11/11/2016

Premier A320neo pour Air Astana !

csm_A320neo_Air_Astana_d95eb81951.jpg

 Air Astana, le porte-drapeau du Kazakhstan, a pris livraison de son premier A320neo au siège d'Airbus à Toulouse en présence des dirigeants de la compagnie aérienne et de représentants du gouvernement. L'avion loué à Air Lease Corporation fait partie d'un accord annoncé à Farnborough Airshow en 2015 pour 11 avions de la famille A320neo. L'A320neo d'Air Astana est propulsé par les moteurs Pratt & Whitney « Pure Power » et dispose d'une configuration de cabine de deux classes, pouvant accueillir 16 passagers en affaires et 132 en économie.

L‘A320neo :

La famille A320neo offre aux compagnies le choix entre les réacteurs, le Pure Power PW1100G-JM de Pratt & Whitney, et les LEAP 1-A de CFM. Composée de trois versions de différentes capacités (A319neo, A320neo et A321neo), la famille A320neo, qui peut accueillir de 100 à 240 passagers, permet aux opérateurs d'exploiter l'appareil le mieux adapté à la demande, et couvre parfaitement la totalité du segment des monocouloirs, sur les lignes domestiques à faible ou forte densité de trafic, ou les lignes long-courriers pouvant atteindre 4 000 nm. Grâce à une cabine plus large, tous les appareils de la famille A320neo offrent un confort inégalé dans toutes les classes, ainsi que des sièges de la largeur standard d’Airbus de 18 pouces en classe économique. Depuis son lancement le 1er décembre 2010, la famille A320neo bénéficie d'une forte reconnaissance du marché, qui se traduit par plus de 4’500 commandes émanant de 82 clients, soit quelque 60 %de part de marché.

La famille A320 est la plus vendue au monde, avec plus de 12’750 commandes depuis le lancement et plus de 7’200 avions livrés à plus de 300 opérateurs dans le monde. La famille A320neo intègre les dernières technologies, y compris les moteurs de nouvelle génération et les dispositifs de bout d'ailes « Sharklet » qui, ensemble, fournissent plus de 15 % d'économies de carburant dès le premier jour et 20 %d'ici 2020.

 

Photo : A320neo d’Air Astana@ Aribus/ A.Doumenjou

 

10/11/2016

Le Shenyang J-31 bientôt en service !

tumblr_nfypwsIRFC1txx6x7o1_1280.jpg

La construction du premier appareil de présérie du Shenyang Aircraft Corporation (SAC) J-31 (FC31) de cinquième génération a débuté. L’annonce a été confirmée lors de l’Airshow qui s’est tenu à Zhuhai en Chine du 1-6 novembre.

Un peu plus d’informations :

L’occasion d’en savoir un peu plus sur le nouvel avion furtif chinois. Selon le porte-parole de Shenyang Aircraft Corporation, l’avion peut emporter six missiles air-air en interne et six en externe sous les ailes ou quatre missiles air-sol supersoniques en internes et quatre sous les ailes. L’avion peut également emmener quatre bombes à pénétration profonde de 500 kg en interne et quatre sous les ailes. Toujours selon l’avionneur chinois le J-31 peut également emporter jusqu’à 18 petites bombes sur les différents pylônes.

L’appareil est doté d’un système de ciblage électro-optique (EOTS) et utilise un radar AESA KLJ-7A produit par Nanjing Electronics (NRIET).

AVIC a également fourni de nouvelles spécifications en ce qui concerne la longueur du J-31 qui est est passée de 16,8 m à 17,3 m, tandis que son poids maximal au décollage est passé de 25 tonnes à 28 tonnes. L’avion dispose de commandes latérales, d'un grand écran multifonction reconfigurable (MFD), d'un grand écran tête haute (HUD) et d'un viseur de casque.

Le Shenyang J-31 :

Le Shenyang J-31 est un chasseur de taille moyenne utilisant des moteurs russes RD-93 et à terme des moteurs chinois WS-13. L’avion reprend les entrées d’air du F-35 sans séparateur de couche du moins en apparence. On notera que les tuyères sont classiques à la différence du F-22. 

