19/12/2015

Certification pour le HondaJet !

CWXNPdtUAAAM26q.jpg-large.jpeg

 

 

Douze ans après le premier vol de son avion d'affaires, compacte expérimental, le HondaJet, la Honda Aircraft a reçu la certification de son petit jet d’affaires.

Honda avait annoncé le premier vol du HondaJet expérimental le 13 décembre 2003. L'avion prototype a volé depuis l'aéroport de Piedmont Triad, en Caroline du Nord. Depuis décembre 2003, le programme HA-420 a amassé plus de 3000 heures de vol, avec cinq avions d’essais.

Le HondaJet est un avion léger d'affaires, offrant un excellent rapport performance/ confort, selon son constructeur. Le HondaJet incorpore de nombreuses innovations technologiques dans la conception. Notamment dans le montage du moteur qui améliore considérablement les performances et la consommation de carburant en réduisant la trainée. Doté de deux moteurs GE Honda HF120 particulièrement économe. Le poste de pilotage dispose d’une avionique Garmin G3000 ® doté de trois écrans larges de 14 pouces avec double écrans tactiles de contrôle.

Le HondaJet est le fruit d’une filiale totalement autonome détenue à 100% par Honda Aircraft Company, basée près de l’aéroport de Greensboro en Caroline du Nord aux Etats-Unis. Le HondaJet est un projet voulu et dirigé, par Michimasa Fujino à présent à la tête de cette filiale, l’avion a demandé 20 ans de R&D avant d’aboutir à un prototype pouvant accueillir 7 passagers et offrant une vitesse maximum de 778 km/h et un rayon d’action de 2 000 km ! Sur le plan commercial, Honda Aircraft Company s’est associé à Piper Aircraft pour la vente et la distribution du HondaJet.

 

2755646769.jpg

Photos : 1 Hondajet @Honda 2 En visite au Salon EBACE 2015 à Genève @P.Kummerling

Le CSeries 100 obtient sa certification !

IMG_0204.JPG

 

Bombardier Avions commerciaux a annoncé vendredi que son avion CS100 de conception entièrement nouvelle a reçu son homologation de type de la part de Transports Canada, après un programme d’essais exhaustif et rigoureux, comprenant plus de 3’000 heures d’essai en vol, la validation de milliers de résultats d’essai et des données exhaustives de conception et de performance. L’obtention du certificat de type de l’avion CS100 ouvre la voie à la livraison et à l’entrée en service de l’avion CS100 auprès de SWISS, son premier exploitant, au 2e trimestre de 2016.

Les délégués à l’approbation de la conception, c’est-à-dire les ingénieurs autorisés à agir au nom du ministre des Transports pour approuver la conception aéronautique et établir des constats de conformité, ont travaillé en étroite collaboration avec Transports Canada depuis cinq ans à planifier, mettre à l’essai et examiner des milliers de dessins et documents techniques qui définissent les avions C Series et leur permettent d’être construits conformément à cette définition de conception. Une fois que Bombardier a démontré que la conception des avions C Series était entièrement conforme aux exigences de sécurité de Transports Canada, l’avion CS100 a reçu son certificat de type.

L’avion CS300 de Bombardier, le modèle de plus grande taille, est en voie d’obtenir son certificat de type d’ici six mois, comme prévu. Bombardier continuera de travailler avec Transports Canada pour valider le programme de formation de l’avion CS100.

 

original-1.jpeg

Le CSeries :

La gamme d’avions C Series, qui représente la fusion entre la performance et la technologie, est de conception entièrement nouvelle et offre aux exploitants des économies potentielles de 7,5 à 12 millions de dollars par avion.

En ciblant le segment de marché des avions de 100 à 150 places, Bombardier a conçu les avions C Series pour qu’ils procurent un avantage économique inégalé aux exploitants et ouvrent de nouvelles possibilités aux opérations par avion monocouloir.

Tous les essais de performances sonores de l’avion CS100 ont été effectués et les données confirment qu’il s’agit de l’avion à réaction commercial de série le plus silencieux de sa catégorie. L’empreinte sonore de ces avions et leur capacité exceptionnelle sur courte piste en font les avions idéaux pour divers types d’opérations. L’autonomie maximale des avions C Series a été confirmée comme étant de 3’300 milles marins (6 112 km), soit quelque 350 milles marins (648 km) de plus que l’objectif initial.

Ces avions assurent un avantage de plus de 20 % sur le plan de la consommation de carburant, comparativement aux autres avions de série, et de plus de 10% comparativement aux avions remotorisés. Les avions de la C Series émettront également 50 % moins de NOX que ne l’exigent les normes CAEP 6.

