02/03/2016

Le Koweit commande l’Eurofighter !

150911-eurofighter-typhoon_1000.jpg

Le Parlement koweïtien a approuvé l'acquisition de 28 avions de combat Airbus DS Eurofighter « Typhoon II ». Le contrat est estimé à près de 4,8 milliards de dollars.

Le choix de l’avion européen avait été officialisé le 12 septembre dernier et se compose de 22 monoplaces et 6 biplaces « Typhoon II ». Le Koweit sera le premier pays à recevoir le standard "T3" doté du radar à balayage électronique développé par Selex ES Group. Le Koweït devient ainsi le troisième pays du Golfe avec le « Typhoon II » après l'Arabie Saoudite et le Sultanant d’Oman.

Avec cet accord Airbus DS finalise des engagements pour un total de 599 avions. Depuis l'entrée en service à la fin de 2003, 444  avions ont été livrés à 6 Nations: l'Allemagne, le Royaume-Uni, Italie, Espagne, Autriche et l'Arabie saoudite. En Décembre 2012, le Sultanat d Oman a ordonné 12 Eurofighter.

 Airbus DS Eurofighter T3 :

Cette nouvelle version de l’Eurofighter contient plusieurs améliorations permettant à l’avion d’être pleinement multirôle en comparaison des versions et standards antérieurs. L’Eurofighter T3 Block15 dispose du capteur IRST de série, il permettra la mise en oeuvre du missile METEOR, ainsi que les missiles TAURUS et Storm Shadows. 

Par rapport à la version «Tranche 2» ce nouveau standard du «Typhoon» intègre les dernières innovations technologiques. Comme par exemple un système de largage de carburant qui permettra au «Typhoon» de rester en vol et en mission plus longtemps, ou encore le radar CAPTOR-E doté de l’antenne à balayage électronique de Selex-ES.

Pour permettre la mise en place du radar à antenne AESA définitif, l’avion a reçu une capacité de puissance électrique additionnelle, ainsi qu’une architecture de calcul offrant une vitesse supérieure. 

 

eurofighter-typhoon-over-abu-dhabi_tokuna.jpg

Photos : 1 Eurofighter aux couleurs du Koweit 2 Eurofighter à Dubaï @ Airbus DS

Le Mitsubishi X-2 prépare son premier vol !

X-2-Feb.-10.jpg

Le Mitsubishi X-2 de démonstration (ATD-X) vient de terminer la phase de roulage au sol et devrait pouvoir effectuer son premier vol au cours des prochaines semaines.

Les essais de roulage au sol se sont bien déroulés, l’avionneur Mitsubishi va maintenant procéder à une série de vérifications des systèmes, ainsi qu’à quelques ajustements mineurs. Le dernier communiqué, concernant le futur avion de combat japonais, ne donnait pas de détails sur le nombre de vols prévus pour 2016.

Rappel :

Produit par Mitsubishi Heavy Industries à Nagoya, au Japon, le X-2 (précédemment désigné ADT-X) est conçu pour permettre au Japon d’explorer les technologies de combat avancées, telles que la furtivité, la vectorisation de poussée, les systèmes de capteurs avancés, et la liaison de données. Les bases de cet avion de démonstration permettront de développer le futur avion de combat japonais.

Le programme Mitsubishi ATD-X «Shinshin» a été lancé en 2009, suite au refus du gouvernement américain de vendre à l’exportation le Boeing F-22 «Raptor» en 2006.

Les spécifications de performance provisoires de l'ATD-X font états d’une masse maximale au décollage de 13.000 kg, un plafond de pratique de 65.000 pieds,un niveau maximum de Mach 2,25 (1,82 en mode Supercruise) et un rayon d’action de 761 km et 2900km avec réservoirs largables.

 

9433.jpg

Photos : le démonstrateur X-2 au roulage @ Hiroshi N.

Air Inuit client de lancement du Q300 cargo !

original.jpeg

Air Inuit (Québec) est la compagnie de lancement de la version Q300 cargo, la compagnie travaille avec l’avionneur canadien Bombardier à la conversion d’un biturbopropulseur Q300 de transport passagers en avion-cargo. L'avion-cargo sera doté d’une grande porte de soute. Au total se sont trois Q300 qui seront convertit en version fret.

Le Q300 cargo aura une capacité fret de 12 500 lb (5,66 tonnes métriques) avec une porte de soute optimisée. L’avion pourra accueillir des marchandises palettisées et à chargement libre. Air Inuit exploite actuellement une flotte de 25 avions, dont deux biturbopropulseurs Q100 et dix Q300 de Bombardier.

