21/08/2016

Programme T-X : Northrop-Grumman présente le N400NT !

CqPwqOUUMAAxrQR.jpg

Dans le cadre du programme T-X en vue du remplacement des avions écoles de type T-38C « Talon » de l’US Air Force, l’avionneur américain Northrop-Grumman a discrètement présenté pour la première fois l’appareil destiné à concourir dans ce qui sera le marché du siècle en matière d’avions écoles à récation.

Northrop-Grumman modèle N400NT :

L'entrée de Northrop-Grumman pour le concours T-X est effective avec la présentation très discrète (il faut le dire) le 19 août dernier à Mojave, en Californie de son modèle N400NT. On ne sait d’ailleurs pas, si cette désignation est définitive.

Le prototype du N400NT de Northrop-Grumman est propulsé par un seul moteur General-Electric F404-102D de 17,200lb de poussée. L’avion a été développé par Scaled Composites, filiale de Northrop-Grumman et spécialisée en matière de prototypage. A noter que les informations concernant cet appareil sont encore très limitées. L’avionneur se montre en effet très discret. Le N4400NT a déjà effectué des essais en vol, mais là encore, aucune information n’a filtré. On remarquera que le N400NT ressemble beaucoup à l’actuel T-38 de Northrop. Il est vrai que l’avionneur avait annoncé un appareil dérivé de l’actuel T-38.

Programme T-X :

Le programme T-X prévoit en effet, de remplacer la flotte vieille de 45 ans, soit près de 350 appareils écoles de type T-38 « Talon ». Les avionneurs en compétitions sont : Korean Aerospace Industries (KAI) associé avec Lockheed-Martin sur le T-50, Boeing et Saab avec un nouvel appareil, le M-346 d’Alenia Aermacchi avec Raytheon et Northrop-Grumman avec le T-38 de nouvelle génération le N400NT.

Photo : N400NT de Northrop-Grumman @David Kerne

20/08/2016

30 jours de service et satisfaction pour le CS100 !

7861641.image.jpeg

Le temps passe vite, le premier avion de type Bombardier CS100 est en service depuis un peu plus d’un mois déjà. Mis à part un petit souci concernant le système de ventilation le 19 juillet dernier, le CS100 de la compagnie SWISS donne pleine satisfaction.

Bombardier et la compagnie de lancement SWISS sont tous deux satisfaits de la fiabilité technique du CS100 et heureux de constater que l’appareil a affiché la performance prévue. Les pilotes de SWISS aiment utiliser l’avion et ont qualifié leur expérience de vol d’intuitive.

Après 30 jours de service, le premier avion « Ville de Zürich » a effectué 136 vols et parcouru plus de 91’000 km. Il a transporté plus de 13’250 passagers vers 4 destinations (Paris, Manchester, Prague et Budapest) à partir de sa base à Zürich. Les commentaires des passagers sont très largement favorables. Ils sont impressionnés notamment par la cabine bien éclairée de l’avion, ses fauteuils confortables offrant beaucoup d’espace pour les jambes, ses coffres de rangement spacieux et son large couloir.

Quelques petits problèmes techniques et opérationnels ayant trait au dégivrage, à la climatisation et à la manutention au sol ont été rapidement réglés avec l’aide de l’équipe des services à la clientèle de Bombardier sur place. L’équipe a indiqué que l’avion CS100 s’avère relativement facile d’entretien et à diagnostiquer en cas de problèmes, et l’équipe accroît rapidement sa base de connaissances grâce à cette précieuse expérience sur le terrain.

Le deuxième appareil CS100 de SWISS, qui a été livré le 12 août, devrait entrer en service dans les prochaines semaines.

 

Photo : CS100 de SWISS @ Graham Hughes

 

Le Superjet 100 certifié pistes étroites !

1925500369.jpg

La compagnie aérienne irlandaise CityJet a réceptionné en mai dernier son premier exemplaire de avion régional Sukhoi SSJ100. Au total la compagnie a passé commande pour 15 appareils à l’avionneur russe. Afin de pouvoir exploiter sa nouvelle flotte sur certains aéroports disposant de piste étroite comme London-City, la compagnie a fait la demande auprès de l’EASA (European Safety Agency) d’une homologation de type pour son nouvel appareil.

Modification des aéronefs :

Pour obtenir la certification de l’AESA, l’avionneur Sukhoi s’est employé à modifié le système de volets ainsi que l’avionique et le système de gestion de vol. Par ailleurs les SSJ100 de Cityjet recevront d’ici quelques temps des « Winglets ».

