06/12/2015

Nouvelle hausse du trafic de passagers !

DSC_6278.jpg

Décembre 2015 (Genève), l’Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques sur le trafic passagers mondial en octobre, qui indiquent que la forte croissance de la demande se maintient dans le secteur passagers, tant sur les marchés intérieurs qu’internationaux, en comparaison avec la même période l’an passé.

Le nombre total de kilomètres-passagers payants (RPK) a augmenté de 7,5 %, ce qui correspond à la croissance de 7,4 % d’une année sur l’autre observée en septembre. La capacité (nombre de sièges- kilomètres disponibles, ou ASK) a augmenté de 5,7 % en octobre et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 1,4 point de pourcentage pour atteindre 80,5 %. La croissance du trafic aérien a été stimulée par des tarifs moins élevés, en particulier pour les voyages touristiques. Les données des 8 premiers mois de l’année indiquent une baisse de 5 % des tarifs moyens, au taux de change constant. On estime que la chute des tarifs a entraîné une hausse du trafic cumulatif de 3 points de pourcentage.

« La situation du transport aérien est généralement bonne. Mais il y a des points faibles. Par exemple, le secteur du transport aérien au Brésil est dans la tourmente en raison d’une récession qui s’accentue, des coûts élevés et de la faiblesse de la monnaie. Dans la plupart des parties du monde, nous observons une forte croissance de la demande, excédant la croissance de capacité. Les coefficients d’occupation des sièges sont en moyenne supérieurs à 80 % et les consommateurs sont les grands gagnants de cette tendance à la baisse des tarifs », a déclaré M. Tony Tyler, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

Marchés de passagers internationaux :

La demande dans le secteur passagers internationaux en octobre a augmenté de 7,6 % par rapport à octobre 2014, et les compagnies aériennes de toutes les régions ont enregistré une croissance. La capacité totale a augmenté de 6,1 %, de sorte que le coefficient d’occupation a gagné 1,1 point de pourcentage pour atteindre 79,2 %.

  • Chez les transporteurs d’Asie-Pacifique, le trafic a augmenté de 8,6 % en octobre, par rapport à l’année précédente. Le déclin important de l’activité commerciale à destination et à partir des pays émergents d’Asie et la croissance plus lente que prévu de l’économie chinoise ne semble pas avoir d’incidence sur la demande de billets d’avions. La capacité a augmenté de 6,6 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 1,5 point de pourcentage pour s’établir à 76,7 %.
  • Les transporteurs d’Europe ont enregistré une hausse de 6,7 % de la demande, soutenue par la reprise économique dans la zone euro. La capacité a augmenté de 4,2 % et le coefficient d’occupation a gagné 1,9 point de pourcentage pour atteindre 83,8 %, le plus élevé parmi toutes les régions.

231.jpg

  • Les transporteurs d’Amérique du Nord signalent une augmentation de trafic de 4,6 % par rapport à octobre 2014, ce qui indique que la saine tendance des derniers mois se maintient. La capacité a augmenté de seulement 2,2 %, de sorte que le coefficient d’occupation a atteint
    82,1 %, en hausse de 1,9 point de pourcentage. L’amélioration prévue des résultats économiques soutient la demande de transport aérien.
  • Les transporteurs du Moyen-Orient ont enregistré une augmentation de trafic de 10,3 % en octobre. Toutefois, la capacité a augmenté de 12,7 %, de sorte que le coefficient d’occupation a perdu 1,5 point de pourcentage, pour s’établir à 72,5 %. Le Moyen-Orient est la seule région à avoir subi une baisse du coefficient d’occupation en octobre.
  • Les compagnies aériennes d’Amérique latine ont connu une croissance de la demande de 10 % en octobre, par rapport à octobre 2014. La capacité a augmenté de presque autant, et le coefficient d’occupation a gagné 0,1 point de pourcentage pour s’établir à 80,5 %. Une solide activité commerciale a stimulé les voyages d’affaires internationaux, en dépit de la faiblesse économique du Brésil et de l’Argentine.
  • Les transporteurs d’Afrique ont enregistré en octobre une hausse de trafic de 6,7 %, ce qui marque un quatrième mois consécutif d’amélioration par rapport à l’année précédente. Toutefois, les moteurs économiques fondamentaux demeurent faibles, et les résultats pourraient aussi refléter la volatilité des volumes déclarés. La capacité a augmenté de 5,2 %, de sorte que le coefficient d’occupation a gagné 1,0 point de pourcentage pour atteindre 67,4 %.

 

4828.jpg

Source : IATA

Photos : 1 A320 British Airways @ P.Kummerling 2 Embraer 195 Lufthansa @R.Weckhaert 3 B777 Emirates @ Saël

05/12/2015

Entrée en service de l’Iliouchine Il-476 !

dsc01117.jpg

Moscou, la force aérienne russe (Voyenno-Vozdushnye Sily Rossii / VVS) a pris livraison de son premier avion de transport IL-476 en ce début du mois de décembre. Cette livraisons fait suite à un contrat en signé en 2012 d’une valeur de 3,5 milliards d’euros, portant sur 39 appareils. L'avion, rejoint sa base de déploiement à Ivanovo-Severnyy à environ 200 km au nord-est de Moscou.

