01/02/2018

Oman Air récpetionne son premier B737MAX !

Oman Air's 1st 737 MAX.jpg

Seattle, Oman Air a célébré la livraison de son premier avion B737 MAX, soit le premeir des 30 appareils que la compagnie a commandé.

Le porte drapeau du Sultanat d'Oman vole depuis longtemnps avec la famille « 737 »,avec le MAX, Oman Air sera en mesure d'atteindre un pourcentage à deux chiffres amélioration de l'efficacité énergétique. 

Le B737 MAX est une famille d'avions qui intègrent les dernières technologies tel quev la motorisation CFM International LEAP-1B, Advanced Technology winglets, le Boeing Sky Interior, les grands écrans de poste de pilotage et d'autres améliorations pour offrir la plus grande efficacité, la fiabilité et le confort passager dans l'unique marché allée. Dans la configuration d'Oman Air, son avion MAX 8 pourra accueillir 162 passagers. 

L'engagement d'Oman Air à l'amélioration de l'expérience en vol sera évidente à la fois avec sa classe affaires et économie. Les 12 nouveaux sièges en classe affaires spécialement conçus seront électrodirigé offrant aux passagers une plus grande intimité avec garniture renforcée et finitions, tandis que les 150 sièges de l'économie comportera également un intérieur rafraîchi. Alors que la classe d'affaires offrira un écran tactile de 17" pouces Thales Gen V, AVANTE. De plus, chaque passager disposera d’un port USB sans distinction de classe. 

Oman Air a commandé 20 avions MAX en Octobre 2015 et a depuis conclu un contrat de location pour 10 appareils de plus. Les nouveaux avions augmenteront la flotte du transporteur basé à Muscat de 27 B737. et sept B787 Dreamliner. 

Photo : B737 MAX d’Oman Air @ Boeing

 

31/01/2018

F/A-18, découverte d’une fissure sur une charnière !

27073032_1707080312682414_7078366903194181086_n.jpg

Le contrôle intermédiaire d’un F/A-18C des Forces aériennes a fait apparaître une fissure sur une charnière d’un volet d’atterrissage. Tous les F/A-18 seront soumis à un contrôle avant leur prochain vol, à titre préventif.

Une charnière fissurée a été découverte sur un volet d’atterissage d’un F/A-18C lors d’un contrôle intermédiaire le 29 janvier 2018. Il a été décidé, à titre préventif, de soumettre tous les F/A-18C/D des Forces aériennes à un contrôle des charnières, au moyen d’un appareil spécial permettant de détecter les fissures même minimes. Il s’agit là d’une analyse dite non destructive des microstructures.
Un travail de deux à trois heures est requis par appareil en moyenne, préparatifs compris. La procédure a commencé ce mercredi. Pour ce faire,
on a utilise un appareil spécial permettant de détecter les fissures même les plus minimes.

Pas de risque pour la Police du ciel :

Les deux appareils utilisés pour le service de police aérienne (PA24) ont été contrôlés en priorité. Les vérifications ont pu être terminées ce mercredi après-midi et n’ont pas révélé de problème. Ces deux F/A-18 Hornet seront donc à nouveau disponibles sans restriction pour le service de police aérienne dès la première heure demain matin. Les autres F/A-18  engagés dans le service de vol des Forces aériennes sont actuellement en cours de contrôle ou vont y être soumis tout prochainement. L’ensemble de la flotte des F/A-18 devrait avoir passé le contrôle d’ici jeudi soir. (Sources DDPS).

51176.jpg

 Photos : 1 F/A-18 C @ Neo Falcon Création 2 la pièce déffectueuse @ DDPS

L’A321LR a effectué son vol inaugural !

20180131_P3499_A321LR_FF_BL_RAW_0053.jpg

Le nouvel A321LR d'Airbus a achevé son vol inaugural aujourd'hui, marquant une étape importante dans l'expansion de la ligne de produits de la famille «  A320 ».

Le vol inaugural d'aujourd'hui a été effectué à partir de l'usine d'Airbus à Hambourg, en Allemagne, avec l'avion doté de moteurs CFM International LEAP-1A. Près de 100 heures de tests en vol sont prévues car Airbus recherche la certification de type A321LR auprès des autorités européennes et américaines de certification de la navigabilité. Les livraisons aux clients des compagnies aériennes devraient commencer au quatrième trimestre de cette année.

L'A321LR (Long Range) s'appuie sur le succès de l'A321neo, qui a conquis plus de 80% des parts de marché avec à ce jour plus de 1’400 commandes. La version « LR » bénéficie d'un rayon d'action pouvant atteindre 4’000 nm, et assure en outre une réduction de 30 % des coûts opérationnels par rapport à son concurrent le plus proche.

