11/09/2015

Brésil, le contrat pour le Gripen E est effectif !

Gripen-NG_[Photo-creditFAB_Paulo_Rezende][Saab.com-Col-img-2340x1316px].jpg

 

 

Le 27 octobre 2014 Saab a annoncé la conclusion d'un contrat avec le gouvernement fédéral brésilien pour le développement et la production d’un premier lot de 36 avions Gripen NG. Le contrat est maintenant entré en vigueur, toutes les conditions requises sont remplies. Aujourd'hui, la valeur de l'ordre est de 39.3 milliards de couronnes suédoise. La prise de commande par l’avionneur suédois Saab est enregistrée et les premières livraisons à l'Armée de l'Air brésilienne seront entreprises de 2019 au 2024.

Le contrat de coopération industrielle afférents (y compris le transfert de technologie aux industries brésiliennes), qui a été signé en octobre 2014, est également en vigueur aujourd'hui.

 

Gripen-NG-Mock-up1-960x653.jpg

«Grâce au programme Gripen NG, nous continuons à bâtir des relations industrielles entre le Brésil et la Suède. Je suis convaincu que cet important programme servira de plate-forme pour de nouvelles entreprises et contribuera à la croissance à la fois de l'industrie brésilienne et suédoise ", dit Marcus Wallenberg, président du conseil d'administration de Saab.

"Cette étape importante marque le début officiel du programme Gripen NG au Brésil. Nous allons maintenant travailler à plein régime pour assurer la ponctualité des livraisons des Gripen E au Brésil. Notre partenariat avec l'industrie brésilienne renforce la position de Saab en Amérique latine et soutient notre stratégie de croissance par le biais de la coopération industrielle », explique Håkan Buskhe, président et chef de la direction de Saab.

Le programme de transfert de technologie contribuera davantage à l'élaboration d'une base avancée de la défense au Brésil. Ingénieurs et techniciens brésiliens viendront chez Saab pour la formation sur les systèmes de l’avion à partir d’octobre à 2015.

 

«L'acquisition de Gripen NG apporte des avantages au-delà de l'élargissement de la capacité opérationnelle de l'armée de l'air brésilienne. En plus d'équiper FAB avec l'un des combattants les plus modernes du monde, la participation dans le développement du Gripen NG signifie une percée technologique pour l'industrie brésilienne ", explique le Lieutenant-brigadier Nivaldo Luiz Rossato, commandant de la Force Aérienne Brésilienne.

La FAB prévoit à terme l’acquisition de trois lots de Gripen NG pour un total de 102 aéronefs. Le développement et l’acquisition de la version Sea Gripen pour la marine ne concernent pas ce contrat.

 

IMG_0082.JPG

Photos : Gripen E et la FAB @ Sgt Rezende/FAB

La police du Yunnan opte pour l’AW139 !

ANH_AW139_JA91NH_Maishima_20101016-002.jpg

 

 

 

AgustaWestland a annoncé la commande de la part du Département de la Police provinciale du Yunnan pour un hélicoptère de type AW139. L'hélicoptère sera utilisé pour l'application de la loi, la surveillance des frontières et des opérations spéciales. L’aéronef entrera en service en 2016

La province du Yunnan est la province du sud-ouest de la Chine à la frontière du Vietnam, du Laos et de la Birmanie. Elle dispose de deux hauts plateaux avec des altitudes supérieures à 3000 mètres et des forêts tropicales de l'est.

 

 

AgustaWestland AW139 : 

L’AgustaWestland AW139 est devenu l'hélicoptère le plus vendu de sa catégorie pour une variété impressionnante de rôles commerciaux et gouvernementaux qui répondent aux exigences les plus exigeantes à travers le monde. Depuis sa certification en 2003, l'AW139 a été constamment amélioré pour atteindre des niveaux toujours croissants de performance, la sécurité, l’efficacité de la mission et la capacité de répondre aux dernières exigences très difficiles des clients actuels et futurs. Le seul hélicoptère de nouvelle génération dans sa catégorie de poids, l'AW139 établit de nouvelles normes de performance dans sa catégorie, avec la plus grande cabine de sa catégorie, une vitesse de croisière maximale de 165 noeuds (306 kilomètres par heure) et une portée maximale au-delà de 570nm (1060 km) avec carburant auxiliaire. Le poste de pilotage intégré et avancé, doté d’une avionique de dernière génération, minimise la charge du pilote permettant à l'équipage de se concentrer sur les objectifs de mission. 500 appareils sont déjà en service dans des nombreux rôles y compris EMS / SAR, VIP / transport corporate, application de la loi et de transport militaire. Près de 200 clients de plus de 60 pays ont commandé plus de 850 hélicoptères AW139 jusqu’ici.

 

Photo : AgustaWestland AW139 @ AgustaWestland

Le Cseries est particulièrement silencieux !

IMG_0204.JPG

 

Bombardier a annoncé  que son avion CS100 a complété les essais sonores avec succès et les données préliminaires confirment que l’avion C Series est l’avion à réaction commercial de série le plus silencieux de sa catégorie. L’empreinte sonore de l’avion et ses excellentes capacités d’opération sur courte piste font de lui l’avion idéal pour l'exploitation dans les centres villes.

Le premier avion CS100 de série commencera sous peu ses essais de fonctionnement et de fiabilité, ce qui marquera le début de la phase finale des essais en vol. Afin de réaliser ces essais, l’avion suivra un horaire typique des grandes lignes commerciales au départ d’aéroports-clés en Amérique du Nord.