Le Sukhoi SSJ100 Superjet : 

Sukhoi Superjet 100 (SSJ100) est un jet de 100 places régional conçu et développé et construit par Sukhoi Civil Aircraft Company (SCAC) en partenariat avec AleniaAermacchi. Le 19 mai 2008 le premier SSJ100 accompli avec succès son premier vol. Le Sukhoi Superjet 100 atteint une vitesse de croisières maximale de Mach 0,81 et 40.000 pieds. Il décolle d'une piste de 1’731 mètres. La plage de fonctionnement pour la version de base est 3,048 km et 4.578 km pour la version longue portée.  Le Superjet est une machine pouvant transporter entre 78 et 98 passagers, en deux classes. Il est équipé de deux réacteurs PowerJet SaM146 développés conjointement par le motoriste russe NPO et le français Snecma. Divers équipementiers ont été retenu pour fournir des éléments au SSJ100 comme Thales, Liebherr ou encore Honeywell et Bf Goodrich. Le cockpit est moderne et intègre une technologie occidentale avec écrans EFIS couleurs.

Photo : SSJ100 de CityJet @ Sukhoi

19/08/2016

Saudi Arabian Airlines a reçu son premier A330-300 !

800x600_1471528910_A330-300_Regional_Saudi_Arabian_Airlines__02__.jpg

Saudi Arabian Airlines transporteur national de l'Arabie saoudite, a pris livraison de son premier A330-300 régional. Cet avion est le premier des 20 A330-300 commandés lors du dernier Salon du Bourget à paris en 2015.

L'avionneur européen a adapté son long-courrier A330 pour permettre à certaines compagnies, en particulier en Asie et au Moyen-Orient, de l'utiliser pour des vols court et moyen-courriers sur lesquels elles ont besoin de capacités accrues afin de répondre à la forte croissance du trafic.

L’A330 :

L'A330 est l'un des gros-porteurs les plus populaires avec un peu plus de 1600 commandes. Aujourd'hui, plus de 1300 avions volent avec quelque 120 compagnies aériennes dans le monde entier sur un large éventail de routes, de vols intérieurs et régionaux à longue portée des services intercontinentaux. Offrant de faibles coûts d'exploitation grâce à des investissements et des innovations continues, l'A330 est l'avion le plus rentable et le plus performant de sa catégorie.

 

Photo : livraison du premier A330-300 à Saudi Arabia @ Airbus A.Doumenjou

18/08/2016

Russie, reprise de la modernisation des Il-76 !

2253049.jpg

 

Le ministère de la Défense (MoD) russe vient de relancer le programme de modernisation de la flotte d'avions de transport au standard Il-76MD-90A (476). Le premier appareil rénové pourrait entrer en service cette année.

Les essais en vol définitifs de l’IL-76MD ou Il-476 modernisé devait débuter à la fin de l’année dernière, mais le programme a été retardé à cause de problèmes techniques dans l'adaptation de nouveaux systèmes et équipements à la cellule actuelle des Il-76MD.

LIliouchine Il-476 (Il-76MD-90A) :

L'avion de transport lourd Il-476 ((Il-76MD-90A) est une version profondément modernisée de l'Il-76 qui était produit à Tachkent (Ouzbékistan) à l'époque de l'URSS. l’IL-476 présente une voilure revue et corrigée ainsi qu’une structure simplifiée, mais sa construction a beaucoup changé et l'avion est maintenant doté de nouveaux systèmes de commande et de navigation. Le nouvel appareil a une autonomie de vol de 5.000 km avec une charge utile de 52 tonnes (contre 4.000 km et une charge utile de 47 tonnes pour son prédécesseur). Son poids au décollage a augmenté de 190 tonnes à 210 tonnes. L'avion requiert un équipage moins nombreux (six membres d'équipages contre sept pour l'Il-76 de base). Doté d’une nouvelle avionique avec des systèmes de navigation modernisés, il a reçu des moteurs de conception récente de type Aviadvigatel PS-90, déjà montés sur les Tupolev 204/214.

Un premier prototype de l’IL-476 est sorti en juillet 2012 de la chaîne d’assemblage de l’usine Aviastar-SP, située dans la région d’Oulianovsk. Le développement de cet appareil, lancé en 2006, repose sur le quadrimoteur IL-76 (code Otan : Candid), dont l’origine remonte aux années 1960 et qui a été vendu à de nombreuses forces appartenant notamment à la sphère d’influence soviétique, ainsi qu’à des compagnies aériennes.

Dans le cadre de sa modernisation, la Russie développe également un système aéroporté d'alerte et de contrôle (AWACS) variante devant être désignée l'A-100 (les AWACS actuelles base-76-Il, dont il existe 20 exemplaires actuellement en service avec le VVS, est désigné l'A-50 'Mainstay'.

685842344.jpg

Photos : 1 IL-476 / IL-76MD-90A 2 cockpit @ Max Briansky