13/09/2016

Volaris a pris livraison de son A320neo !

A320neo_Volaris.jpg

Le transporteur low-cost Volaris a pris livraison de son premier A320neo, et devient ainsi le premier opérateur des A320neo en Amérique du Nord. Volaris est le principal client d'Airbus au Mexique, après avoir commandé 74 appareils de la famille A320, dont 30 A320neo. L'opérateur tout-Airbus est devenu un client en 2006, et depuis lors, est devenu le plus grand opérateur de la famille A320 du Mexique avec 63 avions de la famille A320 en service, dont 17 A319, 42 A320 et quatre A321.

L'A320neo destiné à Volaris est alimenté par une motorisation Pratt & Whitney PW1100-JM « Pure-Power ». L’avion est loué par AerCap. L’avion est configuré pour 186 passagers avec le nouvel intérieur « Space-Flex ».

L‘A320neo :

La famille A320neo offre aux compagnies le choix entre les réacteurs, le Pure Power PW1100G-JM de Pratt & Whitney, et les LEAP 1-A de CFM. Composée de trois versions de différentes capacités (A319neo, A320neo et A321neo), la famille A320neo, qui peut accueillir de 100 à 240 passagers, permet aux opérateurs d'exploiter l'appareil le mieux adapté à la demande, et couvre parfaitement la totalité du segment des monocouloirs, sur les lignes domestiques à faible ou forte densité de trafic, ou les lignes long-courriers pouvant atteindre 4 000 nm. Grâce à une cabine plus large, tous les appareils de la famille A320neo offrent un confort inégalé dans toutes les classes, ainsi que des sièges de la largeur standard d’Airbus de 18 pouces en classe économique. Depuis son lancement le 1er décembre 2010, la famille A320neo bénéficie d'une forte reconnaissance du marché, qui se traduit par plus de 4 500 commandes émanant de 82 clients, soit quelque 60 pour cent de part du marché.

 

Photo : A320neo de Volaris @ Airbus

12/09/2016

Le Kazakhstan commence à recevoir ses Su-30SM !

small_information_items_property_2879.jpg

La Force de défense aérienne Kazak (KADF) va recevoir prochainement ses deux premiers avions de combat de type Sukhoi Su-30SM. Le Kazakhstan a passé commande d’un nombre non divulgué de su-30SM en février 2015.

Le pays dispose actuellement d’une large palette d’avions d’origine russes tels que : les MiG-27 « Flogger », Su-25 « Frogfoot»,  MiG-31 «Foxhound», Su-27  «Flanker » ainsi que des MiG-29 « Fulcrum ». Il semble que ce nouvel avion vienne remplacer les actuels MiG-27 encore en service.

kadf,kazakstan,forces aériennes du monde,blog défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

Le Sukhoi Su-30SM : 

Les Su-30SM se différencient des Su-30MKI indiens par leurs équipements entièrement russes, leur système d'identification "ami/ennemi" et par d’autres éléments. Pour développer cette version, Sukhoi profita de son expérience avec le programme Su-35 en ce qui concerne par exemple l’avionique. Tout comme la version MKI, le SM dispose de plans canard et de tuyères à poussée vectorielle couplées aux moteurs Saturn Lyulka AL-31Fl.

L’appareil dispose d’un radar à antenne à balayage électronique (AESA) de type Zhuk-AE du fabricant russe Phazotron. L’antenne en bande X permet de suivre 30 cibles aériennes en mode piste, pendant l’exploration et d’engager 6 cibles simultanément en mode attaque. L’avionique est également de dernière génération avec écrans multifonctions (EFIS), système de positionnement par satellite GLONASS et un nouveau système de communication entièrement sécurisé.

L’armement est multiple pour permettre l’engagement air-air et air-sol, mais également air-surface. L’option de dissuasion nucléaire est également possible, sans oublier la capacité de frappe d’interdiction et la suppression des défenses antiaériennes.

 

small_information_items_property_1735.jpg

Photos : 1 &3 Su-30SM russe 2 les deux appareils kazaks @Irkut

 

 

 

RUAG certifié pour l’entretien des Gulfstream G550 !

d_g550_a_print_039_1300_580_70.jpg

L’entreprise suisse RUAG est certifiée pour la maintenance complète, la réparation et les révisions des avions d’affaires Gulfstream G550.

