29/09/2016

Des Panther MBE pour la Marine Mexicaine !

yourfile-2.jpg

Airbus Helicopters a remis le premier hélicoptère de type H155MBE (EC565) « Panther » à la marine mexicaine. La cérémonie de remise s’est déroulée sur el site de Marignane. Au total la marine mexicaine a passé commande pour 10 appareils de ce type.

Ce premier « Panther » mexicain va rejoindre sa base au début du mois prochain et sera suivi deux autres au cours du mois de novembre. Les autres appareils seront livrés durant l’année 2017. Les pilotes de la marine mexicaine sont actuellement en formation sur le site d’Airbus Helicopters à Singapour.

Le H155 MBE« Panther » :

La version MBE du H155 (EC565) « Panther » permet la lutte tous temps anti-surface et la lutte anti-sous-marine (ASM), pour des opérations à partir de bâtiments porteurs d’hélicoptères ou de bases à terre.

Cet appareil de la nouvelle génération se caractérise par une technologie avancée (pales et tête rotor en matériaux composites et fenestron), des performances améliorées (vitesse, autonomie) et une maintenance simplifiée. Il est doté de moteurs Turbomeca Arriel 2N, qui offrent une augmentation de puissance de 15% par rapport aux modèles 2C qu'ils remplacent et soulever le poids au décollage maximale par 200 kg (441lb) à 4.5t.

L'équipement de mission comprend un sonar actif trempé à longue portée HELRAS. Le H155MBE peut emporter des torpilles ainsi que des missiles anti-navires

A ce jour, Airbus Helicopters a reçu 21 commandes pour le « Panther MBE », soit 11 pour l'Indonésie et 10 pour le Mexique.

airbus hélicopters,h155mbe panther,marine mexiciane,blog défense,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

 

Photos : Le premier H155 MBE mexicain 2  le H155 MBE Panther @ Airbus Helicopters

Global 6000 supplémentaire pour Zetta Jet !

original.jpeg

Zetta Jet a réceptionné un Global 6000 supplémentaire pour sa flotte d’avions nolisés de Singapour. La cérémonie de livraison a eu lieu au Centre de finition des avions Global de Bombardier Avions d’affaires à Montréal. Ce dernier venu dans la flotte de Zetta Jet entièrement composée d’avions Global sera exploité depuis la plaque tournante nord-américaine de l’entreprise à Los Angeles.

Équipé du plus récent système de gestion cabine (CMS) et de la solution de connectivité Internet de bord en bande Ka la plus rapide au monde, cet avion permettra aux passagers de Zetta Jet de profiter en vol d’un environnement de bureau moderne, quelle que soit leur destination. La cabine de l’avion d’affaires Global 6000 est spécialement conçue pour fournir un environnement de travail hautement productif, ce qui est l’une des principales raisons pour lesquelles cet avion est un favori des exploitants du monde entier. Çoncu pour être ultra rapide, souple et intuitif, le nouveau CMS de Bombardier Avions d’affaires est construit sur une architecture à fibre optique robuste pour une fiabilité optimale. Tenant à offrir la meilleure expérience client qui soit, Bombardier a personnalisé le système VenueTM de Rockwell Collins, connu pour ses grandes capacités, auquel il a ajouté une interface unique afin d’en améliorer la souplesse. Sa largeur de bande suffit amplement pour répondre aux exigences des technologies grand public les plus récentes et prendre en charge les mises à niveau des logicielles à venir facilement et à bas prix. Afin que la cabine de l’avion Global réponde aux besoins des clients d’aujourd’hui et de demain, elle est munie d’une baie multimédia spécialisée dotée de multiples prises HDMI et USB pour connecter de nombreux appareils électroniques disponibles sur le marché. Le design de première classe de la nouvelle interface utilisateur intuitive est assorti à l’intérieur luxueux des avions Global. Ce système permet aux passagers d’interagir facilement avec l’environnement en cabine pour avoir accès immédiatement à un contenu professionnel ou de divertissement, à des cartes du vol ou aux réglages de la cabine. Les principales commandes de cabine sont accessibles d’un simple clic dans l’interface utilisateur intuitive du système. Sur le plus récent avion Global de Zetta Jet, le système CMS s’accompagne du système de connectivité Internet haute vitesse en bande Ka en vol le plus rapide dans le monde entier. Les utilisateurs peuvent visionner un contenu diffusé en continu directement sur des moniteurs à haute définition, comme à la maison.

 

Photo : le nouveau Global 6000 de Zetta Jet @ Bombardier Aviation

28/09/2016

La Roumanie accepte ses F-16 d’occasions !

romani10.jpg

Bucarest, a accepté ses 6 premiers Lockheed-Martin F-16C/D d'occasion. Ces appareils vont remplacer partiellement la flotte actuelle de vieux MiG-21 « Lancer ».

Remplacer les MiG-21 «Lancer» : 

La Roumanie cherchait désespérément un remplaçant pour sa flotte de MiG-21 «Lancer» qui date de l’époque de l’Union Soviétique. Il y a plus de 3 ans, la Roumanie a fait part de son intention de remplacer ses 48 MiG-21 hérités de la Guerre Froide. Bien que modernisés en 1993 par la société israélienne Elbit, afin de les mettre aux normes de l’Otan, ces appareils étaient désormais à bout de souffle et technologiquement dépassés.

Des F-16 d’occasions :

Au total la Roumanie va prendre possession de 12 avions de combat Lockheed-Martin F-16. Cet achat doit servir combler le vide jusqu’à l’arrivée d’un véritable nouvel avion de combat, mais dont l’achat n’est pas encore planifié faute de moyens.

