27/09/2015

Boeing élargit sa coopération avec la Chine !

180895786.jpg

 

 

Lors de la visite du président de la République populaire de Chine, M. Xi Jinping, sur le site de production d’avions gros porteur de Boeing à Everett (Seattle), Boeing a annoncé plusieurs accords en vue d’élargir et d’approfondir sa coopération avec la Chine.

Les accords concernent des commandes et des engagements d’achats portant sur 300 avions monocouloirs et gros-porteurs ainsi que l’extension de la collaboration entre Boeing et l’industrie aéronautique chinoise.

Ensemble, Boeing et la Chine se sont engagés à poursuivre le développement de l’aviation chinoise et à atteindre les objectifs stratégiques de Boeing sur ce qui sera demain le plus grand marché mondial pour les avions commerciaux.

 

Aux côtés des dirigeants de Boeing, le président Xi a visité les lignes d’assemblage final des avions B787 « Dreamliner », B777 et B747-800, dont un grand nombre de composants sont fabriqués par des fournisseurs chinois.

Dennis Muilenburg, président et CEO de Boeing, a déclaré que Boeing appréciait la confiance continue accordée par la Chine. « Cette visite du président Xi marque un nouveau chapitre dans les liens précieux tissés entre Boeing et la Chine », a déclaré Dennis Muilenburg. « Boeing s’engage à renforcer et à approfondir ses liens de partenariat avec la Chine de façon mutuellement bénéfique afin d’apporter des résultats positifs tant pour Boeing que pour ses partenaires chinois. »

« Boeing poursuivra son étroite collaboration avec ses clients, fournisseurs et autres partenaires en Chine afin d’accompagner la croissance à long terme de l’aviation chinoise, ainsi que l’emploi ici, aux États-Unis », a pour sa part déclaré Ray Conner, président et CEO de la division Boeing Aviation Commerciale.

 

Les accords annoncés sont les suivants :

Boeing et la NDRC ont signé un protocole d’accord destiné à poursuivre leur coopération stratégique à long terme en s’appuyant sur plusieurs « piliers de partenariat » :

            Coopération industrielle ;

Poursuite du développement d’un système de transport aérien de classe mondiale avec la fourniture à la Chine d’avions et de services Boeing ;

            Développement de technologies visant à réduire l’impact environnemental de l’aviation et à promouvoir le développement durable ;

            Formation et développement de la prochaine génération de leaders de l’industrie de l’aviation chinoise ;

            Poursuite de la coopération pour plus de sécurité, d’efficacité et de capacité dans le système de transport aérien chinois.

 

Commandes et engagements d’achats enregistrés par Boeing Aviation Commerciale:

Boeing et la société CACS (China Aviation Supplies Holding Company) ont signé un accord général (GTA General Terms Agreement) portant sur l’achat de 300 avions d’une valeur globale d’environ 38 milliards de dollars au prix catalogue.

 

Les commandes et engagements d’achats se répartissent comme suit :

 

            240 avions destinés à des compagnies aériennes chinoises, dont 190 monocouloirs de type B737 et 50 appareils gros-porteurs ; 60 Boeing B737 destinés aux sociétés de leasing ICBC et CDB Leasing.

 

Un nouveau centre de finition et de livraison en Chine pour le « 737 » :

Boeing et la société COMAC (Commercial Aircraft Corporation of China, Ltd.) vont ouvrir en Chine un site dédié à la réalisation des aménagements intérieurs, à la peinture et la livraison des Boeing B737 destinés aux clients chinois. Ce site exploité conjointement par les deux sociétés permettra à Boeing d’étendre considérablement sa collaboration avec l’industrie aéronautique chinoise, tout en soutenant les hausses de cadences de production de l’usine d’assemblage final de B737 de Renton à proximité de Seattle. Le site implanté en Chine ne diminuera pas le nombre d’emplois liés au programme B737 dans l’État de Washington.

Boeing, COMAC et le gouvernement chinois travaillent à la finalisation d’un accord et annonceront à une date ultérieure le lieu d’implantation de l’usine et la date des premières livraisons. Boeing, qui produit actuellement le nombre record de 42 avions B737 par mois, portera ses cadences de production à 47 appareils par mois en 2017 et à 52 unités en 2018 afin de répondre à la forte demande que rencontre le B737, le monocouloir le plus économe en carburant au monde.

