04/06/2016

Un moteur entièrement russe pour le Mi-26T !

786.jpg

Avec la crise en Ukraine, la Russie a décidé de gagner en autonomie. Pour ce faire, un programme doit lui permettre de devenir totalement indépendant en matière de motorisation. L’ensemble de la flotte d’hélicoptères sera désormais motorisée par des turbines de fabrication russes.

La société russe Aviadvigatel développe un turbomoteur qui va permettre de venir remplacer les turbines D-136 du Mil Mi-26T. Basée sur le turboréacteur PD-14, le nouveau moteur, PD-12V est en ce moment testé sur un Il-76 qui sert de banc d’essai. En effet, les versions actuelles de moteurs qui équipent la famille d’hélicoptères Mi-26 ont été développés par Ivtchenko Progrès et sont en production chez Motor-Sich, soit deux sociétés basées à Zaporozhie en Ukraine.

Pour Russian Helicopters la Russie ainsi que ces clients préfèrent voler à l’avenir avec une motorisation entièrement russe. Un prototype de Mi-26 doté du nouveau moteur prendra son envol en 2017. La production en série suivra l’année suivante.

 La nouvelle motorisation PD-12V peut développer 14.500 shp. Cependant, il sera réduit à 11.500 shp pour correspondre à la boîte de vitesses existante en service sur le Mi-26. La capacité de puissance peut être maintenue jusqu’à l'altitude de 2000 mètres ou à la température ambiante de +40 degrés celsius au niveau de la mer. Ce qui améliorera considérablement les performances du Mi-26.

Selon Aviadvigatel, le PD-12V est plus lourd de 100 kg que le D-136, mais brûle 18 % moins de carburant. Des études préliminaires effectuées par United Engine Corporation (dont Aviadvigatel est membre) ont révélé que la rénovation permettrait d'améliorer la charge utile du Mi-26 et de réduire les coûts d'exploitation grâce à des paramètres techniques plus élevés.

 

Photo : Mil Mi-26T @ Russian Helicopters

03/06/2016

Le premier lot de Sukhoi Su-34 de l’année !

2821540.jpg

Moscou confirme que le premier lot d’avions de combat de type Sukhoi Su-34 « Fullback » a été livré par la société Sukhoi au ministère de la Défense de la Fédération de Russie selon l’ordre d'État 2016. Les appareils ont décollé de l'aérodrome de Chkalov Novosibirsk pour rejoindre le lieu de déploiement non divulgué.

Le Sukhoi Su-34 «Fullback» : 

Le Su-34 peut  attaquer des cibles terrestres, maritimes et aériennes, de jour comme de nuit et par tous les temps, en utilisant l’ensemble des types de munitions en service en Russie. En termes de capacités opérationnelles, il s'agit d'un appareil de génération 4+. Son système de sécurité active avec les nouveaux ordinateurs, fournit des capacités supplémentaires pour le pilote et le navigateur, pour effectuer des bombardements précis et à manœuvrer sous le feu ennemi. L’excellente aérodynamique de l’avion, les grands réservoirs de carburant de capacité interne, la nouvelle génération de moteurs plus économe en carburant, doté d’une commande numérique. Font que le Su-34 de bombardement tactique, se trouve très proche de la catégorie de bombardier stratégique de classe moyenne.

Le Su-34 dispose également d’un système de communication et le système d'échange d'informations de type liaison16 (Link16) lui permettant une interface avec des troupes terrestres et des navires de surface, ainsi qu’avec d’autres aéronefs.

 

2751296.jpg

Photos : 1 Su-34 Fullback @ Cheburashka 2 Su-34 Fyodor Borisov

Les Mi-35P sénégalais modernisés !

1681972_-_main.jpg

Le Sénégal a débuté la mise à niveau d’une partie de sa flotte d’hélicoptères de combat Mil Mi-35P.  Pour cette réalisation, le ministère de la Défense du Sénégal a mandaté une société israélienne.

La mise à niveau des Mi-35P, environ 6 appareils, comprend l’adaptation d’un système électro-optique DSP-HD de la société israélienne Controp. Le système FLIR DSP-HD combine une caméra haute définition, un canal infrarouge à ondes courtes (SWIR) et un télémètre laser avec capacité de pointage.

Les caractéristiques du DSP-HD :

Capacités d'observation supérieures pour les gammes d'acquisition très longues.

  - Imagerie thermique (TI) avec 720 mm de focale (Continuous x36 Zoom).

  - Caméra Full HD Zoom.

  - Full HD Daylight Spotter Channel.

  - Laser Range Finder inoffensif pour les yeux.

  - Pointeur laser.

Hautes performances pour un poids léger:

  - 29 kg pour tourelle.

  - 35,4 cm Diamètre.

Quatre systèmes entièrement gyrostabilisés en azimut et en élévation pour l'ensemble du champ de vision, y compris au point NADIR / ZENITH.

Interface des périphériques externes tels que carte mobile, système C4I, RADAR et système de navigation utilisant tous les canaux de communication standard.

Suivi automatique de la cible.