La flotte de 12 F-16 se compose de 9 appareils en provenance du Portugal et 3 de l’US Air Force. Le contrat comprend également des modifications et des mises à niveau des avions, ainsi que des moteurs supplémentaires de rechanges, le soutien logistique, ainsi que la formation de 9 pilotes roumains et 69 techniciens de maintenance.

Avant la livraison, les appareils ont été modernisé dans le cadre de la norme Mid-Life Update (MLU) par la société OGMA-Industria Aeronautica au Portugal.

Reste que la Roumanie ne disposera pas d’un nombre suffisant d’avions pour assurer la protection de son espace aérien et restera sous dépendance de l’OTAN.

 

Photo : le Premier F-16 aux couleurs de la Roumanie @ FAR

 

 

Tournée internationale pour le CS300 !

bomabrdier aviation,cs300,airbaltic,compagnies aériennes,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

Bombardier Avions commerciaux a annoncé aujourd’hui que son biréacteur de ligne CS300, soit le deuxième véhicule d’essais en vol CS300, a entamé une série de vols d’évaluation d’itinéraires en Europe et au Moyen-Orient aux côtés de son premier exploitant, airBaltic. Les vols seront exploités de la base de la société aérienne à Riga et incluent des arrêts à Vilnius, en Lituanie,Tallinn, en Estonie, et Abu Dhani aux Émirats arabes unis. Les vols suivront les procédures d’exploitation au sol et en vol d’airBaltic.

Avec une commande ferme de 20 avions de ligne CS300 qui viendront se joindre aux 12 biturbopropulseurs Q400 d’airBaltic, le transporteur effectuera une transition graduelle vers une flotte exclusivement constituée d’avions de Bombardier. Les vols d’évaluation d’itinéraires donnent une très bonne indication des performances de l’avion dans le contexte opérationnel quotidien d’une société aérienne, grâce à l’observation des performances sur piste, des délais de traitement et du déroulement des interventions au sol aux divers aéroports.

L’avion CSeries est optimisé pour le segment de marché des appareils de 100 à 150 places, ce qui est à la base de sa proposition économique et de ses performances exceptionnelles, ouvrant de nouvelles possibilités pour l’exploitation d’avions monocouloirs.

Composée de l’avion CS100 et de l’avion CS300 de 100 à 150 places, la gamme offre des coûts par passager de 18 % inférieurs à ce qui ce fait sur le marché. L’amélioration de la distance franchissable de plus de 20 % sur des aéroports en haute altitude et au climat chaud, comme Denver, Mexico ou Lhassa est maintenant confirmée. Les avions CS100 et CS300 ont en commun plus de 99 % de leurs pièces, ainsi que la même certification de type de pilote. Le moteur révolutionnaire PurePowerMD PW1500G de Pratt & Whitney, combiné à l’aérodynamique évoluée de l’avion, permet une réduction de la consommation de carburant, du bruit et des émissions.

 

bomabrdier aviation,cs300,airbaltic,compagnies aériennes,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

Photos : CS300 d’airBaltic @Bombardier

27/09/2016

Des problèmes de maintenance sur les E-8C JSTAR !

AIR_E-8C_JSTARS_Rt_lg.jpg

L’US Air Force a été obligée de clouer au sol quatre appareils de type Boeing E-8C JSTAR suite à des problèmes de maintenance la semaine dernière.

L’US Air Force a ouvert une enquête à la suite de divers problèmes découverts à la suite de travaux de maintenance à l'usine de Northrop-Grumman de Lake Charles en Louisiane. Un E-8C a subi des dégâts d’infiltration d’eau au niveau du radar Northrop APY-7. Les dégâts causés aux systèmes se montent à près de 2 millions de dollars.

Concernant les trois autres appareils, le porte-parole de l’US Air Force n’a pas précisé la nature des problèmes, mais ceux-ci concerneraient la qualité même des travaux d’entretien.

Toujours pas de remplaçant :

Ces incidents interviennent alors que la flotte vieillissante de E-8C n’a toujours pas trouvé son successeur. L'US Air Force doit prochainement remplacer sa flotte de Boeing E8 JSTARS (Joint Surveillance Target Attack Radar System) de guerre électronique et de renseignement. Pour l’instant, Boeing, Lockheed-Martin et Northrop-Grumman sont encore en concurrence. Mais le projet est pour l’instant retardé d’au moins trois mois, ce qui pourrait repousser la capacité opérationnelle initiale d'un an du nouvel appareil.

Le E-8C JSTAR :

L'E-8 JSTARS (Joint Surveillance Target Attack Radar System) est un avion de guerre électronique et de renseignement américain construit par Northrop-Grumman. Basé sur le Boeing 707, il est équipé pour détecter les mouvements de véhicules adverses au sol afin de guider les forces alliées vers eux. Entré au service lors de la guerre du Golfe en 1991, il a été régulièrement modernisé]. 17 exemplaires sont à l'heure actuelle en service dans l'US Air Force.

L’E-8C JSTARS est conçu pour détecter des cibles mobiles à travers une zone de 50,000km2. A son bord, travaillent des gestionnaires de combat de l'armée de l'air et des spécialistes de l'armée pour le  commandement et le contrôle en vue de la coordination aux forces terrestres. Malgré une technologie de pointe, l'E-8C est basé sur la cellule du « bon vieux », B707 sont de plus en plus difficile et coûteux à entretenir.

 

2304975163.jpg

Photos : Boeing E-8C JSTAR @ USAF