22/12/2017

Première certification pour le KC-46A!

KC-46EMD1withBoomC_high-res.jpg

La Federal Aviation Administration (FAA) a accordé au ravitailleur Boeing KC-46A « Pegasus » sa certification (ATC) civile. Il s’agit là d’une première étape importante avant la de recevoir la certification militaire.

Cette certification concerne le B767-2C, et permet de confirmer que la conception fondamentale du ravitailleur KC-46 est sûr et fiable. Le B767-2C est une version modifiée du B767 commercial avec une structure, un câblage modifié. 

Pour recevoir la certification, l'équipe de Boeing, qui comprenait des avions commerciaux et de la défense, le personnel Espace & Sécurité, a réalisé une série d'analyses en laboratoire, au sol et des essais en vol qui mettaitent l'accent sur les capacités fondamentales de l'avion, y compris l'avionique, le vol automatique et l'environnement systèmes, ainsi que son nouveau système de carburant. Les données résultantes validées attestent que tous les systèmes fonctionnent comme prévu. 

L'ATC est l'un des deux certifications de navigabilité de la FAA requise pour le programme KC-46. Une équipe composée d’ingénieurs de Boeing, de spécialistes de l’Air Force travaille au sur le second certificat de type supplémentaire (STC), qui englobe les systèmes militaires qui sont installés sur le B767-2C pour en faire avion ravitailleur. 

Photo : KC-46A @ Boeing

 

21/12/2017

Airbus a livé le premier Tigre HAD à l’armée de terre française !

DIGIT-03774-1.jpg

Airbus Helicopters a livré à l’Aviation légère de l’armée de Terre (ALAT) le premier hélicoptère Tigre modernisé en version HAD (appui destruction), après que la Direction générale de l’armement (DGA) a autorisé sa réception.

Cette transformation des Tigre HAP (appui protection) en configuration HAD a nécessité plus de 100 modifications de la cellule, ainsi que l’installation de plus de 1’500 nouvelles pièces et 250 câbles électriques.

Par rapport à la précédente version HAP, le Tigre HAD se caractérise par une masse maximale au décollage (MTOW) augmentée, l’installation de deux nouveaux turbomoteurs MTR 390 E plus puissants et d’un nouveau viseur de toit STRIX équipé d’un désignateur laser permettant le guidage des missiles air-sol Hellfire II.

Il s’agit du premier des 36 hélicoptères HAP modernisés en configuration HAD dans le cadre d’un programme de modernisation lancé par le ministère de la Défense.

Dans le cadre de ce programme de rétrofit Airbus Helicopters a mis en place une nouvelle organisation industrielle associant les équipes de son centre de soutien militaire pour la France (Military Support Center France) et de la ligne d’assemblage final Tigre.

Airbus Helicopters Tigre HAD:

La variante HAD de l’hélicoptère Tigre dispose deux turbomoteurs MTR390 (step 1.5) plus performants, qui assurent une puissance en hausse de 14 %, mais également une protection balistique améliorée, un nouveau système de visée optronique, la capacité à lancer des missiles air-sol « Hellfire », une suite de guerre électronique évoluée et un système d’interrogation ami-ennemi (IFF). Avec une masse maximale portée à 6,6 tonnes, soit 500 kg de plus que les versions précédentes. Le Tigre HAD est une évolution vers une polyvalence accrue. Hautement polyvalent, capable de faire évoluer ses capacités offensives en fonction des besoins opérationnels des clients et de l’environnement géostratégique, le Tigre est aujourd’hui la référence européenne en matière d’hélicoptère de combat en Europe.

À ce jour, 120 tigres ont accumulé plus de 68.000 heures de vol en service avec la France, l'Allemagne, l'Espagne et l'Australie.

Tiger-HAD-retrofit-delivery-to-the-French-Army.jpg

Photos : Tigre HAD @ Airbus Helicopters

Le 50ème Airbus produit aux USA !