Air Inuit est un transporteur aérien régional canadien appartenant aux Inuits du Nunavik par l’intermédiaire de Makivik Corporation. Cette société aérienne assure du transport aérien de passagers et de marchandises, ainsi que des vols nolisés et du transport aérien médical et d’urgence dans la région nordique canadienne du Nunavik, au Québec, au Canada et au-delà.

 

Photo : Futur Q300 cargo aux couleurs d’Air Inuit @ Bombardier

 

01/03/2016

Chine, le Xian Y-20 « Kunpeng » bientôt en service !

web.jpg

Base aérienne de Yanliang, province du Xi’an, le premier exemplaire de série de l’avion de transport militaire chinois Xian Xian (XAC) Y-20 « Kunpeng » a effectué son vol inaugural. Une fois les essais terminés, l’avion pourra entrer en service au sein de l’armée de l’air chinoise de libération (PLAAF).

Le premier prototype du Xian Y-20 a volé pour la première fois en janvier 2013. Depuis, il a été rejoint par trois autres appareils. Le service d’information de l’avionneur chinois Xian Aircraft Industrial Corporation a de son côté déclaré que le développement de l’Y-20 était maintenant achevé et pourra entrer en service dans le courant de l’année.

L’avion va principalement commencer son servie au sein de l’armée de l’air. Mais, il semble que la Marine chinoise s’intéresse également à l’avion et pourrait prochainement le commander.

Le Xian Y-20 « Kunpeng » :

Le Xian Aircraft Industrial Corporation Y-20 «  Kunpeng » est l’aboutissement d’un long programme, devant permettre à la Chine de se doter d’un appareil lourd de transport militaire stratégique. D’une envergure de 50 mètres, l’Y-20 est propulsé par quatre réacteurs d’origine russe de type Soloviev D-30P-2 pour l’instant. Selon les premières déclarations chinoises, les avions de séries devraient recevoir des réacteurs WS-20 chinois. L’avion utilise de nombreux matériaux composites. Pour abaisser les coûts de fabrication, plusieurs éléments ont été produit à l’aide d’imprimantes 3-D.

Exploité par un équipage de trois personnes, l’Y-20 est conçu pour transporter jusqu’à 60 tonnes de fret jusqu’à 4’400km (2'734 miles) à une vitesse de croisière de mach 0,75 et avec un plafond pratique de 13'000 mètres (42'700 pieds). Selon l’avionneur chinois, l’avion est capable de décoller sur 700 mètres. L’avionique comprend quatre grands écrans couleurs EFIS.

Il semble également que l’avionneur prépare une version dotée d’un radar d'alerte précoce (AEW), d’une version de guerre électronique et d’une variante destinée au ravitaillement en vol.

2621170.jpg

Photos : Xian Y-20 « Kunpeng » @ Weimeng

 

La Croatie confirme l’achat d’OH-58 Kiowa !

815691365.2.jpg

La Croatie a approuvé l'acquisition de 16 hélicoptères d’occasions de type OH-58D « Kiowa »  de reconnaissance armés en provenance de l’US Army. Le plan pour acheter un escadron d'hélicoptères OH-58D et trois simulateurs est évalué à 41 millions de dollars.

Les hélicoptères OH-58D « Kiowa » vont être retirés du service à la fin de cette année au sein de l’US Army. Les appareils destinés à la Croatie seront sélectionnés en fonction du potentiel des cellules, puis subiront une maintenance complète avant d’être livrés à leur nouvel utilisateur.

Le Bell OH-58 « Kiowa » : 

Le Bell OH-58 Kiowa est un hélicoptère militaire léger de reconnaissance, dérivé du célèbre Bell 206 « Jet Ranger ». Il entra en service en mai 1969 sous la dénomination OH-58A et fut ensuite maintes fois amélioré. Il est un des hélicoptères les plus polyvalents de l'US Army. Son armement est extrêmement variable, les versions A et C disposaient d'un minigun M134, tandis que l'OH-58D porte une mitrailleuse M2 et d’un pod de 7 roquettes "Hydra" de série et d'optiques améliorées, la caméra sur la photo au-dessus des pales n'existait pas dans les versions A et C. La version Kiowa « Warrior » est quant à elle équipée de quatre missiles Raytheon AGM-114 « Hellfire ».

Photo : OH-58D 2Kiowa » @ US Army