 

l’Iliouchine Il-476 (Il-76MD-90A) :

 

images1234233_b1-1140d.jpg

L'avion de transport lourd Il-476 ((Il-76MD-90A) est une version profondément modernisée de l'Il-76 qui était produit à Tachkent (Ouzbékistan) à l'époque de l'URSS. Il rappelle son prédécesseur, 

l’IL-476 présente une voilure revue et corrigée ainsi qu’une structure simplifiée, mais sa construction a beaucoup changé et l'avion est maintenant doté de nouveaux systèmes de commande et de navigation. Le nouvel appareil a une autonomie de vol de 5.000 km avec une charge utile de 52 tonnes (contre 4.000 km et une charge utile de 47 tonnes pour son prédécesseur). Son poids au décollage a augmenté de 190 tonnes à 210 tonnes. L'avion requiert un équipage moins nombreux (six membres d'équipages contre sept pour l'Il-76 de base). Doté d’une nouvelle avionique avec des systèmes de navigation modernisés, il a reçu des moteurs de conception récente de type Aviadvigatel PS-90, déjà montés sur les Tupolev 204/214.

Un premier prototype de l’IL-476 est sorti en juillet 2012 de la chaîne d’assemblage de l’usine Aviastar-SP, située dans la région d’Oulianovsk. Le développement de cet appareil, lancé en 2006, repose sur le quadrimoteur IL-76 (code Otan : Candid), dont l’origine remonte aux années 1960 et qui a été vendu à de nombreuses forces appartenant notamment à la sphère d’influence soviétique, ainsi qu’à des compagnies aériennes.

Dans le cadre de sa modernisation, la Russie développe également un système aéroporté d'alerte et de contrôle (AWACS) variante devant être désignée l'A-100 (les AWACS actuelles base-76-Il, dont il existe 20 exemplaires actuellement en service avec le VVS, est désigné l'A-50 'Mainstay'.

 

001fd04cf34a12b3688d5a.jpg

Photos : 1 & 3 l’il-476 2 cockpit @ Iliouchine

04/12/2015

Brésil, intégration de l’Exocet sur le H225M !

2319.jpeg

Helibras a terminé la première étape du travail de laboratoire visant à intégrer le missile anti-navire MBDA AM39 « Exocet » sur l’hélicoptère Airbus H225M destiné à la marine brésilienne.

Durant trois semaines, la filiale Airbus Hélicoptères, a travaillé à la réalisation de plusieurs lancements de missiles simulés. Cette phase de travail devait vérifier le lien entre les lanceurs de missiles et le système de mission naval installé dans un H225M d’essais. Différents modes de fonctionnement ont été testés et validés lors d’essais en vol

La marine brésilienne prévoit de doter 16 hélicoptères avec le système de tir destiné au missile « Exocet ».

 

Le H225M « Caracal » :

Le H225M en cours d'acquisition par le Brésil est la dernière version du Super Puma d'Eurocopter et de la famille Cougar. Cet hélicoptère de 11 tonnes  bimoteur est équipé d'un rotor à cinq pales et d'un réservoir de carburant de grande capacité, offrant des performances et une autonomie plus grande de vol. Il a été conçu pour effectuer de multiples missions, telles que la recherche et sauvetage de combat (SAR), Le  de transport aérien tactique, longue distance le  transport en ambulance aérienne (MEDEVAC), l'appui logistique et  les  missions navales.

Cet appareil très sophistiqué est le premier hélicoptère  équipé d'un système de blindage et d'autoprotection comprenant la détection radar des missiles. Le H225M est également équipé d'une tourelle Flir qui lui donne une capacité d'intervention nocturne et tout temps. Une flotte de 14 appareils équipe l'armée de l'air et l'aviation légère de l'armée de terre française. Il a participé à l'opération Baliste d'évacuation de ressortissants au Liban en 2006.

 

MBDA AM39 « Exocet » :

Produit par le missilier européen MBDA, l’AM39 « Exocet » fait partie des missile antinavire de type subsonique autonomes, volant à basse altitude (quelques mètres au-dessus de la surface de la mer).Il peut être lancé par des bâtiments de surface, des aéronefs ou batteries côtières.

Durant sa phase d'approche à basse altitude, il est très difficilement détectable par les bâtiments de surface, car il reste en-dessous de l'enveloppe de détection des radars de défense du navire visé. Par ailleurs, son radar n'est activé qu'en phase terminale, ce qui rend donc plus difficile la mise en place et l'activation de contre-mesures à son encontre. Dans la toute dernière phase du vol, il effectue des manœuvres évasives pour éviter les défenses terminales adverses. Il dispose de contre-mesures électroniques pour déjouer les leurres. Il pénètre le navire au-dessus de la ligne de flottaison pour exploser à l'intérieur du bâtiment, avec un léger décalage entre l'impact et la détonation

 

275px-Exocet_AM39_P1220892-detoured.jpg

Photos : 1 H225M de la marine brésiliène avec un Exocet @ Helibras 2 MBDA AM39 Exocet @ MBDA

L’A350XWB de la TAM effectue son vol inaugural !