Extension de la collaboration entre Boeing et AVIC:

Boeing et la société AVIC (Aviation Industry Corp. of China) ont annoncé l’extension de leur collaboration à long terme dans le cadre des programmes d’avions commerciaux de Boeing. Aux termes d’un accord-cadre, les deux entreprises ont annoncé leur intention de poursuivre le développement des capacités de production d’AVIC avec l’apport de nouveaux moyens de production de composants et d’ensembles majeurs. Cet accord comprend également le développement des infrastructures d’AVIC ainsi que de ses pratiques industrielles, notamment dans le domaine de la gestion de la chaîne d’approvisionnement.

 

Coopération sur les biocarburants :

Selon des études réalisées par le ministère américain de l’Énergie, les biocarburants produits de manière durable permettent de réduire les émissions de dioxyde de carbone de 50 à 80 % par rapport au kérosène tout au long de leur cycle de vie.

Depuis l’arrivée du Président américain Richard Nixon à Pékin en 1972 à bord de l’avion Air Force One, un Boeing 707, Boeing collabore avec des partenaires chinois pour accompagner le développement du système de transport aérien chinois. Aujourd’hui, plus de 50 % des avions commerciaux exploités en Chine sont construits par Boeing. Au cours des 20 prochaines années, la Chine sera le plus important marché mondial pour les avions commerciaux de Boeing avec des besoins évalués à 6 330 nouveaux appareils pour une valeur estimée à 950 milliards de dollars.

Boeing est le principal client international de l’industrie aéronautique chinoise, dont plusieurs entreprises sont impliquées dans la production des Boeing B737, B747, B767, B777 et B787 « Dreamliner ». Boeing collabore avec des industriels, des universités et des instituts de recherche chinois en vue de développer des biocarburants aéronautiques durables et d’améliorer la gestion du trafic aérien.

 

winglet2.jpg

Photos : B787-900 « Dreamliner » 2 famille B737 MAX @ Boeing

L’Eurofighter intègre la nacelle RecceLite !

 

 

Eurofighter_56427.jpg

Le système de reconnaissance RecceLite XR de Rafael Systems a été récemment intégrée sur un avion de combat Airbus Eurofighter « Typhoon II » en servie par une force aérienne européenne.

L'intérêt pour la dernière version du système de reconnaissance et de ciblage de type RecceLite de l’israélien Rafael a augmenté en raison de la campagne de la coalition contre contre l'État islamique. Le capteur de la nacelle  RecceLite XR peut maintenir la couverture d'une zone d'intérêt Indépendamment des manoeuvres de l'avion peut être contrôlé à partir du sol.

Le RecceLite recueille simultanément en résolution Infra-Rouge (IR) et visuels (VIS et IR) des images numériques dans un champ très large. Les images et l'annotation des données sont enregistrées sur un enregistreur à semi-conducteurs et transmis par liaison 16 cryptée directement au sol, pour interprétation en temps réel. En mission de reconnaissance le système doit fournir de nuit comme de jour et indépendamment des conditions météorologiques des informations à haute résolution. L’engagement des capteurs de reconnaissance doit être possible indépendamment de l’altitude de vol et jusqu’à une vitesse d’environ 900 km/h. 

 

uav-img-02.jpg

Photos : 1 Eurofighter @ Airbus DS  2 Nacelle RecceLite @ Rafael Sytems

 

26/09/2015

A la rencontre d’Etihad Airways !

unnamed.jpg

 

 

Zurich, la compagnie aérienneEtihad Airways a lancé une nouvelle exposition mobile unique pour se faire connaître, un véhicule qui se rendra sur ses principaux marchés européens pour offrir aux partenaires commerciaux et aux consommateurs une première expérience des nouvelles cabines révolutionnaires et des éléments de service à bord de la compagnie aérienne.

