31/05/2016

Cathay Pacific a réceptionné son A350XWB !

A350_XWB_Cathay_Pacific_TAKE_OFF.jpg

Cathay Pacific Airways est devenue la sixième compagnie aérienne à réceptionner le nouvel « opus » d’Airbus, l’A350XWB. Le premier exemplaire est arrivé sur les installations du transporteur à Hong Kong.

Cathay Pacific a configuré son A350-900 avec un aménagement tri-classe premium avec un total de 280 sièges, comprenant 38 en classe affaires, convertibles lits pleinement à plat, 28 en Premium Economy et 214 dans la cabine principale. Après une période initiale de vol sur les routes régionales, l'A350-900 de Cathay Pacific va commencer les opérations long-courriers un peu plus tard cette année. Au total, Cathay Pacific a passé commande pour 48 A350 XWB, dont 22 A350-900 et 26 A350-1000.

L’A350 :

L'A350 XWB, est le tout dernier membre de la famille de gros-porteurs Airbus. Grâce à une toute nouvelle conception aérodynamique, un fuselage et une voilure en fibre de carbone, ainsi que de nouveaux réacteurs Trent XWB de Rolls-Royce à faible consommation de carburant, l'A350 XWB affiche une réduction de 25 pour cent de la consommation de carburant et d'émissions et des  coûts de maintenance significativement réduits. Sa cabine extra-large offre aux passagers plus d'espace personnel toutes classes confondues et des sièges d'une largeur standard de 18 pouces en classe économique.

A ce jour, Airbus a enregistré un total de 798 commandes fermes pour l'A350 XWB de 42 clients dans le monde, ce qui en fait déjà l'un des gros-porteurs les plus réussis jamais.

 

Photo : Le premier A350XWB de Cathay Pacific@ Airbus A.Doumenjou

30/05/2016

L’Armée russe commande le Mi-38 !

2757630.jpg

Le ministère russe de la Défense va devenir le client de lancement de l’hélicoptère moyen tonnage Mi-38. Le modèle commandé, on parle d'un premier lot de 20 appareils, sera entièrement russe et ne sera pas doté d’équipement étranger. A terme le Mi-38 viendra remplacer les Mi-8 les plus anciens

Le Mi-38-2

Le MIL Mi-38-2 dispose d’une motorisation avec deux Klimov TV7-117V et d’une avionique russe IKBO-38 avec cinq écrans LCD. La cabine est réalisée en matériaux composites. Le Mi-38-2 a été dévoilé pour la première fois en 2011 et a remporté la certification de type en décembre l'année dernière. Selon Russian Helicopters, le Mi-38 est l'un des hélicoptères les plus automatisés au monde. Son système de commande de vol prévoit un mode automatique pour l'atterrissage, la stabilisation en vol stationnaire.

Pour le Ministère russe de la Défense, il est aujourd’hui primordial que le Mi-38 ne possède pas de composants importés. En effet, la plupart des modèles d’aéronefs produits à ce jour par Mil et Kamov sont dotés de moteurs en provenance d’Ukraine, comme le TV3-117. Ce qui provoque maintenant des problèmes pour la Russie en matière d’approvisionnement. Pour la Russie, il est devenu nécessaire de devenir autosuffisant.

Un record du monde :

En août 2012, le Mi-38 a établit un nouveau record du monde d’altitude avec un vol qui a atteint les 8'600 mètres en classe E-1H, soit un poids au décollage compris entre 10 et 20 t, selon les normes de la Fédération Aéronautique Internationale.

 

2795203.jpg

Photos : 1 le Mi-38-2@ Kabuki 2 cockpit @ Fyodor Borisov

 

 

Des Harbin Z9WE armés pour le Cameroun !

p1678927.jpg

L’armée de l’air camerounaise est capable de mener des opérations d’attaque grâce à l’arrivée d’hélicoptères chinois Harbin Z9WE armés. Le 23ème escadron (CAF) est opérationnel avec trois hélicoptères Harbin Z9WE.

La capacité a été officiellement déclarée suite à un exercice réel de formation de tir sur plusieurs jours à Ngaoundéré en collaboration avec un certain nombre d’hélicoptères Mi-17 du 13ème escadron. Les hélicoptères Z9WE sont dotés de canons de 23 mm et de roquettes de 57 mm, ainsi que missiles HJ-8 chinois filoguidés antichars. L'identification des cibles a été réalisée en utilisant une tourelle FLIR sur le Z9WE doté d’un capteur infrarouge, ainsi qu'un télémètre laser.

