11/01/2016

L’Algérie a soumis une demande pour des Sukhoi Su-34 !

843.jpg

L'Algérie vient de faire un pas de géant, en vue de l’acquisition d’une flotte de bombardiers tactiques de type Sukhoi Su-34 (Su-32 version export). En effet, le pays vient de transmette une demande officielle à l'agence d'exportation d'Etat russe Rosoboronexport pour la fourniture de 12 appareils. La nouvelle vient d’être confirmée par Sergueï Smirnov, directeur de l'usine de Novosibirsk Aircraft Production Association (ONAP).

 

Le Sukhoi Su-34 «Fullback» : 

Le Sukhoi Su-34 peut  attaquer des cibles terrestres, maritimes et aériennes, de jour comme de nuit et par tous les temps, en utilisant l’ensemble des types de munitions en service en Russie. En termes de capacités opérationnelles, il s'agit d'un appareil de génération 4+. Son système de sécurité active avec les nouveaux ordinateurs, fournit des capacités supplémentaires pour le pilote et le navigateur, pour effectuer des bombardements précis et à manœuvrer sous le feu ennemi. L’excellente aérodynamique de l’avion, les grands réservoirs de carburant de capacité interne, la nouvelle génération de moteurs plus économe en carburant, doté d’une commande numérique. Font que le Su-34 de bombardement tactique, se trouve très proche de la catégorie de bombardier stratégique de classe moyenne.

Le Su-34 dispose également d’un système de communication et le système d'échange d'informations de type liaison16 (Link16) lui permettant une interface avec des troupes terrestres et des navires de surface, ainsi qu’avec d’autres aéronefs.

Question armement, le Su-34 met en oeuvre des missiles à longue portée air-surface et air-air ainsi que d'armes guidées multicanal. Il est équipé d'un système de contre-mesures de dernière génération. Rappelons que le cockpit est blindé. L'avion peut effectuer des missions à basse altitude de type « by-pass et fly-by». A noter, que les pilotes disposent d’un petit cabinet WC, pour les longues missions. L’avion a des capacités de lutte antinavire et dispose d’un rayon d'action de 4.000 km, sa vitesse maximale.

Commentaire:

Si cette vente venait à se concrétiser, l'Algérie deviendrait le premier pays à recevoir la version export de l'avion et disposerait ainsi, du plus puissant bombardier tactique de la région. 

 

434.jpg

Photos : Sukhoi Su-34 « Fullback » @ G. Belyakov

 

 

Russie, vol inaugural pour le SR-10 !

23787584310_041d515616_o.jpg

Le SR-10 (CP-10) a réussi son vol inaugural en fin de semaine dernière, encore peu connu, ce petit avion école d’origine russe a été développé par un bureau d'études privé. La particularité de ce nouveau venu est d’être doté d’une aile en flèche inversée.

Le KB SAT SR-10 :

Ce nouveau venu a été développé par un bureau d'études privé russe appelé KB SAT, l'avion dispose d'une aile en flèche inversée (FSW). Le développement de l’avion école SR-10 a débuté en 2007 par le bureau de design et d'ingénierie des technologies d'aviation modernes (KB SAT). Le développement de celui-ci a pris quelques années de retard suite à des problèmes de financement, aujourd’hui résolu. La première apparition de ce projet, date du Salon aéronautique de Moscou en 2009, avec la présentation à l’époque d’une maquette grandeur nature.

 

sr10_proekcii.jpg

Le SR-10 est entièrement construit en matériaux composites et reprend la technologie de l’aile inversée qui offre une meilleure maniabilité à haute incidence grâce à son angle d'attaque. Le FSW est caractérisée par une instabilité directionnelle importante autour de l'axe de lacet et est sujet à des problèmes de aéroélasticité à la pointe de l'aile, et est assez instable dans des conditions de décrochage. Plusieurs appareils de démonstration comme le X-29 de l’américain Grumman et le Sukhoi Su-47 « Berkut » ont, par le passé, démontré les caractéristiques de ce type d’aérodynamisme. Jusqu’ici, cette technologie n’a jamais été reprise en vue de la production d’un aéronef et ceci à cause de l'instabilité structurelle.

