15/12/2015

China Postal Airlines commande 10 B737 NG BCF !

295882.jpeg

Beijing, Boeing a annoncé aujourd'hui un accord avec China Postal Airlines pour l’achat de 10 B737 « Next-Generation » modifiés en version cargo.

"Ceci est un ordre historique tant pour la compagnie China Postal ainsi que pour Boeing", a déclaré Li Yufeng, président de China Postal Airlines, qui a signé l'accord avec les dirigeants de Boeing, lors d'une cérémonie aujourd'hui à Beijing. "Le B737-800 BCF va apporter à notre flotte d’avions cargos une meilleure économie de carburant et des coûts d'exploitation plus faibles qui assureront le succès continu de la compagnie China Postal."

Le B737-800 est le premier appareil de la famille « 737 Next-Generation » que Boeing va offrir pour la conversion. Grâce au programme « 737 de BCF », Boeing va soutenir ses clients dans le marché du fret à fuselage étroit, un segment du marché cargo, de plus en plus demandé dans le monde.

La compagnie China Postal Airlines devient ainsi, le client de lancement du programme BCF de Boeing. Le marché aérien du transport de fret express, va devenir le segment du marché ayant en Chine, la plus forte croissance ces prochaines années. Selon le Boeing World Air Cargo Forecast, le trafic mondial de fret aérien va croître de 4,7% par an au cours des 20 prochaines années. Rien qu’en Chine, l’expansion attendra les 6,7 % par an.

 

Photo : Le futur B737 NG BCF de China Postal Airlines

Livraison du dernier C-5M « Super Galaxy » !

2737453.jpg

Marietta, Lockheed-Martin a livré le 32e est dernier C-5M « Super Galaxy » modernisé à l'US Air Force. Il s’agissait du neuvième appareil à être livré cette année, la livraison était prévue pour 2016. L'appareil a été livré avec plus d'une semaine d’avance sur le calendrier.

Un équipage de l’US Air Force dirigé par le Maj. Gen. Warren D. Berry, a convoyé l'avion à partir de l'installation de l’avionneur Lockheed-Martin pour rejoindre la base de Stewart Air National Guard, près de New York, où il sera soumis à la restauration de la peinture interne.

Une fois la peinture achevée, l'avion sera affecté sur les installations de la base aérienne de Travis, en Californie. Ce sera le 14ème Super Galaxy à opérer depuis cette base.

Cet avion porte le numéro de série 86-0016, le numéro d'entreprise 0102, il avait été livré à l’US Air Force en décembre 1987 et avait enregistré environ 21’510 heures de vol avant sa rénovation.

 

Le C-5M «Super Galaxy»: 

Le C-5 «Super Galaxy» modernisé est doté d’un nouveau tableau de bord est d’une avionique modernisée, dont des écrans plats, un nouveau système de communication, un nouveau système de pilotage automatique. Question motorisation, l’avion est doté de moteurs General Electric CF6-80C2 qui offrent 22% de puissance supplémentaire, permettant une course au décollage plus courte de 30% et un taux de montée supérieur de 38% par rapport aux versions antérieures.

Le C-5M peut dès lors, transporter une charge de 176,610 lb (80,110 kg) à plus de 41.100 pieds (12.500 m) en 23 minutes, 59 secondes. Le C-5M à d’ailleurs battu le record du monde de transport de charge utile à la plus haute altitude, soit une charge de 294,690 kg à 2.000 mètres.

Les C-5M  «Super Galaxy» devront pouvoir rester en service durant les quarante prochaines années au sein de l’US Air Force. L’USAF a décidé de convertir l’ensemble des C-5B et C en version M. L’ensemble de la flotte sera convertie comme prévu, d’ici 2016.

 

438.jpg

Photos : 1 C-5 Super Galaxy @ Bill Shull 2 Cockpit modernisé @ USAF

14/12/2015

Modernisation des Sukhoi Su-25 « Frogfoot » !

115621.jpg

 

Moscou, les essais des deux premiers avions de combat de type Sukhoi Su-25SM3 améliorés vont débutés, d’ici ces deux prochaines semaines.

