24/01/2018

Premiers Eurofighter multirôles pour l’Espagne !

23012018.jpg

 

L'Espagne a reçu ses premiers avions de combat Eurofighter « Typhoon » à être mis à niveau avec les capacités multirôles les plus récentes. Les deux premiers avions équipés de la configuration P1EB FW ont été livrés à l'Armée de l'air espagnole (EJERCITO de Aire Español: EdAE) a annoncé le groupe Airbus Eurofighter DS.

Les appareils assemblés à Getafe, dans la banlieue de Madrid, ces chasseurs aux capacités sol-air améliorées seront affectés à la base d'Albacete.L'armée de l'air espagnole doit encore en réceptionner 6 autres sur les 73 exemplaires de sa commande.

Par ailleurs, l’Espagne recevra encore six autres appareils dans ce standard d’ici 2019. Puis viendra le temps de la mise à niveau des appareils déjà en service au même standard P1EB FW.

La norme P1E offre une véritable capacité de «rôle pivot », grâce à laquelle le pilote peut basculer de façon transparente entre les missions air-air et air-sol.

Dans le mode air-surface, il comprend l'intégration de la nacelle de ciblage avancée Rafael Litening III et des bombes guidées laser (LGB) à double mode Enhanced Paveway II de Raytheon. Le système de visée air-surface monté sur casque est également intégré, ce qui donne à la nacelle Litening un champ de vision beaucoup plus large.

Les améliorations air-air de P1E comprennent l'intégration numérique du missile air-air à courte portée IRIS-T de Diehl BGT pour fournir un ciblage et un tir hors cible précis grâce à l'affichage tête haute et à l'affichage sur casque (HMD).

Les communications améliorées et un contrôle vocal sont également ajoutés, et une plus grande interopérabilité avec les forces de la coalition est obtenue grâce à l'intégration de l’IFF Mode 5 d'identification ami ou ennemi et d'un lien amélioré pour la liaison Link16.

 

airbus ds,eurofighter,eurofighter p1e fw,aviation espagnole,ejercito,blog défnese,aviation et défense,les nouvelles de l'aviation,avion de combat multirôle

 

Photos : 1 Les deux premiers Eurofighter P1E FW 2 Eurofighter espagnol @ Airbus

 

 

 

 

 

Silver Airways commande des ATR 42 -600 & 72-600 !

air-journal_Silver-Airways-42-600.jpg

ATR annonce la signature de son premier contrat de l'année 2018, qui voit l'arrivée sur le marché américain des appareils de la série ATR -600, qui seront exploités par Silver Airways. La compagnie intégrera à sa flotte 20 ATR -600, dont 16 seront des ATR 42-600 et quatre des ATR 72-600. Cette annonce fait suite à un accord conclu entre ATR et Nordic Aviation Capital (NAC) pour l'achat de 15 ATR -600, dont 12 seront des ATR 42-600 et trois des ATR 72-600. Ces appareils, ainsi que cinq autres issus d'une commande antérieure entre ATR et NAC, seront loués à Silver Airways, qui deviendra le premier opérateur d'appareils de la série ATR -600 aux États-Unis.

Cette commande revêt également une importance particulière car elle représente la 100e commande de nouvel appareil passée par NAC auprès du premier constructeur mondial d'avions régionaux. Elle démontre une fois encore toute la volonté du loueur de consolider sa place de leader mondial du marché de la location d'appareils régionaux.

La livraison et l'entrée en service du premier ATR -600 aux couleurs de Silver Airways se dérouleront en mars de cette année. L’appareil, un ATR 42-600, sera livré en version 46 sièges, avec une configuration de cabine 2-2 et un espace entre chaque rangée de sièges pouvant aller jusqu'à 32 pouces. Les autres appareils devraient être livrés d'ici le premier trimestre 2020. La formation de l'équipage sera assurée par ATR dans son nouveau centre de formation de Miami, qui accueille un simulateur de vol de type FFS pour les appareils de la série ATR -600. 

Ces tout nouveaux ATR -600 remplaceront la flotte existante de Silver Airways, qui compte 21 turbopropulseurs Saab 340B. Ils permettront d’augmenter la fréquence des liaisons principales et d’ouvrir de nouvelles dessertes aériennes vers des destinations en Floride, dans le sud des États-Unis et dans les Caraïbes. Aux États-Unis, 250 turbopropulseurs de plus de 15 ans sont toujours en service et doivent être remplacés. La série ATR -600, qui représente une part de marché de 75 % et offre la cabine la plus moderne et la plus confortable du marché des avions régionaux ainsi qu'une rentabilité hors-pair, représente l'appareil idéal pour les compagnies aériennes désireuses de renouveler leur flotte.

Photo : ATR aux couleurs de Silver Airways @ ATR Aircraft

23/01/2018

Un troisième C-295 SAR pour le Brésil !

yourfile.jpg

Le Brésil a exercé une option contractuelle qui l'amènera à exploiter un troisième aéronef Airbus C-295 en version recherche et de sauvetage (SAR) d'ici 2020.

Signée à la fin de l'année dernière, la mise à jour "constitue le raffermissement d'une option incluse dans un contrat antérieur datant de 2014. L'engagement précédent portait sur deux C-295 SAR dont le premier, n° 6550, a été remis en juin 2017.

Le second C-295 SAR sera livré en 2019 et le troisième en 2020 confirme AirbusDS. L’avionneur européen a déjà fourni à l'armée de l'air brésilienne 12 exemplaires affectés à des tâches de transport moyen. Au Brésil le C-295 prend la dénomination de C-105A.

