12/11/2015

Nouvelle livrée pour les B777-300ER d’EVA Air !

_E5C3878 FOR TWITTER.jpg

 

Everett, Wash., Boeing et EVA Air ont célébré le dévoilement de la nouvelle livrée de la compagnie aérienne, lors d'une cérémonie de livraison pour le transporteur du 22 ème B777-300ER (Extended Range).

"Aujourd'hui, nous avons dévoilé une nouvelle conception de la livrée pour annoncer notre engagement continu envers l'innovation de service», a déclaré le président EVA KW Chang.

La nouvelle identité visuelle d’EVA Air conserve sa conception de la boussole d'origine, empruntée au logo de sa société mère, le groupe Evergreen, qui symbolise un réseau et des services sans faille de la compagnie aérienne. Dans la nouvelle livrée, la conception du dessin de la queue est simplifiée.

EVA Air exploite actuellement plus de 36 avions Boeing, dont 21 Boeing B777-300ER. La compagnie aérienne prévoit d'introduire plus de sept B777-300ER dans sa flotte d'ici la fin de 2016 et de les déployer sur les routes nord-américaines.

Le B777-300ER est l'un gros bimoteur les plus rentables au monde et particulièrement fiable. Il a également la capacité de chargement la plus élevée de tous les avions passagers en service. Le B777-300ER recevra de nouvelles améliorations en 2016, visant à réduire la consommation de carburant de 2% supplémentaire.

 

Photo : Le 22ème B777-300 ER d’Eva Air avec la livrée modifiée @ Boeing

11/11/2015

Une capacité anti-navires pour l’Eurofighter !

mbda_-_marte_er_007-2.jpg

Salon aéronautique de Dubaï, Airbus DS a répondu à la demande de clients potentiels en vue d’une capacité anti-navires pour l’Eurofighter. Pour ce faire un Eurofighter est présenté à Dubaï avec une configuration de six des armes capable de frapper des bâtiments de surface. L’avion présenté est un Eurofighter italien doté de six missiles MBDA Marte ER. Mais d'autres missiles vont prochainement, venir gonfler la capacité de l'offre de l'avion européen.

 

Le MBDA Marte ER :

D’un poids de 260 kg (572lb), pour une longueur de 3.85 mètres, le Marte ER affiche une portée de 50 à 60 kilomètres suivant l'altitude de tir. Du type « Fire and Forget », le missile est doté d'un autodirecteur électromagnétique actif et une capacité de résistance accrue face aux contre-mesures.

Adaptation du Harpoon et du RBS15 :

Pour rendre plus attractif l’Eurofighter, Airbus DS prépare également l’adaptation du missile AGM-84 « Harpoon », ainsi que du RBS15 de Saab. Des essais en souffleries sont déjà en cours pour préparer les futurs essais en vol de ces deux missiles.

 

Photos : Eurofighter à Dubaï avec des missiles Marte ER @ Airbus DS

Le MRJ a effectué son vol inaugural !

image.jpg

 

 

Ce matin, un nouvel oiseau à rejoint le ciel, le Mitsubishi Aircraft Corporation et Mitsubishi Heavy Industries, Ltd (MHI) MRJ (Mitsubishi Regional Jet), a effectué avec succès son premier vol depuis l’aéroport de Nagoya.

Le MRJ a décollé de l'aéroport de Nagoya et a confirmé ses caractéristiques et fonctionnalités de base en montée, en descente et en virage dans l'espace aérien au large de la côte du Pacifique au cours d’un vol d’une durée de 1,5 heures.

Selon les premières informations obtenues au retour de vol par l’équipe de pilotes d’essais, l’avion japonais offre des performances opérationnelles meilleures que prévu. « Nous avons eu un vol significativement confortable », a déclaré : le Capitaine Yasumura qui officiait en tant que commandant de bord.

 

 


Mitsubishi Aircraft et MHI va continuer à mener des essais en vol pour permettre une première livraison au deuxième trimestre de 2017. Les essais en vol aux États-Unis devraient commencer au deuxième trimestre de 2016, depuis l'aéroport international de Grant County à Moïse Lake, dans l'État de Washington.

Mitsubishi Heavy Industrie décline sont MRJ en deux classes, soit : le MRJ 70 (72 à 76 places) et le MRJ 90 (92 à 96 places), les deux versions seront également proposées aux standards : ER (Extended Range) et LR (long Range.Le MRJ sera le «  Regional jet » qui comprendra le plus de matériaux composite afin de diminuer l’impact sur l’environnement. Des recherches ont été menées par l’Energy and Indusrial Development Organization en collaboration avec l’Agence spatiale japonaise JAXA à ce sujet. Question confort, la cabine du MRJ permet l’installation de la nouvelle génération de «sièges minces», qui disposent d'un dossier de siège plus fin et qui prendront moins de place entre les rangées, en offrant un espace pour les genoux des passagers de 31 pouces. Ces sièges contribuent également à la réduction du poids de l’avion.

