12/06/2016

Le Qatar commande des AH-64 E « Apache » !

ah_64_gallery_lrg_04_960.jpg

Boeing et le gouvernement des États-Unis ont signé un contrat pour la fourniture de 24 hélicoptères de combat AH-64E BlockIII « Apache » au Qatar. La Defense Security Cooperation Agency a accordé l'autorisation sur la base d’un contrat de 667 millions de dollars.

Le contrat comprend également l'équipement de soutien au sol et des radios produites par Thales. Les livraisons commenceront en 2019.

L’AH-64 E Apache :

L’AH-64E «Apache» offre plusieurs améliorations, y compris une plus grande puissance en ce qui concerne la motorisation. Il est doté de nouvelles pales en composites. Il dispose d’une avionique et d’un système d’arme amélioré. L’appareil dispose d’une meilleure interopérabilité avec les systèmes aériens sans pilote (Drones) et ceci grâce à une mise en réseau du système (Net Centric Warfare). L’AH-64E comprend une nouvelle architecture de communication de type JTRS (Joint Tactical Radio System), de nouvelles commandes électriques, le nouveau radar de contrôle de tir Longbow block III. L’appareil dispose également d’une capacité en réseau permettant une connectivité avec l’ensemble des moyens aérien et terrestre. Question maintenance, les systèmes permettent une diminution des charges notamment en engagement.

 

ah_64_gallery_lrg_02_960.jpg

Photos : Boeing AH-64 E BlockIII Apache @ Boeing

CSeries, les premières qualifications de pilotes !

064-160524-firstswissexitpaintshop-5-edit_fr.jpg

Montréal, dix des pilotes qui seront aux commandes de l’avion CSeries à son entrée en service auprès de Swiss International Air Lines (SWISS) en juillet ont chacun obtenu une autorisation de type d’avion CSeries. Cette autorisation a été octroyée après que les pilotes aient satisfait aux exigences de la formation de type initiale de pilote prévues par l’Office fédéral de l’aviation civile de la Suisse. 

Ces dix pilotes forment le premier de trois groupes qui suivent une formation au Centre de formation de Bombardier à Montréal (Québec).

La certification des pilotes fait suite à l’évaluation opérationnelle des avions CSeries par Transports Canada et par l’Agence européenne de sécurité aérienne (EASA), le mois dernier. Au cours de cette évaluation, des représentants de Transports Canada et de l’EASA ont volé à bord de l’avion pour s’assurer qu’il était adapté sur le plan opérationnel et que la formation préparait adéquatement les pilotes à piloter l’avion de ligne de façon sûre et efficace.

CkoHugTUUAAgN25.jpg-large.jpeg

« L’évaluation opérationnelle de l’avion CSeries par Transports Canada et par EASA, et l’obtention de la certification de type par les pilotes sont des étapes clés à l’approche de la livraison du premier avion à SWISS à la fin de juin », a déclaré Todd Young, vice-président et directeur général des Services à la clientèle de Bombardier Avions commerciaux. « Je suis ravi de féliciter les pilotes qui, mis à part les propres pilotes de Bombardier, sont les premiers au monde à être qualifiés pour piloter les avions CSeries. »

Les pilotes aux commandes des avions CSeries profiteront de l’importance accordée par Bombardier à la conception du poste de pilotage. Tous les instruments et commandes en fait, tout ce qui se trouve dans le poste de pilotage a été remis en question et ré-imaginé pour être intuitif et simple afin de réduire la charge de travail des pilotes. De plus, la conception du poste de pilotage favorise une meilleure conscience situationnelle en réduisant le nombre de fois où les pilotes doivent détourner les yeux du ciel. Par conséquent, en plus de travailler pendant qu’ils sont aux commandes.

DSC0108-675x435.jpg

 

Photos : 1 CSeries CS100 aux couleurs de SWISS 2 Formation en simulateur 3 Intérieur CSeries @ Bombardier

11/06/2016

Le premier Yak-152 est assemblé !

1514757_original.jpg

L’avionneur russe Yakovlev a présenté le premier prototype de son avion école Yak-152, lors d’une cérémonie à Irkoutsk en Sibérie orientale.

Le premier vol du prototype du Yak-152 devrait avoir lieu cette année, selon Sergey Yamalov, directeur de la fabrication. Trois autres fuselages sont en actuellement assemblés, l’un pour les essais en vol et deux autres pour les tests statiques.

L’avionneur russe Yakovlev a signé un contrat, en 2014, avec le ministère russe de la Défense pour le développement d'un nouvel avion destiné à la formation initiale des pilotes. Le Yakovlev Yak-152 doit remplacer les actuels Yak-52. Selon les premières informations disponibles, l’usine IAZ d'Irkoutsk devrait produire l’appareil. Cette décision fait suite à un appel d'offres pour la réalisation du développement de l'avion d'entraînement.

