17/05/2016

Une double livrée pour le B777-300ER de China Airlines!

ChinaAirCoBranded2.jpg

Everett, Washington, Boeing et la compagnie China Airlines ont célébré la livraison du premier B777-300ER à l’avionneur avec une livrée dédiée au constructeur.

«Nous sommes ravis de célébrer les 100 ans de Boeing en collaborant pour accomplir la première livrée d’un B777-300ER aux couleurs de l’avionneur», a déclaré Steve Chang, vice - président de la planification de China Airlines.

"Ceci est notre 10 ème B777 depuis notre que notre premier B777 est entré en service en 2014, nous avons été extrêmement satisfaits de ses performances exceptionnelles qui a ensuite été confirmées par nos passagers."

Une livrée spéciale :

La peinture de ce B777-300ER est un mélange des couleurs de l’avionneur et de la compagnie aérienne. En 2004, China Airlines est devenue la première compagnie aérienne au monde à utiliser ce type de livrée sur son dernier B747-400. Cet avion a été surnommé le «Blue Whale» par la compagnie aérienne et a été le premier bi-couloirs en double livrée.

 

Photo : Le B777-300ER de China Airlines avec la double livrée @ Boeing

 

16/05/2016

L’Espagne pourra-t-elle remplacer ses Harrier ?

1280px-AV-8B_Harrier_landing_aboard_Principe_de_Asturias_(R11).jpg

La Marine espagnole est préoccupée par la manière dont elle pourra financer le remplacement de sa flotte d’avions de combat Boeing/BAE VA.2 (EAV-8B Harrier II). En effet, la Marine espagnole n’est pas impliquée dans le développement du seul appareil actuellement sur le marché et cela pourrait lui coûter très cher.

La Marine espagnole dispose d’une flotte de 21 Boeing/Bae VA.2 (EAV-8B Harrier II) utilisés à bord du porte-avions Juan Carlos I. Ces appareils devront être remplacés dans la période 2025-2027. Hors la seule option possible pour les espagnoles consiste dans l’achat de Lockheed-Martin F-35 « Lightning II » STVOL. Non seulement l’avion américain est cher, mais l’Espagne n’est pas entrée dans le programme financier de développement dès le début. De fait, le prix en sera encore plus élevé.

Une option en cours de discussion au sein de la Marine serait de procéder à une acquisition conjointe avec l'Armée de l'Air espagnole. Cependant, la réaction initiale de la Force aérienne est qu’ils ne sont pas convaincus, par le F-35, ni que les finances du pays permettent une telle acquisition.

Dans le cas ou le financement ne serait pas possible, la Marine pourrait être contrainte à l'abandon de son aéronavale et de ne garder que des aéronefs à terre pour la protection des côtes espagnoles.

Les Boeing/BAe Av.2 espagnols :

L’Espagne a acheté 21 AV-8B au début des années 1980 pour remplacer les Sea Harrier de première génération. Ceux-ci ont été revendus à la Marine Thaïlandaise. La version VA.2 espagnole correspond au AV-8B (NA)+, équipée d'une caméra infrarouge et d'un tableau de bord compatible avec les équipements de vision nocturnes américains. Elle dispose également d'un réacteur 10 % plus puissant et de quelques autres modifications. La version AV-8B+ (ou Harrier II Plus) dispose d'une version adaptée du radar Raytheon AN/APG-65 du F/A-18 « Hornet ». Deux rails supplémentaires d'emport pour missiles AIM-9 « Sidewinder » ont également été installés.

 

2098310279.jpg

Photos : Boeing/BAe Va.2 Harrier espagnol@ Marine espagnole

 

 

15/05/2016

Des UH-60 « Black-Hawk » pour la Jordanie !

UH-60.jpg

La Royale Force aérienne jordanienne (RJAF) a reçu une flotte de huit hélicoptères Sikorsky UH-60M « Black Hawk ». Les Etats-Unis ont fourni ces hélicoptères provenant des stocks de l'armée. Le premier appareil est arrivés novembre et le dernier en mars. Un second lot de huit appareils sera livré en fin d’année.