Le Harbin Z-9 :

L’hélicoptère de transport Harbin Z-9 ne vous rappelle-t-il pas un autre appareil ? Le Harbin Z-9 est un appareil construit par la société Harbin Aircraft Manufacturing Corporation à partir de kit d’AS365N « Dauphin » fourni par Airbus Helicopters. Le premier vol du Z-9 a eu lieu en 1981. En 1988 commença l’assemblage du premier Z-9B « Haitun » équivalent de l’AS 365N2 et dont la majeure partie des pièces (70%) étaient produites en Chine. Le premier Z-9B vola pour la première fois en 1992 et entra en service en 1994. Contrairement à l’AS 365N dont le rotor anti-couple comporte 13 pales, celui du Z-9B n’en compte que 11.
Il existe plusieurs versions du Z-9B. Dans sa version de base, il peut transporter au maximum 10 soldats. Dans sa variante antichar/appui, Z-9W (WZ-9), il est doté d’une optique sur le toit et de pylônes d’emport sur les flancs. Une version plus récente du Z-9WE est dotée d’un FLIR sous le nez de l’appareil. Il peut emporter comme armement un pod canon de 23 mm ou de 12,7 mm, des missiles antichar HJ-8 (maximum 8), de paniers de roquettes de 57 mm et de 90 mm ainsi que des missiles air-air TY-90 à guidage infrarouge d’une porte de six kilomètres.
Le Z-9C est la version « navalisée » du Z-9 en service dans l’aéronavale chinoise. Il est équipé d’un sonar et d’un radar de surface KLC11 en bande J. Il peut emporter deux torpilles ou des missiles mer-mer C701 Il y aurait environ 200 Z-9 en service.

3766861478.jpg

Photos : 1 Harbin Z9WE camerounait 2 Z9 chinois @ Harbin

CityJet a réceptionné son SSJ100 !

ssj_cj_1920-1.jpg

La compagnie irlandaise CityJet a pris livraison de son premier avion régional Sukhoi SSJ100 lors d’une cérémonie qui s’est tenue à Venise en Italie. La compagnie aérienne va louer 15 appareils de type SSJ100 et détient une option de livraison pour un appareil supplémentaire.

CityJet dont la base se trouve à Dublin, opère à partir des aéroports principaux en Europe, y compris London City. La compagnie aérienne prévoit de recevoir trois SSJ100 cette année les autres à partir de 2017. Les « Superjet » de CityJet sont configuré avec une cabine de 98 places avec un intérieur conçu par l'italien Pininfarina.

Le Sukhoi SSJ100 Superjet : 

Sukhoi Superjet 100 (SSJ100) est un jet de 100 places régional conçu et développé et construit par Sukhoi Civil Aircraft Company (SCAC) en partenariat avec AleniaAermacchi. Le 19 mai 2008 le premier SSJ100 accompli avec succès son premier vol. Le Sukhoi Superjet 100 atteint une vitesse de croisières maximale de Mach 0,81 et 40.000 pieds. Il décolle d'une piste de 1’731 mètres. La plage de fonctionnement pour la version de base est 3,048 km et 4.578 km pour la version longue portée.  Le Superjet est une machine pouvant transporter entre 78 et 98 passagers, en deux classes. Il est équipé de deux réacteurs PowerJet SaM146 développés conjointement par le motoriste russe NPO et le français Snecma. Divers équipementiers ont été retenu pour fournir des éléments au SSJ100 comme Thales, Liebherr ou encore Honeywell et Bf Goodrich. Le cockpit est moderne et intègre une technologie occidentale avec écrans EFIS couleurs.

 

croppedimage473256-Cityjet-SSJ100.interior.jpg

Photos : 1 SSJ100 de Cityjet 2 Intérieur @ CityJet

29/05/2016

Aviadarts 2016 en Crimée !

58316463953ce0fbc477d4.jpg

La compétition internationale de tir en avions de combat et hélicoptères, baptisé «Aviadarts» se déroulera du 28 mai au 5 juin sur les aérodromes de Kirovskoïe et de Belbek sur le polygone de tir de Tchaouda, près de Féodossie, en Crimée.

Historique : 

Durant l’été 2013, la Russie a organisé son premier tournoi de tir en avion de combat sur le polygone de Pogonovo, dans la région de Voronej. Selon les médias russes, plus de 130 pilotes de chasseurs Sukhoi (Su-25 et Su-25SM) et d'hélicoptères Mil (Mi-24, Mi-28-N) et Kamov (Ka-52) se sont disputés le titre de meilleur pilote de Russie. 

Un pied de nez à l’OTAN :

1025345127.jpg

En organisant cette compétition en Crimée, la Russie fait un joli pied der nez à l’OTAN. L’exercice de cette année prévoit de réunir 59 équipages pilotant des chasseurs, des avions de transport et des avions à long rayon d'action.

Cette année, la Russie accueillera des pilotes en provenances d'Inde d'Egypte, du Pakistan et de l'Arménie. Il se pourrait également que des équipages biélorusses, kazakhs et chinois puissent être présent. Mais sans confirmation pour l’instant.

Parmi les appareils participants figurent notamment des avions Sukhoi Su-25SM, Su-27SM, Su-30SM, Su-35S, Su-24, Su-34, MiG-29SMT, Iliouchine Il-76MD, Tupolev Tu-22M3 et des hélicoptères Kamov Ka-52, Mil Mi-24, Mi-28N, Mi-8MT et Mi-8AMT. Un spectacle aérien marquant la fin du tournoi aura lieu le 5 juin à Sébastopol.

Déroulement :

Pendant le tournoi «Aviadarts», les équipages doivent détruire des cibles terrestres en utilisant des roquettes, des mitrailleuses et des canons embarqués et surmonter la défense antiaérienne, qui sera représentée par les systèmes Pantsir-S1 et les missiles polyvalents Kornet-EM. Des drones surveilleront le déroulement du tournoi.

 

16959310.jpg

Photos : 1 Su-34 2 Su-25 3 Su-35SM@ VVS