08/01/2018

La nouvelle avionique NXi de la gamme M500 et M350 de Piper certifiée !

unnamed-1.jpg

Piper Aircraft a annoncé la certification par la FAA de sa nouvelle avionique Garmin G1000 NXi sur le turbopropulseur monomoteur M500 et le monomoteur pressurisé à pistons M350. L’avionneur offrira une option de retrofit avec le G1000 pour les appareils déjà en service.

Le système Garmin G1000 NXi offre une connectivité sans fil, une meilleure connaissance de la situation et d'autres fonctionnalités. La puissance de traitement supplémentaire prend en charge un rendu de carte amélioré et un panoramique plus fluide sur l'ensemble des affichages. Des fonctionnalités optionnelles telles que le mode « SurfaceWatch », « Flight Stream 510 » et permet de respecter les règles FAA et EASA en ce qui concerne l’ADS-B. Les améliorées sont désormais disponibles dans les produits Piper M350 et M500 de prochaine génération.

La version NXi du G1000 représente un saut technologique important avec la possibilité d’une synchronisation des données. Le système permet notamment d’obtenir des informations en temps réelles visuelles et auditives en ce qui concerne la distance de décollage d’une piste ou une erreur de celle-ci.

Le Piper M500 :

vs-piper-meridian-m500.jpg

Le M500 se caractérise par de multiples améliorations de performances non typiques dans cette classe d'avions turbine. Le Piper M500 est un petit turbopropulseur de six places motorisé par une turbine Pratt & Whitney PT6A-42A de 500shp, il arbore une vitesse de 482 kmh max en vitesse de croisière et offre un rayon d’action 1.852 km. L’avion intègre la dernière génération d’avionique de type Garmin G1000. 

La nouvelle gamme «M-Class » de l’avionneur Piper, offre des performances et une sécurité construite sur une cellule éprouvée. Elle comprend trois dérivés raffinés le M600, M500 et M350. La gamme de prix débute à 1,99 millions de dollars.

Le Piper M350 :

M350Header-1024x413.jpg

Le Piper M350 est le seul avion à moteur à pistons pressurisé actuellement disponible sur le marché. Il conduit le pack piston avec une vitesse de croisière impressionnante de 213 ktas, ainsi que la capacité de croisière jusqu'à 25 000 pieds de confort sous pression. Avec les deux turbocompresseurs standard, les propriétaires peuvent s'attendre à une consommation de carburant constante à n'importe quelle altitude, ce qui réduit les coûts d'exploitation.

 

Photos : 1 Cockpit M500 G1000 NXi 2 Piper M500 3 Piper M350@ Piper Aircraft

07/01/2018

L’US Army prépare une nouvelle commande d’UH-72 « Lakota » !

1364348998.jpg

L'armée américaine a franchi, le 4 janvier dernier, la première étape du processus d'attribution à Airbus d'un contrat portant sur jusqu'à 35 autres hélicoptères UH-72 « Lakota ». Le budget approuvé de l'armée pour l'exercice 2017 contient des fonds pour l'achat de 23 UH-72A, et jusqu'à 12 autres pourraient être achetés plus tard.

Rappel :

Airbus Helicopters a livré plus de 400 UH-72 (H145) à l'armée américaine depuis 2006. En 2014, l'armée a également choisi l'UH-72A pour remplacer le Bell Helicopter TH-67 en tant que formateur principal.

Airbus assemble l'UH-72 à partir d'une usine située à Columbus, au Mississippi, bien que d'importants composants soient construits en Europe. Le nouvel ordre de l'armée est nécessaire pour garder l'installation ouverte.

L’UH-72A « Lakota » :

L’UH-72A « Lakota » est la version militaire de l’hélicoptère civil H-145 d’Airbus Hélicoptères (ex Eurocopter). La dénomination UH (Utility Helicopter) est propre à l’armée américaine. Le H-145 et le H-135/635 forment la nouvelle génération d’hélicoptères de la gamme légère du constructeur européen.

Hélicoptère bimoteur polyvalent, il est utilisé pour une vaste gamme de missions telles que : la sécurité intérieure, la répression des drogues, un soutien logistique et d'évacuation médicale (MEDEVAC).

