03/05/2016

La saison des meetings arrive !

photo3.jpg

Comme chaque année, les beaux jours annoncent la période des meetings aériens, les équipes de présentation de l’armée de l’air sont actuellement entrainement « mer » sur la base de Solenzara (Corse) pour peaufiner leurs derniers réglages, arrivera très rapidement la validation auprès du CEMAA (Chef d’Etat Major de l’Armée de l’Air) à Salon de Provence et ça sera l’ouverture de la saison.

Une saison côté forces françaises qui mettra en avant le 100ᵉ anniversaire du 2-4 Lafayette avec son Mirage 2000N décoré aux couleurs franco-américaine et la première année de « Marty » aux commandes du Rafale Solo Display.

Dans le même temps, les préparatifs vont bon train pour le tout premier meeting de la saison, celui de La Ferté-Alais, au sud de Paris, un programme riche pour « le temps des hélices » où cette année il y aura le roulage tant attendu du B-17 « Pink Lady », la présence forte de l’aéronavale avec Rafale M et Breguet Atlantique, on dénombre une centaine d’appareils pour les présentations à thème.

meetings aériens,démonstrations aériennes,spotters aviation,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

Mieux encore, c’est la compagnie Corsair pour son 35ᵉ anniversaire qui viendra en représentation avec un de ses Boeing B747, de quoi rappeler aux plus anciens les années 80 et la présence de Concorde.

Cela annonce déjà un début de saison impressionnant, rappelons que les meetings de l’air seront cette année à :

- Creil (nord de Paris) 29 mai

- Istres (Région PACA) 4 et 5 juin

- Avord (Région centre) 18 et 19 juin

Nos yeux seront aussi portés vers la Belgique et son meeting de Florennes qui s’annonce comme le rendez-vous européen de l’année.

Et en Suisse :

13103516_10154225828832948_8313214331600066312_n.jpg

Du côté helvétique nous retrouverons pour la troisième année consécutive le Capitaine Julien « Teddy » Meister aux commandes du F/A-18 Hornet Solo Display, la Patrouille Suisse évolue avec son nouveau commandant le Lt Col Nils Hämmerli. Le PC7 Team et le Super Puma Display seront également présents cette saison.

Les 75 ans de Meiringen :

Le principal meeting se déroulera les 17 et 18 juin prochain sur la base aérienne 13 de Meiringen qui fêtera ses 75 ans d’existence. La Base aérienne de Meiringen a vu le jour en 1941 dans le cadre du développement des troupes d’aviation pendant la Seconde Guerre mondiale. Au fil du temps, elle est devenue l’un des sites plus importants des Forces aériennes et s’est vue attribuer un rôle sans cesse grandissant dans le domaine de la protection de la Suisse. Aujourd’hui, l’escadrille 11 « Les Tigres » de F/A-18 est stationnée sur la Base aérienne de Meiringen dans le Haslital.

75jahremeiringen.parsys.18910.Image.direct.jpeg

Axalp 2016 :

Programmés cette année les 12 et 13 octobre 2015, les exercices de tir d’aviation des Forces aériennes attireront à nouveau les foules dans les Alpes bernoises. Le programme offre une large palette de démonstrations mettant en scène, outre des avions de combat F/A-18 Hornet et F-5 Tiger II, l’avion d’entraînement PC-21, la Patrouille suisse, des opérations de sauvetage et d’extinction et des ballets aériens effectués par des éclaireurs parachutistes ou des hélicoptères de l’armée, Super Puma, Cougar et EC635.

Sans oublier les évènements suivants :

- Le Héli Challenge de Dübendorf le 25 juin

- RIO 2.2 aérodrome de Fribourg-Ecuvillens les 25 et 26 juin

- Le Zigermeet de Mollis les 5 et 6 août

- l’ALK Flugtage à Leuggern en Argovie

- Le 50 Jahre Swiss Helicopter Elticino à Locarno le 28 août

- Les 100 ans de l’aérodrome de Bex le 3 septembre

 

 

 

Texte partie française : Paul Marais-Hayer

Texte partie suisse : Pascal Kummerling

 

 

Essais en haute altitude pour le B737 MAX !

