05/06/2017

Début du TigerMeet 2017

4e15e2_35294e93cf6a4300aa8c36938bf0a7cb.jpg

L’édition du TigerMeet 2017  se déroule à Landivisiau en France du 05 au 16 juin. Depuis les années 1960, le TigerMeet permet à ses membres de se retrouver pour participer à différents exercices (missions aériennes simulées), réunions d'échanges et festivités. Lors de ces rencontres, il est de tradition de décorer une partie des aéronefs avec des motifs rappelant le tigre. Depuis 1977, le Tigre d'Argent récompense l'escadrille la plus performante durant les exercices.

A Landivisiau, les escadrilles des « Tigres » seront les ôtes de l’escadron de la 11F qui a trocqués ses bons vieux Dassault Super Etendard pour le Rafale M.

ntm2017.png

Hornet suisses présents :

Les Forces aériennes suisses participent une nouvelle fois à cet exercice international, il permet au détachement suisse de compléter l'entraînement de défense aérienne qui est restreint en Suisse par égard pour la population. Trente-six collaborateurs des Forces aériennes suisses, dont dix pilotes, participent à cet exercice avec quatre F/A-18 C/D  Hornet plus un avion de réserve. Le Staffel 11 a participé pour la première fois en 198 à un TigerMeet sur Northrop F-5 E/F « Tiger II ». La première participation de vol était en 2002, déjà sur le F/A-18 « Hornet ». En 2004, l'escadron 11 a finalement été le grand honneur d'être nommé en tant que membre à part entière de l'Association NatoTiger.

tigermett 2017,landivisiau,exercice aérien international,hornet suisse,swiss air force,otan,blog défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation,aivation et défense

Ces grands exercices de combat aérien à l'étranger sont nos pilotes d'importance énorme. Ils nous permettent non seulement l'échange de formation et de connaissances très utiles avec d'autres pilotes, mais aussi de comparer directement notre performance par rapport aux autres nations et des avions. Seules de telles comparaisons directes donnent une vision objective de notre travail et nous permettent de maintenir et de développer notre capacité de défense aérienne efficace en Suisse.

Le TIGER MEET chacun différents prix seront présentés, avec l'escadron 11, entre autres, avait déjà à plusieurs reprises d'accepter le trophée du « Silver Tiger » ou la « meilleure unité de vol ».

Petit Rappel :

La première rencontre des TIGERS a eu lieu sur la base de RAF de Woodbridge en juillet 1961. Ce rassemblement fut l’initiative du ministre de la défense français de l’époque M. Pierre Mesmer qui remarqua que plusieurs escadrons de chasse de divers pays avaient pour emblème un Tigre. Si les premières rencontres avaient pour but d’entretenir de bonne relation, rapidement les escadrilles organisèrent des missions d’interceptions, de défense aérienne et de patrouille. Les escadrons en tirèrent de nombreux enseignements particulièrement bénéfiques pour tous. A partir de 1977 de nouvelles nations se joignirent au Tiger Meet et un trophée fut crée sous le nom de NATO Tiger Silver Trophy afin de récompenser l’escadron qui a réussi le mieux les missions prévues. Aujourd’hui une trentaine d’escadrons participent régulièrement à ces rencontres.

4e15e2_406a593b5a8247d3973ec03bafdb4d2b.jpg

 

Les participants 2017 :

 

Escadrille 11F sur Rafale M Landivisiau, France

Staffel 11 sur F/A-18 « Hornet » Meiringen, Suisse

1 Jagger Staffel sur Saab 105 Vogler, Autriche

Gruppo XII sur Eurofighter Gioai Del Col, Italie

Escadron 1/30 Rafale Mont-Marsan, France

Escadron 3/30 Rafale Mont-Marsan, France

31 Escadron F-16 Klein Brogel, Belgique

211 TL Gripen C/D Caslav, Tchéquie

313 Squadron F-16 Volkel, Pays-Bas

21ème Gruppo AB212 Grazzanise, Italie

230 Squadron Puma Benson, Angleterre

814 Squadron Merlin AW101 Culdrose, Angleterre

1 AEW&C NATO E-3A Sentry Geilenkirchen

338 Squadron F-16 Orland, Norvège

 

Photos : TigerMeet @ TigerMeet

 

Nouveau CS300 poiur airBaltic !

original-1.jpeg

Bombardier a livré un autre avion CS300, moins d'une semaine après la livraison du premier CS300 de SWISS. Ce nouvel avion CS300 d'airBaltic sera présenté au Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace de Paris en juin 2017.

«La cadence de production des avions C Series augmente et nous sommes heureux de débuter le mois de juin avec une autre livraison d’avion C Series, »a déclaré Fred Cromer, président de Bombardier Commercial Aircraft. « Nous sommes fiers d'avoir remis un CS300 à airBaltic et nous sommes honorés que ce nouvel avion sera des nôtres au salon du Bourget. »

«Nous sommes fiers de prendre livraison de notre quatrième avion CS300 et nous sommes enthousiastes à l’idée de le présenter aux côtés de Bombardier à Paris», a déclaré Martin Gauss, président-directeur général d'airBaltic. « Nos passagers adorent voler à bord de l’avion C Series, et nous sommes ravis d'intégrer un autre avion CS300 dans notre réseau. »

En 2017, airBaltic prévoit ouvrir au moins 13 nouvelles liaisons avec l’avion CS300. La ligne aérienne exploite actuellement l'avion CS300 sur des routes populaires telles qu’Amsterdam, Barcelone, Rome, Moscou, Londres, Paris, Vienne, Athènes et Madrid.

À ce jour, Bombardier a livré 13 avions C Series.

original.jpeg

Photos : CS300 d’airBaltic @ Bombardier

 

 

04/06/2017

Eurofighter : intégration finale du Brimstone II !