Le C-295 :

Au début des années 1980, l'Espagne cherche un appareil complémentaire au C-212, le constructeur national CASA s'entend avec l'indonésien IPTN pour produire la version de base d'un appareil de transport tactique, les autres versions pouvant être produites nationalement. Le premier vol intervient le 11 novembre 1983 et l'avion entra en service dans l'Ejercito del Aire en 1988.
Le CN-235 reprend les éléments traditionnels du transport tactique : ailes et dérives hautes pour les protéger des projections venues des pistes non préparées, aile droite pour diminuer la vitesse d'approche, rampe de chargement à l'arrière. Le CN-235 peut ainsi transporter 51 combattants, 18 brancards ou 4 palettes.

En 1995, l'Espagne crée une version très modernisée, le C-295, pour compléter sa flotte. Le C-295 dispose d'une soute plus longue de 3 mètres, d'une nouvelle avionique, d'un train et d'une structure renforcés, de points d'emports sous les ailes et de moteurs Pratt & Whitney PW127G entraînant des hélices hexapales. Il peut ainsi transporter 71 combattants, 48 parachutistes, 24 civières ou 5 palettes. Il est également proposé en version Persuader pouvant accomplir des missions de chasse aux sous-marins. Le C-295 est vendu à une dizaine d'états, comme le Portugal, la Pologne, l'Algérie ou le Brésil.
Plus de 85 avions C295 sont en service aujourd’hui avec 14 opérateurs différents.

1602970310.jpg

Photos : 1 C295 SAR de la FAB 2 C-295 de transport @ Airbus

 

 

Première certification pour le B787-10 !

 

B787-10-N528ZC-BEOING-CO-.jpg

Washington, Boeing a annoncé que son B787-10 « Dreamliner »  reçu son certificat de type modifié (ATC) de la Federal Aviation Administration (FAA). Cette certification permet ainsi à l’avion de pouvoir débuter son service commercial.

L'attribution de l'ATC plafonne un programme d'essais en vol avec succès qui a commencé en mars 2017 et a impliqué trois avions d'essais en vol qui totalisait environ 900 heures de test. L'équipe du programme d'essais en vol de Boeing a pris les avions à travers une série de tests pour confirmer la manipulation de l'avion, les systèmes et la performance globale a satisfait aux exigences internes et normes de certification pour assurer la sécurité du vol.

Le B787-10 devrait prochainement recevoir  d’autres certifications en provenance d'autres organismes de réglementation de l'aviation avant son entrée en service.

Le B787-10 :

Lancé en juin 2013 au salon du Bourget, le nouveau B787-10 élargit et complète la famille «787» : il transportera de 300 à 330 passagers dans un rayon d’action de 11’910km et couvrira plus de 90 % des lignes desservies par les bi-couloirs à travers le monde. Le B787-10 sera également 25 % plus économe en carburant que les actuels avions de dimensions équivalentes et plus de 10 % moins gourmand que tout ce que propose la concurrence pour l’avenir.

Le B787-10 disposera de l’aménagement intérieur hors du commun de la famille «787». Ses passagers bénéficieront de technologies qui rendent les vols plus agréables : des hublots plus grands avec variateur de luminosité, un air plus sain, une hygrométrie accrue, une pressurisation de la cabine plus confortable, des coffres à bagages plus volumineux, un éclairage par LED apaisant et un vol moins sujet aux turbulences.

À ce jour, Boeing a reçu plus de 170 commandes pour les B787-10 de clients dans le monde entier. La première livraison se fera auprès de la compagnie Singapore Airlines au premier semestre de 2018.

Photo : B787-10 @ Boeing

22/01/2018

Le Myanmar opte pour le Sukhoi Su-30 !

Fighter_Airplane_Sukhoi_Su-30_Su-30MK_Russian_532474_1280x854.jpg

La Russie va vendre six avions de combat SU-30 « Flanker » au Myanmar, (ex-Birmanie) a rapporté lundi l'agence de presse RIA, citant le ministère russe de la Défense. Le Myanmar est également intéressé par l'achat d'autres matériels militaires russes pour ses forces terrestres et navales, a rapporté RIA.

Avec cette nouvelle acquisition bien que limitée pour l’instant et l’arrivée des premiers JF-17 « Thunder », la Force aérienne du Myanmar a débuter sa mutation.

Des Sukhoi Su-30Mk ?

On sait pas pour l’instant quelle version est vendue au Myanmar. On peut cependant penser que la version export de base, soit le Sukhoi SU-30MK est concernée. Cette version bénéficie des capacités similaires à celle des avions de combat de cinquième génération. L’appareil est doté d’une avionique améliorée, d’un radar AESA de type Phazotron Zhuk-MA plus puissant, capable d’engager plus de quatre cibles simultanément et ceci également vers l’arrière. L’avion dispose une certaine capacité en matière de furtivité et ceci grâce à une diminution de la signature radar. L’autre nouveauté concerne l’adaptation des missiles indien BrahMos et KH-59M Ovod-M. L’avionique dispose d’un mode carte numérique avec une capacité de guidage longue portée TV. 

L’appareil est doté de la version des moteurs AL-31FP de Saturn corporation, dont la durée d’entretien est montée à 2000 heures en lieu et place des 1000 sur les versions plus anciennes. Un nouveau logiciel de contrôle de la poussée vectorielle (TVC) permet une meilleure sécurisation en cas de manœuvre  extrême.

 

Photo : Su-30Mk @ Sergy