LaPaz_1_Corrigan.jpg

La Paz en Bolivie, l’avionneur Boeing a débuté les essais du B737-800 MAX en haute altitude. En parallèle à ces essais, il s’agit de la première sortie internationale pour le B737MAX.

Selon le communiqué de Boeing, le B737-800 MAX a effectué avec succès une série de décollages et d’atterrissages sur les installations de l’aéroport de La Paz qui se trouve à une altitude de13.300 pieds (4.050 mètres). Une telle altitude, peu en effet, affecter les performances globales de l'avion.

Les essais en vol pour du « 737 MAX » avec trois avions d'essai ont atteint plus de 100 vols combinés. Le quatrième et dernier avion d'essai fera son premier vol dans les prochaines semaines. Le programme reste sur la bonne voie pour la première livraison au troisième trimestre de 2017.

Le B737 MAX :

Le B737 «MAX» sera 13 % plus économe en carburant que les plus performants des monocouloirs actuels, avec un coût opérationnel par siège inférieur de 8 % par rapport à son futur concurrent. La configuration inclut les nouveaux moteurs LEAP-1B de CFM International qui sont optimisés pour la famille «MAX», un cône arrière redessiné et les nouvelles ailettes dites « Advanced Technology Winglet » conçues par Boeing pour réduire la consommation de carburant. Parmi les autres modifications intégrées, figurent des améliorations apportées aux écrans du poste de pilotage, au système de prélèvement d’air et au système de commande de vol.

Par ailleurs, le B737 MAX profitera des progrès accompli dans le domaine de la connectivité. Le B737 «MAX» offrira à ses clients la possibilité d’utiliser des données en temps réel, pour prendre en cours de vol des décisions opérationnelles concernant la maintenance au sol.

La famille B737 "MAX" comprend le B737-700 «MAX», le B737-800 «MAX» et le B737-900 «MAX», trois appareils qui occuperont le marché des monocouloirs de 100 à plus de 200 sièges. Le B737 «MAX » se caractérisera par un rayon d’action supérieur à celui de la famille B737 NG, avec une autonomie de 6’482 km (3’500 milles nautiques), soit 741 à 1’000 km de plus que le B737 NG. La première livraison du B737-900 «MAX» est prévue en 2018, suivie par la première livraison du B737-700 «MAX » en 2019.

 

Photo : Le B737MAX à La Paz @ Boeing

L’ATR 72-600 effectue une tournée en Amérique du Nord !

atr aircraft,atr 72-600,avions turbopropulseurs,compagnies aériennes,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

L’avionneur européen ATR effectue une tournée de démonstration aux Etats-Unis et au Canada du 2 au 13 mai avec un turbopropulseur ATR 72-600. Il s'agit des premières démonstrations de vol d'un ATR de la nouvelle série -600 en Amérique du Nord. L'appareil s'arrêtera à Toronto, Chicago, White Plains (État de New York), Hyannis (Massachussetts) Washington D.C., Charlotte, Dallas, Seattle et Cincinnati. L’avion sera également exposé à la convention de la Regional Airline Association (RAA) à Charlotte, du 8 au 10 mai.

Plus de 400 liaisons régionales ont été supprimées aux États-Unis depuis 2006. À ce jour, près de 2000 appareils régionaux, principalement des jets, opèrent dans le pays. Plus de 30 % des liaisons assurées par ces jets régionaux font moins de 550 kilomètres (300 miles nautiques), des distances où les coûts d'exploitation et la faible consommation de carburant des nouveaux ATR -600 sont inégalés.