Pesant environ 22 tonnes et ayant une superficie de 50m², l’exposition mobile d’une longueur de 16m comprend des maquettes grandeur nature de The Residence, l’unique cabine trois-pièces au monde sur un vol commercial, et du First Apartment - tous deux actuellement à bord de la flotte d'A380 de la compagnie aérienne, ainsi qu’une First Suite du B787. Le Business Studio et l’Economy Smart Seat, disponibles sur les deux types d’appareils, sont également présentés.

 

unnamed-1.jpg

Peter Baumgartner, Chief Commercial Officer d’Etihad Airways, a déclaré : « Nos nouvelles cabines ont capté l’attention du monde entier, établissant un nouveau standard dans le voyage aérien de luxe. L’Etihad Airways Mobile Exhibition va permettre à nos partenaires commerciaux et de l'industrie de comprendre l'innovation et la créativité qui ont permis la conception de ces cabines leader de l'industrie. »

La première partie de la tournée débutera le 24 septembre dans la capitale commerciale suisse, Zurich, pour le début du Zurich Film Festival dont Etihad Airways est un sponsor majeur. Elle se dirigera ensuite à Munich, Francfort, Hanovre, Düsseldorf, Paris, Lyon, Strasbourg, Cannes, Milan, Turin et Bologne, pour finir à Amsterdam le 14 décembre. La deuxième partie, qui reprendra en janvier 2016, verra l'Etihad Airways Mobile Exhibition se rendre au Royaume-Uni, en Irlande, en Belgique et en Espagne, suivie par de nouvelles visites dans certaines villes de la première partie.

 

« Nous sommes ravis de débuter cette tournée en Suisse, qui est mondialement réputée pour son design, son artisanat, son hospitalité et son esprit de générosité. Ce sont tous des éléments essentiels de la marque et de la philosophie de service d’Etihad Airways, brillamment mis en valeur dans cette exposition itinérante. »

Cette exposition mobile permet à Etihad Airways de contourner les contraintes logistiques de transport de maquettes de cabines à plusieurs endroits, emmenant ses produits premium exceptionnels directement auprès de ses marchés clés, sur des salons commerciaux et des expositions.

Le véhicule d'exposition mobile sera peint aux couleurs des ‘Facets of Abu Dhabi’ d’Etihad Airways, assurant une exposition optimale de l'image de marque de la compagnie aérienne tout au long de son voyage à travers l'Europe.

 

unnamed-2.jpg

Photos:

1.    (gauche à droite) Gianni Tronza, Etihad Airways GM Switzerland; Nadja Schildknecht, co-founder and managing Director Zurich Film Festival; Peter Baumgartner, Etihad Airways Chief Commercial Officer.

2.    Peter Baumgartner et Nadja Schildknecht à l’intérieur de la « Etihad Airways Exposition Mobile »

3.   Nadja Schildknecht dans The Residence à l’intérieur de la « Etihad Airways Exposition Mobile »

 

25/09/2015

Nouveau succès pour le drone Hermes 900 !

3337775121.jpg

 

 

 

Elbit Systems a annoncé ce vendredi avoir remporté un nouvel appel d’offre pour son drone Hermes 900. Le nom du client n’est pour l’instant pas divulgué. Le contrat est estimé à près de 70 millions de dollars. Selon Elbit Systems, les premiers drones Hermes 900 seront livrés d’ici 12 mois à un client en Amérique Latine.

 

Un 7ème succès :

Le drone Hermes 900 vient de remporter son septième succès, soit le sixième à l’exportation. Après Israël, le Brésil, le Chili, la Colombie le Mexique et dernièrement la Suisse un nouveau client est à l’ordre du jour.

 

Le système Hermes 900 :

Le rapport coût/qualité du drone Hermes 900 semble avoir une fois de plus jouer en sa faveur. L’Hermes 900 a été conçu comme un dérivé de la famille Hermes d’Elbit Systems, il a effectué son premier vol en décembre 2009. Il est un dérivé de la famille «Hermes» 450.  Dérivé du Hermes 450, le 900 hérite d’un bloc de construction fiable de l'équipement de soutien au sol, des charges utiles et des contrôles de mission au sol, tout en élargissant l'enveloppe de vol et de l'endurance à des niveaux supérieurs. Le décollage et l’atterrissage sont entièrement automatiques.