Le SR-10 dispose d’une masse maximale au décollage atteint 2.700 kilogrammes, sa vitesse maximale est de 900 km/h (il est capable de voler dans une très large plage de vitesses), et son rayon d'action est de 1.500 kilomètres. Sa configuration aérodynamique à l'aile en flèche inversée permet d'effectuer toutes les figures de la haute voltige caractéristiques des appareils de la génération 4 et 4+.Selon son concepteur, le SR-10 pourra venir concurrencer les actuels avions écoles. L’entrée en service est prévue pour 2017.

 

sr-10,cp-10,kb sat,avion école ailes inversée,blog défense,infos aviation les nouvelles de l'aviation

 

Photos : 1 SR-10 lors de son premier vol@ KB SAT 2 Maquette au Salon MAKS 09 @ Joe Schoofs

10/01/2016

La Patrouille Suisse & A321 au Lauberhorn 2016 !

22.jpg

 

La Patrouille Suisse fait à nouveau une apparition lors de la course de ski du Lauberhorn. Voici le programme:

 

Entraînement le jeudi, 14.01.2016

11.30 - 11.50 heures

Démonstration le vendredi, 15.01.2016

13.20 - 13.40 heures

Démonstration le samedi, 16.01.2016

11.40 - 12.00 heures

Des survols avec un Airbus A321 de SWISS sont prévus comme attraction. La Patrouille Suisse et les pilotes de SWISS feront également leur apparition sur scène au village de Wengen le samedi à partir de 17h00 à 18h00. La Patrouille Suisse décolle et atterrit à partir de la base aérienne d’Emmen.

Les membres de la Patrouille Suisse sont tous des pilotes militaires. Leur engagement au sein de la patrouille constitue une fonction accessoire et limitée à la saison en cours. Nous pouvons compter depuis des années sur l’assistance technique d’une équipe hautement qualifiée qui constitue la clé de voûte de tous nos engagements. La sécurité est primordiale durant les quelque 18 minutes que dure une démonstration de la Patrouille Suisse. Toutes les exhibitions sont surveillées en permanence depuis le sol par le commandant et commentées en direct par l’un de nos spécialistes.

 

Photo : La Patrouille Suisse & un A321 en 2016@ Patrouille Suisse

Le Mi-24K a débuté ses essais en vol !

180939-640.jpg

Moscou, le premier prototype du Mi-24K équipé d'un nouveau rotor principal a volé pour la première fois le 23 décembre dernier. Ce vol inaugural s’est déroulé de manière discrète au sein des installations de l’hélicoptériste MIL.

 

Hélicoptère à haute vitesse :

Le gouvernement russe finance le développement d'un hélicoptère à haute vitesse (acronyme russe PSV). Le PSV, basé sur une cellule de Mi-24 dispose de deux moteurs Klimov VK-2500 qui sont légèrement plus puissant que les deux TV3-117 qui équipent les Mi-24 standards. Les nouvelles pales du rotor sont courbées extrémités. Selon la société MIL, la vitesse de croisière est de 215 nœuds et devrait atteindre les 270 nœuds. Par ailleurs, l’hélicoptériste russe confirme, qu’il teste également une nouvelle avionique développée par l’équipementier KRET.

Il semble que le ministère russe de la Défense envisage de pouvoir disposer d’un tel hélicoptère basé sur le prototype du Mi-24K avec le nouveau design de cockpit et de l’ensemble des systèmes d’armement pour 2018. Selon le commandant russe des Forces aériennes et spatiales, le général Victor Bondarev, la force aérienne devrait recevoir les premiers appareils pour 2022.

Du pain sur la planche :

Si, le prototype du Mi-24K à haute vitesse a parfaitement réussi son premier vol et démontré à ce jour ses possibilités de vol à grande vitesse, un certain nombre de problèmes doivent encore être résolu avant la production. En effet, le conseil scientifique et technique de Russian Helicopters a conclu en septembre dernier, que le niveau actuellement disponible de la technologie, ne permet pas de répondre à certaines spécifications établies par le gouvernement. Le conseil a déclaré que si la vitesse maximale spécifiée peut être atteinte, le coût d'exploitation et de l'entretien en serait encore trop élevé pour l’opérateur. Des efforts doivent être faits pour améliorer la maintenance des nouveaux systèmes.