Ces annonces ont été faites aujourd’hui à l’occasion d’un vol de démonstration de l’avion CS100 à l’usine Bombardier de Toronto, devant des employés, des représentants gouvernementaux locaux, des gens d’affaires, des représentants des médias et le client torontois des avions C Series et exploitant de longue date de l’avion Q400, Porter Airlines. L’avion de démonstration, l’avion d’essai en vol no 5 (FTV5)  arborait les couleurs de l’exploitant de lancement, SWISS.

« Nous sommes toujours ravis de voir un avion C Series voler vers une nouvelle ville et la journée d’aujourd’hui marque une réalisation dont nous sommes fiers, c’est-à-dire les débuts de l’avion à Toronto.», a déclaré Fred Cromer, président de Bombardier Avions commerciaux. « Nous avons un solide plan en place visant à obtenir l’homologation d’ici la fin de l’année 2015 et que nos avions entreront en service pour SWISS pendant la première moitié de 2016. Nous progressons avec les clients existants et potentiels, et continuons à explorer les possibilités en centrant les analyses de rentabilité autour des biréacteurs de ligne C Series. »

 

Plus tôt cette année, Bombardier confirmait que l’autonomie maximale des avions C Series pourra atteindre 3 300 NM (6 100 km), soit quelque 350 NM (650 km) de plus que prévu initialement. Ces avions assurent un avantage de plus de 20 % sur le plan de la consommation de carburant, comparativement aux autres avions de série, et de plus de 10 % comparativement aux avions remotorisés. Cela signifie qu’un avion C Series pourrait assurer des réductions d‘émissions de carbone pour ses exploitants pouvant aller jusqu’à 6 000 tonnes chaque année. Les avions C Series émettront également 50 pour cent moins de NOX que ne l’exigent les normes CAEP 6.

Bombardier évalue l’empreinte environnementale de ses avions durant leur cycle de vie. Grâce à leur conception, leur fabrication, leur exploitation et leur recyclabilité, les avions C Series recevront une déclaration environnementale de produit (EPD) dès leur entrée en service une première dans l’industrie.

 

original.jpg

 

Photos : Bombardier  CSeries aux couleurs de SWISS @ Bombardier

10/09/2015

L’USAF en manque de bombardiers ?

B-2_Spirit_original.jpg

 

 

Selon les estimations de l’US Air Force, celle-ci aurait besoin d’un total de 80 à 100 bombardiers stratégiques à longue portée pour les vingt prochaines années. Hors, il semble que des experts tirent la sonnette d’alarme, car ce chiffre ne correspondrait pas à la réalité du terrain.

Un ancien commandant de la force de bombardiers de l'USAF expliquait cette semaine, que ce chiffre ne peut pas répondre aux objectifs américains de sécurité nationale. Le pays devrait en plus, envisager de rajeunir en profondeur sa flotte de bombardiers stratégiques, avec un nombre plus élevé   du futur bombardier, plus connu sous le nom de Long Range Strike-Bomber (LRS-B). Cette analyse démontre, que l’USAF dispose en réalité moins de 100 bombardiers, réellement aptes au combat et dont la moyenne d’âge est de 38 ans.

 

L’analyse se base sur le fait que les Boeing B-52 restent certes, très puissants, mais sont peu nombreux, tout comme la flotte de Rockwell B-1B et le très cher B-2, dont l’entretien reste particulièrement problématique. Ce point de vue a été appuyé par l’analyste de la défense de Washington,1 Mark Gunzinger du Center for stratégique. Ce dernier appuie sa démonstration sur le fait que sur une flotte actuelle de 20 B-2, seulement 12 d’entres eux peuvent réellement être mis en œuvre, les autres étant en maintenance.

Selon une étude récente, les « bons vieux » Boeing B-52 seraient bien incapables de pénétrer l’espace aérien Chinois, Russe et probablement Iranien dans un avenir proche. Réduisant ainsi la réelle capacité de frappe américaine. Pires, c’est une partie importante de la capacité de dissuasion nucléaire américaine qui aujourd’hui, doit être remise en question.

 

Un nouveau bombardier :

Pour combler cette faiblesse stratégique, il devient important de soutenir le développement du futur bombardier LRS-B et de prévoir une acquisition plus large que prévue actuellement. Mais le grand défi concerne le prix du projet dont le cout unitaire est actuellement estimé à près de 550 millions de dollars.

 

gd24zyctfim6ta26q8dd.jpg

Photos : 1 B-2 « Spirit » 2 B-52 @ USAF

 

Chine, grosse commande pour Airbus Helicopters !

CDPH-2680-150.jpg

 

 

Salon China Heli-Expo, Airbus Helicopters a annoncé ce mercredi la vente de 107 hélicoptères à deux sociétés chinoises, soit l'une de ses plus importantes commandes obtenues en Chine.

La société chinoise de crédit-bail Minsheng International Financial Leasing Corp (CMIFL) va acquérir 100 hélicoptères de la gamme Ecureuil  H125 qui seront livrés sur les cinq prochaines années, avec un première livraison de 10 appareils en 2016, dit dans un communiqué la division hélicoptères d'Airbus Group.

HEMS999, société d'ambulances aériennes appartenant au chinois MIT Group, va pour sa part acheter sept hélicoptères légers H130, qui commenceront à être livrés à la fin de l'année, ajoute Airbus Helicopters, premier constructeur mondial d'hélicoptères civils.

 

La Chine a simplifié fin 2013 les procédures d'autorisation de vol pour les appareils privés mais le développement du marché des hélicoptères et des avions de petite taille reste entravé par le contrôle de l'espace aérien de basse altitude par l'armée chinoise.

 

Photo : Airbus Helicopters H125 Ecureuil@ Airbus Group