02/12/2015

La Grèce arrive à financer le CH-47D « Chinook » !

ATHEN141099h.jpg

Le ministère grec de la Défense nationale a officiellement financé l'acquisition de 10 hélicoptères d’occasions Boeing CH-47D « Chinook » pour un coût total de 125.8 millions de dollars.

Bien qu’initialement approuvé par le gouvernement grec en octobre 2013 et suivi par le Département d'État des États-Unis en décembre 2014, les négociations en cours entre la Grèce et ses créanciers internationaux avaient interdit toute dépense militaire majeure, jusqu'à ce que le programme de sauvetage financier du pays puisse être avalisé.

 

Des « Chinook » d’occasions :

Ces dix hélicoptères CH-47D viendront renforcer les modèles déjà en activités au sein de la Force aérienne du pays, soit 15 appareils. Le gouvernement grec a demandé à pouvoir disposer d'une multitude de pièces de rechange et de l'équipement de soutien. La commande comprend notamment, 23 moteurs T55-GA-714A, dont 20 seront installés sur des CH-47D qui équipent l’armée et trois serviront de pièces de rechange. Les dix CH-47D d’occasions recevront un système de détection de missiles, des  radios à hautes fréquences et un système de navigation GPS.

 

Le Boeing CH-47D «Chinook» : 

Le CH-47D partage la même cellule que les modèles précédents, la principale différence étant l'adoption de moteurs plus puissants. Les premiers CH-47D furent à l'origine, propulsés par deux moteurs T55-L-712, le moteur le plus commun étant maintenant le T55-GA-714A. Avec son système de fret à triple crochet, le CH- 47D peut transporter des charges lourdes en interne et jusqu'à 12 tonnes (tels que des conteneurs de 12 mètres) en externe. Le modèle "D" est introduit en 1979. 

 

800px-ES-906_Hellenic_Army_CH-47D.jpg

Photos : Boeing CH-47D « Chinook » grecs @ Force aérienne grec

 

 

Bahamasair a reçu son premier ATR 72-600 !

5489.jpg

Bahamasair, la compagnie aérienne nationale des Bahamas, a pris livraison de son premier ATR 72-600. La compagnie avait conclu avec ATR un contrat portant sur deux ATR 72-600 et trois ATR 42-600 lors du dernier salon du Bourget. En prenant possession de ce nouvel appareil, Bahamasair rejoint la grande famille des opérateurs d'ATR.

La mise en service de ces tout nouveaux ATR -600 va permettre à Bahamasair de mettre à niveau et de moderniser sa flotte d'appareils régionaux, aussi bien sur les liaisons régionales que nationales. Le remplacement partiel de l'ancienne flotte d'appareils régionaux de la compagnie par des ATR 72-600 lui permettra également de bénéficier d'une capacité en sièges accrue sur certaines des principales routes au départ et à destination de Nassau.

Les ATR volent déjà dans de nombreux environnements insulaires, dont les Antilles, la Polynésie française et le Pacifique Sud, les Philippines, les îles Canaries, le Cap-Vert, l'Indonésie ou encore l'océan Indien.

À ce jour, quelque 180 ATR sont en service dans la région de l'Amérique latine et des Caraïbes, nombre qui a connu une augmentation spectaculaire au cours des dix dernières années, puisqu'en 2005 ATR en comptait 70.

 

Photo : le premier ATR 72-600 de Bahamasair @ O. Querdem

Tukish Airlines commande 20 A321NEO de plus !

800x600_1363342607_A321neo_Turkish_Airlines.jpg

Turkish Airlines a passé commande pour 20 appareils A321NEO supplémentaires. La compagnie aérienne a déjà 72 A321NEO sur commande.

L’A321NEO est une nouvelle option de motorisation pour la famille A320,A321, dont la mise en service est prévue à compter de 2015. Les appareils sont équipés de réacteurs de la dernière génération et de “Sharklets”, grands dispositifs d’extrémité de voilure, deux innovations qui permettront une réduction de 15% de la consommation de carburant. Cela équivaut à une économie de 1,4 millions de litres de carburant, soit la consommation de 1 000 voitures de taille moyenne. L’A320neo permet également une réduction annuelle de CO2 de 3 600 tonnes par appareil et par an. Les émissions de NOx sont inférieures de 50% à la norme CAEP/6, et le bruit perçu est considérablement réduit.

 

Photo : A321NEO de Turkish Airlines @ Airbus Group

01/12/2015

La Croix-Rouge chinoise a reçu son Falcon 2000LX !

999delivery_4-600x400.jpg

Beijing, Dassault Aviation a remis au centre d’urgence médicale de la Croix-Rouge de Pékin (999) un Falcon 2000LX tout équipé pour des missions d’évacuation sanitaire.

Ce biréacteur long-courrier est le premier appareil à voilure fixe chinois entièrement équipé pour mener à bien des missions d’évacuation sanitaire. La conversion a été réalisée par l’antenne Dassault Aircraft Services de Wilmington, dans le Delaware (États-Unis). Doté d’un système de chargement de personne électrique et d’une suite médicale complète, le Falcon 2000LX « évacuation sanitaire » intègre une alimentation électrique adaptée au fonctionnement d’une unité médicale.

Véritable pionnier en matière d’ambulance aérienne chinoise, le centre d’urgence médicale de la Croix-Rouge de Pékin, communément appelé 999, est une association de la Croix-Rouge internationale dédiée aux interventions d’urgence délicates.