RUAG dispose désormais de la certification EASA Part 145. L’entreprise offre une gamme complète de solutions et de capacités pour les avions Gulfstream G550 sur son site de Munich.

Le Gulfstream G550 :

Le Gulfstream G550 est produit par Gulfstream Aerospace à Savannah. Le G550 (GV-SP) a reçu sa certification de type par la FAA le14 août 2003. Par rapport au Gulfstream V, il est équipé d'une avionique Honeywell « Flight Deck Display » qui permet à l‘équipage d’avoir une meilleure conscience de la situation et des capacités opérationnelles. Le système comprend quatre écrans EFIS, un système de commande de curseur, une caméra thermographique. Ce système permet d'atterrir avec une faible visibilité aux instruments.

L’aérodynamique et le moteur ont été améliorés, conjuguée à des changements opérationnels pour des performances accrues. La porte d'entrée principale est déplacée vers l'avant et une septième fenêtre de cabine a été ajoutée. L’espace cabine a été revu pour augmenter l'espace et la visibilité extérieure.

 

Gulfstream_G550_flight_deck.jpg

 

Photos : 1 G550 2 Cockpit @ Gulfstream

11/09/2016

Lockheed-Martin lance le F-16 « Viper « Block80/85 !

1467149429257.jpg

 

Je vous en parlais en juillet dernier sous le titre « le F-16 n’a pas dit son dernier mot » l’avionneur américain Lockheed-Martin vient de présenter une nouvelle version de son célèbre F-16. L’objectif est double, d’un part moderniser les flottes actuelles encore en service et de l’autre conquérir de nouveaux marchés là ou le F-35 s’avère trop cher. Sur certains marchés, l’avionneur prévoit même de présenter une double offre à choix pour le client avec le F-35 et le nouvel F-16.

Le F-16 « Viper «  Block80/85

Le Lockheed-Martin F-16 « Viper » Block80/85 est le dernier et le plus avancé de la famille des « Fighting Falcon ». La configuration F-16V comprend de nombreuses améliorations destinées à maintenir le F-16 à la pointe des avions de combat. Selon Lockheed-Martin, cette nouvelle version va fournir des capacités de combat de pointe tout en restant une solution évolutive et abordable pour le client.

Le F-16V dispose d’un nouveau radar à antenne électronique Electronically Scanned Array (AESA) Northrop-Grumman APG-83 « Radar Scalable Agile Beam ». L'APG-83 fournit aux pilotes une vision inégalée en matière de détail de la zone de cibles et d’affichages cartographiques numérique couplé à un système IRST. L’avionique est également améliorée avec un écran géant 6x8 central (CPD) à haute résolution, un nouveau bus de données à haute vitesse. Les capacités opérationnelles sont améliorées grâce à un nouveau système de liaisons de données Link-16 « Theater Data Link », l’adjonction de la dernière version de la nacelle de désignation « Sniper », d’un nouveau système de navigation et de précision par GPS. L’avion est également doté du système automatique Ground Collision Avoidance (Auto GCAS). De plus un grand nombre de logiciels sont communs avec les F-22 et F-35. Cette communité des systèmes permet de rendre le F-16V compatible en matière d’échange de données avec les deux autres appareils. En matière d’armement, le F-16V permet d’emporter l’ensemble des armes disponibles et futures en de l’US Air Force.

Gagner de nouveaux marchés :

Pour l’avionneur américain, ce nouveau F-16 est l’occasion de venir prospecter de nouveaux marchés en Asie, Amérique Latine et en Europe et de combler les lacunes de prix du F-35. Par ailleurs, une étude interne montre que de nombreux clients potentiels n’ont pas les moyens de se doter du F-35, mais n’ont pas non plus un intérêt justifié à acquérir un avion de type furtif.

Le F-16V proposé à la Suisse ?

En ce qui concerne le projet du nouvel avion de combat dont la préparation à débuté en janvier dernier, Lockheed-Martin semble très intéressée à proposer une double proposition avec le F-35 mais également le F-16V. Pour Lockheed-Martin, le F-16V aura un rapport prix/qualité excellent pour notre pays et ne demande aucune adaptation des infrastructures en place.

lockheed-martin,f-16 viper,f-16v,blog défense,nouvel avion de combat,infos avition,les nouvelles de l'aviation

 

Photos : 1 F-16 Viper Block 80/85 2 Cockpit grand écrans non représentatif du F-16@ Lockheed-Martin

 

Le fret aérien se porte mieux !