Parmi les fonctionnalités clés offertes par ce drone, on trouve l'endurance, l'altitude de vol de 30’000 pieds et une capacité de charge utile importante jusqu'à 350 kg.Iil est capable d'accueillir jusqu'à 250 kg de charge en soute avec une charge utile modulaire. L’avionique est innovante, ainsi que ses systèmes électroniques, un moteur ROTAX à faible bruit, le train d’atterrissage est escamotable.

L’Hermes 900 emploie une  station au sol pour le contrôle, basée sur l’expérience du modèle 450, le nouvel aéronef bénéficie de la logistique et de la réduction des coûts opérationnels.

Un ensemble de capteurs comprend : la cartographie électro-optique et les systèmes de numérisation de zone (LASSO) avec une charge utile hyperspectrale à pouvoir d’identification de systèmes (véhicules, éléments divers en mouvement). La taille du drone permet le déploiement d'autres capteurs comme par exemple,  a communication sécurisée SIGINT, qui inclut le COMINT Skyfix / DF et Skyfix-G et les systèmes GSM.

Pour la configuration d'attaque électronique le drone comprend un système de brouillage SKYJAM pour les communications et AES 210 V/V2 ESM (ELINT) pour les systèmes électroniques.

L’Hermes 900 utilise un ensemble de données intégrées de communication par satellite, permettant de lier les opérations au-delà de la ligne de mire et dans les zones montagneuses, où la ligne de visée UAS SATCOM est restreinte.  

 

38687886.jpg

Photos : Elbit Systems Hermes 900 @ P.Kummerling

 

 

.

24/09/2015

Un Super F-15 pour compenser le manque de F-22 ?

yourfile.jpg

 

Le chef du commandement de combat l’US Air Force voudrait relancer la production du Lockheed-Martin F-22 « Raptor », afin de pouvoir contrer efficacement, l’arrivée de nouveaux avions de combat russes et chinois. Mais cette idée est en soi un rêve qui ne se réalisera pas.

 

Boeing offre un « Super F-15 » :

Parfaitement conscient de la situation actuelle, l’avionneur Boeing travaille sur une solution basée sur des améliorations de l’actuel F-15.  Pour Boeing, il s’agit de reprendre les travaux engagés sur le « Silent Eagle » mais avec une capacité d’emport d’armement élargie. Le concept de Boeing « F-15 2.040C » doit permettre d'étendre la durée de vie de la quatrième génération F-15C en service au sein de l’US Air Force, afin de renforcer la cinquième génération d’avion de combat.  La version 2. 040C permettrait également, selon les études de Boeing, de doubler le nombre de missiles à par avions.

 

1692004897.jpg

Un kit de modernisation :

Pour transformer une partie de la flotte actuelle de F-15C/D, Boeing prévoit un paquet de mesures qui comprendraient une mise à niveau du radar Raytheon APG-63 (V) 3 radar à balayage électronique actif avec une nouvelle suite de guerre électronique dénommée EPAWSS «  Eagle Passive/Active Warning Survivability », et un capteur IRST et une liaison de données améliorée permettant  de travaillant en binôme avec le F-22.

Le F-15 ainsi modernisé, offrirait la possibilité de travailler directement avec le F-22 en appuis avec une forte capacité de tir grâce au transport de missiles accrut, mais il permettrait également de fonctionner de manière plus furtive avec l’armement monté dans les trappes. La particularité résident dans le fait, qu’il sera possible en fonction de la mission, de choisir entre le transport en interne ou de revenir au transport traditionnel, emport de carburant et armes en externes.

 

Un défi :

Il semble donc que les Etats-Unis se retrouvent avec un véritable défi en ce qui concerne la supériorité aérienne d’ici les quinze à vingt prochaines années, entre les soucis du F-35 et le maintien d’une partie de la flotte de F-15 et peut-être même des A-10 et autres F-16, il va falloir choisir quoi retirer et si, il faut moderniser certains aéronefs.

 

531907724.jpg

Photos : 1F-15 2.040C  2 Silent Eagle 3 Trappes d’armement @Boeing