02/07/2017

La modernisation des Mirage 2000D !

3234.jpg

La flotte de Mirage 2000D va être modernisée selon un plan notifié en juillet 2016. Au total, se sont 55 appareils sur un total de 71 qui seront concernés par la modernisation. Cette importante mise à jour doit permettre à l’avion de voler jusqu’en 2030.

Combler la lente arrivée des Rafale :

La motivation de la modernisation d’une partie de la flotte des Mirage 2000 est due principalement à la révision de l’approvisionnement des avions de combat Rafale. En effet, le prochain transfert de Rafale à l'armée de l'air française ne se produira qu'en 2020, soit le résultat du budget de défense 2014-19, qui prévoit un taux de livraison réduit. Une partie des Rafale initialement prévus pour l’Armée de l’air ont été prélevé pour venir équiper les clients étrangers comme l’Egypte, le Qatar et l’Inde. Pour maintenir sa capacité, l'Armée de l'air française a réussi à obtenir une concession en retour, une modernisation de ses Mirage 2000D.

Les grandes lignes de la modernisation :

La première partie de la modernisation des « 2000D » concernera le système de navigation et d'attaque (SNA) qui va être complètement revu, retravaillé, et modernisé par Dassault Aviation. En effet, il y a maintenant quelques temps, le système de navigation du Mirage 2000D reposait sur des fonds de carte en carton, scannés, et projetés à l'officier navigateur système d'armes (NOSA) via un agrandisseur. Le nouveau système sera numérique. Le Mirage 2000D ne possède pas de canon de bord, la mise à niveau va permettre de combler ce manque avec l’intégration d’une nacelle développée par Dassault Aviation et qui sera montée selon les besoins sur le point avant gauche des Mirage 2000D, en symétrique des nacelles de désignation laser. En fait le système va utiliser des canons DEFA de 30mm en provenance des Mirage F1.

Enfin, la modernisation prendra aussi en compte la possibilité pour les Mirage 2000D de pouvoir s'équiper et décoller avec un emport asymétrique. Aujourd'hui, ces appareils ne peuvent emporter que le même type de bombes sur les emports ouverts pour les tirs air-sol, ce qui avait pour effet, par exemple, d'avoir des appareils qui décollaient avec uniquement deux GBU-49 sous le ventre. A la suite de cette rénovation, les 2000D pourront décoller et aller frapper avec, au moins, deux types de bombes différents, comme par exemple une GBU-12 couplée à une GBU-49. De plus, les Mirage 2000D modernisés seront compatibles pour emporter la nouvelle nacelle désignation laser « Talios » de Thales et la nacelle ASTAC (Analyseur de signaux tactiques). Pour terminer les missiles air-air Magic II seront remplacés par des MICA IR (InfraRouge).

 

2283441879.jpg

Photos : 1 Mirage 2000D @Guillaume Berthon 2 Mirage 2000D en vol @ SIRPA

01/07/2017

Norwegian a reçu ses premiers B737MAX !

norwegian1.jpg

Seattle, la compagnie Norwegian a réceptionné ce vendredi ses deux premiers B737MAX-8. Norwegian est le premier transporteur européen à prendre livraison du B737MAX et déploiera les avions sur les vols transatlantiques entre le nord de l'Europe et la côte est des États-Unis.

 

"Nous attendions avec impatience la livraison de notre Boeing B737MAX, et nous sommes ravis de l'avoir aujourd'hui dans notre flotte", a déclaré Bjørn Kjos, chef de la direction de Norwegian. "Nous sommes la première compagnie aérienne européenne à exploiter ce nouvel avion, et nous sommes également la première compagnie aérienne au monde à opérer à destination et en provenance des États-Unis. Cet avion nous permet d'ouvrir de nouveaux itinéraires non desservis et d'offrir des tarifs transatlantiques encore plus abordables. Cela offrira également à nos passagers une expérience embarquée plus régulière, tout en réduisant considérablement l'utilisation du carburant et les émissions de dioxyde de carbone ".

Norwegian est le sixième transporteur à faible coût au monde et transite sur plus de 500 routes vers plus de 150 destinations en Europe, en Afrique du Nord, au Moyen-Orient, en Thaïlande, aux Caraïbes et aux États-Unis. Il exploite actuellement une flotte de plus de 100 B737-800NG et plus d'une douzaine de B787-8 et B787-9 « Dreamliner ». Le transporteur basé à Oslo a des commandes pour 108 B737MAX 8 et 19 B787-9.