En plus d’offrir les meilleures caractéristiques économiques de leur catégorie pour la gamme d’avions C Series, Bombardier a travaillé de façon considérable au design de la cabine afin d’assurer une excellente expérience aux passagers. Dotés de sièges, de coffres de rangement et de hublots plus grands, les avions C Series créent une sensation d’espace digne des gros-porteurs qui procure aux passagers un confort inégalé.

 

Les avions CS100 et CS300 ont en commun plus de 95 pour cent de leurs pièces, ainsi que la même certification de type. Le moteur révolutionnaire PurePowerMD PW1500G de Pratt & Whitney, combiné à un aérodynamisme évolué, permet une réduction de la consommation de carburant, du bruit et des émissions, rehaussant la compatibilité environnementale et sociale de ces avions.

 

original.jpeg

Photos : 1 CSeries 100 de la compagnie SWISS 2 & 3 Prototype CS100 @ Bombardier Aviation

 

18/12/2015

L’Arabie Saoudite opte pour l’Antonov An-178 !

 

0000104525_large.jpeg

L’Arabie Saoudite a provisoirement signé pour l’achat de 30 exemplaires de l’avion de transport tactique, Antonov An-178 en développement. De plus, le Royaume pourrait à terme, produire l'avion sur place. Cette commande est soumise à l’obligation que l’appareil obtienne ses certifications civiles et militaires.

Le protocole d'accord (MoU) entre l’avionneur Antonov et de l'entreprise Taqnia aéronautique doit permettre la fourniture de l'avion à la Royal Saudi Air Force. De plus, il fait mention de la collaboration croissante entre Riyad, la société Taqnia et le constructeur ukrainien pour le développement de l’avion An-132.

 

l’Antonov An-178: 

L'An-178 est conçu pour remplacer les avions de transports de type An-12, An-26 et An-32. L'An-178 est un concurrent potentiel pour les  Alenia-Aermacchi C-27J « Spartan », Airbus C-295 et Lockheed-Martin C-130J ainsi que de l’Embraer KC-390.

En comparaison avec l'AN-12, sa vitesse de croisière maximale est augmentée de 225 kilomètres par heure, le plafond de service de 3000 mètres et la plage de vol avec une cargaison de 10 tonnes sera augmenté de 800 km. L’Antonov AN-178 a effectué son vol inaugural le 8 mai dernier et doit obtenir ces certifications durant l’année 2016.

 

Antonov-AN-178-by-Vasiliy-Koba-1.jpeg

Photos : Antonov An-178 @ Vassily Koba

Les F-35 et Super Hornet seront les gagnants en 2016 !

imrs.jpg

Washington, le Lockheed-Martin F-35 et le Boeing F/A-18 seront les principaux gagnants du projet de loi de dépenses complémentaires annoncé par les législateurs américains en milieu de semaine.

Si, le projet est finalement adopté, ce sont les programmes du F-35 et du « Super Hornet » qui en seront les principaux bénéficiaires, pour un supplément de trois F-35A, six F-35B et deux F-35C. De son côté Boeing devrait obtenir une rallonge pour la production de sept EA-18G « Growler » et cinq F/A-18 E/F « Super Hornet ».

Dans une moindre mesure, d’autres programmes pourraient également recevoir des commandes additionnelles comme : General Atomics avec deux drones MQ-9 « Reaper », et Boeing/Bell pour un V-22 2Osprey » supplémentaire.

Le projet de loi rétablit également des fonds pour les CE-130H de guerre électronique et dans une mesure non définie au maintien de la flotte de République Fairchild A-10. Le Congrès devrait également débloquer des fonds pour une douzaine d’avions ravitailleurs Boeing KC-46.

 

FA-18_Hornet_VFA-41.jpg

Photos : 1 F-35 @ Lockheed-Martin 2 Super Hornet @ USN

North Charleston : 100ème B787 !

BSC100787-4.jpg

North Charleston en Caroline du Sud, l’usine de l’avionneur Boeing a terminé l’assemblage du 100ème B787 « Dreamliner ». L'avion commence maintenant ses vérifications avant vol. Ce B787-800 sera livrés à American Airlines l'année prochaine.

North Charleston est la seconde ligne de production des appareils de la famille« Dreamliner », la première à avoir été mise en activité se trouve à Everett près de Washington.

 

Photo : 100ème B787 à charleston @ Boeing