La lutte contre le terrorisme islamique :

La décision des Etats-Unis de livrer des hélicoptères Sikorsky UH-60 « Black-Hawk » fait partie d’une aide qui a pour but le renforcement de la force de réaction rapide (QRF) jordanienne dans le cadre d'une initiative visant à prévenir la propagation de Daesh et d'autres groupes extrémistes dans le royaume. La force comprend des unités de l'armée régulière jordanienne qui peuvent être rapidement déployées pour contrer les incursions le long des frontières de la Jordanie avec l'Irak et la Syrie.

Aide israélienne :

En juillet de l’année dernière (avia news du 24.07) l’Etat hébreu avait donné son excédent d’hélicoptères de Bell AH-1 « Cobra » d’attaque à la Jordanie. Une nouvelle très étonnante à l’époque de la part des deux vieux ennemis.

Le QRF jordanienne :

La force de réaction rapide jordanienne dispose aujourd’hui de 16 hélicoptères Bell AH-1E/F « Cobra » livré par Israël, de 8 Sikorsky UH-60M « Black-Hawk » et de deux Airbus AC235 « Gunships » livrés en 2014.

Le Sikorsky UH-60 « Black-Hawk » :

Israeli_Air_Force,_UH-60_Black_Hawk.jpg

Le Black-Hawk est un hélicoptère utilitaire moyen développé pour l’armée américaine. Conçu par Sikorsky pour remplacer le célèbre UH-1, cet hélicoptère effectua son premier vol en 1974 et fut admis au service actif en 1979. Malgré son coût élevé, le Black-Hawk est un hélicoptère tactique très apprécié et qui possède d'excellentes qualités de vol et une bonne maniabilité. Le Black-Hawk se décline en près de 17 versions spécialisées.

Sikorsky UH-60M «Black-Hawk» dispose de la motorisation de type General-Electric T-700-701D,  montés au dessus de la cabine. Cette dernière est conçue pour amortir au mieux, les chocs en cas de crash, il dispose de deux larges portes coulissantes assez large pour accueillir jusqu’à 20 personnes. La survie est améliorée par une résistance accrue aux impacts de balles et de canons, grâce à différents blindages et une redondance des systèmes.

AH-1E/F « Cobra » :

1886903604.jpg

Les 16 hélicoptères livrés par Israël à la Jordanie sont des qui Bell AH-1E/F « Cobra », qui ont pris leur retraite de l'armée de l'air israélienne en 2013. Ceux-ci ont été rénovés avant le transfert à la Royal Jordanian Air Force. Ces 16 hélicoptères AH-1 ont rejoint les 12 aéronefs déjà en service au sein des escadrons 10 et 12 basés à Zarqa, au nord-est de la capitale, Amman. Le Bell AH-1E/F « Cobra » est armés de missiles BGM-71A « TOW » de roquettes de 70 mm, ainsi que du canon en tourelle M197 « Gatling » de 20mm.

AC235 « Gunships » :

347293782.jpg

Ces appareils en service dans la Royal Jordanian Air Force font partie d’une demande de contrat faite entre la société ATK et le roi Abdallah II. ATK a développé et fourni les modifications et l'intégration des systèmes au sein d’appareils de type CASA235.Ces modifications comprennent l'installation, d'un système de ciblage électro-optique, un désignateur laser, des équipements d'autoprotection, un radar ouverture synthétique, ainsi qu’une capacité d'armement qui peut fournir une puissance de feu durable et précise dans une variété de scénarios. L’avion emporte des missiles AGM-114 «Hellfire» à guidage laser, des roquettes de 2,75 pouces et un canon Alliant Techsystems M230 de 30mm (le même que les hélicoptères «Apache») monté sur le côté du fuselage. Cette arme est automatiquement alignée sur la cible par une caméra en liaison et le système radar. L’avion est également doté d’une caméra FLIR reconnaissance.

 

Photos : 1 & 2 UH-60 Black-Hawk @ US Army 3 AH-1 E/F Cobra @ IAF 4 AC235 @ Airbus DS

 

14/05/2016

F-35B, 1’000ème atterrissage vertical !

f-35bvtol.jpg

Une fois n’est pas coutume, voici une bonne nouvelle dans le cadre du programme F-35 avec le cap des 1'000 atterrissages verticaux réussi pour la version F-35B « STOVL ».

Le pilote d’essai Peter Wilson de la RAF a passé le cap du 1’000ème atterrissage vertical avec un F-35B « Lightning II » dans le cadre des essais en vol continu. Cette étape a été réalisée sur le site de Patuxent River dans le Maryland aux Etats-Unis et ceci 6 ans après le premier atterrissage vertical.