L'A321LR permet aux compagnies aériennes d'accéder à de nouveaux marchés long-courriers qui n'étaient pas auparavant accessibles aux monocouloirs existants. Capable de transporter 206 passagers dans un aménagement bi-classe standard, l'A321LR permet à chaque passager d'emporter jusqu'à trois sacs de voyage.

 

20180131_P3499_A321LR_FF_ML_RAW_0041.jpg

Photos : l’A321LR lors de son vol inaugural ce matin @ Airbus

Le cinquième Global 7000 d’essais s’est envolé !

980x.jpg

Bombardier Avions d’affaires a  annoncé que le cinquième et dernier véhicule d’essais du programme d’essais en vol Global 7000 (FTV5), a exécuté un premier vol, ouvrant la voie à l’entrée en service du programme pendant la seconde moitié de l’année.

Le FTV5 validera les essais effectués jusqu’à maintenant, assurant une entrée en service sans heurts pour l’avion Global 7000. L’avion se joint aux quatre autres véhicules d’essais du programme d’essais en vol, qui ont fait la démonstration d’un haut niveau de maturité et de fiabilité, et de leur capacité de voler en douceur dans le cadre d’essais en vol et au sol très étendus.

« Nous sommes fiers que tous les cinq véhicules d’essais Global 7000 soient maintenant intégrés aux essais en vol; cela témoigne de la détermination et de la compétence de l’équipe Bombardier », a affirmé Michel Ouellette, vice-président principal, Programme des avions Global 7000 et Global 8000. « C’est un grand moment pour le programme et l’équipe, alors que nous entrons dans la phase de certification et que nous approchons de l’entrée en service de l’avion à la seconde moitié de l’année. »

Le programme d’essais en vol du Global 7000 progresse comme prévu et a franchi plusieurs étapes importantes au cours des derniers mois, notamment le premier déploiement de l’avion Global 7000 à l’étranger. Les récents essais ont montré de façon concluante les capacités de l’avion dans des vents latéraux, sur des pistes en haute altitude et dans toutes les conditions météorologiques.

Bombardier Avions d’affaires avait présenté publiquement son quatrième véhicule d’essais en vol du programme Global 7000 (FTV4), en octobre 2017 au congrès et salon annuel de la National Business Aviation Association (NBAA) à Las Vegas. Comptant quatre espaces habitables distincts et une zone équipage pleine grandeur, l’avion Global 7000 se démarque des autres biréacteurs d’affaires par son espace, son confort luxueux et la grande polyvalence de son design personnalisable. Sa cuisine moderne et multifonctionnelle est dotée d’un espace de rangement sans précédent, d’une aire de préparation des aliments et de commodités assurant une expérience de restauration en vol exceptionnelle.

Le Global 7000 :

Le biréacteur Global 7000 établira la norme d’une nouvelle catégorie de biréacteurs d’affaires à large fuselage grâce à sa spacieuse cabine à quatre zones. Les passagers voyageant à bord de l’avion Global 7000 jouiront de 20% de plus d’espace habitable que dans la cabine déjà impressionnante du meneur de l’industrie, le biréacteur Global 6000. Ce biréacteur offrira une longueur de cabine passagers étonnante, 18,17 m (59 pi 7 po) et avec, en plus, un régime de croisière rapide supérieur de M 0,90, cet appareil portera la gamme Global vers de nouveaux sommets à son entrée en service, en 2016. Avec 10 passagers à bord, cet avion peut s’enorgueillir d’une autonomie incroyable de 7’300 NM (13’520 km) et assurera des liaisons sans escale telles que Londres-Singapour, Beijing-Washington ou Moscou-Perth.

 

bba-global-7000-interiorforweb.jpg

Photos : Global 7000 @ Bombardier Aviation

30/01/2018

Modernisation des Mi-24V/P hongrois !

MI24RG01h.jpg

La Hongrie va moderniser 8 de ses hélicoptères de combat  de type Mi-24V et Mi-24P. Les travaux seront menés par JSC 419 ARZ, JSC Moscou hélicoptère usine Mil, et JSC NPO Geofizika-NV dans le cadre d'un contrat signé par Russian Helicopters et la force aérienne hongroise  HuAF.

 Les huit hélicoptères seront démontés et leurs turbocompresseurs Klimov TV3-117V seront livrés à JSC ODK-Klimov, une filiale de United Engine Corporation de Rostec, pour réparation et prolongation de leur durée de vie. Par ailleurs des travaux de modernisation de l’avionique permettront l’utilisation de jumelle de vision nocturne (NVG).

Les Mi-24 « Hind » hongrois : 

La Hongrie disposait de 40 hélicoptères Mil Mi-24 « Hind » dont 20 Mi-24 « Hind-F ». A ce jour seul 17 appareils sont en core en état de voler, soit 6 Mi-24D, 9 Mi-24V et 2 Mi-24P. 

 

MI24359h.jpg

 Photos : Mi-24 hongrois @ Racz Gyula