit de choisir le remplaçant des Tornado d’ici 2020 avec des débuts de livraison en 2025.

1434601497673.jpg

Photo : 1 Tornado allemand@ Luftwaffe 2 Eurofighter @ Airbus DS

 

 

11/12/2017

Le Qatar a signé son engagement pour des Eurofighter!

2b76122e-3c13-4150-a651-d2e6712c7506_675.jpg

 Au Qatar, les affaires sont menées tambours battants en ce moment, à peine le pays a-t-il signé l’achat du second lot de Rafale, que l’Emirat a conclut aujourd’hui l’acquisition de 24 avions de combat Aribus DS Eurofighter T3 « Typhoon II ». Le montant de la transaction est de 6,7 milliards de dollars.

Les livraisons doivent commencer à la fin de 2022, sous réserve que BAE Systems reçoive le premier paiement, qui doit être effectué au plus tard à la mi-2018.

"Nous sommes ravis d'entamer un nouveau chapitre dans le développement d'une relation à long terme avec l'Etat du Qatar et les forces armées du Qatar, et nous sommes impatients de travailler avec nos clients pour continuer à développer leurs capacités militaires", explique Charles Woodburn, directeur général de BAE Systems. L'État du Qatar devient le neuvième pays au monde et le quatrième au Moyen-Orient à choisir l’Eurofighter.

Rappel :

En juin, le Qatar avait conclu un accord avec Boeing portant sur 36 avions F-15QA, d'une valeur de 12 milliards de dollars. Le F-15QA est une variante avancée du F-15E « Strike Eagle » équipé d'un radar à balayage électronique actif (AESA). L'annonce de trois accords cette année, suite à la commande des 24 Rafale en 2015, souligne la volonté de Doha de mettre à jour ses capacités de combat aérien à la lumière des tensions régionales croissantes. Mais un grand défi attend le petit Emirat qui doit maintenant former de nouveaux pilotes. Pour ce faire, le pays a reçu 22 avions écoles de nouvelle génération Pilatus PC-21.

Il n’en reste pas moins que les acquisitions en matière d’avions de combat de Doha sont particulièrement spectaculaires compte tenu de la taille limitée du territoire. Le pays planifie sa sécurité sur plusieurs tableaux, la diversification des acquisitions et la densification des moyens militaires.

 

JAV20171211121522.jpg

Photos : 1 Eurofighter 2 Signature du contrat avec le Qatar @ BAe Systems

09/12/2017

Le second JF-17B/FC-1B s'est envolé !

DQkxJWPU8AAh4Az.jpg

Huit mois après le premier vol du de la varainte biplace du JF-17B/FC-1B, le Le partenariat sino-pakistanais a effectué le vol inaugural du second appareil. Comme le premier exemplaire, l’avion s’est envolé des installations de l’avionneur chinois de CAC à Chengdu.

Le JF-17B/FC-1B :

Le JF-17B/FC-1B dispose d’une surface à l’aire des ailes plus grande que la version monoplace, ainsi qu'un nez légèrement modifié. L’avion a également reçu un nouveau système de commande de vol « fly-by-wire » qui a contribué à réduire le poids.

A propos du JF-17 « Thunder » / FC-1 Xiaolong :

Le JF-17 «Thunder» (Pakistan) ou FC-1 «Xiaolong» (Chine) est une association sino-pakistanaise. Conçu en Chine par le constructeur d’Etat AVIC, il est co-financé par le Pakistan et produit par  PakistanComlex (PAC). Chasseur mono-réacteur propulsé par une version chinoise du réacteur RD-93 dérivé du RD-33 russe, qui équipe le MiG-29. L’avion a effectué son premier vol en septembre 2003. Avion multirôle d’un faible coût, soit environ 20 millions de dollars, il est équipé d’une avionique moderne par rapport aux A-5C et F-7P (dérivés des MiG-19/21).

L’armement comprend deux canons GSh-23 (23mm), jusqu’à 3.700kg de charge utile. Doté d’armement occidental pour la version JF-17 comme des Sidewinder AIM-9P ou des PL-7/8/9 chinois. La version chinoise dispose d’une capacité de tir à grande distance avec le missile PL-12/SD-10.

