17/11/2015

Le Japon a signé pour le E-2D « Advanced Hawkeye » !

e-2d_hawkeye_20070430.jpg

Tokyo, je vous l’annonçais en juin dernier, le Japon a choisi d’acquérir le Northrop-Grumman E-2D « Advanced Hawkeye » de détection et de commandement aéroporté (AEW & C). Au total se sont 4 aéronefs qui sont concernés pour un montant de 1,7 milliards de dollars. La commande sera groupée avec une nouvelle commande de la marine américaine pour 21 aéronefs.

L'Agence de coopération et de sécurité américaine à la Défense (DSCA) a informé le Congrès de la vente pour quatre E-2D au japon. Celle-ci a été approuvée cet été. Les E-2D japonais permettront d'améliorer la capacité du Japon en matière de détection avancée dans la région du Pacifique.

 

Le Hawkeye E-2D « Advanced » :

Les systèmes du E-2D représentent un bond de plusieurs générations dans la technologie des systèmes embarqués d’alerte lointaine et doit permettre de s’adapter aux menaces d’aujourd’hui et de demain. Le Hawkeye E-2D « Advanced » dispose d’un grand nombre de nouveautés avec un radar AESA  AN/APY-9 qui remplace l’ancienne antenne mécanique, le radar permet une couverture totale à 360° et offre un suivi complet air et mer. L’appareil dispose également d’une nouvelle motorisation, soit le Rolls-Royce T-56-A-427A. Un cockpit entièrement numérique, d’un nouveau système d’identification ami/ennemi, de nouveaux postes de travail tactique, ainsi que d’une nouvelle architecture électronique et de communication couplée à une liaison de données.

 

E-2D Advanced Hawkeye .jpg

Photos : Northrop-Grumman E-2D « Advanced Hawkeye » @ Northrop-Grumman

 

F-35, des fissures ont été découvertes !

F-35C_launch_from_USS_Nimitz_(CVN-68)_in_November_2014_(02).JPG

 

La série noire des ennuis du Lockheed-Martin F-35 continue, la semaine dernière, les contrôleurs du Pentagone ont découvert des fissures dans un élément structurel principal de l'aile sur le modèle « C » du F-35 « Lightning II », un porte-parole pour le F-35 du Pentagone Joint Program Office (JPO) a confirmé le 13 Novembre.

La nouvelle a été confirmée par un porte-parole du Pentagone faisant partie du Joint Program Office (JPO). Ces fissures ont été découvertes au cours dune inspection fin octobre qui faisait suite aux essais de durabilité au sol F-35C. Les fissures détectées se trouvaient au niveau de l’un des longerons d’ailes de l’avion.

 

Lockheed-Martin se veut rassurant :

Chez l’avionneur américain, on se veut rassurant sur cette découverte. Pour les ingénieurs en charge du programme, ce F-35C était au banc d’essais de fatigue au sol et la structure avait atteint 13.700 heures de test, ce qui équivaut à 6.850 heures de vol ou plus de 20 ans de vol opérationnel.

Toujours pour rassurer, l’équipe a insisté sur le fait que les appareils déjà en service n’avaient pas plus de 250 heures de vol et n’étaient donc pas concernés par cette découverte.

 

Ce que Lockheed-Martin n’a pas dit :

Certes, l’avion d’essais est justement là, pour subir des tests de durabilité en poussant intentionnellement les structures à leurs limites, dans le but d'identifier les faiblesses et les actions correctives éventuelles. Mais le problème de l’avionneur américain provient du fait que ces fissures sont apparues trop tôt. En conséquence un programme de correction, doit être mis en place pour garantir une vie opérationnelle de l’avion de 25 à 30 ans.

Et ceci s’avère d’autant plus important, que la variante F-35C se distingue par ses grandes ailes et le train d'atterrissage plus robuste, conçu pour les lancements de catapulte et les arrêts brutaux à bord des porte-avions de la marine. De plus, le longeron incriminé fait partie du secteur pliable de l’aile, qui sert à faciliter le stockage à bord d'un porte-avions.

 

1565657_-_main.jpg

Photos : Lockheed-Martin F-35C @US Navy

NetJets prépare l’entrée en service du Challenger 650 !

original.jpeg

 

 

NetJets Inc., société de Berkshire Hathaway prépare l’entrée en service du nouvel avion Challenger 650. L’avion sera en exposition statique au congrès et salon 2015 de la National Business Aviation Association (NBAA), à Las Vegas (Nevada). Le biréacteur Challenger 650 Signature SeriesMC construit sur mesure est également le 1 000e avion de la série Challenger 600 de Bombardier à entrer en service.

L’avion Challenger 650 Signature Series de NetJets a été conçu avec plusieurs caractéristiques uniques, dont un système de divertissement en vol de dernière génération, des placages de bois, des moquettes et des revêtements de siège en cuir choisis avec soin et accentués par une palette de couleurs qui assurent un aspect moderne, propre et uniforme dans toute la flotte Signature Series.

Le premier avion Challenger 650 Signature Series fait partie d’une commande initiale de NetJets annoncée en juin 2012 et portant sur 100 avions Challenger avec des options sur 175 autres avions. NetJets a également passé une commande ferme de 50 biréacteurs Global avec options sur 70 autres avions en mars 2011. Peu après l’annonce de l’homologation de l’avion Challenger 650 par Transports Canada le 9 novembre 2015, Bombardier Avions d’affaires a reçu l’homologation de la FAA.