Dans le cadre de cette campagne de vols, la présentation de l'appareil soulignera les nombreux avantages qu'il présente pour l'aviation régionale aux États-Unis et au Canada. Cet appareil se distingue notamment par les économies qu'il permet de réaliser, l'expérience de confort ultramoderne qu'il fait vivre aux passagers, ses technologies de navigation de pointe et sa polyvalence opérationnelle. L’ATR-600 offre une efficacité écologique incomparable  répondant aux normes environnementales les plus strictes.

L'ATR 72-600 est un véritable succès commercial à travers le monde dans la catégorie des moins de 90 places. Il présente un intérêt particulier pour les marchés américain et canadien en raison de l'âge moyen des flottes d'appareils régionaux opérant dans les deux pays. La série ATR -600 se montre également bien plus efficace sur de nombreuses liaisons régionales assurées actuellement par des jets régionaux et des turbopropulseurs d'ancienne génération.

 

atr aircraft,atr 72-600,avions turbopropulseurs,compagnies aériennes,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

Photos : l’ATR 72-600 qui effectue la démonstration @ ATR Aircraft

02/05/2016

Le KC-390 livré en 2018 !

1_KC-390_Take_Off_02.jpg

L’avionneur brésilien Embraer a fait plusieurs avancées dans le programme d'essais en vol du KC-390 et se montre optimiste sur le sort du contrat avec l'armée de l'air brésilienne (FAB), qui appelle à la livraison de 28 KC-390 avec les trois premiers exemplaires en 2018.

Un contexte qui  s’améliore:

Dans le contexte de la procédure de destitution qui vise la Présidente Dilma Rousseff et les difficultés financières que traversent le pays, l’avionneur Embraer a reçu le soutien du monde politique d’une part et de l’autre, de la Force aérienne brésilienne qui a repris les paiements, ainsi que le solde prévu pour le programme d’acquisition du KC-390.

Pour l’avionneur brésilien, les engagements signés avec cinq pays étrangers pour la vente de 32 avions vont prochainement se transformer en commandes fermes d’ici la fin de l’année.

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également être aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

1709428002.jpg

Photos : 1 KC-390 2 Cockpit @ Embraer

Boeing livre le 400ème B787 !

321.jpg

Charleston, l’avionneur américain Boeing a livré le 400ème exemplaire de son B787 « Dreamliner ». Ce B787-800 immatriculé 9V-OFE (msn37122) a été remis à la compagnie singapourienne « low Cost » Scoot. La livraison intervient seulement quatre années après que la compagnie de lancement a réceptionné le tout premier « Dreamliner ».

L’avion a rejoint les installations de la compagnie à l’aéroport de Singapour-Changi où il sera basé. Avec l’arrivée de ce « Dreamliner » le transporteur aérien Scoot devient la première compagnie à disposer d’une flotte entièrement composée de B787 « Dreamliner » avec 5 B787-800 et 6 B787-900.

Le B787  «Dreamliner» :

Construit principalement à partir de matériaux composites en fibre de carbone, le »Dreamliner » élève la barre en matière d’efficacité énergétique et le confort des passagers. Le B787 utilise 20% de carburant de moins, ce qui signifie qu’il est le premier avion de taille moyenne capable de voler long-courrier, tout en réduisant les émissions de carbone.

Avec une pression d’air pour les passagers plus conviviale en cabine et ceci grâce au maintien de la pression d’air dans l’habitacle à l’équivalent d’une altitude de 6.000 pieds (1.800m) nettement inférieur à l’altitude de 8.000 pieds (2400m) d’un appareil conventionnel. Les matériaux composites permettent de maintenir un niveau d’humidité mieux régulé et diminue ainsi l’effet de l’assèchement des muqueuses.

Les hublots sont plus grands de l’ordre de 30% offrant une meilleure visibilité et sont dotés de verre intelligent à gradation automatique. Il suffit d’une simple pression sur un bouton pour diminuer l’éblouissement et accentuer le contraste.

 

Photo : le 400ème B787 livré à Scoot @ Boeing