382-eurofighter-typhoon.jpg

BAe Systems se prépare à effectuer une série de tests de tir du missile avec le missile air-sol Brimstone 2 depuis un avion de combat Eurofighter « Typhoon II ». Ce test fait partie de la finalisation en vue l’intégration du missile sur l’avion.

Pour BAe ces travaux font partie du cadre de son programme de développement de phase 3 (P3E), pour ajouter de nouvelles capacités à l’avion européen.

L'intégration du missile Brimstone II est une exigence unique du Royaume-Uni dans le cadre du projet Centurion de la Royal Air Force. Le projet intégrera les trois principales armes terrestres qui équipent le Panavia Tornado GR4, sur le « Typhoon II », soit la bombe guidée « Paveway IV » de Raytheon a été intégrée sur Typhoon à travers la mise à niveau P1E. Puis, ce fut l’adaptation du missile MBDA Storm Shadow qui a été intégré dans le paquet P2E avec le Meteor. Maintenant c’est au tour du « Brimstone II » de venir compléter l’arsenal de l’avion. Les mises à niveau ne s'appliquent qu'aux modèles de la Tranche 2 et 3 de Typhoon.

 Le MBDA Brimstone : 

Le missile Brimstone air-sol britannique fabriqué par MBDA sur commande de la Royal Air Force. Il est équipé d'un guidage laser et d'un radar millimétrique, ceci afin de le rendre plus efficace contre des cibles mobiles. 

 

3003853471.jpg

Photos : 1 Eurofighter doté de 6 Brimstone II, 2 Paveway IV, 4 Meteor et 2 ASRAAM@ BAe

 

 

Une nouvelle déclinaison pour le Mi-8!

2706338.jpg

Lors du dernier salon HeliRussia 2017 à Moscou, une nouvelle version redessinée du célèbre Mi-8 a été présentée. Cette nouvelle déclinaison désignée Mi-171A2 doit venir remplacer progressivement  L’actuel Mi-8AMT pour l’armée russe. Une version export est déjà prévue et désignée Mi-171.

Relancer la production :

La production de la famille Mi-8/17, soit plus de 12’000 exemplaires construit jusqu'à présent et exportée vers 110 pays est passée de 150 à moins de 100 appareils en production sur les deux sites de Kazan et Ulan-Ude. Toutefois, bien que les modèles Mi-8/17 et Mi-38 soient maintenant commercialisés comme civils, le ministère de la Défense russe procède à la réalisation en versions armées.

La production du Mi-8MTV se trouvait à Kazan et est remplacée par le Mi-38, bien que les versions d'exportation de l'ancien modèle Mi-17V5 soient toujours livrées à partir de là, par exemple en Biélorussie. Chez Ulan-Ude, la production du Mi-171A2 est prévue pour remplacer la version Mi-8AMT, produite depuis 1990, avec ceux destinés à l'exportation désignés Mi-171.

Le PDG d'Hélicoptères Russes, Andrei Boginsky, a décrit le Mi-171A2 comme «un petit-fils du Mi-8 original». Cinq prototypes sont dans le programme de test de vol qui a commencé en novembre 2014. Mais Boginsky a admis que la certification a été reportée en août 2017.

Le Mi-171A2 :

Le Mi-171A2 dispose d’une avionique numérique KBO-17 développée par Ulianovsk (UIMDB) qui comprend un cockpit en verre permettant à un équipage de deux pilotes au lieu de trois auparavant. Cet équipement permet de voler dans toutes les conditions météorologiques, jour ou nuit. Le système de rotor dispose d'une hélice anti-couple « X-like » et des pales de rotor remodelées en matériaux composites au lieu de métal, ainsi qu'un nouveau moyeu de rotor principal avec plaque oscillante. Cette technologie est dérivée du développement Mi-38, et offre de meilleures qualités de manoeuvrabilité. Avec notamment une diminution des vibrations et une réduction de poids, tout en augmentant l'élévation maximale de 700 kg (1.500 livres). La performance de l'hélicoptère est également améliorée dans des conditions chaudes et élevées, ainsi que dans une forte humidité.

 

web6-2017-1-mi-171a2-at-helirussia.jpg

Photos : Mi-171A2 @ Oleg Chaplin

03/06/2017

Premier HC-130J « Combat King II » pour la Garde nationale de l’Alaska !

1.jpeg

La Garde nationale de l'Alaska a accepté en fin de semaine son premier HC-130J « Combat King II de Lockheed- Martin.

Ce HC-130J sera exploité par le 211e Escadron de secours (RQS), appartenant à la 176e Escadre stationnée à Joint Base Elmendorf-Richardson, en Alaska. Le 211e RQS exploitait auparavant des HC-130P pour soutenir les missions de récupération du personnel en Alaska et dans le Pacific. Ces avions servent également de ravitailleurs aériens, fournissant un soutien aux hélicoptères de recherche et sauvetage de type HH-60 « Black-Hawk » qui sont également affectés à la 176e Escadre. C'est le premier des quatre HC-130J qui a rejoint la Garde nationale de l'Alaska.

Le Lockheed-Martin HC-130J « Combat King II » : 

Dérivé du KC-130J, le nouveau HC-130J « Combat King II » a été commandé par l’Air Force Air Combat Command (AFACC). Il dispose, comme l’ensemble de la série « J », d’une motorisation composée de turbopropulseurs Allison AE2100-D3 équipés des hélices à six pâles R-391 de Dowty-Rotol. Il se différencie notamment des HC-130J déjà livrés aux Gardes-Côtes américains (USCG) par sa faculté à pouvoir ravitailler des hélicoptères ou des V-22 Osprey.

 

Photo : le HC-130J « Combat King II » en route pour l’Alaska@ Lockheed-Martin