Le gouvernement russe soutien de son côté le programme de développement du PSV, avec une enveloppe de 630 millions de roubles (8,5 millions de dollars).

 

maks_01.jpg

Photos : Prototype PSV du Mi-24K@T.Nikishin

09/01/2016

Record de livraisons pour Boeing !

Qatar_Airways_Boeing_787-800_Dreamliner;_A7-BCA@ZRH;08.06.2013_709dn_(8997819827).jpg

En 2015, l’avionneur américain Boeing a livré 762 avions commerciaux, soit 39 appareils de plus que l’année précédente, établissant ainsi un nouveau record historique de livraisons alors que le Groupe fête cette année son centenaire.

« Les employés de Boeing ont travaillé dur pour obtenir de solides performances », a déclaré Ray Conner, président et CEO de la division Boeing Aviation Commerciale. « Nos équipes ont accompli un travail fantastique en réussissant à livrer aussi rapidement et efficacement que possible toujours plus d’appareils à nos clients. Nous continuerons de nous concentrer sur cet objectif. »

En 2015, Boeing a enregistré 768 commandes nettes pour une valeur de 112,4 milliards de dollars aux prix catalogue. À la fin de l’exercice, le carnet de commandes de Boeing s’établissait à 5.795 appareils à livrer à des clients du monde entier.

« En matière de commandes, 2015 fut une année solide qui nous a permis de maintenir un carnet de commandes à la fois robuste et équilibré nous assurant un flux de livraisons régulier pour les années à venir », a ajouté Ray Conner.

 

Répondre à la demande :

Le transport aérien a continué de rencontrer une forte demande au niveau mondial, a expliqué Randy Tinseth, vice-président du marketing de Boeing Aviation Commerciale.

« Le trafic passagers est en hausse dans la plupart des régions clés », a souligné Randy Tinseth. « Nos clients enregistrent toujours de bonnes performances sur leurs marchés respectifs et nous continuerons de leur fournir les meilleurs produits et services de l’industrie. »

En plus de ces commandes et livraisons, l’année 2015 a été marquée par des temps forts dont voici les principaux :

  • Cinq clients ont pris livraison de leur premier B787 Dreamliner : Oman Air, Scoot, American Airlines, KLM Royal Dutch Airlines et Vietnam Airlines ;
  • Le 100e Boeing B747-800 a été livré;
  • Le programme B767 a reçu sa plus importante commande unique de la part de FedEx ;
  • Le programme B777 a annoncé une série d’innovations permettant une réduction de 2% de la consommation de carburant sur les nouveaux appareils à livrer ;
  • Le nouveau centre de livraison B737 a ouvert ses portes à Seattle pour mieux accompagner la hausse des cadences de production sur ce programme ;
  • Le premier b737 MAX est sorti d’usine et a été présenté le 8 décembre 2015 ;
  • La conception détaillée du B787-10, le 3ème membre de la famille des B787 Dreamliner, a été achevée.
  • Le B777X a atteint la phase de configuration finale, permettant aux équipes de se concentrer à présent sur la conception détaillée des pièces, ensembles et autres systèmes de l’avion.
  • Le B787-9 aux couleurs de Vietnam Airlines a été la star des démonstrations en vol du salon du Bourget 2015.

 

Au 31 décembre 2015, les commandes, les livraisons et le carnet de commandes de Boeing s’établissaient comme suit :

 

Famille de produits

Commandes brutes

Commandes nettes

Livraisons

Carnet de commandes

737

666

588

495

4392

747

6

2

18

20

767

49

49

16

80

777

58

58

98

524

787

99

71

135

779

Total

878

768

762

5795

 

Commentaire :

L’avionneur américain reste une fois de plus le grand spécialiste des livraisons records, son concurrent direct, l’européen Airbus devrait annoncer prochainement avoir engranger plus de commande soit environ 1'007.

 

737MAX-Presentacion.jpg

Photos : 1 B787 Dreamliner Qatar Airways 2 le nouveau B787-800 MAX @ Boeing