18/05/2016

Saab présente le premier Gripen E de présérie !

Saab+proudly+presenting+Gripen+E.jpg

Linköping en Suède, l’avionneur Saab a dévoilé cet après-midi le premier Gripen E de présérie qui ouvre la voie à l’industrialisation de la nouvelle version du chasseur suédois. Au total, ce sont trois appareils qui vont permettre de finaliser le programme, ils ouvrent la voie à la production de 96 appareils en commande.

Le Gripen E prendra en envol cet été, il sera d'abord utilisé pour vérifier les systèmes généraux, puis viendra les essais opérationnels avec les deux autres appareils. Pour l’avionneur, il ne devrait pas y avoir de surprise, l’ensemble des systèmes ont déjà été validés sur le prototype Gripen NG.

 

«Cette étape clé est la preuve de notre capacité à construire des avions de combat de classe mondiale sur le temps et en respectant les budgets», déclare Ulf Nilsson.Parlant au sujet du déploiement, brésilien commandant de la force aérienne Gen Brig Nivaldo Luiz Rossato a décrit le développement de l'avion de combat comme «une étape importante dans l'histoire des deux pays." Il ajoute: «Le Gripen E représente une avancée majeure pour faire face à toute menace à la souveraineté de l'espace aérien. Ce combattant sera l'épine dorsale de la Force aérienne brésilienne."

Saab+proudly+presenting+Gripen+E-4.jpg

Coopération Brésil-Suède :

Le déploiement des avions de présérie se fera en partenariat avec les équipes d’ingénieurs brésiliens et suédois. Avec les trois appareils de préséries, il sera possible d’affiner au mieux les besoins des deux forces aériennes. Il sera également possible pour les pays intéressés de venir tester l’appareil dans sa configuration définitive.

La chaine de fabrication fonctionne actuellement à un taux faible, mais va progressivement s’accélérer pour permettre les livraisons aux deux pays et pour pouvoir répondre aux besoins des futurs clients de manière rapide.

Un appareil multirôle :

2280650255.jpg

Le Gripen E se veut un appareil multirôle doté de l’ensemble des dernières technologies, mais à un prix abordable. Doté d’une architecture de pointe, il est doté de l’ensemble des systèmes de nouvelle génération (radar AESA, IRST, électronique, avionique avec WAD (écran géant couleurs). Le Gripen E dispose de nombreuses solutions de communication à choix, y compris les radios habituelles, radio sécurisée à sauts de fréquence Havequick/SATURN, une liaison de données tactique pour des mises à jour rapides au sein de l'unité tactique, une communication longue distance par satellite et la célèbre Liaison 16 (Link16) pour le commandement et le contrôle (C2) de zone large.  Le Gripen E dispose d’une deuxième liaison de données (Link TAU), indépendante du Link16 interopérationnelle qui constitue l’un de ses avantages déterminants par rapport à tous les autres types d’avions. Cette deuxième liaison est exclusivement dédiée à l’échange de données à l’intérieur des formations de Gripen. Pour une communication claire et sans ambiguïté avec un contrôleur aérien avancé (CAA) ou un contrôleur d'attaque terminale conjointe (JTAC) au sol, le Gripen E dispose d'une liaison de données avec le sol qui permet au pilote de recevoir du CAA/JTAC les informations appelées «nine-liner» sous forme numérique. Il est aussi possible de transmettre des images de ciblage depuis l'avion au CAA/JTAC, pour vraiment s'assurer que le pilote du Gripen E et le soldat CAA/JTAC au sol partagent la même perception de la cible. Cette liaison de données avec le sol est appelée ROVER.

 

Saab+proudly+presenting+Gripen+E-3.jpg

Photos : Saab

 

 

17/05/2016

CH-53K « King Stallion » et CH-47F « Chinook » pour l’Allemagne ?

CH-53K_Rollout.JPG

En janvier dernier, l’Allemagne a lancé son processus de remplacement de sa flotte actuelle d’hélicoptères lourds de type Sikorsky CH-53G « Stallion ». Deux appareils sont en évaluation, mais l’Allemagne pourrait bien commander les deux types d’aéronefs.

Le gouvernement américain a reçu une lettre de demande de prix et de disponibilité pour la fourniture de 41 hélicoptères lourds Sikorsky CH-53K « King Stallion » pour commencer à remplacer les actuels 80 CH-53G en service. Mais Berlin envisage également de se doter de la nouvelle version du CH-47F « Chinook » pour répondre à ses besoins de levage vertical lourd. Une commande groupée avec le Corps des Marines permettrait d’obtenir une meilleure tarification en ce qui concerne le CH-53K.