Pour les ambulances et les missions d'évacuation médicale, la cabine peut accueillir deux civières, plus un chef d'équipe (qui est qualifié pour faire fonctionner le treuil et autres matériels d'équipement aéronautique) et d'un accompagnateur médical.

L'UH-72A dispose d’un système de communications tactiques de type RT-5000 à large bande. L'hélicoptère est motorisé par deux Turbomeca Arriel 1E2, chacun fournissant 550kW de puissance au décollage et 516kW de puissance continue.

1298637833.jpg

Photos : 1 UH-72 Lakota @ US Army 2 La gamme UH-72 aux USA @ Airbus Helicopters

easyJet disposera d’une flotte plus moderne et plus écologique !

5986.jpg

La compagnie « low cost » easyJet, continue de moderniser sa flotte d’avions et prendra part dans des initiatives technologiques au cours des 12 prochains mois.

A ce jour le transporteur dispose d’une flotte composée de moitié avec des avions de la famille Airbus A320. Suite à un programme de modernisation des A319 de 150 places vers de plus gros avions, qui comptent jusqu'à 186 sièges, ainsi qu'un certain nombre d'avions précédemment exploités par Air Berlin. Au printemps de cette année, la flotte entière de la compagnie aérienne dépassera 300 avions.

La compagnie aérienne prendra livraison de son premier A321neo en juillet. D'autres livraisons en 2018 porteront le nombre d'avions de type « neo » dans la flotte à 28 d'ici la fin de l'année, ce qui permettra de réduire de 15% les émissions de CO2 et de réduire le bruit de 50% par rapport aux avions qu'ils remplacent.

Partenariat avec Wright Electric :

La compagnie easyJet continuera également de collaborer avec le pionnier des avions électriques et la start-up américaine Wright Electric pour le développement d'un avion commercial entièrement électrique et prévoit de lancer le premier vol d'un avion hybride neuf places dans les 12 prochains mois.

Une nouvelle vidéo produite par Wright Electric montre les progrès de ce projet pionnier, démontrant la technologie de l'hélice contrarotative qui est l'une des innovations conduisant le développement de l'aviation électrique par Wright Electric ainsi que le système de propulsion électrique distribuée. Mais Wright Electric travaille également sur les concepts d’ailes à grand allongement pour un vol économe en énergie.

methode-times-prod-web-bin-abe493ca-a39d-11e7-8955-1ad2a9a7928d.png

A propos d'easyJet

easyJet est la première compagnie aérienne européenne offrant une combinaison unique au sein d’un réseau de routes reliant les principaux aéroports d'Europe, avec des tarifs avantageux. easyJet transporte 80 millions de passagers par an, dont environ 20% voyagent pour affaires. easyJet propose plus de 270 avions sur plus de 870 itinéraires vers plus de 130 aéroports dans 31 pays. Plus de 300 millions d'Européens vivent à moins d'une heure de route d'un aéroport easyJet.

 

electric-plane3-e1506515168279.jpg

Photos : 1 A319 easyJet @ Max Guenat 2 Concept Wright Electric @ WE

 

06/01/2018

Airbus présente le premier A321neo ACF !

A321neo-ACF-Roll-Out.jpg

Airbus a terminé l'assemblage du premier A321neo ACF (Airbus Cabin Flex) dans ses installations de Hambourg, en Allemagne. L'avion, alimenté par des moteurs CFM LEAP-1A, subira des essais au sol avant son premier vol prévu dans les prochaines semaines. La première livraison d'un A321neo ACF à un client est prévue pour la mi-2018.

L'ACF A321neo est le dernier ajout à la famille A320. En appliquant des modifications au fuselage, l'ACF permet des configurations de cabine plus flexibles jusqu'à 240 passagers. Par rapport à la variante A321 précédente, les modifications les plus visibles sont une nouvelle section arrière et une configuration de porte passagers modifiée, où la porte située en avant de l'aile est retirée et de nouvelles sorties de secours en surélévation dans la section centrale sont introduites. L'ACF A321neo est une option aujourd'hui et deviendra la norme pour tous les A321neos autour de 2020.

L'A321neo ACF est la base d'une variante à plus longue portée appelée A321LR. L'A321LR a une masse maximale au décollage (MTOW) de 97 tonnes et un troisième réservoir de carburant permettant aux compagnies aériennes d'augmenter leur portée à 4’000 miles nautiques pour les vols intercontinentaux. La première livraison d'un A321LR est prévue pour le quatrième trimestre de 2018.