 

1447225640527.jpg

Photos : Premier vol ce matin du MRJ @ Theiko Fukanura

10/11/2015

La Force aérienne colombienne dit adieu à l’OV-10 Bronco !

2295210.jpg

La Force aérienne colombienne a dit adieu au vénérable OV-10 « Bronco » encore en service. Une cérémonie officielle a eu lieu sur la base aérienne de Casanare, pour marquer le départ à la retraite du vénérable aéronef.

Le « Bronco » est en soi une icône en Colombie, en ce qui concerne la lutte contre les groupes terroristes. Mais, il devenait toujours plus difficile d’obtenir des pièces détachées pour maintenir les 5 derniers appareils encore en service. La légende du « Bronco » en Colombie a commencé en 1991, lorsque la Force aérienne colombienne a reçu ses 11 premiers exemplaires N°FAC2211 à FAC2221, offert par le gouvernement américain de l’époque. L’OV-10 « Bronco » était alors utilisé dans les missions militaires de bombardements, l'appui aérien rapproché, d'observation avancée et l'infiltration de forces spéciales. L'Armée de l'Air a utilisé un total de 22 aéronefs, dont trois unités ayant appartenu aux Corps des Marines des États-Unis (soit les séries: 155 434, 155 436, 155 448) enregistré en Colombie : FAC2222 à FAC2224.

En 2000 la Colombie a modernisé sa flotte de « Bronco » à travers le programme de « Foreign Military Sales (FMS). Ce processus comprenait plusieurs mises à jour, qui ont permis aux « Bronco » d’améliorer leurs performances opérationnelles au combat. Les modifications apportées aux OV-10 colombiens concernaient la motorisation des moteurs T-76, l'installation d’une nouvelle hélice Hartzell à 4 pales, une prolongation de vie de la cellule à 15.000 heures de service, le remplacement du câblage et de l'évolution de rotation par convertisseurs statiques, le changement de la pompe hydraulique et le train d'atterrissage, la modification du système de carburant et l'installation d'une nouvelle avionique qui comprenait des écrans multifonctions.

 

1955178.jpg

Photos : 1 les derniers OV-10 Bronco colombien en vol @ Szabo Gabor 2 OV-10 Bronco de la FAC @ Adres Dallimonti

L’Argentine signe pour le Kfir Block60!

3523598458.jpg

 

Buenos Aires, l’Argentine a signé aujourd’hui un contrat couvrant l'achat de 14 avions de combat Kfir Bloc60. L'armée de l'air a opté pour acquérir ce type d’avion amélioré auprès d’Israël Aerospace Industries (IAI).

 AI avait offert la version Kfir Bloc60 propulsé par un moteur General-Electric J79. La société israélienne affirme que la cellule des aéronefs sera à l’état "zéro heure" après une refonte complète.

L’Israël Aerospace Industries (IAI) Kfir Block60 proposé à l’Argentine est la dernière version améliorée du Kfir C2, qui a été utilisé par l'armée de l'air israélienne entre 1975 et 1994. Certains avions sont offerts avec des moteurs General Electric J79 avec zéro heures après une refonte complète. Le Block60 est offert avec un actif radar à balayage à balayage électronique (AESA) ELTA Systems EL/M-2032, qui peut fonctionner en modes air-air et air-sol simultanément et est capable de suivre jusqu'à 64 cibles. Son architecture ouverte permet aux clients d'intégrer d'autres systèmes, comme différents systèmes d’armes. Des points d'emports supplémentaires et une plus grande capacité d'emport permettent une charge totale de 6 038 kg. Le block60 dispose d’une électronique améliorée et une meilleure ergonomie à bord avec entre autre un système DMM (Digital Moving Map) et des contre-mesures électroniques de dernière génération.

 

Commentaire :

Le choix argentin permet ainsi de contourner l’embargo britannique d’une part et d’obtenir à bon prix, un appareil qui ne posera pas de problème en matière d’intégration au sein de sa force aérienne. Le pays a en effet, une longue histoire avec le Mirage IIIEA et l’IAI Dagger. Mais cet achat ne comble que très partiellement les besoins de la Force aérienne, dont les négociations avec la Russie continuent pour un ré-équipement plus important à l’aube de 2020.

 

2638745442.jpg

Photos : 1 IAI Kfir C2 Block60 2 Cockpit @ IAI