30/12/2015

Q400 supplémentaires pour Ethiopian Airlines !

original.jpg

Bombardier Avions commerciaux et Ethiopian Airlines Enterprise (Ethiopian Airlines) d’Addis-Abeba ont annoncé aujourd’hui qu’elles avaient signé une entente d’achat ferme de deux biturbopropulseurs de ligne Q400 supplémentaires, ce qui portera la flotte d’Ethiopian Airlines à un total de 19 avions, la plus importante flotte totale d’Afrique. Au prix courant de l’avion de ligne Q400, la transaction est estimée à quelque 63 millions de dollars.

En 2013, Ethiopian Airlines s’est jointe au réseau mondial d’établissements de service agréés de Bombardier pour les avions commerciaux et assure la maintenance en ligne et la révision générale d’avions Q400 à ses installations de l’aéroport international de Bole, à Addis-Abeba. Cet établissement travaille en étroite collaboration avec le réseau de maintenance des centres de service en propriété exclusive de Bombardier et d’établissements de service agréés, ainsi qu’avec le réseau de centres régionaux de distribution de pièces et de dépôts de pièces de Bombardier, notamment le dépôt de pièces de Johannesburg. Un bureau de soutien régional de Bombardier offrant des services complets est également situé à Johannesburg.

 

Le Q400 :

Conçu comme un biturbopropulseur moderne du 21e siècle, l’avion Q400 est le dernier-né de la gamme d’avions Q Series. Il procure des niveaux inégalés de performance, de souplesse opérationnelle et de confort des passagers. Outre sa configuration standard à classe unique, l’avion Q400 est offert en plusieurs options : intérieur biclasse au confort accru des passagers, configuration à capacité assise supplémentaire pouvant aller jusqu’à 86 fauteuils pour les marchés à haute densité et configuration combi.

Grâce à sa combinaison de caractéristiques de biturbopropulseur, de qualités dignes d’un avion à réaction, d’expérience passagers et d’empreinte environnementale qui le placent en tête de l’industrie, l’avion Q400 est exceptionnellement polyvalent et peut être adapté à divers modèles d’exploitation. En offrant une consommation de carburant de 30 pour cent moindre que celle des avions à réaction qu’il vient souvent remplacer, le Q400 réduit radicalement les émissions de carbone et accroît la rentabilité. Sa vitesse de croisière élevée, de 160 km/h plus rapide que les avions turbopropulsés classiques. Ses grandes hélices tournent à un plus faible rapport de tours/minute, générant plus de puissance avec moins de bruit, ce qui en fait une option conviviale pour les centres-villes.

La gamme d’avions Q400 comprend plus de 60 propriétaires et exploitants dans près d’une quarantaine de pays du globe et la flotte mondiale a enregistré plus de 6 millions d’heures de vol. Ces avions ont transporté plus de 370 millions de passagers dans le monde entier. Reconnu de longue date comme un précieux actif par les exploitants, l’avion Q400 suscite également l’intérêt croissant du secteur de la location-exploitation.

En incluant la commande d’Ethiopian Airlines, Bombardier a enregistré des commandes fermes totalisant 547 avions Q400.

 

Photo : Q400 Ethiopian airlines @ Bombardier

29/12/2015

La Bulgarie dit au revoir à ses MiG-21 !

Bulgarian_Air_Force_Mikoyan-Gurevich_MiG-21bis_Lofting-4.jpg

 

L'armée de l'air bulgare a organisé en cette fin d’année, une cérémonie pour marquer le départ à la retraite de ses avions de combat de type Mikoyan-Gourevitch MiG-21« Fishbed ». Un dernier vol avec deux MiG-21 monoplace et un biplace Mig-21UM1 a définitivement clos les opérations de vols réguliers, avec ce type d’aéronef.

 

Départ à la retraite retardé :

La flotte de MiG-21 bulgare devait initialement être mise à la retraite en 2012, mais celle-ci n’ayant pour l’instant pas encore de remplaçant et suite à de nombreux problèmes, concernant l’actuelle flotte de MiG-29 « Fulcrum », il a été décider de prolonger de quelques années la vie des « bons vieux » « Fishbed » au sein de la Force aérienne.

Le MiG-21 en Bulgarie :

La Fore aérienne bulgare a reçu ses premiers MiG-21 en 1966, un dizaines de variantes ont été utilisées durant près de cinquante années. Au total, la Bulgarie a disposé de 226 MiG-21, dont 86 appareils d’occasions, reçu entre 1986 et 1990.

Le MiG-21 a été conçu durant l’ère soviétique ( code OTAN Fishbed). Il est sans nul doute l’avion de combat le plus produit au monde avec plus de 11’000 exemplaires. Entré en service en 1960, il est le 5e avion de combat le plus utilisé dans le monde en 2012 avec, selon une estimation, 793 appareils en activité soit 5 % de la flotte mondiale d'avions de combat.