L'A321 est le plus grand membre de la famille A320, pouvant accueillir jusqu'à 240 passagers, selon la configuration de la cabine. Incorporant les derniers moteurs, les avancées aérodynamiques et les innovations de cabine, l'A321neo offre une réduction de la consommation de carburant d'au moins 15% par siège dès le premier jour et de 20% d'ici 2020.

 

Photo : A321neo ACF @ Airbus

05/01/2018

Le premier PC-21 destiné à l’Empire Test Pilots’School !

unnamed-1.jpg

Le premier avions école avancé Pilatus PC-21 n°310 HB-HYX (G-ETPA) destiné à l’Empire Test Pilots’School (ETPS) & QinetiQ a débuté ses essais au sol. Au total l’ETPS disposera de deux PC-21 au sein de sa flotte en remplacement de deux Embraer EMB-312 "Tucano".

L’Empire Test Pilots' School (ETPS) :

L’Empire Test Pilots School est géré par le ministère de la Défense Britannique et la société QinetiQ en vertu d'un accord à long terme. C’est en 1943, que le maréchal de l'Air Sir Ralph Sorley  à formé le "Flight Training Test Pilots" après que de nombreux pilotes furent tués en testant de nombreux avions et prototypes introduits lors du début de la Seconde Guerre mondiale.

Le 21 Juin 1943, l'unité devient l'école des pilotes d'essai et d'armement expérimental (A & AEE) à Boscombe Down.  L'école devant fournir une formation approfondie leur permettant d’être en mesure de tester des appareils et des systèmes de nouvelles générations afin d’en déterminer les qualités et défauts. En juillet 1944 l’école change de nom et devient  l’Empire Test Pilots School.

L'école des pilotes d'essai de l'Empire a été la première de son genre et fut suivie par d'autres écoles similaires, telles que l'École de l'US Air Force Test Pilot à Edwards Air Force Base, en Californie, en 1944, le United States Naval Test Pilot School dans le Maryland en 1945 et l'EPNER en France (École du Personnel Navigant d'Essais et de Réception) en 1946. Certaines de ces écoles fonctionnent avec des programmes d'échange, qui élargissent la gamme d'aéronefs que les élèves ont à leur disposition pour acquérir une expérience de test en vol plus large.

En plus de ces échanges d'étudiants, les Britanniques, Français et Américains partagent l'accès aux écoles de leur avion, de sorte que les élèves peuvent éprouver un large éventail de types d'aéronefs au cours de leurs cours respectifs.

Le Pilatus PC-21 : 

Le PC-21 permet une formation complète des élèves pilotes et ceci avec des possibilités offrant une nouvelle dimension. En effet, il s’agit là, d’un système d’écolage en vol performant, qui remplace totalement la transition sur avion école à réaction de type Hawk ou Alpha jet. En effet, le PC-21 offre la possibilité unique au monde d’assurer une transition directe, vers des chasseurs modernes, tels que les F/A-18, Rafale, Gripen, Eurofighter, F-35 pour ne citer que ceux-là. Il est également possible d’opter pour une combinaison en binôme avec un jet école, dans ce cas la formation sur jet peut être réduite en nombre d’heure. Les coûts de formation, de maintenance sont très largement diminués, sans oublier la réduction significative des nuisances sonores et de l’optimisation de la consommation de kérosène. L'avion permet une simulation complète et ceci sans armement, car ceux-ci sont simulés grâce à une interface spécialement développée pour l’avion.

Pays utilisateurs:

  •  Force aérienne Saoudienne: 55 commandés en 2014.
  • Royal Australian Air Force: 49 commandés, premières livraisons en février 2017.
  •  
  •  Emirat Arabe Unis: 25 appareils.
  • Armée de l'air: 17 commandés en 2016 via Babcok.
  • Force aérienne Jordanienne: 8 commandés en avril 2016 + 2 commandés fin 2016. 
  • Force aérienne du Qatar:  24 en service , première livraison en 2014, dernière en février 2017. 
  • Empire Test Pilot'School: 2 commandés fin 2016.
  • Force aérienne de Singapour: 19 en service.
  • Force aérienne Suisse: 8 (2 en options). 

Photo : Le premier PC-21 ETPS/QinetiQ @ Stephan Widmer