 

3916255812.jpg

Photos : 1 le second exemplaire 2 le premier @ CCTV

 

 

 

 

Qatar Airways modifie sa commande pour l’A321neo !

A321neoACF-QatarAirways-CFM.jpg

 Qatar Airways a confirmé sa commande antérieure de 50 A320neo avec une commande ferme de 50 A321neo ACF (configuration Airbus Cabin Flex). La sélection du plus grand membre de la famille monocouloir d'Airbus reflète le besoin d'efficacité et de capacité supplémentaire de la compagnie aérienne. Cet ordre mis à jour remplace celui d'origine placé en 2011.

En rejoignant la flotte de 50 A320ceo de Qatar Airways à partir de 2019, l'A321neo ACF soutiendra le développement continu du réseau de Qatar Airways, tirant parti de la capacité de la gamme A321neo et de l'expérience client sans précédent. La valeur totale de l'entente est de 6,35 milliards de dollars aux prix courants.

Le Directeur Général du Groupe Qatar Airways, Son Excellence M. Akbar Al Baker, a déclaré: "A l'heure où Qatar Airways connaît une croissance et une expansion sans précédent, le besoin d'avions performants, fiables et modernes n'a jamais été aussi grand. Pour répondre à notre besoin de croissance et de capacité supplémentaire, l'A321neo ACF est un choix de classe mondiale pour nos passagers et pour notre entreprise. Qatar Airways est la compagnie aérienne qui connaît la croissance la plus rapide au monde. Avec cet appareil, nous exploiterons la flotte la plus jeune tout en offrant un confort et des services sans précédent à nos clients.

L'A321neo ACF introduit de nouvelles améliorations au niveau des portes et du fuselage, permettant aux compagnies aériennes de mieux utiliser l'espace de la cabine et de prévoir davantage de capacité de carburant sous le plancher pour une portée transatlantique allant jusqu'à 4’000 nm.

 

Photo : A321neo ACF Qatar Airways @ Airbus

08/12/2017

Renforcement de l’armement des F-15SG singapouriens !

2345.jpg

Le Département d'État américain a publié l’éventail des nouvelles armes qui viendront compléter la flotte d’avions de combat Boeing F-15SG « Eagle » de la Force aérienne singapourienne.

Les équipements suivants ont été autorisés à la vente pour Singapour, il s’agit de Bombes GBU-10 LGB Paveway II (composées de groupes de films pneumatiques MXU-651B/B (AFG), MAU-209C/B corps de bombes MK-84 ou BLU-117B/B ainsi que des GBU-12 Paveway II LGB (constituées d'AFG MXU-650C/B et de bombes MK-82 ou BLU-111B/B.

Un premier lot devrait être disponible l’année prochaine pour permettre aux pilotes singapouriens d’entamer une formation aux Etats-Unis.

40 F-15 « Eagle »: 

Singapour a augmenté la taille de sa flotte de F-15SG de 24 appareils à 40. Les 5 et 6 août 2014, Boeing a produit l'immatriculation d’aéronefs décrit comme des avions  de type F-15SG: N361SG, N363SG, N366SG, N368SG, N373SG, N376SG, N378SG et N837SG. Tous ces appareils étant nouvellement destiné à Singapour.

Mis à part l’intérêt aéronautique sur l’augmentation de la flotte de Boeing F-15SG de la RSAF, il faut remarquer que cet achat a été particulièrement discret et remonterait à 2012, selon les chiffres de l’avionneur américain.

La discrétion qui entoure cet achat et très certainement due à une volonté de la part de Singapour de ne pas soulever d’inquiétude dans la région ou les tensions sont déjà palpables. Singapour disposant déjà d’une des armées les mieux équipée de la région.

Le Boeing F-15SG « Eagle » : 

La version du F-15SG est une évolution du standard «E» «Strike Eagle» de l'US Air Force, il comprend le radar Raytheon APG-63 (V)3 radar à antenne à balayage électronique (AESA). La RSAF a choisi de doter ses F-15 de pod « Sniper » de désignation d’origine israélienne. Le radar AESA couplé à la suite de gestion électronique et le pod de désignation permettent à la RSAF de remplir ses missions avec un haut degré d’efficacité.

 

3515731140.JPG

Photos : 1 F-15SG « Eagle » singapourien @ Isaac Lebowitz 2 F-15SG@ RSAF