Le Challenger 650 :

Les moteurs optimisés de l’avion Challenger 650 offrent une poussée plus grande, une distance de décollage plus courte, une capacité de charge supplémentaire et une distance franchissable plus grande au départ d’aéroports difficiles. Avec une véritable autonomie de 4 000 NM (7 408 km), le biréacteur d’affaires Challenger 650 peut relier Londres à New York, Dubaï à Londres et São Paulo à Miami sans escale.

La cabine de l’avion du Challenger 650, la plus large de sa catégorie, a été entièrement redessinée pour offrir l’expérience en vol ultime, avec plusieurs percées en matière de design et des expressions uniques de confort, de contrôle et de connectivité. Le nouvel avion présente des fauteuils et un office redessinés, un système de gestion cabine évolué, les plus grands écrans HD de sa catégorie, l’audio et vidéo sur demande, l’intégration Bluetooth et des capacités de connectivité qui le placent en tête de l’industrie. Doté du poste de pilotage Bombardier Vision, offrant aux pilotes de plus hauts niveaux de contrôle et de confort, en plus d’accroître leur conscience situationnelle et de réduire leur charge de travail. La combinaison de ces capacités procure la meilleure valeur de l’aviation d’affaires : ordinateur de gestion vol de dernière génération, système de vision synthétique, radar météo MultiscanMC et affichage tête haute disponible avec système de vision améliorée.

À propos de NetJets

NetJets Inc., société de Berkshire Hathaway, est le chef de file mondial de l’aviation privée avec la flotte d’avions privée la plus grande et la plus diversifiée du monde. Fondée en 1964, NetJets a été la première société d’affrètement et de gestion d’avions privés dans le monde. En 1986, NetJets a été à l’avant-garde du concept des avions en multipropriété, offrant aux particuliers et aux entreprises tous les avantages de la propriété d’un avion complet, et plus encore, à une fraction du coût. Aujourd’hui, NetJets propose un éventail complet de solutions d’aviation privée par des entreprises portant les marques de service NetJetsMD, Executive Jet ManagmentMD, et Marquis Jet CardMD en Amérique du Nord et en Europe.

 

netjets,salon nbaa,las vegas,infos aviation,les nouvelles de l'aviation,private jets,national business aviation association (nbaa)

Photos : 1 Challenger 650 de NetJets 2 Cockpit @ Bombardier

 

Des commandes pour le BBJ MAX-800 !

BBJ-MAX8_NseOn_PR_1112.jpg

 

Las Vegas, Convention National Business Aviation Association et exposition, Boeing a annoncé avoir reçu quatre commandes pour son Business Jets basé sur la cellule du B737-800 MAX.

La première commande provient d’un client non divulgué basée au Moyen-Orient concerne trois BBJ MAX-800. Le deuxième ordre pour un client non divulgué en Asie pour un BBJ MAX-800. 

Le BBJ-800 MAX dispose d’un rayon d’action de 6’325 miles nautiques (11’713 km), soit une augmentation de plus de 800 miles nautiques (1’482 km) par rapport au  BBJ2. Il partagera la même taille de la cabine avec le BBJ2 d'aujourd'hui, offrant aux clients 19 pieds (5,8 mètres) de cabine et trois fois plus d'espace de chargement que l’actuel BBJ.

 

3768653564.jpg

La nouvelle famille BBJ comprendra également le BBJ-900 MAX, sur la base du B737-900 MAX. Il offrira jusqu’à 6255  mile nautique (11 584 km) aller avec un habitacle encore plus grand que le BBJ-800 MAX. Les plans d'un BBJ-700 MAX sont encore à l'étude. Le premier BBJ MAX sera livré en 2018 sans un intérieur, le client choisira le centre de finition de son choix, pour l’installation d’un intérieur VIP.

La gamme Boeing Business Jets (BBJ) est constituée d'avions de ligne aménagés spécialement pour un usage privé créée en 1996. Ces aménagements proposent en outre des chambres à coucher, des salles de bains avec douches, des salles à manger ou de réunion et un vaste salon. Boeing ne proposait initialement que des B737 aménagés. Face au succès rencontré, la flotte BBJ s'est étendue avec les B777, B787 et B747-400.

 

3006422175.jpg

Photos 1 & 3 Le BBJ MAX-800 2 Possibilité d’aménagement intérieur @ Boeing

16/11/2015

Essais moteurs pour le second PC-24 !

PC-24_VXB_II_15.11.10_3612-2.JPG

 

Stans, l’avionneur Pilatus a débuté les essais moteurs du second prototype de son jet d’affaires PC-24 immatriculé HB-VXB. Ces tests seront suivi des essais de roulage, puis au premier vol  du second appareil, qui viendra rejoindre le premier en vue de la certification du jet d’affaires suisse. Ce premier vol est imminent selon les dernières infos!

 

Le Pilatus PC-24 : 

Le PC-24 est classé comme un jet « hyper polyvalent » de sorte que les propriétaires auront la possibilité d’un aménagement de six ou huit personnes en exécutif ou jusqu'à 10 passagers. Il sera également possible de changer complètement l’intérieur, pour permettre à l’aéronef d’être utilisé pour l’évacuation médicale (MEDEVAC).

A ce jour, le PC-24 a déjà accumulé plus de 80 ventes, soit les trois premières années de production de l’avion. Lors de la cérémonie du 1 août, le Conseiller Fédéral Ueli Maurer a confirmé qu’un PC-24 est commandé, pour remplacer l’actuel Cessna Citation 650 qui vole au sein de la flotte de transport de la Confédération.

La certification et les premières livraisons du PC-24 sont  prévues pour le début de 2017.

 

Photo : le second PC-24 à Stans @ Stephan Widmer pour avia news