357.jpg

Genève, l’Association du transport aérien international (IATA) a publié ses données sur le transport mondial de fret aérien en juillet 2016, qui révèlent une robuste croissance de la demande. Celle-ci, mesurée en tonnes-kilomètres de marchandises (FTK) a augmenté de 5,0 % en juillet 2016, comparativement à juillet 2015. C’est le rythme de croissance le plus élevé en près de 18 mois. La capacité du fret, mesurée en tonnes-kilomètres disponibles (AFTK) a augmenté de 5,2 % en glissement annuel, ce qui dépasse la demande et fait en sorte que les rendements demeurent sous pression.

« Juillet a été un mois positif pour le fret aérien, ce qui arrive trop rarement. Malgré cela, nous devons reconnaître que nous faisons face à de forts vents contraires quant aux aspects fondamentaux de l’industrie. La croissance du commerce mondial est stagnante et la confiance des milieux d’affaires est faible. Et la rhétorique politique des deux côtés de l’Atlantique n’est pas de bon augure pour la libéralisation du commerce », a déclaré Alexandre de Juniac, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

Hausse de la demande dans le secteur du fret aérien en juillet :

Malgré un contexte de commerce mondial modéré, les transporteurs des quatre plus importants marchés de fret, l’Asie-Pacifique, l’Europe, l’Amérique du Nord et le Moyen-Orient, ont signalé une augmentation de la demande de transport de fret. Les plus fortes croissances en juillet ont été observées en Europe et au Moyen-Orient, avec des hausses de demande de 7,2 % et 6,7 % respectivement, par rapport à la même période l’an dernier

Résultats régionaux :

Les compagnies aériennes d’Asie-Pacifique affichent une augmentation de 4,9 % de la demande de transport de fret en juillet, par rapport à l’année précédente. La croissance a été alimentée en particulier par de fortes augmentations dans le grand marché intérieur de l’Asie au cours des derniers mois, mais les plus récentes enquêtes auprès des entreprises de la région donnent un portrait mitigé. La capacité dans la région a augmenté de 2,7 %.

Les transporteurs d’Amérique du Nord ont enregistré une augmentation de 4,1 % des volumes de fret en juillet 2016, comparativement à juillet 2015, et la capacité a augmenté de 3,4 %. Les volumes de fret international (en hausse de 1,3 % en juillet) continuent d’être affectés par la force du dollar américain, qui maintient la pression sur les marchés d’exportation des États-Unis.

Les transporteurs d’Europe affichent la plus importante augmentation de la demande en juillet, soit 7,2 % en glissement annuel. La capacité a augmenté de 3,8 %. Les bons résultats de l’Europe correspondent à une augmentation des commandes d’exportation en Allemagne au cours des derniers mois. Les volumes de fret en Europe ont maintenant dépassé le niveau atteint durant la reprise qui a suivi la crise financière mondiale. La seule autre région à avoir atteint un tel résultat est le Moyen-Orient.

Les transporteurs du Moyen-Orient ont enregistré une augmentation du trafic de fret de 6,7 % en juillet 2016, par rapport à l’année précédente. La capacité a augmenté de 11 %. Le taux de croissance de la région, quoique fort, a diminué de moitié par rapport au taux de 14 % enregistré annuellement entre 2012 et 2015. Cela est principalement attribuable à une croissance plus faible du trafic de fret entre le Moyen-Orient et l’Asie.

Les transporteurs d’Amérique latine ont observé une diminution de la demande de 5,6 % en juillet 2016, par rapport à la même période l’an dernier, et la capacité a augmenté de 10,1 %. La région demeure désavantagée par les mauvaises conditions économiques et politiques, en particulier dans la plus grande économie de la région, le Brésil.

Les transporteurs d’Afrique ont enregistré une diminution de 6,8 % de la demande de transport de fret en juillet 2016, par rapport à l’année précédente. Il s’agit du plus important déclin en sept ans. La capacité des compagnies aériennes d’Afrique a fait un bond de 31,3 % en raison de l’augmentation des vols long-courriers (partant d’une faible base).

232.jpg

Photos : 1 B747-400BCF de Martinair Cargo @ YSSYguy 2 MD-11F Lufthansa Cargo @ Aleksandr Markin