Le premier exemplaire du Sukhoi Su-25 au standard « SM3 » va débuter ses essais en vol avant la fin du mois de décembre. Le second exemplaire, un biplace Su-25UBM2 va également servir aux essais de validation du nouveau standard.

La nouvelle version «  SM3 » d'attaque mise à niveau sera équipée de d’un nouveau système de navigation PrNK-25SM-1 comprenant les éléments suivants: un système embarqué de calcul numérique, un écran couleur BTsU-25S couplé à un système de calcul MFTsI-0332M multifonctions, un laser optique SOLT-25 à imagerie thermique . En outre, le Su-25SM3 et le Su-25UBM2 recevront le système de communication KSS-25 et le nouveau système de guerre-électronique Vitebsk-25 ainsi que les contre-mesures électroniques de type L370K25, qui protège la plate-forme individuelle de tout autre aéronef contre différents radars les missiles air-air guidés.

Les Su-25 seront également dotés du systèmeT-SOK-DLC-130-03 de télévision de bord pour le suivi des objectifs et un nouveau système de contrôle de l'armement le SUO-39M.

 En ce qui concerne l'armement, le Su-25SM3 et Su-25UBM2 pourront utiliser les missiles Kh-58USH (code OTAN AS-11 'Kilter'), les Kh-25ML (AS-10 'Karen') et le Kh-29L (AS-14 «jas») à missiles à guidage laser, sans oublier les missiles à guidage optique comme les Kh-29T / TD / TE, ainsi que les KAB-500S (assistés par satellite) et KAB-500KR, soit les bombes aériennes TV-assistée) guidées. Chaque appareil sera capable de transporter deux missiles R-73 à courte portée des missiles air-air pour l'autodéfense.

L'avion sera également en mesure d'emporter un large éventail de bombes non guidées comme par exemple les FAB-500, OFAB-500U, OFZAB-500 et des roquettes S-13, S-24 et S-25 et sera armé d'un canon 9A623 canons de 30 mm .

 

Su-25SM.jpg

Photos : Sukhoi Su-25 « Frogfoot » @ Sergy

 

Bonnes perspectives pour le trafic aérien 2016 !

8765.jpg

 

 

Genève, l'Association du transport aérien international (IATA) a annoncé ses perspectives pour l'industrie du transport aérien pour 2016, qui voit une marge bénéficiaire nette moyenne de 5,1% étant généré un bénéfice net total de 36,3 milliards de dollars. L'IATA a également annoncé une révision de ses perspectives de l'industrie du transport aérien pour 2015 vers le haut pour un bénéfice net de 33 milliards de dollars (marge bénéficiaire nette de 4,6%) de 29,3 milliards dollars, prévu en juin.

 

Le renforcement des résultats de l’industrie est attribuable à une combinaison de facteurs :

La baisse des prix du pétrole (prix prévu de 55 dollars par baril de Brent en 2015 et de 51 dollars par baril en 2016) stimule les bénéfices des compagnies aériennes; toutefois, ce facteur est fortement atténué dans plusieurs marchés par l’appréciation du dollar américain.

La forte demande dans le secteur passagers (croissance de 6,7 % en 2015 et de 6,9 % en 2016) compense la croissance décevante de la demande dans le secteur du fret aérien (1,9 % en 2015; amélioration à 3,0 % en 2016). Les faibles résultats du fret reflètent la stagnation de la croissance du commerce.

Les résultats économiques améliorés de certaines économies clés (y compris une reprise plus rapide que prévu dans la zone euro) sont contrebalancés par les répercussions du ralentissement de la croissance en Chine et du repli de l’économie brésilienne. La croissance du PIB mondial devrait s’améliorer et atteindre 2,7 % en 2016 (en hausse par rapport au taux de 2,5 % en 2015).

Les gains d’efficience réalisés par les compagnies aériennes s’illustrent par les coefficients d’occupation record (80,6 % en 2015, avec légère diminution à 80,4 % en 2016). La capacité augmente et devrait dépasser la croissance de la demande en 2016. Toutefois, les rendements continuent de se détériorer dans le contexte de forte concurrence.

La rentabilité des compagnies aériennes continue de s’améliorer, marge bénéficiaire nette de 5,1 % en 2016. En 2016, le nombre total de passagers devrait s’élever à 3,8 milliards, et ils voyageront sur quelque 54 000 routes aériennes.

