24/03/2016

Nouvelle série de PC-7MKII pour la Malaisie !

PC-7_HCA_16.03.09_6361.JPG

Stans, l’avionneur Pilatus prépare la livraison du second lot d’avions école PC-7MkII pour la Royal Air Force malaisienne (CGRR). Ces appareils font partie d’une commande de 5 aéronefs destinés à venir compléter la flotte actuelle.

La Royal Air Force malaisienne a débuté le remplacement des anciens Pilatus PC-7 datant de 1983 avec la nouvelle génération PC-7MKII. 16 appareils PC-7MKII avait été commandés et doivent être complétés avec ce nouveau lot.

Le Pilatus PC-7MKII :

Le PC-7MkII est un appareil mûr, qui évolue déjà dans de nombreuses Forces aériennes avec succès et fiabilité. Depuis son introduction en 1994, le PC-7 MkII devenu une plateforme de haut niveau en matière d’équipement. Fiable et économique, le PC-7MkII offre aux pilotes débutants un environnement confiance. Le moteur PT6A-25C de Pratt & Whitney Canada, offre un rendement efficace avec de faibles coûts d’entretien. Doté d’un cockpit moderne adaptable, selon les besoins du client, il permet de préparer aux mieux les élèves pilotes à l’environnement qui les attend au sein des Forces aériennes. A ce jour, plus de 600 avions (PC-7 et PC-7 MkII) ont été vendus à 21 forces aériennes dans le monde entier.

 

PC-7 HCB_16.03.18_6669.JPG

Photos : Le premier PC-7MkII de la nouvelle série destiné à la Malaisie@ Stephan Widmer

M-346 supplémentaires pour l’Italie !

img_archivio1610201512503.jpg

L’armée de l’air italienne a passé commande pour 9 avions écoles supplémentaires de type Alenia Aermacchi M-346. Le contrat est estimé à près de 336 millions de dollars.

T-346A :

Au sein de l’aviation militaire italienne le M-346 porte la dénomination T-346A (15 appareils). Le T-346A offre la Phase 4 « Lead In Fighter formation » (LIFT) soit l’élément de la formation des pilotes conçu pour préparer ceux-ci à la nouvelle génération d’avions.

Le M-346 : 

Le T-346A représente la finalisation du programme d’avion école M-346, soit une variante occidentale plus petite que le Yakovlev YAK-130 du constructeur russe Sokol. C’est en 1991 que la Russie lança un programme de remplacement des L-39 Albatros et permettre la conversion des pilotes sur MIG-29 «Fulcrum» et SU-27 «Flanker». Yakovlev se lança dans le développement du YAK-130 dont le premier vol remonte au 26 avril 1996. En 1993 déjà la société italienne Aermacchi  devint partenaire pour l’industrialisation. Suite aux difficultés que rencontrait la Russie, notamment financière, le groupe italien se lança en 1999 dans une version indigène de l’appareil, sous la désignation de M-346.

L'Aermacchi M-346 se présente comme un monoplan à aile flèche en construit essentiellement en alliage d’aluminium. L’empennage horizontal est entièrement mobile et l’appareil, biplace en tandem, repose sur un train d’atterrissage tricycle. Les deux réacteurs Klimov DV-2S ont été remplacés par des Honeywell/ITEC F124-GA-200 de 2 880 kgp produits sous licence par Fiat- Avio. Le M-346 dispose d’un groupe auxiliaire de démarrage (APU) MicroturboRubis. Le cockpit est pressurisé et climatisé sous une verrière articulée à droite, doté de sièges éjectables « zero-zero » Martin-Baker Mk16D. Il dispose également d’un système embarqué de génération d’oxygène (OBOGS) éliminant le besoin de bouteilles, d’écrans multifonctions et d’un affichage HUD (Head Up Display), d’un équipement digital Fly-by-Wire programmable en fonction du niveau de l’élève ou simulant différents types d’avions. Un équipement de navigation à longue distance est prévu, ainsi que 3 points sous chaque aile pour une capacité de 1 800 kg et des rails en bout d’aile pour missiles air-air. Un bidon largable peut être emporté sous chaque aile, un bidon de convoyage sous le fuselage et une perche de ravitaillement en vol est prévue en option.

2239691060.jpg

 

Photos : Alenia Aermacchi T-346A italien @ FAI

23/03/2016

CS100 essais d’itinéraires terminés !

original.jpeg

Bombardier Avions commerciaux a annoncé qu’elle avait franchi une autre étape avec l’achèvement réussi des activités d’évaluation d’itinéraires de l’avion CS100 en Europe. Les vols d’évaluation d’itinéraires ont été effectués sur le réseau du client de lancement Swiss International Air Lines (SWISS). Plus de 30 liaisons entre de grandes villes européennes ont été effectuées sur une période de trois semaines.

Lors d’un événement tenu à Zurich, en Suisse, de hauts dirigeants de SWISS et de Bombardier ont présenté les détails et les résultats du programme d’évaluation d’itinéraires complété à l’aide d’un avion CS100 dédié à cet effet. Bombardier se prépare à livrer le premier avion CS100 en juin 2016 et SWISS se prépare à son entrée en service.

