11/03/2016

Inde, les trois premières femmes pilotes de chasse !

3943557989.jpg

L'Indian Air Force (IAF) intronisera ses trois premières femmes pilotes de chasse en juin prochain. Ces trois candidates ont été sélectionnées parmi 120 pilotes stagiaires au sein de l'Air Force Academy (AFA) à Dindigul, Inde du sud.

37 femmes futurs pilotes :

A ce jour l’Ecole de pilotage de l’Indian Air Force compte 37 femmes à divers stades de la formation, dont un passage obligé sur le PC7MKII. La grande majorité de ces femmes ne rejoindront pas les jets de combat, contrairement à leurs homologues masculins, mais rejoindront les unités de transport de l’IAF. Le fait que trois femmes puissent devenir les premières à pouvoir un jour, piloter un jet de combat et une révolution au sein de l’IAF.

Les trois premières femmes pilotes de combat, Avani Chaturvedi, Mohana Singh et Bhawana Kanth sont actuellement en cours de la phase II de leur formation de vol sur l’avion école sur le nouvel avion école Pilatus PC-7MKII avec lequel, elles ont déjà réussi le phase I. Puis en juin prochain, ce sera la transition sur le BAe Hawk AJT sur les installations de la base aérienne de Bidar. Cette dernière phase prendra en compte la formation de combat qui comprend l'apprentissage des manœuvres de combat intensives et l’utilisation de l'armement en vue de la préparation aux avions de combat de première ligne, tel que le Sukhoi-30MKI et Mirage-2000.

 

1983638138.jpg

Photos : 1 L’une des trois femme sur PC-7 MKII 2 le PC-7MKII @ Pilatus /IAF

 

 

10/03/2016

L’Argentine reprend les négociations sur le Kfir !

7043.jpg

L'Argentine et Israël ont repris les négociations portant sur la vente potentielle de 14 avions de combat Israël Aerospace Industries (IAI) Kfir Block 60. L’achat avait été mis en sommeil, durant les élections et ceci malgré une signature entre les deux pays durant l’automne 2015.

Le nouveau gouvernement argentin semble vouloir aller de l’avant sur le projet, les discussions ont pour but, de valider l’accord précédemment discuté.

Rappel :

IAI avait offert la version Kfir Bloc 60 propulsé par un moteur General-Electric J79. La société israélienne affirme que la cellule des aéronefs sera à l’état "zéro heure" après une refonte complète. L’Israël Aerospace Industries (IAI) Kfir Block 60 proposé à l’Argentine est la dernière version améliorée du Kfir C2, qui a été utilisé par l'armée de l'air israélienne entre 1975 et 1994. Certains avions sont offerts avec des moteurs General Electric J79 avec zéro heures après une refonte complète. Le Block60 est offert avec un actif radar à balayage à balayage électronique (AESA) ELTA Systems EL/M-2032, qui peut fonctionner en modes air-air et air-sol simultanément et est capable de suivre jusqu'à 64 cibles. Son architecture ouverte permet aux clients d'intégrer d'autres systèmes, comme différents systèmes d’armes. Des points d'emports supplémentaires et une plus grande capacité d'emport permettent une charge totale de 6’038 kg. Le block 60 dispose d’une électronique améliorée et une meilleure ergonomie à bord avec entre autre un système DMM (Digital Moving Map) et des contre-mesures électroniques de dernière génération.

 

7542.jpg

Photos : IAI Kfir Block 60 de l’armée de l’air colombienne@ FAC

L’A321neo doté du Pure Power prend son envol !

cdhsuqnw8aawmkc.jpg_large.jpg

Le premier A321neo motorisé avec les nouveaux Pratt & Whitney PW1135G-JM « Pure Power » a pris son envol hier depuis les installations d’Airbus à Hambourg-Finkenwerden. L’avion immatriculé D-AVXA a décollé à 10H15 pour un vol d’essais d’une durée de 6 heures qui l’a conduit à Toulouse où se déroulera la suite des tests en vue de la certification.

Avec ce nouvel appareil re-motorisé, Airbus dispose maintenant de deux A321neo, le premier doté du nouveau moteur CFM International LEAP-A1 qui a débuté les essais le 9 février dernier. L’A321neo doit entrer en service à la fin de cette année, avec un total de 1’114 commandes fermes.

Le Pratt & Whitney 1000 PurePower (GTF) :

1188102369.2.jpg

La technique du « Geared Turbofan » (GTF) comprend un réducteur de vitesse entre le fan et le compresseur basse pression, il permet à chacune de ces parties de tourner à sa vitesse optimale et améliore donc les performances du réacteur dans tous les domaines (consommation, émissions et bruit).

Cette technologie qui s’inscrit dans sa démarche écologique et particulièrement au réducteur de vitesse capable d’absorber des niveaux de puissance plus élevés, que ceux atteints sur d’autres concepts de moteurs. Le P&W1000 a été, en plus de la famille A320, sélectionné pour le Mitsubishi MRJ, le C-séries de Bombardier et le MS-21 Irkut.