Très performant et agile, le MiG-21 est cependant peu pourvu en aides électroniques au combat et à la navigation, ce qui en fait un "avion de pilote", dont les résultats au combat dépendent grandement des compétences de celui-ci. Malgré ses faiblesses, il a été très populaire car son coût relativement bas a permis à de nombreuses armées de l'air de disposer de leur premier chasseur supersonique. Selon ses concepteurs, le MiG-21 devaient être employé en grand nombre et venir saturer l’espace aérien ennemi.

Dans l’attente d’un remplaçant :

Avec le départ à la retraite des derniers MiG-21, la Bulgarie se retrouve avec une flotte de 15 MiG-29 dont l’état pose de nombreux problèmes. Au mois de mai de cette année, le gouvernement à relancer le processus d’acquisition d’un nouvel avion de combat. La Bulgarie travaille aujourd’hui en partenariat avec l’OTAN, par conséquent le nouvel avion doit être compatible. 

Deux appareils répondent à ce jour à ce type de besoins, il s’agit du Lockheed-Martin F-16C/D «Fighting Falcon» et du Saab JAS-39C/D «Gripen».

Pour ce faire, le Ministère bulgare de la défense a entamé des discussions préliminaires sur la possibilité d'acquérir d’occasion, des appareils de type F-16 auprès des utilisateurs actuelles que sont: les Pays-Bas, les États-Unis, la Belgique et la Norvège. 

En parallèle des discussions sont engagées auprès de la Suède et du constructeur Saab, qui propose notamment des JAS-39C/D Gripen entièrement neufs en plus d’avions d’occasions, qui proviendraient des surplus de la Flygvapnet avec l’arrivée prochaine du Gripen E. 

Derrière la volonté de moderniser sa Force aérienne, la Bulgarie cherche également à garder son indépendance en matière de sécurité aérienne.

 

yourfile.jpg

Photos : 1 MiG-21 bulgare @Cris Lofting 2 Cérémonie d’adieu des MiG-21 @ Alexander Mladenov

Israël dit adieu à ses A-4 « Skyhawk » !

3483670450.2.jpg

La Force aérienne et spatiale israélienne (H'eil Ha'Avir) a dit adieu à sa flotte d’avion Douglas A-4 « Skyhawk. Un dernier vol de A-4 a survolé l’ensemble des bases aériennes israéliennes en guise d’au revoir au vénérable aéronef nommé « Ayit » (aigle en hébreu) au sein de la Force aérienne. 

Rappel :

L’arrivée du « Skyhawk » en Israël a été débuté le 29 décembre 1967, lorsque les quatre premiers appareils ont été déchargés d'un navire qui est arrivé dans le port de Haïfa. Le «Skyhawk » fut le premier avion a réaction d’origine américaine à entrer en service au sein de l'IAF, il était devenu le jet le plus ancien encore en service. Le A-4 « Skyhawk » a été engagé très vite en opération, lors de la guerre du "Yom Kippour", les équipages de « Skyhawk » ont opérés plus de 1000 sorties opérationnelles. En Israël, les A-4 ont reçu quelques modifications avec le remplacement des canons de 20mm par des canons de 30mm et l'allongement de la tuyère du réacteur, afin d'en réduire la signature infrarouge.

Outre son activité opérationnelle, le «Skyhawk» a par la suite été versé au sein de l’école de pilotage de l’IAF et ceci jusqu’à l’arrivée de l’Alenia-Aermacchi M-346 « Lavi » au sein de l’école de combat aérien.

Le Douglas A-4 « Skyhawk » :

Le Douglas A-4 « Skyhawk « est un avion léger d’attaque construit au Etats-Unis par Douglas. L’avion est initialement destiné à être embarqué à bord des porte-avions.

Robuste, efficace et peu coûteux, cet avion a rencontré un gros succès commercial avec près de 3’000 exemplaires construits pour une dizaine de pays utilisateurs. Mis en service en 1956 dans la Marine des Etats-Unis, il est resté en production pendant 27 ans.

 

878479317.JPG

Photos : Douglas A-4 « Skyhawk »à Beer Sheva@ Say Filkenmann

28/12/2015

Québec, Chrono Aviation en plein développement !

pilatus-pc-12-0.jpg

La petite compagnie aérienne spécialisée dans les vols nolisés Chrono Aviation, continue son développement avec 12 nouveaux départs au quotidien, entre les aéroports de Québec, Montréal et Toronto.

La création du Club Exécutif illimité :

Chrono Aviation a lancé un nouveau produit nommé « Club Exécutif Aviation Illimité ». L’idée de ce « Club » doit permettre à ceux qui veulent le rejoindre de voler aussi souvent qu’ils le veulent entre les trois destinations, réserver en ligne à moins de quinze minutes d’avis et profiter du confort, de la rapidité et de la flexibilité des terminaux et des avions privés et ceci avec un apport initial 1000 et 1400 dollars par mois.

« La région et l’Aéroport de Québec sont en plein essor et ce nouveau service répond à l’augmentation du nombre de passagers entre Québec, Montréal et Toronto tout en offrant une expérience flexible et des plus agréable aux passagers corporatifs. En fait, c’est le Netflix de l'aviation », mentionne Vincent Gagnon, président de Chrono Aviation.