L’avion d’évaluation d’itinéraires est complètement configuré comme un biréacteur de ligne pour passagers. Les escales comprenaient de grandes villes européennes comme Bruxelles, Vienne, Budapest, Paris, Milan, Manchester et Varsovie. L’avion CS100 a assuré des vols, sans passagers à bord, selon des itinéraires et des procédures opérationnelles typiques de sociétés aériennes. Ces vols fournissent des données sur les performances des avions C Series suivant un horaire typique de société aérienne au départ et en provenance de différents aéroports. Les performances sur piste, les atterrissages, les manœuvres de rotation et sur piste effectuées au sol sont quelques-unes des importantes caractéristiques qui ont été observées. Les résultats sont alignés avec les observations déjà recueillies et confirme que l’avion C Series rencontre ou dépasse les objectifs initiaux.

Le programme européen d’évaluation d’itinéraires faisait suite à un programme effectué l’an dernier dans toute l’Amérique du Nord sur plus de 35 villes.

 

Photos : Le CS100 @ Bombardier

Pegasus Airlines commande de 5 B737-800NG !

PGS_737800_walk_1115.png

Istanbul, la compagnie low cost Pegasus Airlines, a signé une commande portant sur 5 B737-800 « Next Generation » d'une valeur approximative de 505 millions de dollars sur la base de la liste de prix de l’avionneur.

Pegasus Airlines et ses filiales, Air Manas et Izair, opèrent une flotte de 58 B737-800 et un total de 69 avions. Le transporteur est basé sur l’aéroport de Sabiha Gökçen d'Istanbul.

A propos du B737 NG :

Le nouvel intérieur offre un plus grand sentiment d’espace au niveau de la cabine,  la combinaison des nouveaux compartiments  de rangement du nouveau système  d’éclairage intégré à la nouvelle génération de panneaux  qui composent le plafond, augmente  le sentiment de calme, afin, de rendre les trajets en vol particulièrement apaisants.

Avec Sky Interior, l’avionneur américain a voulu améliorer la sensation de confort de ses passagers. Il a imaginé une cabine aux parois plus sculptées, dotée de différents modes d’éclairage (mood lighting) et d’un niveau sonore abaissé. Il a également eu recours à des diodes LED pour la signalisation de bord, les voyants d’appel et les veilleuses, plutôt qu’aux lampes à incandescence.

La nouveauté est aussi détectable au niveau des coffres à bagages. La conception a été entièrement repensée pour offrir un volume plus grand, tout en prenant moins de place dans la cabine.

 

Photo : B737-800NG Pegasus Airlines @ Boeing

 

22/03/2016

Le premier Mi-28NE algérien !

1650487_-_main.jpg

L’hélicoptériste russe Mil Rostvertol a révélé le premier Mi-28NE « Night Hunter » destiné à l’armée algérienne. La version du Mi-28NE a été spécifiquement développée pour l'Algérie avec un système de double commande.

L'Algérie a passé, en mars 2014, une commande pour l'achat de 42 hélicoptères d'attaque Mil Mi-28NE destinés à sa force aérienne. Le premier exemplaire du Mi-28NE destiné à l’Algérie est aujourd’hui entièrement assemblé est dispose d’un système de double commande. Les systèmes de contrôles sont dupliqués ce qui signifie, que les deux membres de l'équipage peuvent les armes et les contre-mesures, ainsi que de piloter l'hélicoptère. Cette demande est spécifique à l’Algérie.

L’Algérie deviendra le troisième opérateur Mi-28NE après l'Irak et de la Russie.

Le Mil Mi-28NE:

Le MIL Mi-28 est un hélicoptère d’attaque blindé. Il ne dispose pas de fonction secondaire de transport comme le Mi-24 et est surtout destiné à un rôle anti-char et de soutien à l’infanterie.  

Le Mi-28NE possède des caractéristiques intéressantes qui en font un hélicoptère redoutable :

  • Équipement électronique (navigation, armement, etc.) intégré à l'appareil et géré par deux ordinateurs.
  • Protection passive du pilote et du copilote : cockpit totalement blindé résistant au tir de munitions perforantes ou incendiaires de calibre 12,7mm.
  • Deux turbines séparées ayant leurs éléments vitaux protégés par un blindage supplémentaire. Possibilité de voler sur une seule turbine.
  • Utilisation de nouveaux matériaux résistant mieux aux dommages.
  • Possibilité de vol de jour ou de nuit par des conditions météo mauvaises, et cela même à basse altitude (5-15m selon le fabricant).

Le Mi-28NE peut accueillir différentes armes, en tourelle et sur ses 4 points d'emports :

  • Armement fixes : canon automatique Shipuniv 2A42 de calibre 30x165mm, embarquant 250 projectiles. la cadence de tir est réglable à 200 ou 550 coups par minute. Il est monté sur la tourelle NPPU-28N. Sa portée pratique est de 2 500 m.
  • Armement amovible sur les 4 points d'emports :

Missiles guidés : jusqu'à 16 missiles guidés antichars 9M120 Ataka-B ou jusqu'à 8 missiles à détection infrarouge Igla-V.

Pods de roquettes amovibles : type S-8 (Calibre 80 mm) jusqu'à 80 pièces sur 4 nacelles ou Type S-13 (calibre 122 mm) jusqu'à 20 pièces sur 4 nacelles ou Type S-24 (Calibre 240 mm) jusqu'à 2 pièces.

Pods de mitrailleuses amovibles : jusqu'à 2 canons UPK-23-250 de 23 mm avec 250 projectiles chacune.

Mines : jusqu'à 4 lance-mines KMGU-2.

2711168.jpg

Photos : 1 Le premier Mi-28 algérien@ Mil 2 Mil Mi-28N @ K.Novenko