11/09/2016

Lockheed-Martin lance le F-16 « Viper « Block80/85 !

1467149429257.jpg

 

Je vous en parlais en juillet dernier sous le titre « le F-16 n’a pas dit son dernier mot » l’avionneur américain Lockheed-Martin vient de présenter une nouvelle version de son célèbre F-16. L’objectif est double, d’un part moderniser les flottes actuelles encore en service et de l’autre conquérir de nouveaux marchés là ou le F-35 s’avère trop cher. Sur certains marchés, l’avionneur prévoit même de présenter une double offre à choix pour le client avec le F-35 et le nouvel F-16.

Le F-16 « Viper «  Block80/85

Le Lockheed-Martin F-16 « Viper » Block80/85 est le dernier et le plus avancé de la famille des « Fighting Falcon ». La configuration F-16V comprend de nombreuses améliorations destinées à maintenir le F-16 à la pointe des avions de combat. Selon Lockheed-Martin, cette nouvelle version va fournir des capacités de combat de pointe tout en restant une solution évolutive et abordable pour le client.

Le F-16V dispose d’un nouveau radar à antenne électronique Electronically Scanned Array (AESA) Northrop-Grumman APG-83 « Radar Scalable Agile Beam ». L'APG-83 fournit aux pilotes une vision inégalée en matière de détail de la zone de cibles et d’affichages cartographiques numérique couplé à un système IRST. L’avionique est également améliorée avec un écran géant 6x8 central (CPD) à haute résolution, un nouveau bus de données à haute vitesse. Les capacités opérationnelles sont améliorées grâce à un nouveau système de liaisons de données Link-16 « Theater Data Link », l’adjonction de la dernière version de la nacelle de désignation « Sniper », d’un nouveau système de navigation et de précision par GPS. L’avion est également doté du système automatique Ground Collision Avoidance (Auto GCAS). De plus un grand nombre de logiciels sont communs avec les F-22 et F-35. Cette communité des systèmes permet de rendre le F-16V compatible en matière d’échange de données avec les deux autres appareils. En matière d’armement, le F-16V permet d’emporter l’ensemble des armes disponibles et futures en de l’US Air Force.

Gagner de nouveaux marchés :

Pour l’avionneur américain, ce nouveau F-16 est l’occasion de venir prospecter de nouveaux marchés en Asie, Amérique Latine et en Europe et de combler les lacunes de prix du F-35. Par ailleurs, une étude interne montre que de nombreux clients potentiels n’ont pas les moyens de se doter du F-35, mais n’ont pas non plus un intérêt justifié à acquérir un avion de type furtif.

Le F-16V proposé à la Suisse ?

En ce qui concerne le projet du nouvel avion de combat dont la préparation à débuté en janvier dernier, Lockheed-Martin semble très intéressée à proposer une double proposition avec le F-35 mais également le F-16V. Pour Lockheed-Martin, le F-16V aura un rapport prix/qualité excellent pour notre pays et ne demande aucune adaptation des infrastructures en place.

lockheed-martin,f-16 viper,f-16v,blog défense,nouvel avion de combat,infos avition,les nouvelles de l'aviation

 

Photos : 1 F-16 Viper Block 80/85 2 Cockpit grand écrans non représentatif du F-16@ Lockheed-Martin

 

Le fret aérien se porte mieux !

357.jpg

Genève, l’Association du transport aérien international (IATA) a publié ses données sur le transport mondial de fret aérien en juillet 2016, qui révèlent une robuste croissance de la demande. Celle-ci, mesurée en tonnes-kilomètres de marchandises (FTK) a augmenté de 5,0 % en juillet 2016, comparativement à juillet 2015. C’est le rythme de croissance le plus élevé en près de 18 mois. La capacité du fret, mesurée en tonnes-kilomètres disponibles (AFTK) a augmenté de 5,2 % en glissement annuel, ce qui dépasse la demande et fait en sorte que les rendements demeurent sous pression.

« Juillet a été un mois positif pour le fret aérien, ce qui arrive trop rarement. Malgré cela, nous devons reconnaître que nous faisons face à de forts vents contraires quant aux aspects fondamentaux de l’industrie. La croissance du commerce mondial est stagnante et la confiance des milieux d’affaires est faible. Et la rhétorique politique des deux côtés de l’Atlantique n’est pas de bon augure pour la libéralisation du commerce », a déclaré Alexandre de Juniac, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

Hausse de la demande dans le secteur du fret aérien en juillet :

Malgré un contexte de commerce mondial modéré, les transporteurs des quatre plus importants marchés de fret, l’Asie-Pacifique, l’Europe, l’Amérique du Nord et le Moyen-Orient, ont signalé une augmentation de la demande de transport de fret. Les plus fortes croissances en juillet ont été observées en Europe et au Moyen-Orient, avec des hausses de demande de 7,2 % et 6,7 % respectivement, par rapport à la même période l’an dernier

Résultats régionaux :

Les compagnies aériennes d’Asie-Pacifique affichent une augmentation de 4,9 % de la demande de transport de fret en juillet, par rapport à l’année précédente. La croissance a été alimentée en particulier par de fortes augmentations dans le grand marché intérieur de l’Asie au cours des derniers mois, mais les plus récentes enquêtes auprès des entreprises de la région donnent un portrait mitigé. La capacité dans la région a augmenté de 2,7 %.