A350_XWB_MSN24_TAM_TAKE_OFF__3_.jpg

Le premier A350 XWB destiné à la compagnie aérienne brésilienne TAM Airlines a effectué avec succès son vol inaugural depuis les installations de l’avionneur européen à Toulouse.

L'avion progresse maintenant en direction de la phase finale en vue de sa livraison, qui comprend en outre des contrôles au sol et des essais en vol. L’avion sera remis à la compagnie en encore ce mois.

TAM deviendra la première compagnie aérienne des Amériques à voler l'A350 XWB et le quatrième opérateur dans le monde. LATAM Airlines Group, constitué de LAN Airlines et TAM Airlines, a commandé 27 A350 XWB. Le transporteur commencera à opérer l’avion en janvier entre Sao Paulo et Manaus. Cette étape sera suivie par des opérations internationales de Sao Paulo à Miami, à Madrid et à destination d’Orlando.

 

L ‘A350XWB :

L’A350 XWB est la toute nouvelle famille de gros-porteurs de moyenne capacité d’Airbus. Ces appareils très efficients présentent les toutes dernières innovations en termes d’aérodynamique, de conception et de technologies avancées, pour atteindre une réduction de la consommation de carburant et des coûts d’exploitation allant jusqu’à 25 pour cent par rapport aux avions actuels de la même catégorie. Plus de 70% de l’A350 XWB est réalisé à partir de matériaux avancés combinant des composites (53%), du titane et des alliages d’aluminium de nouvelle génération. Le fuselage plus léger, entièrement nouveau et innovant en CFRP (matériaux composites à base de fibre de carbone) entraîne une consommation de carburant inférieure et facilite la maintenance. L’A350 XWB tire profit de la grande expertise d’Airbus en matière d’introduction de matériaux composites dans la structure de ses appareils.

La famille A350 XWB se compose de trois versions passagers, qui affichent de véritables capacités de long-courriers et une autonomie de quelque 15’580 km/8’500 nm. Dans une configuration tri-classe standard, l’A350-800 offrira 270 sièges, l’A350-900 et l’A350-1000 pouvant accueillir 314 et 350 passagers respectivement.

Photo : Premier vol pour l’A350XWB de la TAM @ Aribus / P.Pigeyre

03/12/2015

L’armée allemande va recevoir ses H145M !

BG15272h.jpg

Donauwörth, Airbus Hélicopters va débuter la semaine prochaine les livraisons des hélicoptères H145M à l’armée de l'air allemande, soit le client de lancement pour cette version armée de l’hélicoptère.

Ce mardi 8 décembre, l’armée allemande va recevoir ses deux premiers hélicoptères H145M sur un total de 15 commandés, le dernier aéronef doit être livré en 2017. Les H145M allemands sont configurés pour les missions des forces spéciales.

A signaler au passage que les premiers H145M destinés à la Royal Thai Navy et à l'armée taïlandaise, qui ont des ordres respectifs pour cinq et six unités, sont également à un stade avancé de la production.

 

Armement des H145M allemands :

Les H145M allemands seront armés avec des miniguns rétractables M134 de 7,62 mm sur pivot dans un premier temps. D’ici l’année prochaine, des travaux seront effectués pour intégrer d'autres armes balistiques comme la mitrailleuse de sabord MAG 58 et un canon de 12,7 mm et des roquettes non guidées.

 

Airbus H145M :

Le H145M est conçu à partir de la version civile et parapublique modernisée du H145 (anciennement dénommé EC145 T2 sous Eurocopter). Avec une masse maximum au décollage en augmentation (3 700 kilos), il peut être équipé d'équipements de mission, notamment d'un canon latéral monté sur pivot, il peut transporter des armes sur des mâts multifonctions ; des capteurs électro-optiques/infrarouges avec moyen de repérage d'objectifs ; ainsi que des solutions d'avionique militaire pour les communications, la navigation et la gestion de vol.

Équipé d'un dispositif de descente sur corde pour les opérations spéciales, le H145M bénéficie d'une capacité de survie améliorée par la protection balistique de l'équipage, des réservoirs de carburant auto-obturant et un système de guerre électronique d'autoprotection contre les menaces de missiles.

Bénéficiant de la robustesse, des faibles coûts d'exploitation et de la disponibilité élevée des hélicoptères éprouvés de la famille EC145/H145 d'Airbus Helicopters, le nouveau H145M est doté de moteurs Turbomeca Arriel-2E, un système numérique de régulation des moteurs à pleine autorité (FADEC) sur deux canaux, un rotor de queue caréné Fenestron®, ainsi que des boîtes de transmission modernisées pour les rotors principal et de queue. La masse maximum au décollage de cet hélicoptère modernisé est augmentée de 50 kg, tandis que ses performances en vol stationnaire - même avec une seule turbine opérationnelle sont cruciales pour la sécurité en vol et le succès des missions, en particulier dans le cadre d'opérations spéciales ou de recherche et de sauvetage au combat.

 

m02012061300100.jpg

 

Photos : 1 H145M @ Aribus Helicopters 2 H145M @ Deagel