Photos : 1 Premier vol de l’A321neo Pratt &Whitney Pure Power@ Airbus / A. Doumenjou 2 Pratt & Whitney Pure Power @ PW

 

 

09/03/2016

Prudence pour la vente d’avions de combat au Moyen-Orient !

tdfrkl4tj4fso1mn9018.jpg

 

Washington, le département d’Etat se montre beaucoup plus prudent pour l’exportation d’avions de combat aux Moyen-Orient. La Maison Blanche a en effet émis des réserves sur divers programmes d’équipement et a fait la demande des garanties supplémentaires avant de donner le feu vert.

Les Etats-Unis se sont montrés plus méfiant qu’à l’accoutumée à vendre des avions et des hélicoptères de combat dans une région où les tensions ne cessent d’augmenter et ou le risque que certaines de ces armes puissent un jour se retourner contre le vendeur. Ces précautions ont même failli faire perdre certains marchés par manque de réactivité.

D’un autre côté, les avionneurs américains font le forcing, pour décrocher des contrats dans la région. Actuellement, il s’agit pour eux d’aboutir à la vente de 28 F/A-18 E/F « Super Hornet » au Koweït, d’une vingtaine de F-16 à Bahreïn et d’un nombre de 72 F-15 au Qatar.

Ces commandes ayant un double impacte, d’une part offrir la prolongation des chaînes de montage des trois appareils et de l’autre maintenir la présence américaine militaire au sein de ces trois pays.

Une situation qui se débloque :

Il semble, par ailleurs, que ces dernières semaines, les USA se montrent à nouveau disposer à accepter ces ventes et ceci avec en toile de fond la réponse à la modernisation des forces armées iraniennes via la Russie et la Chine.

F-15 pour le Qatar :

En effet, le Qatar a formellement demandé, il y a deux ans, une autorisation au gouvernement des Etats-Unis, pour l’achat de 72 avions de combat F-15 E « « Strike Eagle ». Le dossier semble donc avancé favorablement puisque le pays reste un proche allié des États-Unis dans la région, et que cette vente viendrait damné le pion aux avionneurs européens.

Du côté de Bahreïn :

3178248015.jpg

Le pays est actuellement en pleine phase de modernisation de sa flotte de F-16 et prévoit, depuis 2013 l’achat d’un nouvel avion de combat. Là encore, Lockheed-Martin compte placer son F-16 « Viper » avec l’autorisation de Washington.

Super Hornet au Koweït :

724756944.jpg

Le pays vient de finaliser politiquement l’achat de 28 Airbus DS Eurofighter et se trouve dans l’attente des autorités américaines pour la commande de 28 Boeing F/A-18 « Super Hornet ».

Photos : 1 F-15 E « Strike Eagle » @ Boeing 2 F-16 Viper @ Lockheed-Martin 3 Super Hornet @ Boeing

 

 

Le Challenger 650 certifié par l’AESA !

original.jpeg

Le biréacteur Challenger 650 vient d’obtenir la certification de type complète de l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA). Avec cette obtention, l’avionneur canadien Bombardier va pouvoir livré les premiers exemplaires sur le continent européen très prochainement.

En 2018 à la REGA :

En Suisse, le Challenger 650 entrera en service au sein de la garde aérienne suisse de sauvetage (REGA), qui a signé une entente d’achat ferme pour trois avions appareils. La transaction est estimée à quelque 130 millions de dollars us, aux prix courants 2015 de l’avionneur canadien et comprend diverses modifications, comme l’installation d’un intérieur d’évacuation médicale. Les livraisons des avions Challenger 650 modifiés sont prévues pour 2018.

548.jpg

Le Challenger 650 :

Le Challenger 650 dispose d’une autonomie qui dépasse les 4’000 milles marins (7 400 km) le biréacteur Challenger 650 s’appuie sur la solide réputation de l’avion Challenger 605 et présente des caractéristiques améliorées telles que les tout nouveaux moteurs General Electric évolués offrant une poussée accrue et une distance de décollage plus courte, une capacité de charge payante supplémentaire et une plus grande autonomie potentielle sur des aéroports d’accès difficile. Le biréacteur Challenger 650 est également doté du poste de pilotage Bombardier Vision et d’une cabine entièrement redessinée, la plus large de sa catégorie, aux fauteuils d’un design moderne et ergonomique, d’un office repensé et des systèmes de gestion de cabine les plus évolués et les mieux équipés de l’aviation d’affaires, des écrans HD les plus grands de sa catégorie et la meilleure connectivité de l’industrie.

 

img-citat-avionics-longitude.jpg

Photos : 1 Challenger 650 2 Aux couleurs de la REGA image de synthèse 3 Cockpit @ Bombardier