Conçu par l'Institut 601 de Shenyang et fabriqué par l'usine 112, toujours à Shenyang. Selon les premières communication de la China Aviation Industry dédiée à cet avion indique qu'il a une faible signature radar et une forte capacité en matière de contre-mesures électroniques. Il y une capacité multirôle. Les systèmes de bords permettent la fusion des données. De plus l’avion capacité en logistique intégrée et un haut ratio qualité/prix. Il peut décoller sur 400 mètres et atterrir sur 600 mètres. Sa durée de vie est estimée entre 6 et 8’000 heures de vol ou 30 ans de service.

 

6bwXK9or.jpg

Photos : Shenyang J-31 @ Chine nouvelles

09/11/2016

L’Inde commande 83 Tejas !

1963790762.jpg

New Delhi, continue de nous surprendre avec ses décisions, après la commande de 36 Rafale et l’annonce, il y quelques semaines d’une compétition pour un nouvel avion de combat monomoteur, voici que le pays confirme l’achat de 83 HAL Tejas Mk1A.

L’accord qui porte donc sur 83 exemplaires du Tejas Mk1A de Hindustan (HAL) a été approuvé par le Conseil d'acquisition de la défense de l'Inde (DAC). Le Tejas Mk1A sera exploité uniquement par l'armée de l'air indienne (IAF). L’avionneur HAL prépare maintenant la production en série de l'avion.

La décision du DAC, le nombre total de Tejas en commande atteint les 123 exemplaires. Le premier lot de 20 aéronefs a été commandé en 2006, une autre commande de 20 aéronefs opérationnels a été placée en 2010. Cependant à ce jour seul deux avions ayant la norme COI ont été livrés à l'armée de l'air. Un tiers est attendu avant la fin de l'année. HAL prévoit d’augmenter la production de l’avion. De huit à seize appareils annuellement d'ici 2018.

Selon l’IAF, un escadron de Tejas disposera de 20 aéronefs et les livraisons d'avions standard avec la norme COI seront achevées en 2019. Les livraisons d'avions au standard FOC seront réalisées à partir de 2019.

42565154.jpg

Les intentions indiennes :

Les choix indiens en matière de planification et d’acquisition d’avions de combat sont difficiles à comprendre de notre point de vue. Que faire du Tejas et dans quelques années d’un monomoteur étranger et du Rafale ? Il semble que l’IAF et les politiques indiens se sont mis d’accord sur une nouvelle vision des besoins du pays. Le Tejas viendra remplacer non pas l’ensemble, mais une partie des MiG-21. La seconde partie se fera avec un nouvel avion (Gripen E ou F-16V, si le programme avance assez vite) Les Rafale vont remplacer les MiG-27 et offrir un appui multitrôle au Su-30.

On avance également en Inde que le Rafale pourrait venir remplacer une partie des Mirage 2000 à l’aube de 2025-2028 alors que le Sukhoi T-50 viendrait prendre la place des Su-27. Une nouvelle tranche de Tejas et/ou du monomoteur étrangers pourraient alors venir remplacer les Jaguar. Difficile de savoir, si cette vision sera respectée, l’Inde pourrait bien nous réserver encore pas mal de surprises !!

Le HAL Tejas Mk1A :

La variante actuelle du Tejas MK1A est dotée du radar ELTA Systems ELM-2032. Le radar ELM-2032 fonctionne avec antenne mécanique multimode. Il est adapté pour les modes air-air et air-sol. Il permet une détection et le suivi jusqu'à 150 km en mode air-sol et en mode air-air, il peut traiter des cibles allant jusqu'à 300 km. Le système radar pèse entre 72 et 100 kg. Le Tejas met en œuvre les missiles Derby et Python air-air, le tout avec une liaison de données numérique interconnectée. De plus, un système de guerre-électronique complet, également d’origine israélienne équipe le standard l’avion et complète définitivement le système de défense de l’avion indigène indien.