Zoom optique en continu.

Amélioration de l'image intégrée.

Graphiques personnalisés superposées pour vidéo.

 

DSP-HD.jpg

Le Mil Mi-35P :

La version Mi-35 est le modèle d’exportation du célèbre Mi-24. Le Mi-35P dispose d’un canon bitube GSh-30K de 30 mm avec 750 obus, fixé sur le côté droit, 20 roquettes de 122 mm S-13 et quatre missiles AT-6 Spiral. La version « P » est une version simplifiée du modèle « M ».

Photos : 1 Mi-35P sénégalais modernisé 2 Tourelle DSP-HD@ Controp

 

GoAir a réceptionné son premier A320neo !

800x600_1464861487_A320neo_GOAIR_TAKE_OFF_.jpg

La compagnie indienne GoAir basée à Mumbai a pris livraison de son premier avion A320neo. Le transporteur est devenu le troisième opérateur pour la version remotorisée de l’A320.

L'A320neo propulsé par des moteurs Pratt & Whitney « Pure Power », est le premier des 72 A320neo sur commande à rejoindre la flotte de GoAir qui compte déjà 19 A320.

L'avion est configuré dans une disposition conforme et est le premier A320neo équipé de la configuration cabine innovante « Spaceflex » avec 186 sièges. GoAir dessert actuellement 22 destinations indiennes. Avec l'introduction du « NEO », GoAir va étendre son réseau et offrir une meilleure connectivité et poursuivre sa croissance comme l'une des compagnies aériennes low-cost préférée de l'Inde.

La famille A320neo intègre les dernières technologies, y compris moteurs de nouvelle génération et les dispositifs de bout d'aile « Sharklet », qui fournissent ensemble plus de 15 % d’économies en carburant dès le premier jour et 20 % d'ici 2020, avec d'autres innovations en cabine.

La famille A320neo est la plus vendue des monocouloirs au monde avec plus de 4’500 commandes de la part de 82 clients depuis son lancement en 2010. Ce qui représente près de 60 % du marché.

 

Photo : A320neo de GoAir@ Airbus/H.Goussé

02/06/2016

Saab prépare le premier GlobalEye pour les EAU !

Saab-GlobalEye-1.jpg

Les Emirats Arabes Unis (EAU) ont passé commande pour deux appareils d’alerte précoce et de contrôle aéroporté (AEW&C) de type « GlobalEye » en novembre dernier. Le contrat d’une valeur de 1, 27 milliards de dollars a été signé avec l’avionneur suédois Saab.

Premier Appareil en préparation :

Saab-GlobalEye-6.jpg

Le premier des deux appareils Bombardier Global 6000 est arrivé en suède chez Saab à Linköping. La première phase de modifications a débuté en vue de la modification de la cellule de l’avion Global pour y recevoir l’ensemble des systèmes électronique de Saab. La grande cabine du biréacteur Global 6000 offre un espace confortable pour l’installation des postes de commandes et de surveillance. Le personnel pourra se tenir debout. Le poste de pilotage est doté du nouveau système d’avionique Bombardier Vision. Offrant les plus récentes technologies, cet impressionnant biréacteur peut relier Paris à Tokyo sans escale avec huit passagers et de trois à quatre membres d’équipage (en mode jet privé). Il peut franchir 6’000 milles marins (11’100 km) à Mach 0,85 avec jusqu’à huit passagers.

De son côté la Société de Défense et de la sécurité Saab installera sa nouvelle version du système de radar Saab « Erieye ». Le système « Swing Role Surveillance System » (SRSS) capable de détection simultanée et le suivi des cibles multiples dans les airs, sur terre et en mer.

Le GlobalErye :

globaleye-system-overview_2.jpg

Le système AEW&C GlobalEye disposera donc de la nouvelle version du radar « Erieye », le SRSS de type AESA qui offre une détection supérieur à 600 kilomètres. Les caractéristiques du système comprennent, la production d'onde adaptative (y compris la compression numérique, codées en phase d'impulsion), le traitement du signal et de poursuite de cible (TWS) tout au long de la couverture angulaire du système à l’aide de fréquences basses et moyennes. Le système permet une capacité de détection avant et en arrière du cap de l'avion.

En matière de détection maritime, le système est couplé avec le radar Selex-ES 7500E en bande I (8 à 12,5 GHz) ventral. Le GlobalEye est capable de détecter des navires à environ 400 km et même des contacts plus petits, comme par exemple un jet ski et des bateaux gonflables (CPCR) et un périscope de sous-marin à très longue portée au-delà des 100 nautiques miles. L’ensemble du système est capable de fonctionner dans un environnement de guerre-électronique et de cyberguerre. L’identification de piste aérienne est facilitée par un IFF Mode 5 (ou norme nationale du client).

Un second client :

La semaine dernière, l’avionneur Saab a annoncé avoir reçu une nouvelle commande pour son "GlobalEye" d’un client qui désire pour l’instant rester anonyme.

 

ge_design3_close_2340_1316.jpg

Photos : 1 & 2 Images de synthèse du Global Eye @ Saab