20/07/2015

Le LET-410 NG effectue son Roll-Out !

 

DSC_0072.jpg

 

LET Aircraft Industries Company, a présenté la nouvelle génération de son turbopropulseur LET-410, lors d’une cérémonie, qui s’est tenue sur les installations de l’avionneur.

 

Le LET-410 Next Generation

 

La nouvelle version du LET-410 comprend une modernisation complète de l’avionique avec

un cockpit tout écrans, doté du système Garmin G3000 qui  fournit un haut niveau de sécurité et  une vison facilitée pour les paramètres de vol.L'avion est alimenté par de nouveaux moteurs plus puissants General-Electric H85 avec puissance maximale au décollage de 850 HP. De nouvelles  hélices AV-725 complètent l’amélioration de la propulsion et contribuent à réduire le niveau sonore.

L’avion a reçu une nouvelle aile qui intègre des réservoirs à capacité accrue, permettant ainsi, un plus long rayon d’action qui atteint aujourd’hui 2’500km et 10 heures d’endurance.

Le fuselage offre dorénavant  un volume de cabine passagers de 17,9m3 / 632 pi avec une cabine passagers entièrement modernisée permettant le montage de la dernière génération de sièges passagers.

 

Rappel :

 

La famille des avions LET 410 et 610 a été développée et construite par l'entreprise tchèque Let Kunovice.  Le LET 410 est un biturbopropulseur de 19 places construit à 1'100 exemplaires.

 

DSC_0066.jpg

 

 Photos : Présentation du LET-410NG@LET

 

19/07/2015

P-8I supplémentaires pour l’Inde !

c50181caa27a.jpg

 

 

 

New Delhi, le Conseil indien en matière d’acquisition pour la Défense a autorisé l'acquisition de quatre avions de patrouille maritime Boeing P-8I supplémentaires . A ce jour l’Inde avait en commande huit exemplaire du P-8I, ce qui potera la flotte indienne à 12 aéronefs.

 

Cette commande doit encore être approuvée par le ministère des finances et le Comité du Cabinet sur la sécurité.  La livraisons des quatre appareils débutera trois ans après la signature du contrat. A noter que le huitième est dernier P-8I de la commande initiale sera livré en fin de cette année.

 

Le principe du P-8  A & I :

 

Les P-8A & I « Poseidon»  sont conçu pour remplacer le P-3C « Orion » comme appareil longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et anti-surface (LAN), de renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). La famille P-8 est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Les P-8 « Poseidon »  sont conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Ils offre une plus grande capacité de combat et demanderont moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans les marines utilisatrices.

Les P-8I indien sont doté du radar de surveillance Raytheon APY-10 et se distinguent de la version américaine avec l’adaptation d’un détecteur d'anomalie magnétique à l'arrière. Le P-8I est armés de missiles AGM-84L « Harpoon II », de torpilles légères Mk 54 tet de charges de profondeur Mk-82.

P-8I-Poseidon-firstflight-02.jpg

 

Photos : Boeing P-8i indien @ Boeing

18/07/2015

300’000 heures pour l’Eurofighter !

300K04-1.jpg

 

 

L’Eurofighter « Typhoon II » a maintenant atteint les 300 000 heures de vol depuis l'entrée en service de celui-ci. La flotte d’Airbus Eurofighter comprend 438 appareils livrés (571 commandés).

 

 Alberto Gutierrez, chef de la direction l'Eurofighter Jagdflugzeug GmbH, a déclaré: « Ce jour marque une autre étape importante pour l'Eurofighter « Typhoon. II) », "À l'heure actuelle dans les États baltes, l'Eurofighter honore la protection en Europe avec le Royaume-Uni, l’Espagne, l’Allemagne et l'Italie et nous allons continuer à assurer que le «  Typhoon » puisse être prêt et disponible pour toutes missions."

 

Rappel : 

 

La première tranche de 5’000 heures de vol a été atteinte en novembre 2005, puis les 10’000 heures en août 2006, les 20.000 en mai 2007. En août 2008, la flotte d’Eurofighter « Typhhon II »  a dépassé le seuil des 50.000 heures et les 100.000 heures de vol ont été atteintes en janvier 2011.

Eurofighter Typhoon .jpg

 

Photos: 1 300’00 heures de vol 2 Typhoon de la RAF @ Airbus DS

17/07/2015

Six nouveaux bombardiers Tu-22M3 !

593.jpg

 

 

Moscou, le chantier de modernisation des bombardiers Tupolev Tu-22M avance à grand pas. Six Tu-22M3M modernisés vont rejoindre, avant la fin de l’année, les forces stratégiques russes.

 

Les Tu-22M sont portés au standard M3M par Tupolev, ils sont munis de nouveaux équipements. Le Tu-22 modernisé au standard « M3M » démultiplie les performances opérationnelles de l'appareil, avec notamment de nouveaux équipements électroniques, moyens de liaison et une avionique modernisée et la dotation des nouveaux missiles Kh-55 avec une ogive explosive ou à fragmentation élevée d’un poids de 350-400 kg. Doté de réservoirs plus gros, le Tu-22M3M est capable d’emporter ses missiles de croisière sur 2410 kilomètres.

 

Photo: Tu-22M3M @ Sergy

 

Germanwings, les recommendations de l’AESA :

attitude-crash-germanwings-11382869sexls.jpg

 

 

l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) vient de publier ses recommandations suite au crash du vol 9525 de la compagnie Germanwings. 

 

Le groupe de travail a formulé les recommandations suivantes:

 

1Le principe selon lequel deux personnes doivent se trouver, en permanence, dans le poste de pilotage devrait être maintenu.

2Les pilotes devraient faire l’objet d’une évaluation psychologique avant d'être engagés par une compagnie aérienne.

3Les compagnies aériennes devraient mener un programme de lutte contre la drogue ou l’alcool qui s'appuie sur des contrôles aléatoires.

4Un programme strict pour le contrôle des examinateurs aéromédicaux devrait être élaboré.

5Un référentiel européen de données aéromédicales devrait être créé.

6Des systèmes de soutien aux pilotes devraient être mis en place au sein des compagnies aériennes.

 

Dès le début de son évaluation, le groupe de travail est arrivé à la conclusion qu'un contrôle médical plus approfondi des membres d’équipage pourrait représenter une contribution importante à la sécurité aérienne. L'évaluation a porté essentiellement sur les examens médicaux et psychologiques des pilotes, y compris les tests de consommation d'alcool et de drogues, pour lesquels des tests de dépistage sont déjà disponibles. Le groupe de travail a également souligné la nécessité de renforcer le cadre de contrôle des examinateurs aéromédicaux. Le rapport s’efforce de trouver un juste équilibre entre le secret médical et la sécurité, et de ne pas alourdir les charges administratives pour les compagnies aériennes.

 

Prochaines étapes: 

 

La Commission européenne va examiner ces recommandations, en tenant compte des avis reçus d’autres sources, telles que le bureau d’enquêtes et d’analyses pour la sécurité de l'aviation civile (BEA) français, qui a mené une enquête indépendante sur l'accident. Si des mesures législatives s'imposent, l’AESA sera invitée à élaborer des propositions concrètes, qui seront ensuite prises en considération dans les règlements de l'UE en matière de sécurité aérienne. Il sera également demandé à l’AESA de fournir des éléments non législatifs tels que des documents d’orientation et des outils pratiques de partage de l’information, et d'assurer le suivi des actions prises par les États membres et le secteur.