Pour Berlin, il s’agira en cas du double choix de passer commande d’un premier lot de Boeing CH-47F « Chinook » qui sera disponible pour 2018-2019. Puis la commande de CH-53K devrait permettre un début de livraison à fin 2019,

Le CH-53K « King Stallion » :

3206394194.jpg

Bien que conçu de la même taille que les CH-53E «Super Stallion», qu’il doit remplacer à partir de 2019,  le CH-53K permettra de tripler la capacité de transport de charge externe à plus de 27 000 lbs sur une distance de plus de 110 miles nautiques. Doté d’une nouvelle motorisation General-Electric GE38-1B offrant un meilleur couple  surmonté de d’un rotor de quatrième génération en composite. La cellule est également nouvelle, car entièrement en matériaux composites. Encore plus puissante (ses 3 turbines délivreront environ 6000ch chacune), ravitaillable en vol, équipé de systèmes de communications de dernière génération, le CH-53K est optimisé pour le transport par temps chaud en opérant à partir de terrains peu préparés et deviendra la référence de sa catégorie. En matière de transport, le CH-53K pourra par exemple emporter en interne une Jeep «Humvee».

Boeing CH-47F « Chinook » :

3781037295.jpg

Les nouveaux CH-47F disposent de caractéristiques améliorées en vue de la survie, avec notamment un système directionnel de contre-mesures électronique à infrarouges, une meilleure protection balistique et un carénage résistant à l'écrasement. L’équipage dispose de sièges blindés. Le CH-47F possède une cellule et une avionique modernisée, ainsi qu'un poste de pilotage automatique et numérique.

Photos : 1&2 CH-53K « King Stallion »@ Sikorsky 3 Boeing CH-47F « Chinook » @ Boeing

Une double livrée pour le B777-300ER de China Airlines!

ChinaAirCoBranded2.jpg

Everett, Washington, Boeing et la compagnie China Airlines ont célébré la livraison du premier B777-300ER à l’avionneur avec une livrée dédiée au constructeur.

«Nous sommes ravis de célébrer les 100 ans de Boeing en collaborant pour accomplir la première livrée d’un B777-300ER aux couleurs de l’avionneur», a déclaré Steve Chang, vice - président de la planification de China Airlines.

"Ceci est notre 10 ème B777 depuis notre que notre premier B777 est entré en service en 2014, nous avons été extrêmement satisfaits de ses performances exceptionnelles qui a ensuite été confirmées par nos passagers."

Une livrée spéciale :

La peinture de ce B777-300ER est un mélange des couleurs de l’avionneur et de la compagnie aérienne. En 2004, China Airlines est devenue la première compagnie aérienne au monde à utiliser ce type de livrée sur son dernier B747-400. Cet avion a été surnommé le «Blue Whale» par la compagnie aérienne et a été le premier bi-couloirs en double livrée.

 

Photo : Le B777-300ER de China Airlines avec la double livrée @ Boeing

 

16/05/2016

L’Espagne pourra-t-elle remplacer ses Harrier ?

1280px-AV-8B_Harrier_landing_aboard_Principe_de_Asturias_(R11).jpg

La Marine espagnole est préoccupée par la manière dont elle pourra financer le remplacement de sa flotte d’avions de combat Boeing/BAE VA.2 (EAV-8B Harrier II). En effet, la Marine espagnole n’est pas impliquée dans le développement du seul appareil actuellement sur le marché et cela pourrait lui coûter très cher.

La Marine espagnole dispose d’une flotte de 21 Boeing/Bae VA.2 (EAV-8B Harrier II) utilisés à bord du porte-avions Juan Carlos I. Ces appareils devront être remplacés dans la période 2025-2027. Hors la seule option possible pour les espagnoles consiste dans l’achat de Lockheed-Martin F-35 « Lightning II » STVOL. Non seulement l’avion américain est cher, mais l’Espagne n’est pas entrée dans le programme financier de développement dès le début. De fait, le prix en sera encore plus élevé.

Une option en cours de discussion au sein de la Marine serait de procéder à une acquisition conjointe avec l'Armée de l'Air espagnole. Cependant, la réaction initiale de la Force aérienne est qu’ils ne sont pas convaincus, par le F-35, ni que les finances du pays permettent une telle acquisition.

Dans le cas ou le financement ne serait pas possible, la Marine pourrait être contrainte à l'abandon de son aéronavale et de ne garder que des aéronefs à terre pour la protection des côtes espagnoles.

Les Boeing/BAe Av.2 espagnols :

L’Espagne a acheté 21 AV-8B au début des années 1980 pour remplacer les Sea Harrier de première génération. Ceux-ci ont été revendus à la Marine Thaïlandaise. La version VA.2 espagnole correspond au AV-8B (NA)+, équipée d'une caméra infrarouge et d'un tableau de bord compatible avec les équipements de vision nocturnes américains. Elle dispose également d'un réacteur 10 % plus puissant et de quelques autres modifications. La version AV-8B+ (ou Harrier II Plus) dispose d'une version adaptée du radar Raytheon AN/APG-65 du F/A-18 « Hornet ». Deux rails supplémentaires d'emport pour missiles AIM-9 « Sidewinder » ont également été installés.