 

3483670450.2.jpg

Photos : le Tejas MK1A @ HAL

08/11/2016

La Tchéquie envisage l’achat de L-39NG !

 

751248561.jpg

Le chef de l'armée de l'air tchèque s’intéresse de près à la nouvelle variante de l'Aero Vodochody L39NG (Next Generation). Une acquisition par le pays permettrait également le lancement du nouvel appareil.

Selon le major général Jaromír Šebesta, il est temps de remplacer les anciennes variantes de L-39 actuellement en service au sein de la Force aérienne. Aujourd’hui, les vieux « Albatros » sont regroupés et exploités à partir de la base aérienne de Pardubice. Le site de Pardubice pourrait devenir un centre d'excellence régional pour la formation des pilotes dans les années à venir avec l’arrivée du L-39NG.

L'Aero Vodochody L-39NG :

Le L-39NG est alimenté avec un nouveau moteur Williams FJ44-4M. L'avion a effectué son premier vol le 14 Septembre 2015 avec notamment l'essai une nouvelle centrale électrique. Les récents tests ont également permis de vérifier le bon fonctionnement de l’avionique qui équipe le poste de pilotage. Le L-39NG est doté du système Genesys Aerosystems qui comprend un nouvel affichage multifonctions (MFD) et un affichage tête haute (HUD).

Pour l’avionneur tchèque le L-39NG sera un avion école moderne et efficace, conçu comme un système d'entraînement complet et unifié pour les forces aériennes modernes. Le L-39NG est basé sur le concept aérodynamique du célèbre L-39, mais utilise les dernières technologies. La nouvelle avionique de l'avion permettra de venir former les futurs pilotes d'avions de 4ème et de 5ème générations. Le L-39NG est équipé de cinq points de fixation pour des armes. L'avion dispose d'un large éventail de technologies de simulation, y compris l'intégration dans les centres de simulation tactique de haute technologie dans le but d'accroître l'efficacité de l'entraînement.

Pour Aero Vodochody le L-39NG est une solution moderne ayant un faible coût. Ce concept doit répondre aux besoins des Forces aériennes qui doivent régulièrement revoir les dépenses à la baisse.

 

3_resize56.jpg

Photos : 1 L-39NG 2 Cockpit @ Aero Vodochody

PNG Air commande 5 ATR 72-600 !

png-air.jpg

ATR Aircraft et la compagnie aérienne de Papouasie-Nouvelle-Guinée, PNG Air, ont annoncé la signature d'un contrat de 134 millions de dollars portant sur l'achat ferme de cinq ATR 72-600. Il s'agit de la conversion en commandes fermes de cinq options prévues dans un précédent contrat.

PNG Air, anciennement Airlines PNG, avait en effet conclu en 2014 un contrat portant sur la commande ferme de six ATR 72-600 et de 14 options. La compagnie, qui avait mis en service son premier ATR 72-600 en novembre 2015, exploite aujourd'hui quatre ATR 72-600. Un cinquième appareil sera livré avant la fin de l'année. Ces cinq nouveaux ATR 72-600, auxquels s'ajoute un appareil en location, porteront à 12 le nombre d'ATR de la compagnie lorsque le dernier appareil aura été livré, en 2022.

La compagnie aérienne mène actuellement un projet de transformation majeur, avec renouvellement de la flotte, changement de nom et nouvelle stratégie commerciale axée sur le marché intérieur. PNG Air élargit également ses services aux entreprises qui souhaitent développer l'exploitation des ressources naturelles en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

L'ATR 72-600 est un véritable succès commercial à travers le monde dans la catégorie des moins de 90 places. Il présente un intérêt particulier pour les marchés américain et canadien en raison de l'âge moyen des flottes d'appareils régionaux opérant dans les deux pays. La série ATR -600 se montre également bien plus efficace sur de nombreuses liaisons régionales assurées actuellement par des jets régionaux et des turbopropulseurs d'ancienne génération.

 

Photo : ATR 72-600 PNG-Air @ ATR Aircraft