Les transporteurs d’Amérique du Nord ont enregistré une augmentation de 4,1 % des volumes de fret en juillet 2016, comparativement à juillet 2015, et la capacité a augmenté de 3,4 %. Les volumes de fret international (en hausse de 1,3 % en juillet) continuent d’être affectés par la force du dollar américain, qui maintient la pression sur les marchés d’exportation des États-Unis.

Les transporteurs d’Europe affichent la plus importante augmentation de la demande en juillet, soit 7,2 % en glissement annuel. La capacité a augmenté de 3,8 %. Les bons résultats de l’Europe correspondent à une augmentation des commandes d’exportation en Allemagne au cours des derniers mois. Les volumes de fret en Europe ont maintenant dépassé le niveau atteint durant la reprise qui a suivi la crise financière mondiale. La seule autre région à avoir atteint un tel résultat est le Moyen-Orient.

Les transporteurs du Moyen-Orient ont enregistré une augmentation du trafic de fret de 6,7 % en juillet 2016, par rapport à l’année précédente. La capacité a augmenté de 11 %. Le taux de croissance de la région, quoique fort, a diminué de moitié par rapport au taux de 14 % enregistré annuellement entre 2012 et 2015. Cela est principalement attribuable à une croissance plus faible du trafic de fret entre le Moyen-Orient et l’Asie.

Les transporteurs d’Amérique latine ont observé une diminution de la demande de 5,6 % en juillet 2016, par rapport à la même période l’an dernier, et la capacité a augmenté de 10,1 %. La région demeure désavantagée par les mauvaises conditions économiques et politiques, en particulier dans la plus grande économie de la région, le Brésil.

Les transporteurs d’Afrique ont enregistré une diminution de 6,8 % de la demande de transport de fret en juillet 2016, par rapport à l’année précédente. Il s’agit du plus important déclin en sept ans. La capacité des compagnies aériennes d’Afrique a fait un bond de 31,3 % en raison de l’augmentation des vols long-courriers (partant d’une faible base).

232.jpg

Photos : 1 B747-400BCF de Martinair Cargo @ YSSYguy 2 MD-11F Lufthansa Cargo @ Aleksandr Markin

10/09/2016

La Chine va permettre de relancer l’An-225 !

2284549.jpg

La Chine a acquis les droits et les données techniques pour produire le mythique avion cargo géant Antonov An-225 « Mriya ». Le constructeur aéronautique ukrainien Antonov a signé un accord de coopération avec la firme chinoise Aerospace Industry Corporation of China (AICC). Dans un premier temps, il porte sur la construction d'un second exemplaire de l'avion de transport géant. Celui-ci sera construit par Antonov et livré ensuite à AICC pour les besoins du marché chinois. La deuxième étape comprend la construction d'autres exemplaires du cargo par AICC en Chine, sous licence Antonov.

Abandonné faute de moyens financiers, l’An-225 n’a éét produit qu'à un seul exemplaire au monde. Ce symbole de l’aviation ukrainienne va ainsi revivre grâce à la Chine. Antonov va transférer les dessins techniques et les droits de propriété de l’An-225 ainsi que les plans de son moteur Invchenko Progress D-18T.

Terminer le second appareil :

L'offre d'Antonov avec la Chine est l'aboutissement de négociations qui ont commencé en mai pour la prise de contrôle d'une cellule inachevée de l’An-225. La Chine prévoit d’injecter 300 millions de dollars pour compléter et terminer le second appareil. Par la suite, les futurs appareils seront produits à Luzhou, province du Sichuan et à Guigang dans le Guangxi.

Du coté chinois, on prévoit également de revoir certains aspects de la conception déjà ancienne de l’An-225 et d’y apporter des modifications. L’occasion pour l’industrie chinoise d'améliorer ses capacités en matière aéronautique. La Chine prévoit notamment de moderniser l’avionique avec l’adjonction d'un cockpit en verre, ainsi que les systèmes de navigation plus modernes.

L’An-225 :

546.jpg

L'Antonov An-225 « Mriya » très gros porteur a été construit en Ukraine. L’avion est capable de transporter des charges volumineuses et lourdes sur des distances considérables. C'est le plus long et le plus lourd avion du monde. Développé à partir de l'An-124 l'appareil avait pour but premier le transport de la navette spatiale russe « Bourane », cependant ses capacités militaires étaient évidentes. Le seul exemplaire achevé de l'An-225 prit l'air pour la première fois à Kiev le 21 décembre. L'An-225 a battu 106 records du monde dont : celui de la masse maximum au décollage avec 508 200 kg, de la charge utile avec 156 300 kg et de l'altitude maximale avec charge en atteignant 12 340m. L'An-225 est un hexaréacteur. Il est capable de transporter une charge aux alentours de 250 tonnes dans une soute de 43,32 m de long, 6,4 m de large et 4,4 m de haut. Les ailes ont un débattement de près de 6 mètres. Son importante masse est répartie sur 32 roues.

