02/06/2021

Les AW159 « Wildcat » philippins déclarés opérationnels !

1893560278.jpg

Les deux hélicoptères Leonardo AW159 « Wildcat » ont été déclaré opérationnels pour le service dans la marine philippine (PN).

Les deux appareils devraient être déployés à partir des deux nouvelles frégates de classe José Rizal: BRP José Rizal (FF 150), qui a été mise en service en juillet 2020, et BRP Antonio Luna (FF 151), qui est entrée en service en mars 2021. Les deux plates-formes ont été livrées en mai 2019 sur la base navale Heracleo Alano de Cavite City. Les AW159 sont exploités par l'escadron MH-40 de la Naval Air Wing à la base aérienne de Danilo Atienza.

Préparation pour l’embarquement

Cependant, les pilotes sont encore en phase de formation en vue des opérations d'appontage et à l'intégration sur les frégates de la classe José Rizal. Suite au COVID, les instructeurs de Leonardo du Royaume-Uni ne sont pas encore retournés aux Philippines pour terminer la formation. Ils devraient revenir au pays prochainement pour terminer cette ultime phase d’intégration.

Rappel 

La Marine philippine a passé commande pour 2 hélicoptères de lutte anti-sous-marine et antisurface Leonardo AW159 « Wildcat » en 2016. Le contrat est estimé à près de 114 millions de dollars. L’hélicoptériste italien a construit les hélicoptères à son usine de Yeovil au Royaume-Uni, le contrat comprend la formation et le soutien pluriannuel. Les deux hélicoptères sont équipés d'équipements sophistiqués « state-of-the-art mission » avec des capteurs principalement dédiés à la lutte anti-sous-marine et pour le rôle de guerre antisurface. Les hélicoptères sont également en mesure d'effectuer d'autres missions, y compris la recherche et le sauvetage (SAR), la sécurité maritime et la surveillance maritime.

Equipement des AW159 philippins 

Pour équiper ses AW159, la marine des Philippines a opté pour le missile israélien Spike ER (Extended Range) en version antinavire. Les hélicoptères sont également dotés de capacités de lutte anti-sous-marine (ASW) avec les torpilles légères de MBDA K745 « Blue Shark ».

Le Leonardo AW159 « Wildcat » :

L’AW159 « Wildcat » est prévu pour remplacer les « Lynx » de première génération, ce nouvel hélicoptère multirôle de six tonnes, est commandé à 62 exemplaires par le ministère britannique de la Défense. Le premier a été livré à la fin de 2011. Doté de deux turbines Rolls-Royce Honeywell CTS800 de nouvelles générations capables d’offrir 12 % de puissance supplémentaire, face aux anciens modèles. Le poste de pilotage comprend un système entièrement intégré d’affichage, utilisant quatre écrans 10x8 pouces. Les capteurs disposés dans le nez comportent une imagerie TV/IR couplé avec un désignateur laser. La version maritime dispose d’un radar Selex-ES Galileo 7400E actif sur 360 degrés. L'AW159 intègre un système d'alerte de missiles, des détecteurs d'alerte radar et un système de distribution des contre-mesures. En outre, il dispose d’une palette complète en matière d’armement soit : des mitrailleuses, torpilles, grenades sous-marines et pourra également tirer la future arme de surface à guidage autonome (FASGW).

philippine_navy_aw159.jpg

Photos : AW159 « Wildcat » de la marine philippine @ Leonardo

01/06/2021

Le F-15EX « Eagle II » a démontré ses capacités !

210514-f-jg201-1192.jpg

Le plus récent avions modèle d’avion de combat de l'US Air Force, le Boeing F-15EX « Eagle II », a été testé grandeur nature récemment lors de l’exercice aérien Northern Edge 21 en Alaska.

Northern Edge

Northern Edge est un exercice aérien conjoint semestriel qui se déroule dans la banlieue d'Anchorage en Alaska, il est conçu pour accroître l'efficacité au combat interarmées dans tous les domaines de la guerre. 