La variante F-35B :

La variante du F-35B STOVL (Short TakeOff/Vertical Landing, ou décollage court et atterrissage vertical) cette version possède une soufflante intégrée verticalement dans le fuselage, à l'arrière du cockpit (utilisée uniquement pour le décollage ou l'atterrissage), ainsi qu'une tuyère principale orientable vers le bas. La soufflante est reliée à la turbine basse pression du réacteur principal. La capacité interne en carburant est réduite à 6,35 tonnes (- 24,22 % par rapport à la version F-35A).Cette variante du F-35 est celle qui sera livrée à l'US Marines Corps, et la Royal Air Force.

À la suite des premiers essais, Lockheed a annoncé que le F-35B ne décollerait verticalement qu'en configuration « lisse » (sans arme ou réservoir auxiliaire) et avec un minimum de carburant sur de courts déplacements, afin de se repositionner à un emplacement où il pourra décoller de manière plus conventionnelle (Short TakeOff). Lors des missions nécessitant des munitions ou du carburant pour obtenir une capacité opérationnelle, le F-35B devra être utilisé comme un avion STOL (Short Take Off/ Landing) avec le tremplin du bâtiment porteur.

Cependant, lors des essais d'évaluation effectués sur l’USS Wasp de la Navy, ont mis en évidence d'énormes problèmes de fiabilité, avec seulement deux à trois appareils disponible sur les six embarqués. La déclaration de capacité opérationnelle, établie en 2001, aurait du intervenir en avril 2010 et n'est toujours pas prononcée. Le logiciel doit être modifié pour permettre à l'appareil d'emporter une caméra avec flux en diffusion continu, la capacité vision de nuit et surtout plus d'armement, en particulier un canon en nacelle. Le problème de résistance thermique des ponts d'envol sur les navires amphibies, a été résolu par l'usage de Thermion, une peinture appliquée au pistolet et à base de céramique et de poudre d'aluminium.

 

lockheed-martin,f-35b,avions stovl,raf,us marines corps,programme f-35,blog défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

 

Photos : F-35B STOVL @ Lockheed-Martin

Arrivée des premiers MH-60R danois !

1678871_-_main.jpg

Les trois premiers hélicoptères Sikorsky (Lockheed-Martin) MH-60R « Seahawk » destinés à la Royal Danish air Force (RDAF) ont été livrés cette semaine. Les MH-60R doivent progressivement venir remplacer les actuels huit Lynx Mk.90B.

Au total neuf Sikorsky MH-60R « Seahawk » qui ont été commandés pour un montant de 686 millions de dollars. Ces appareils seront exploités par l’escadrille 723 basée à Karup près de Viborg. Le Danemark est le deuxième client à l’exportation pour cette version de l’hélicoptère après l’Australie.

L'exigence danoise est principalement axée sur la surveillance de la surface, la guerre antisurface, les opérations de services publics et les opérations de recherche et de sauvetage.

 

Le MH-60R «SeaHawk» :

La version MH-60R et le dernier développement du SH60-SeaHawk destiné à la lutte anti-sous-marine et de bâtiments de surface. Il remplace et reprend l’ensemble des missions actuellement dévolues aux actuels SH-60B et SH-60F. Conçu par Sikorsky est doté d’une interface de Lockheed-Martin, le MH-60R représente l’évolution des versions précédentes, grâce aux leçons apprises durant les différents déploiements et durant les nombreuses opérations de ces dernières années. Cette nouvelle version permet un engagement multi-missions en utilisant un équipage de trois personnes.

Outre, l’attaque de navires et de sous-marins, le MH-60R est susceptible de remplir l’ensemble des missions secondaires telles que : la recherche et le  sauvetage (SAR), le  ravitaillement vertical, le soutien aux incendies de surface, l’évacuation médicale (MEDEVAC)  ainsi que le relais des communications.

Lockheed-Martin qui est responsable de l'intégration numérique de poste de pilotage de l'hélicoptère, du radar multi-mode, du sonar acoustique à longue portée et l’adjonction d’une caméra infrarouge. Le MH-60R dispose également d’une architecture électronique permettant de protéger l’aéronef contre les menaces missiles. 

 

2523454666.jpg

Photos : 1 les premiers MH-60 danois 2 Equipage à l’entrainement aux USA @ Sikorsky