Le B737 MAX :

Le B737 «MAX» est 13 % plus économe en carburant que les plus performants des monocouloirs actuels, avec un coût opérationnel par siège inférieur de 8 % par rapport à son futur concurrent. La configuration inclut les nouveaux moteurs LEAP-1B de CFM International qui sont optimisés pour la famille «MAX», un cône arrière redessiné et les nouvelles ailettes dites « Advanced Technology Winglet » conçues par Boeing pour réduire la consommation de carburant. Parmi les autres modifications intégrées, figurent des améliorations apportées aux écrans du poste de pilotage, au système de prélèvement d’air et au système de commande de vol. Par ailleurs, le B737MAX profite des progrès accompli dans le domaine de la connectivité. Le B737 «MAX» offrira à ses clients la possibilité d’utiliser des données en temps réel, pour prendre en cours de vol des décisions opérationnelles concernant la maintenance au sol. La famille B737 "MAX" comprend le B737-7 «MAX», le B737-8 «MAX» et le B737-9 «MAX», trois appareils qui occuperont le marché des monocouloirs de 100 à plus de 200 sièges. Le B737 «MAX » se caractérisera par un rayon d’action supérieur à celui de la famille B737 NG, avec une autonomie de 6’482 km (3’500 milles nautiques), soit 741 à 1’000 km de plus que le B737 NG. La première livraison du B737-9 «MAX» est prévue en 2018, suivie par la première livraison du B737-7 «MAX » en 2019.

Photo : B737MAX-8 de Norwegian@ Boeing

 

 

30/06/2017

Pilatus livre le 1’500ème PC-12 !

unnamed.jpg

Pilatus Aircraft a livré le 1.500ème exemplaire de son PC-12 en cette fin de semaine. L’avion a rejoint les célèbres Royal Flying Doctors (RFDS) d'Australie. Pour cet événement, une cérémonie à eu lieu ce vendredi sur les installations de Pilatus à Stans. Le PC-12 est devenu un « best-seller » de Pilatus utilisé partout dans le monde.

Une célébration de transfert a été effectuée pour marquer cette étape importante dans l'histoire du Pilatus PC-12. Un peu moins de 2’000 employés et invités de Pilatus ont participé, en regardant avec fierté la livraison du 1’500ème PC-12 avec sa livrée spéciale. L’avion a été remis par le président de Pilatus Oscar J. Schwenk. À la veille de la remise de l’avion, les employés de Pilatus ont été invités à écrire des messages de remerciement au client.  Une délégation du RFDS a accepté le PC-12 par l’intermédiaire de John Lynch, CEO des Royal Flying Doctors Service Central Operations.

"Nous sommes très fiers de notre partenariat avec Pilatus et nous souhaitons dire combien nous sommes honorés d'accepter ce PC-12 aujourd'hui. Aucun autre avion au monde ne se compare au PC-12. Le PC-12 est parfaitement adapté aux conditions rigoureuses de l’Australie. Nous apprécions ses caractéristiques particulières et reconnaissons le rôle indispensable qu'elles jouent pour nous permettre de relever les défis de notre mission telle qu'elle est définie aujourd'hui ".

En 1994, la RFDS était parmi les premiers clients à prendre livraison d'un PC-12. Cette institution australienne de bienfaisance utilise actuellement 33 PC-12 pour fournir une assistance médicale aux personnes vivant dans les zones les plus reculées, à travers le continent. La RFDS transporte environ 18’000 patients chaque année, opérant dans et hors des bandes de brousse courtes et défectueuses - terrain idéal pour le PC-12.

Le Pilatus PC-12 «Next Generation» : 

Le PC-12 «Next Generation» offre nombres d'améliorations significatives par rapport à son prédécesseur, il intègre une  avionique Honeywell Primus Apex qui s’intègre dans un tout nouveau cockpit conçu par BMW Group Designworks USA, doté d’une plus puissante turbine  Pratt & Whitney Canada PT6A, le PC-12 offre une plus grande rentabilité pour ses opérateurs, ainsi, qu’une plus grande fiabilité pour répondre à des besoins de transport dans une économie toujours plus exigeante. Les PC-12 équipent non seulement de nombreuses sociétés de transport d’affaires, mais également les «Flying Doctors of Australia» et plusieurs sociétés d’ambulance notamment au Canada, les «Smokejumper» (pompiers volants) aux USA, ainsi que diverse Forces de police et récemment la Force aérienne Finlandaise.

cd3d09c1ec7b35ce8a8cc9c854fe937f-1500th-PC-1203.jpg

Photos : le 1’500ème PC-12 destiné aux Royal Flying Doctors @ Pilatus

 

29/06/2017

Renforcement de la flotte de MiG-29 serbe !