L'équipe de test du F-15EX s'est concentrée sur les tests du dernier programme de vol opérationnel du F-15EX, du système de survie d'avertissement actif passif du Eagle II et du radar. Les deux F-15EX « Eagle II » qui ont été remis par Boeing en mars et avril faisait partie d'un contingent important de la 53e Escadre qui s'est déployé à Joint Base Elmendorf-Richardson (JBER).

Au cours de l'exercice, les deux F-15EX « Eagle II » ont été testé dans un environnement de force interarmées, « représenté opérationnellement » qui comprenait des éléments de menace tels que des agresseurs. Parmi les objectifs de la participation du F-15EX, il était prévu de tester les performances et le comportement du radar Raytheon APG-82 de type AESA avec d'autres nouvelles fonctionnalités telles que l'affichage du poste de pilotage étendu et le dernier programme de vol opérationnel (OFP, logiciel de mission).

Pour la première fois le nouveau système de guerre électronique « Eagle Passive Active Warning Survivability System » (EPAWSS) entièrement numérique conçu pour vaincre l'ennemi et augmenter la capacité de survie du F-15EX a été engagé avec succès.

Le système de cockpit, l'affichage sur grande surface, le casque avec affichage numérique et le système de positionnement global GPS ont également signalé des performances réussies, collectant des données inestimables à partir des systèmes nouvellement mis à niveau dans une zone pertinente pour le combat. 

"L'objectif global était de tester le F-15EX dans un environnement représenté opérationnel, et l'EPAWSS a très bien fonctionné", a déclaré le colonel Doug Creviston, commandant du 96e Groupe de soutien aux opérations. "C'était vraiment précieux d'obtenir des données sur l'intégration du système." 

Le F-15EX est le premier avion entièrement testé et mis en service grâce à des tests de développement et opérationnels combinés. Le développement tactique aux côtés d'autres avions conjoints de quatrième et cinquième génération contre des adversaires proches de leurs pairs dans un environnement de forces importantes et contesté est une étape importante dans le test. 

L’EPAWSS

Fournissant des options de guerre électronique offensive et défensive pour le pilote et l'avion, le système de BAE Systems ALQ-250 EPAWSS propose des solutions entièrement intégrées d'alerte radar, de géolocalisation, de connaissance de la situation et d'autoprotection pour détecter et vaincre les menaces de surface et aéroportées dans des environnements contestés et hautement contestés à forte densité de signaux. Équipé de contre-mesures électroniques avancées, il permet une pénétration plus profonde contre les systèmes de défense aérienne intégrés modernes, offrant des capacités de réponse rapide pour protéger l'équipage. L'EPAWSS est conçu pour fournir une indication, le type et la position des menaces RF au sol ainsi que la portée des menaces aériennes avec la connaissance de la situation nécessaire pour éviter, engager ou annuler la menace. L'EPAWSS se défend contre les systèmes de menace RF et IR détectant ou acquérant des informations de ciblage avant l'engagement de la menace, ce qui complique et / ou annule une solution de ciblage de menace ennemie. Le système lutte contre les menaces grâce à sa suite de composants avec des techniques électro-optiques et RF. 

boeing,f-15ex eagle 2,usaf,blog défensel,les nouvelles de l'aviation,aviation militaire

Et maintenant ?

Cette collecte de données de test précoce permet d'attirer l'attention sur les systèmes nécessitant une amélioration avant l'augmentation de la production du F-15EX et sa livraison finale à l’US Air Force.

La planification de l'Air Force envisage l'acquisition d'un maximum de 144 F-15EX « Eagle II » pour remplacer les F-15C/D vieillissants qui servent dans la Garde nationale aérienne de 2024 à 25. De plus l'avion peut offrir une grande valeur pour les opérations dans des environnements de défense aérienne et dans les fonctions de défense du territoire que la flotte actuelle effectue. Le F-15EX est considéré comme une plate-forme à partir de laquelle des armes hypersoniques peuvent être lancées à des distances éloignées bien en dehors des zones à haut risque. Mais il devra être engagé aux côtés des avions de nouvelle génération comme le F-35 et le NGAD.

6643839-1621894264.jpg

Photos : Premier engagement du F-15EX « Eagle II » @ USAF