Une nouvelle façon de voler :

Les vols s’effectueront du lundi au vendredi entre Québec, Montréal et Toronto à raison de 12 départs par jour le matin et en fin d'après-midi. Les membres voleront à bord d’appareils ultramodernes, confortables et sécuritaires.

Les réservations peuvent s’effectuer en moins de quinze minutes d’avis, permettent de réserver le nombre de vols souhaités à la fois, et ce, jusqu'à 3 mois d'avance, le tout à partir d’un téléphone ou ordinateur sur le site de l'entreprise

Les membres bénéficient d’un service 5 étoiles incluant le service de valet et le stationnement ainsi que les consommations dans les terminaux et à bord.

Une petite flotte moderne :

La petite mais néanmoins active société Chrono aviation met en ligne deux types d’aéronefs, soit 6 Pilatus PC-12/45 et 2 Beechcraft 1900D.

Le Pilatus PC-12 monomoteur à turbopropulseur, emporte jusqu’à transport de neuf passagers. Il a été vendu à 1’000 exemplaires de par le monde (juin 2010). Diverses organisations utilisent les capacités très particulières de cet avion, comme le Royal Flying Doctors Service en Australie, ainsi que des administrations, des forces armées, des particuliers et des entreprises de copropriétés d'avions. Le PC-12 est un avion qui peut opérer depuis des pistes sommaires et très courtes. Il permet de desservir des destinations que des jets d'affaires ne peuvent atteindre en raison du manque d'équipements ou de la piste trop sommaire. Le PC-12 est capable d'utiliser des pistes non revêtues (terre ou herbe).


Le Beechcraft 1900D est un avion de transport régional à turbopropulseurs permet le transport de 19 passagers. Le modèle 1900 dispose d’un fuselage agrandi, permettant aux passagers de se tenir debout. Le 1900D a été commercialisé à partir de 1991.

À propos de Chrono Aviation

Chrono Aviation a été fondée à Québec en avril 2012. À ses débuts, l'entreprise exploitait un Pilatus PC-12 et employait deux pilotes. Avec sa philosophie différente, axée sur la sécurité et des appareils neufs équipés à la fine pointe de la technologie, Chrono a vite séduit une clientèle à la recherche d'une expérience de vol confortable, efficace et sécuritaire. Chrono Aviation est une compagnie aérienne spécialisée dans le nolisement d'avion basée à Montréal, Québec, Rimouski et Toronto. Leur mission est d’offrir un service qui conjugue sécurité, confort et flexibilité. L’entreprise est dirigée par un pilote d’une des plus importantes lignes aériennes au pays qui compte plus de 20 ans d’expérience avec les plus hauts standards de l’aviation.

 

22971246593_dcabb9eb45_b.jpg

Photos : 1 Pilatus PC-12 Chrono Aviation 2 Beechcraft 1900D Chrono Aviation@ Chrono Aviation

27/12/2015

Dernière livraison de Su-34 « Fullback » pour 2015 !

sukhoi,su-34 fullback aviation russe,bombardier russe,blog défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

Moscou, deux Sukhoi Su-34 « Fullback » ont décollé de l'aérodrome de la Société Sukhoi à Novosibirsk pour rejoindre le lieu de leur déploiement sur une base aérienne russe. Avec cette livraison, l’avionneur russe clos les livraisons de Su-34 pour l’année 2015 en temps et en heure.

 

Le Sukhoi Su-34 «Fullback» : 

Le Su-34 peut  attaquer des cibles terrestres, maritimes et aériennes, de jour comme de nuit et par tous les temps, en utilisant l’ensemble des types de munitions en service en Russie. En termes de capacités opérationnelles, il s'agit d'un appareil de génération 4+. Son système de sécurité active avec les nouveaux ordinateurs, fournit des capacités supplémentaires pour le pilote et le navigateur, pour effectuer des bombardements précis et à manœuvrer sous le feu ennemi. L’excellente aérodynamique de l’avion, les grands réservoirs de carburant de capacité interne, la nouvelle génération de moteurs plus économe en carburant, doté d’une commande numérique. Font que le Su-34 de bombardement tactique, se trouve très proche de la catégorie de bombardier stratégique de classe moyenne.

Le Su-34 dispose également d’un système de communication et le système d'échange d'informations de type liaison16 (Link16) lui permettant une interface avec des troupes terrestres et des navires de surface, ainsi qu’avec d’autres aéronefs.

Question armement, le Su-34 met en oeuvre des missiles à longue portée air-surface et air-air ainsi que d'armes guidées multicanal. Il est équipé d'un système de contre-mesures de dernière génération. Rappelons que le cockpit est blindé. L'avion peut effectuer des missions à basse altitude de type « by-pass et fly-by». A noter, que les pilotes disposent d’un petit cabinet WC, pour les longues missions. L’avion a des capacités de lutte antinavire et dispose d’un rayon d'action de 4.000 km, sa vitesse maximale.

 

sukhoi,su-34 fullback aviation russe,bombardier russe,blog défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

Photos : 1 Su-34 Fullback 2 chaine de fabrication @ Sukhoi