En 2016, les grandes tendances de 2015 se maintiendront. Les principaux facteurs de performance en 2016 seront les suivants :

La demande : la demande de sièges devrait augmenter de 6,9 % (semblable à l’augmentation de 6,7 % prévue pour 2015) et le nombre de passagers devrait s’élever à 3,8 milliards en 2016. La capacité en sièges devrait augmenter légèrement plus que la demande, soit un taux de croissance de 7,1 %, une accélération par rapport au taux de 5,5 % en 2015. La croissance de la demande dans le secteur du fret devrait s’accélérer en 2016 et atteindre 3,0 %, soit plus que la croissance de 1,9 % pour 2015. Cela dépasse légèrement la croissance du PIB, qui devrait être en moyenne de 2,7 % en 2016. Avant la crise financière mondiale, un tel rythme de croissance économique aurait entraîné des taux de croissance du commerce mondial et du transport de fret bien supérieurs, mais ce modèle de croissance semble avoir disparu à mesure que les compagnies aériennes rapatriaient leurs chaînes d’approvisionnement. Au total, l’industrie devrait transporter 52,7 millions de tonnes de fret en 2016.

Le rendements : le coût des voyages et des expéditions de marchandises devrait continuer de fléchir, les rendements moyens diminuant de 5 % pour les passagers et de 5,5 % pour le fret en 2016. Le rythme du déclin est moins élevé qu’en 2015, alors que les rendements devraient diminuer de 18,0 % pour le fret et de 11,7 % pour le secteur passagers. Environ 6,0 points de pourcentage, dans ce déclin de 2015, peuvent être associés à l’appréciation du dollar américain et à l’impact de cette appréciation lorsqu’on comptabilise les revenus en monnaies autres que le dollar US.

 

7734.JPG

Photos : 1 B777-200LR Air Canda @Brian 2 Airbus A350XWB Vietnam Airlines@ Long Nguyen

13/12/2015

Northrop-Grumman et la 6ème génération d’avions de combat !

yourfile.jpeg

Northrop-Grumman qui a remporté le contrat du futur bombardier stratégique, destiné à l’US Air Force (programme LRS-B) réfléchit au développement de la 6ème génération d’avion de combat. Il faut dire que l’avionneur se sent pousser des ailes et espère être pleinement concurrentiel pour répondre aux remplacements des actuels F-22 « Raptor » et autres « Super Hornet » à l’aube des années 2040 – 2050.

Pour Northrop-Grumman, la gestion thermique sera un facteur critique pour le remplacement des aéronefs actuels. Pour l’avionneur, la gestion de la chaleur générée par les armes et les capteurs de plus en plus puissants a été jusqu’ici négligée, selon les ingénieurs du groupe américain.

Le concept du combattant de 6ème génération de Northrop-Grumman montre un aéronef furtif, à aile en flèche qui utilise une arme laser. Pour l’avionneur, les lasers actuels n’ont que 32-33% d'efficacité, mais d’ici une trentaine d’années, ceux-ci seront véritablement efficaces contre une variété multiple de cibles.

Toujours, selon le concept de Northrop-Grumman, le grand défi des armes laser viendra des accumulateurs permettant de recharger l’arme. En effet, ceux-ci vont dégager une forte chaleur qui rendra du même coup l’avion parfaitement visible face à des capteurs infrarouges. Il serait alors possible de limiter la taille du magasin de l'arme laser ou la cadence de tir, ce qui forcerait le pilote à quitter le combat jusqu'à ce que l'accumulateur soit rempli d'énergie.

Commentaire :

 On le voit, les bases de l’avion de l’avion de combat de 6ème génération sont encore loin d’être remplient et beaucoup de questions restent encore en suspends. D’une manière générale, les avionneurs considèrent aujourd’hui, que la 6ème génération d’avions de combat, ne sera pas forcément très différente de la cinquième génération. On parle de capteurs similaires à ceux d’aujourd’hui, mais toujours plus puissants avec l’arrivée progressive des armes laser.

 

boeing-20130414.jpg

Photos : 1 Concept d’avion de 6ème génération@ Northrop-Grumman 2 le concept selon Boeing@ Boeing