Delta-Air-Lines-receives-50th-Airbus-US-Manufacturing-Facility-A320Family-aircraft.jpg

La main-d'œuvre du centre d’assemblage d’Airbus en Alabama a célèbré son objectif pour produire quatre avions de la famille A320 par mois. Moins de deux ans après la livraison par Airbus du premier avion de la famille A320. L'usine de fabrication à Mobile, en Alabama, a livré hier son 50ème avion. Ce cinquantième appareil est un A321, désigné MSN 7943, a été livré à la compagnie aérienne Delta Airlines.

"La 50e livraison est un véritable point de fierté non seulement pour notre équipe ici à Mobile. Les fournisseurs qui contribuent à ces avions ", a déclaré McArtor. "Nous avions annoncé en 2012 que nous allions construire des avions Airbus aux Etats-Unis" pour nos clients basés aux États-Unis. Nous avons livré le premier avion en 2016, et aujourd'hui nous célébrons le 50ème. Nous avons pris notre engagement envers nos clients, nos fournisseurs à travers le pays et cette communauté de la côte du Golfe. "

Daryl Taylor, vice-président et directeur général d'Airbus. L'usine de fabrication a fait l'éloge de l'équipe qui construit l'avion. "Le travail acharné et le dévouement de Team Mobile nous ont permis de franchir cette étape. «Nous construisons une équipe formidable et nous construisons de très bons appareils pour relever les défis de front et chercher des moyens de nous améliorer.

 

Photo : le 50ème Airbus, un A321 pour Delta Airlines @ Airbus

20/12/2017

L’US Air force prépare à la remotorisation des B-52 !

B-52H_006.jpg

L’US Air Force a publié cette semaine les détails, ainsi que le calendrier et les concurrents susceptibles de venir fournir un nouveau moteur pour la flotte de bombardier B-52 « Stratofortress ». Au total, se sont pas moins de 608 nouveaux turboréacteurs, qu’il faudra produire pour remplacer les huit Pratt & Whitney TF33 sur chacun des 76 bombardiers B-52H en service au sein de l'US Air Force.

Selon la Division de soutien logistique de l’USAF en charge des B-52, les centrales électriques des moteurs TF33 sont âgées de 60 ans et ne tiendront pas au-delà de 2030. De plus en raison de l'âge, les pièces sont en passe de venir obsolètes et la rareté ce celles-ci inquiète les équipent de maintenance.

Par ailleurs, une étude a démontré qu’une remotorisation pourrait réduire la consommation de carburant de 20à 40%. Le remplacement du moteur comprendrait donc la rénovation du système d'alimentation électrique du B-52H, l'installation de nouveaux générateurs et le câblage pour soutenir les nouveaux appareils électroniques.

Pour l'USAF, il existe deux options de remplacement. La première consisterait à déléguer la sélection du moteur à un entrepreneur d'intégration unique. La seconde stratégiesde l'USAF consiste à sélectionner l'entrepreneur d’un moteur, après une compétition en une étape ou un processus d'appel d'offres en deux étapes.

Un calendrier serré :

Un calendrier théorique utilisant le processus d'appel d'offres en deux étapes indique que le programme prendra 17 ans. L'USAF vient de recevoir des fonds de démarrage au cours de l'exercice 2018 pour consolider la stratégie d'acquisition et lancer une demande de propositions à l'industrie. Si l'US Air Force choisit un processus d'appel d'offres en deux étapes, la capacité opérationnelle initiale pour le B-52H remotorisé serait fixée pour l'exercice 2029, avec une capacité opérationnelle totale déclarée cinq ans plus tard.

La perspective de vendre plus de 600 moteurs aux États-Unis a attiré plusieurs soumissionnaires potentiels. En plus de titulaire P&W, Rolls-Royce et GE Aviation ont montré de l’intérêt. Le motoriste anglais a été le premier à se manifester en septembre dernier avec une offre.

