04/12/2015

Brésil, intégration de l’Exocet sur le H225M !

2319.jpeg

Helibras a terminé la première étape du travail de laboratoire visant à intégrer le missile anti-navire MBDA AM39 « Exocet » sur l’hélicoptère Airbus H225M destiné à la marine brésilienne.

Durant trois semaines, la filiale Airbus Hélicoptères, a travaillé à la réalisation de plusieurs lancements de missiles simulés. Cette phase de travail devait vérifier le lien entre les lanceurs de missiles et le système de mission naval installé dans un H225M d’essais. Différents modes de fonctionnement ont été testés et validés lors d’essais en vol

La marine brésilienne prévoit de doter 16 hélicoptères avec le système de tir destiné au missile « Exocet ».

 

Le H225M « Caracal » :

Le H225M en cours d'acquisition par le Brésil est la dernière version du Super Puma d'Eurocopter et de la famille Cougar. Cet hélicoptère de 11 tonnes  bimoteur est équipé d'un rotor à cinq pales et d'un réservoir de carburant de grande capacité, offrant des performances et une autonomie plus grande de vol. Il a été conçu pour effectuer de multiples missions, telles que la recherche et sauvetage de combat (SAR), Le  de transport aérien tactique, longue distance le  transport en ambulance aérienne (MEDEVAC), l'appui logistique et  les  missions navales.

Cet appareil très sophistiqué est le premier hélicoptère  équipé d'un système de blindage et d'autoprotection comprenant la détection radar des missiles. Le H225M est également équipé d'une tourelle Flir qui lui donne une capacité d'intervention nocturne et tout temps. Une flotte de 14 appareils équipe l'armée de l'air et l'aviation légère de l'armée de terre française. Il a participé à l'opération Baliste d'évacuation de ressortissants au Liban en 2006.

 

MBDA AM39 « Exocet » :

Produit par le missilier européen MBDA, l’AM39 « Exocet » fait partie des missile antinavire de type subsonique autonomes, volant à basse altitude (quelques mètres au-dessus de la surface de la mer).Il peut être lancé par des bâtiments de surface, des aéronefs ou batteries côtières.

Durant sa phase d'approche à basse altitude, il est très difficilement détectable par les bâtiments de surface, car il reste en-dessous de l'enveloppe de détection des radars de défense du navire visé. Par ailleurs, son radar n'est activé qu'en phase terminale, ce qui rend donc plus difficile la mise en place et l'activation de contre-mesures à son encontre. Dans la toute dernière phase du vol, il effectue des manœuvres évasives pour éviter les défenses terminales adverses. Il dispose de contre-mesures électroniques pour déjouer les leurres. Il pénètre le navire au-dessus de la ligne de flottaison pour exploser à l'intérieur du bâtiment, avec un léger décalage entre l'impact et la détonation

 

275px-Exocet_AM39_P1220892-detoured.jpg

Photos : 1 H225M de la marine brésiliène avec un Exocet @ Helibras 2 MBDA AM39 Exocet @ MBDA

L’A350XWB de la TAM effectue son vol inaugural !

A350_XWB_MSN24_TAM_TAKE_OFF__3_.jpg

Le premier A350 XWB destiné à la compagnie aérienne brésilienne TAM Airlines a effectué avec succès son vol inaugural depuis les installations de l’avionneur européen à Toulouse.

L'avion progresse maintenant en direction de la phase finale en vue de sa livraison, qui comprend en outre des contrôles au sol et des essais en vol. L’avion sera remis à la compagnie en encore ce mois.

TAM deviendra la première compagnie aérienne des Amériques à voler l'A350 XWB et le quatrième opérateur dans le monde. LATAM Airlines Group, constitué de LAN Airlines et TAM Airlines, a commandé 27 A350 XWB. Le transporteur commencera à opérer l’avion en janvier entre Sao Paulo et Manaus. Cette étape sera suivie par des opérations internationales de Sao Paulo à Miami, à Madrid et à destination d’Orlando.