 

2098310279.jpg

Photos : Boeing/BAe Va.2 Harrier espagnol@ Marine espagnole

 

 

15/05/2016

Des UH-60 « Black-Hawk » pour la Jordanie !

UH-60.jpg

La Royale Force aérienne jordanienne (RJAF) a reçu une flotte de huit hélicoptères Sikorsky UH-60M « Black Hawk ». Les Etats-Unis ont fourni ces hélicoptères provenant des stocks de l'armée. Le premier appareil est arrivés novembre et le dernier en mars. Un second lot de huit appareils sera livré en fin d’année.

La lutte contre le terrorisme islamique :

La décision des Etats-Unis de livrer des hélicoptères Sikorsky UH-60 « Black-Hawk » fait partie d’une aide qui a pour but le renforcement de la force de réaction rapide (QRF) jordanienne dans le cadre d'une initiative visant à prévenir la propagation de Daesh et d'autres groupes extrémistes dans le royaume. La force comprend des unités de l'armée régulière jordanienne qui peuvent être rapidement déployées pour contrer les incursions le long des frontières de la Jordanie avec l'Irak et la Syrie.

Aide israélienne :

En juillet de l’année dernière (avia news du 24.07) l’Etat hébreu avait donné son excédent d’hélicoptères de Bell AH-1 « Cobra » d’attaque à la Jordanie. Une nouvelle très étonnante à l’époque de la part des deux vieux ennemis.

Le QRF jordanienne :

La force de réaction rapide jordanienne dispose aujourd’hui de 16 hélicoptères Bell AH-1E/F « Cobra » livré par Israël, de 8 Sikorsky UH-60M « Black-Hawk » et de deux Airbus AC235 « Gunships » livrés en 2014.

Le Sikorsky UH-60 « Black-Hawk » :

Israeli_Air_Force,_UH-60_Black_Hawk.jpg

Le Black-Hawk est un hélicoptère utilitaire moyen développé pour l’armée américaine. Conçu par Sikorsky pour remplacer le célèbre UH-1, cet hélicoptère effectua son premier vol en 1974 et fut admis au service actif en 1979. Malgré son coût élevé, le Black-Hawk est un hélicoptère tactique très apprécié et qui possède d'excellentes qualités de vol et une bonne maniabilité. Le Black-Hawk se décline en près de 17 versions spécialisées.

Sikorsky UH-60M «Black-Hawk» dispose de la motorisation de type General-Electric T-700-701D,  montés au dessus de la cabine. Cette dernière est conçue pour amortir au mieux, les chocs en cas de crash, il dispose de deux larges portes coulissantes assez large pour accueillir jusqu’à 20 personnes. La survie est améliorée par une résistance accrue aux impacts de balles et de canons, grâce à différents blindages et une redondance des systèmes.

AH-1E/F « Cobra » :

1886903604.jpg

Les 16 hélicoptères livrés par Israël à la Jordanie sont des qui Bell AH-1E/F « Cobra », qui ont pris leur retraite de l'armée de l'air israélienne en 2013. Ceux-ci ont été rénovés avant le transfert à la Royal Jordanian Air Force. Ces 16 hélicoptères AH-1 ont rejoint les 12 aéronefs déjà en service au sein des escadrons 10 et 12 basés à Zarqa, au nord-est de la capitale, Amman. Le Bell AH-1E/F « Cobra » est armés de missiles BGM-71A « TOW » de roquettes de 70 mm, ainsi que du canon en tourelle M197 « Gatling » de 20mm.

AC235 « Gunships » :

347293782.jpg

Ces appareils en service dans la Royal Jordanian Air Force font partie d’une demande de contrat faite entre la société ATK et le roi Abdallah II. ATK a développé et fourni les modifications et l'intégration des systèmes au sein d’appareils de type CASA235.Ces modifications comprennent l'installation, d'un système de ciblage électro-optique, un désignateur laser, des équipements d'autoprotection, un radar ouverture synthétique, ainsi qu’une capacité d'armement qui peut fournir une puissance de feu durable et précise dans une variété de scénarios. L’avion emporte des missiles AGM-114 «Hellfire» à guidage laser, des roquettes de 2,75 pouces et un canon Alliant Techsystems M230 de 30mm (le même que les hélicoptères «Apache») monté sur le côté du fuselage. Cette arme est automatiquement alignée sur la cible par une caméra en liaison et le système radar. L’avion est également doté d’une caméra FLIR reconnaissance.

 

Photos : 1 & 2 UH-60 Black-Hawk @ US Army 3 AH-1 E/F Cobra @ IAF 4 AC235 @ Airbus DS