Le biréacteur à large fuselage sera le premier aéronef à voilure fixe en Chine entièrement équipé pour effectuer des services d'évacuation sanitaire (MEDEVAC). Il sera équipé d'un kit de mission d'évacuation sanitaire complet fournit par le service de Dassault  Aviation à Wilmington, Delaware pour une livraison en septembre à 2015.  

Le Centre de la Croix-Rouge d'urgence médicale de Pékin (999) dispose dans l’avion d'un système de chargement électrique du patient et une suite médicale complète avec une alimentation électrique dimensionnée pour un module médical complet. Le module médical comprendra une civière avec un éclairage, une alimentation en oxygène de trois bouteilles, et le suivi et l'équipement d'analyse. Il sera également en mesure d'accueillir des dispositifs spéciaux comme des défibrillateurs électrocardiographes, échographes, une banque de sang et une ECMO (oxygénation extracorporelle à membrane).

 

 Le Falcon 2000LX : 

Avec ses pleins de carburant, le Falcon 2000LXS offrira une capacité de charge utile de près d’une tonne (2,190 lb), une masse maximale au décollage (MTOW) de 42 800 lb (19,4 tonnes) et une longueur de piste équivalente de 4675 ft (1420 m), soit de 1000 ft (300 m) de moins que les autres avions de sa catégorie.

A Mach 0,80, le Falcon 2000LXS pourra parcourir 4000 nm (en configuration standard, avec le plein carburant, 6 passagers, les réserves NBAA IFR). L’avion pourra effectuer une montée directe à 41 000 ft (12 500 m) en 19 minutes, puis atteindre 45 000 ft (13 700 m) à mi-croisière. Son plafond maximum est certifié à 47 000 ft (14 325 m). En configuration typique de fin de vol, le Falcon 2000LXS pourra se poser sur une longueur de piste de 2260 ft (690 m), soit une distance équivalente à des avions de type turbopropulseur.

Le niveau sonore de la cabine du Falcon 2000LXS a été abaissé de deux décibels par rapport à son prédécesseur. L’avion sera livré en standard avec le nouveau système multimédia FalconCabin HD+, dont la qualité et l’ergonomie constitue une nouvelle référence pour la marque. Ce système offre des écrans hautes définition jusqu’à 22 pouces et des fonctions contrôlables à distance depuis un  iPod Touch» ou un «iPhone». Une application spéciale permet aux passagers de contrôler tous les éléments de leur environnement comme l’éclairage ou la température de la cabine.

 Le système de téléphonie par satellite AirCell Axxess II sera également proposé en standard à bord du Falcon 2000LXS. 

 

999delivery_5-600x450.jpg

Photos : le Falcon 2000LX de la Croix-Rouge chinoise @ Dassault aviation

30/11/2015

Fin de la production du C-17 !

1280px-RAF_RAAF_USAF_C-17s_2007.jpg

 

Long Beach, Californie, le dernier avion de transport militaire lourd de type Boeing C-17 « Globemaster III » a quitté l’usine de la société à Long Beach, en Californie ce dimanche, marquant la fin officielle de la production d'avions sur le cite.

L'avion de transport a survolé la foule et les installations avant d'aller à San Antonio, pour y recevoir ses derniers équipements et rejoindre l’Armée de l’air du Qatar au début de l’année 2016.

Avec l'achèvement de la production du C-17, Boeing continuera à produite des pièces et des systèmes en vue de la maintenance de la flotte de C-17 à travers le monde.

La décision de mettre fin à la production du programme de production du C-17 a été annoncée en 2013. Le premier a pris l'air le 15 septembre 1991. La flotte mondiale de C-17 a accumulé plus de trois millions d'heures de vol, pour soutenir le transport aérien des troupes, le transport de grandes cargaisons et le largage de précision avec notamment des fournitures humanitaires et de sauvetage.

 

Le C-17 Globemaster III :

C-17_cockpit.jpg

Conçu pour le transport multi missions de matériel militaire (troupes, logistique et évacuation sanitaire) le Boeing C-17 Globemaster III a effectué son premier vol en 1991 pour ensuite commencer sa carrière en 1993. L’avion à l’origine dessiné par Mc-Donnell-Douglas (avant son rachat par Boeing) dispose d’un train d’atterrissage composé de quatorze roues, son fuselage fait appel à bon nombre de matériaux composite et pour permettre une utilisation facilitée et ceci malgré sa taille, le pilote dispose d’une assistance numérique qui facilite tant le pilotage que son déplacement au sol.

L’avion est optimisé pour des missions à la fois tactiques et stratégiques. Sa soute est d’une longueur de 26.52 m et large de 5,49 m. La hauteur est de 4,11 m. Dotée de rails au sol la manutention en est grandement facilitée. En matière de transport de véhicule, le C-17 peut emporter par exemple un char d’assaut de 55 tonnes ou quatre hélicoptères UH-60 Black-Hawk.

A ce jour le C-17 est employé dans l’US Air Force, au Canada, en Angleterre, Australie, le Qatar et L’Inde pour un total de 279 appareils. 

 

AIR_C-17_Top_lg.jpg

Photos : 1 C-17 RAF, USAF et RAAF @ RAF 2 Cockpit @ USAF 3 le C-17 @ Boeing