 

L ‘A350XWB :

L’A350 XWB est la toute nouvelle famille de gros-porteurs de moyenne capacité d’Airbus. Ces appareils très efficients présentent les toutes dernières innovations en termes d’aérodynamique, de conception et de technologies avancées, pour atteindre une réduction de la consommation de carburant et des coûts d’exploitation allant jusqu’à 25 pour cent par rapport aux avions actuels de la même catégorie. Plus de 70% de l’A350 XWB est réalisé à partir de matériaux avancés combinant des composites (53%), du titane et des alliages d’aluminium de nouvelle génération. Le fuselage plus léger, entièrement nouveau et innovant en CFRP (matériaux composites à base de fibre de carbone) entraîne une consommation de carburant inférieure et facilite la maintenance. L’A350 XWB tire profit de la grande expertise d’Airbus en matière d’introduction de matériaux composites dans la structure de ses appareils.

La famille A350 XWB se compose de trois versions passagers, qui affichent de véritables capacités de long-courriers et une autonomie de quelque 15’580 km/8’500 nm. Dans une configuration tri-classe standard, l’A350-800 offrira 270 sièges, l’A350-900 et l’A350-1000 pouvant accueillir 314 et 350 passagers respectivement.

Photo : Premier vol pour l’A350XWB de la TAM @ Aribus / P.Pigeyre

03/12/2015

L’armée allemande va recevoir ses H145M !

BG15272h.jpg

Donauwörth, Airbus Hélicopters va débuter la semaine prochaine les livraisons des hélicoptères H145M à l’armée de l'air allemande, soit le client de lancement pour cette version armée de l’hélicoptère.

Ce mardi 8 décembre, l’armée allemande va recevoir ses deux premiers hélicoptères H145M sur un total de 15 commandés, le dernier aéronef doit être livré en 2017. Les H145M allemands sont configurés pour les missions des forces spéciales.

A signaler au passage que les premiers H145M destinés à la Royal Thai Navy et à l'armée taïlandaise, qui ont des ordres respectifs pour cinq et six unités, sont également à un stade avancé de la production.

 

Armement des H145M allemands :

Les H145M allemands seront armés avec des miniguns rétractables M134 de 7,62 mm sur pivot dans un premier temps. D’ici l’année prochaine, des travaux seront effectués pour intégrer d'autres armes balistiques comme la mitrailleuse de sabord MAG 58 et un canon de 12,7 mm et des roquettes non guidées.

 

Airbus H145M :

Le H145M est conçu à partir de la version civile et parapublique modernisée du H145 (anciennement dénommé EC145 T2 sous Eurocopter). Avec une masse maximum au décollage en augmentation (3 700 kilos), il peut être équipé d'équipements de mission, notamment d'un canon latéral monté sur pivot, il peut transporter des armes sur des mâts multifonctions ; des capteurs électro-optiques/infrarouges avec moyen de repérage d'objectifs ; ainsi que des solutions d'avionique militaire pour les communications, la navigation et la gestion de vol.

Équipé d'un dispositif de descente sur corde pour les opérations spéciales, le H145M bénéficie d'une capacité de survie améliorée par la protection balistique de l'équipage, des réservoirs de carburant auto-obturant et un système de guerre électronique d'autoprotection contre les menaces de missiles.

Bénéficiant de la robustesse, des faibles coûts d'exploitation et de la disponibilité élevée des hélicoptères éprouvés de la famille EC145/H145 d'Airbus Helicopters, le nouveau H145M est doté de moteurs Turbomeca Arriel-2E, un système numérique de régulation des moteurs à pleine autorité (FADEC) sur deux canaux, un rotor de queue caréné Fenestron®, ainsi que des boîtes de transmission modernisées pour les rotors principal et de queue. La masse maximum au décollage de cet hélicoptère modernisé est augmentée de 50 kg, tandis que ses performances en vol stationnaire - même avec une seule turbine opérationnelle sont cruciales pour la sécurité en vol et le succès des missions, en particulier dans le cadre d'opérations spéciales ou de recherche et de sauvetage au combat.

 

m02012061300100.jpg

 

Photos : 1 H145M @ Aribus Helicopters 2 H145M @ Deagel

 

Les «Gunships» jordaniens dotés de roquettes guidées !

876.jpg

BAe Systems a livré un lot de roquettes à guidage laser APKWS (Advanced Precision Kill Weapon System) pour équiper les deux aéronefs Airbus AC235 (CN235) « Gunships » en service au sein de la Royal Jordanian Air Force.