Le Yak-152 :

Le Yak-152 est un monomoteur, biplace, monoplan à aile basse d'une configuration classique avec un train d'atterrissage tricycle escamotable. Le train d'atterrissage antichoc dispose de pneus basse pression. L’avion doit permettre des décollages courts et atterrissages sur de petits terrains non préparés. L'équipement de l'aéronef permettra à l'élève d'acquérir la capacité d’apprendre à naviguer avec une instrumentation moderne. Le YaK-152 est doté d’un siège éjectable SKS- 94M pour garantir une évacuation sûre pour les membres d’équipage.

Doté d’une structure simple et robuste, pour une haute fiabilité et un entretien minime, l’avion aura un coût d’exploitation particulièrement bas. La configuration aérodynamique de l'aile et la forme en plan de l'aile et l’aérodynamique ont été sélectionné pour fournir les fonctions  les plus adaptées à la voltige.

Le Yak-152 devrait être doté d'un moteur Vedeneyev M-14X de 500 ch et offrir un rayon d'action de 500km, il pourra atteindre la vitesse de 500km/h mais pourra également offrir une motorisation allemande avec le moteur diesel RED A03 de 550 ch.

 

irkut-rolls-out-first-yak-152-trainer-prototype-8635-S0Kbm5TqRg7CmeeYQuwEJFytb.jpg

Photos : 1 maquette du Yak-152 2 Premier modèle assemblé @ Yakovlev

 

Les M-346 israéliens au complet !

Ckh_NDBXEAAmDx1.jpg-large.jpeg

La force aérienne israélienne a accepté la livraison de son dernier avion école AleniaAermacchi M-346 "Lavi" de l’avionneur Leonardo-Finmeccanica. Au total, se sont 30 appareils qui sont maintenant opérationnels.

Le dernier exemplaire portant le numéro de queue 164 a été remis lors d'une cérémonie à Venegono, sur le site de production de l'avionneur. L'introduction du M-346 au sein de l’académie de vol de l'armée de l'air a permis e transformer le système de formation des pilotes, qui utilisaient jusqu’ici le Douglas TA-4 « Skyhawks ». Equipé d’un système de radar et d'armes simulées, le « Lavi » dispose également de systèmes israéliens plus "sensibles" aux besoins opérationnels de la nation.

Le M-346 :

L'Aermacchi M-346 se présente comme un monoplan à aile en flèche construit essentiellement en alliage d’aluminium. L’empennage horizontal est entièrement mobile et l’appareil, biplace en tandem, repose sur un train d’atterrissage tricycle. Les deux réacteurs Honeywell/ITEC F124-GA-200 de 2'880 kgp sont produits sous licence par Fiat-Avio. Le M-346 dispose d’un groupe auxiliaire de démarrage (APU) MicroturboRubis. Le cockpit est pressurisé et climatisé sous une verrière articulée à droite, doté de sièges éjectables « zero-zero » Martin-Baker Mk16D. Il dispose également d’un système embarqué de génération d’oxygène (OBOGS) éliminant le besoin de bouteilles, d’écrans multifonctions et d’un affichage HUD (Head Up Display), d’un équipement digital « Fly-by-Wire » programmable en fonction du niveau de l’élève ou simulant différents types d’avions. Un équipement de navigation à longue distance est prévu, ainsi que 3 points sous chaque aile pour une capacité de 1’800 kg et des rails en bout d’aile pour missiles air-air. Un bidon largable peut être emporté sous chaque aile, un bidon de convoyage sous le fuselage et une perche de ravitaillement en vol est prévue en option.

Le M-346 a été commandé par les forces aériennes de l'Italie (18), Singapour (12), Israël (30) et en Pologne (8), les EAU (48) pour un total de 116 commandes.

 

3629444561.jpg

Photos : M-346 Lavi israélien @ IAF

10/06/2016

L’Egypte a commandé des MiG-29M/M2 !

0933753.jpg

En février de cette année, le vice-directeur général du groupe MiG Alexeї Beskibalov avait confirmé une importante commande pour un total de 50 avions de combat MiG-29M/M2, mais sans en avoir précisé le client. Cette fois, celui-ci est connu, il s’agit de l’Egypte. Le contrat est estimé à près de 2 milliards de dollars.

Avions en production :

Un premier lot de MiG-29M/M2 multirôle est en production pour l’Egypte, selon l’avionneur russe RAC MiG. Le numéro sur l'ordre n’est pas encore connu. Deux appareils seront prêts pour les essais en vol à la fin de l’année.

Ni Moscou, ni au le Caire n’avaient jusqu’ici révélé l'état de la transaction. Ceci est principalement dû à sa nature complexe, organisé par l'Egypte et l'Arabie Saoudite.

Le MiG-29M/M2 :

Le MiG-29M (le M2 est la version biplace) dispose d’une capacité multirôle et peut emporter des charges militaires augmentées par rapport aux versions antérieures de l’avion. Le cockpit dispose d’écrans multifonctions (EFIS). L’avion dispose du radar Phazotron NIIR N010 « Zhuk » avec capacité de suivi de terrain et mode cartographique numérique, il peut suivre 10 cibles et en engager quatre simultanément à 80km de distance. L’avion est motorisé avec deux Klimov RD-33K de 8 800 kgp avec postcombustion.

2754483.jpg

Photos : Mig-29M2 @ Steve Brimley 2 Mig-29M2 @ Fyodor Borisov