1610903.jpg

Belgrade, 208 millions de dollars seront investis au cours des prochaines années dans la refonte générale et l'extension du cycle de vie et la modernisation de 10 avions de combat MiG-29 de la Force aérienne serbe. De plus, le pays recevra Moscou livrera dès 2018 un premier lot de MiG-29M à la Serbie pour venir remplacer les anciens MiG-21 encore en service au sein de la Force aérienne. Ces appareils seront stationnés sur la base aérienne de Batajnica, près de Belgrade.

 Modernisation des MiG-29 :

Les appareils qui seront modernisés sont des MiG-29B et MiG-29UB. L'objectif est d'amener les 10 avions à la norme MiG-29SM et d'augmenter leur durée de vie en Serbie au-delà de 2030.

Le MiG-29SM est une version multirôle doté d’une avionique améliorée permettant l’emport d'armes de haute précision capables de détruire les cibles aériennes et terrestres.

Le MiG-29SM est doté du radar N-019E (N-019ME) couplé à un ordinateur MVK-04. L’avionique comprend un nouveau système d'affichage de données avec un écran couleur multifonction MFD-54 et d'un système de contrôle de gestion d'armes supplémentaire. L’avion est doté d’un récepteur GPS. Un nouveau système de contre-mesures électroniques équipe également l’avion. Le MiG-29SM a reçu canal multiplex d'échange de données est ajouté avec un bus de la norme MIL STD 1553B.

L’avion emporte les missiles R-27ER1, R-27ET1 (T1) avec des têtes de guidage par radar et IR et des missiles RVV-AE avec des têtes de radar actives. Le système de gestion des armes amélioré garantit l'application d'armes de haute précision de la classe "A-S": les missiles Kh-29T (TE), Kh-31A, Kh-31P et les bombes guidées KAB-500Kr et KAB-500-OD. Lors de l'utilisation du pod de désignation cible ou de l'éclairage externe cible, il est possible d'appliquer les missiles Kh-29L, Kh-25ML ainsi que les bombes laser guidées.

 

Photo : MiG-29 serbes @ Chris Loftin

28/06/2017

Mi-35M pour le Nigéria !

 

mil mi-35m,nigéria,hélicoptères d'attaque,infos aviation,blog défense

Hé oui, c’est avec toutes mes excuses que je corrige mon article d’hier soir. J’avoue m’être fait avoir comme un bleu ! Le Nigéria à reçu ses deux premiers exemplaires de de Mil Mi-35M et non de Sukhoi Su-35. J’avais d’ailleurs été l’un des premiers a annoncer cette commande d’hélicoptères l’année dernière. Mais voilà entre les discussions sur l’éventuel achat de Su-27/30 de ce pays et l’erreur du communiqué officiel russe, l’erreur est apparue…

Rappel :

C’est en septembre 2016 que Le Nigeria a conclu un contrat de livraison d'hélicoptères de combat MIL Mi-35M russes. L’annonce a été faite par le directeur adjoint du service fédéral de coopération militaire et technique Anatol Pountchouk lors du Forum Armée 2016 qui se déroule aux environs de Moscou.

Selon le commandant des forces aériennes du Nigeria, le Maréchal Saddik Abubakar le pays devrait prendre livraison de 12 nouveaux hélicoptères d’attaque Mi-35 équipés d’une avionique moderne et de missiles guidés. Ceux-ci devant permettre de lutter plus efficacement contre le terrorisme, mais aussi de protéger les installations pétrolières dans le delta du Niger.

Le MIL Mi-35M

Le Mi-35M est version modernisée du Mi-35 au niveau de l’avionique, de la motorisation (turbines Klimov VK-2500 de 2’400 chevaux), des capteurs (GOES-342 géostabilisé par exemple) et de l’armement (missiles anti-char AT-6 « Spiral », AT-9 « Spiral-2 » et AT-12 « Ataka », missiles air-air SA-18 « Grouse », canon bitube GSh-23V de 23mm) avec notamment des éléments communs avec l’hélicoptère de combat Mi-28N, comme son rotor et sa transmission. Le poids à vide de l’appareil est réduit à 8,09 tonnes augmentant ses performances. Le Mi-35M est proposé principalement à l’export.

Photo : Mil MI-35M russe @ Max Briansky