 

23.jpg

Photos : 1 An-225 @ Robert Noel 2 Cockpit @ Bernd Sturm 3 An-225 @ Lorenzo Giacobbo

09/09/2016

L’Argentine évalue le FA-50 « Fighting Eagle » !

FA-50 Display 7.jpg

La Force aérienne argentine (Fuerza Aérea Argentine - FAA) à débuté l’évaluation du chasseur coréen de Korean Aerospace Industrie (KAI) FA-50 « Fighting Aigle » comme une nouvelle plate-forme potentielle.

Une délégation composée de pilotes et de techniciens argentins a rendu visité au 16ème Escadron de la Force aérienne sud-coréenne (ROKAF) sur à Yecheon. La délégation prévoit également de visiter les installations l’avionneur coréen.

L’urgence d’un nouvel avion de combat :

 Pour la FAA, il est devenu urgent d'acquérir un nouveau type d’avion de combat pour remplacer la flotte actuelle Dassault Mirage III et Mirage 5 ainsi que la flotte Douglas A-4R « Fighting Hawk ».

Outre le FA-50, la FAA envisage également d’acquérir des Israel Aerospace Industries (IAI) Kfir Block 60 des Alenia M-346FT et des Aero L-159 ALCA comme plates-formes écoles et d’appuis rapproché.

Le KAI FA-50 : 

3172268784.jpg

Le FA-50 est un avion biplace d'attaque au sol doté d’un réacteur General-Electric F404-102 à double flux-produit  sous licence par Samsung Techwin. Le plafond pratique est de 14.600 mètres (48.000ft) et la cellule est prévue pour une durée de 8000 heures de vol, le T-50 et le FA-50 atteignent la vitesse maximale de Mach 1,4.

La version du FA-50 se différencie par une capacité d’armement étendue soit : un canon General-Dynamic A-50 de 20mm en interne, l’appareil peut être doté de missiles  AIM-9 Sidewinder et AIM 120 AMRAAM ou des Python 5, d’AGM-65 « Maverick » et de lance-roquettes LOGIR. Il peut également emporter diverses bombes de types : GBU-58, MK-20, 82, 83, 84.

En ce qui concerne l’avionique, le FA-50 dispose de deux écrans multifonctions en couleurs, d'un HUD et d'un système de manette HOTAS, d'une centrale inertielle laser/GPS Honeywell H-764G de CDVE à triple redondance et il est doté pour l’instant d’un radar Israélien Elbit EL/M-2032 à antenne mécanique.

 

fa-50_taxi_side_view-korea_aerospace_industries_thru_flickr.jpg

Photos : 1 & 3 KAI FA-50 2 Cockpit @ KAI

 

08/09/2016

AirAsia a reçu son premier A320neo !

A320neo_AirAsia_first_delivery.jpg

AirAsia a pris livraison de son premier A320neo lors d'une cérémonie qui s’est tenue sur les installations de l’avionneur européen à Hambourg. L'avion est le premier A320neo doté de la motorisation de type CFM International LEAP-1A qui entre en service en en Asie du Sud-Est et le second dans le monde entier.

L’avion est également doté de la nouvelle cabine « Espace Flex » qui offre un confort optimal des passagers, l'avion est configuré avec 186 sièges.

L‘A320neo :

La famille A320neo offre aux compagnies le choix entre les réacteurs, le Pure Power PW1100G-JM de Pratt & Whitney et les LEAP 1-A de CFM. Composée de trois versions de différentes capacités (A319neo, A320neo et A321neo), la famille A320neo, qui peut accueillir de 100 à 240 passagers, permet aux opérateurs d'exploiter l'appareil le mieux adapté à la demande, et couvre parfaitement la totalité du segment des monocouloirs, sur les lignes domestiques à faible ou forte densité de trafic, ou les lignes long-courriers pouvant atteindre 4 000 nm. Grâce à une cabine plus large, tous les appareils de la famille A320neo offrent un confort inégalé dans toutes les classes, ainsi que des sièges de la largeur standard d’Airbus de 18 pouces en classe économique. Depuis son lancement le 1er décembre 2010, la famille A320neo bénéficie d'une forte reconnaissance du marché, qui se traduit par plus de 4 500 commandes émanant de 82 clients, soit quelque 60 pour cent de part du marché.

A propos d’AirAsia :

AirAsia est la plus grande compagnie aérienne cliente d'Airbus pour la famille A320 avec un total de 575 avions commandés. Parmi ceux-ci, 404 sont de la famille A320neo. AirAsia est une compagnie régionale malaisienne de type « low cost ».La compagnie a son siège social à Kuala Lampur. La compagnie a lancé plusieurs filiales dont Thai AirAsia, AirAsia Indonesia, AirAsia Philippines ainsi qu’au Japon.

 

csm_A320neo_AirAsia_first_delivery_VIPs_7d4a453419.jpg

Photos : 1 A320neo AirAsia 2 Cérémonie @ Airbus