Pour Rolls-Royce, un nouveau moteur permettrait de diminuer les besoins en ravitaillement en vol et évite les risques d'obsolescence que les moteurs plus anciens pourraient poser à terme.

Le BR725 de Rolls-Royce combine des fonctionnalités éprouvées des familles BR 700 et Trent et offre ainsi une puissance propre et efficace pour toute une nouvelle classe d’avions. Le BR725 est puissant, avec une poussée maximale de 16,100lb, est plus de 4 dB cumulatif plus silencieux. Il a une consommation de carburant spécifique de 34 % de mieux que les TF33 actuels.La technologie de pointe de ce moteur a considérablement augmenté les intervalles de maintenance, et permet d’éliminer les inspections à mi-parcours.

Le B-52 jusqu’en 2050 :

Une remotorisation semble aujourd’hui évidente, car Le B-52H demeurera opérationnel au-delà de 2050, alors que la flotte approche un siècle de service opérationnel en 2055.

B-52H-face_USAF.jpg

Photos : B-52H @ US Air Force

19/12/2017

Vol inaugural pour le prototype du V-280 « Valor » !

 

268231-280-1-68ac99-large-1513634579.jpg

                                                          

Amarillo au Texas, Bell Helicopter, a réalisé hier le premier vol de son V-280 « Valor ».  Le V-280 « Valor » est un « tilt-rotor » de nouvelle génération conçu pour offrir des capacités d'agilité, de vitesse, de portée et de charge utile inégalées à un coût abordable. Cette étape représente un progrès exceptionnel dans le programme de développement du V-280 et rapproche Bell Helicopter de la création de la prochaine génération d'aéronefs à levage vertical pour les États-Unis.  

Le programme Bell V-280 « Valor » fait partie de l'initiative de démonstrateur technologique interarmées polyvalent (JMR-TD). Le programme JMR-TD est le précurseur scientifique et technologique du programme « Future Vertical Lift » (FVL) du ministère de la Défense. Le programme V-280 rassemble les ressources techniques et les capacités industrielles de Bell Helicopter, Lockheed Martin, GE, Moog, IAI, TRU Simulation et formation, Astronics, Eaton, GKN Aerospace, Meggitt et Spirit AeroSystems.

Le Bell V-280 « Valor » est censé fournir à l’armée des États-Unis les plus hauts niveaux de maturité et de préparation technique. L'aéronef est conçu pour offrir la meilleure valeur en termes d'approvisionnement, d'exploitation et de soutien, et de structure de force. Avec deux fois la vitesse et la portée des hélicoptères conventionnels.

Le Bell V-280 « Valor » dont le design a été présenté pour la première fois le 10 avril 2013, lors de l'Army Aviation Association of America Annual Professional Forum and Exposition à Forth Worth au Texas. Le V-280 est un aéronef multi-rôle susceptible de répondre au programme «Vertical Lift Program» du département de la Défense. L'armée américaine et le ministère de la Défense sont en effet, à la recherche d’un hélicoptère capable à l’avenir de voler à une vitesse de 230 nœuds, en lieu et place des 140 actuels.

Le concept du V-280 « Valor » est basé sur la gamme des « tilt-rotors » de troisième génération, fortement inspiré du V-22, mais légèrement plus petit. Une des grosses différences avec le V-22 est que les moteurs du V-280 seront fixes et ne pivotent pas avec le rotor, ce qui réduit la complexité et le nombre de pièces mobiles.

Le Bell V-280 « Valor » à rotors basculants doit offrir selon son concepteur, les plus hauts niveaux de maturité et de préparation technique. Le Bell V-280 aura la capacité d'effectuer une multitude de missions avec une vitesse inégalée avec une grande agilité.

bell textron,tilt-rotor,us army,blog défense,aviation et défense,nou

 

Photos : Premier vol du V-280 Valor @ Bell Textron