Ceci marque la première vente internationale du système d'arme, seule l’Armée américaine avait effectué des tirs en 2014 avec ce système, afin de l’adapté sur les hélicoptères « Apache » et « Super Cobra ». D’autres pays ont marqués un intérêt pour ce type de roquette, l'Irak, les Pays-Bas et la Tunisie.

 

Les roquettes BAe APKWS :

 

yourfile.jpg

Les roquettes à guidage laser de BAE Systems APKWS (Advanced Precision Kill Weapon System) peuvent être utilisées sur des cibles fixes ou mobiles à des distances comprises entre 1'500 et 4'500 mètres. Le systèmes utilise un système de guidage semi actif laser qui permet une précision de l’ordre du mètre.

Le principe de l’APKWS consiste en un module de guidage laser semi-actif, équipé du système de guidage DASALS (Distributed Aperture Semi-Active Laser Seeker) de BAE Systems, qui intègre des capteurs laser dans les ailettes (canards) plutôt que dans le nez du module.

L’avantage du système vient du fait que celui-ci fournit une bonne précision pour un coût relativement faible. Ce type de roquettes peut être utilisés depuis un hélicoptère ou depuis un drone.

 

CN235 «Gunships» (AC235) :

Ces appareils en service dans la Royal Jordanian Air Force ont été modifiés, selon une demande de contrat faite entre la société ATK et le roi Abdallah II. ATK a développé et fourni les modifications et l'intégration des systèmes au sein des CASA 235 (Airbus). Ces modifications comprennent l'installation, d'un système de ciblage électro-optique, un désignateur laser, des équipements d'autoprotection, un radar ouverture synthétique, ainsi qu’une capacité d'armement qui peut fournir une puissance de feu durable et précise dans une variété de scénarios. L’avion emporte des missiles AGM-114 «Hellfire» à guidage laser, des roquettes de 2,75 pouces et un canon Alliant Techsystems M230 de 30mm (le même que les hélicoptères «Apache») monté sur le côté du fuselage. Cette arme est automatiquement alignée sur la cible par une caméra en liaison et le système radar. L’avion est également doté d’une caméra FLIR reconnaissance.

 

640.jpg

Photos :  1 & 3 AC235 Gunships jordanien @ RJAF 2 Image de synthese d’un tir d’APKWS depuis un AC235 @ BAe

La conception du B787-10 est terminée !

 

boeing,b787-10,dreamliner,avion de ligne,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

Everett, Wash, l’avionneur américain Boeing a terminé la conception détaillée pour son futur B787-10 « Dreamliner ». Les ingénieurs de Boeing ont atteint ainsi, un jalon clé avec près de deux semaines d'avance sur le calendrier.

L'étape est cruciale pour le programme de développement, car cela signifie que l’avionneur dispose de l’ensemble des documents permettant la fabrication des pièces qui serviront à l’assemblage du nouvel avion de la famille « Dreamliner ». Boeing a confirmé, par ailleurs, le début de la fabrication du B787-10 en 2016, suivi par le premier vol en 2017 et la première livraison est attendue pour 2018.

 

A propos du B787-10 :

Lancé en juin 2013 au salon du Bourget, le nouveau B787-10 élargit et complète la famille «787» : il transportera de 300 à 330 passagers dans un rayon d’action de 11’910km et couvrira plus de 90 % des lignes desservies par les bi-couloirs à travers le monde. Le B787-10 sera également 25 % plus économe en carburant que les actuels avions de dimensions équivalentes et plus de 10 % moins gourmand que tout ce que propose la concurrence pour l’avenir.

Le B787-10 disposera de l’aménagement intérieur hors du commun de la famille «787». Ses passagers bénéficieront de technologies qui rendent les vols plus agréables : des hublots plus grands avec variateur de luminosité, un air plus sain, une hygrométrie accrue, une pressurisation de la cabine plus confortable, des coffres à bagages plus volumineux, un éclairage par LED apaisant et un vol moins sujet aux turbulences.

À ce jour, le B787-10 a enregistré 164 commandes émanant de neuf clients partout dans le monde, ce qui représente 14 % de tous les B787 commandes.

 

787-10.jpg

Photo : le futur B787-10 @ Boeing