11/03/2019

Remise du premier AC-130J « Ghostrider » Block30 !

p1720846_main.jpg

Le commandement des opérations spéciales de l'US Air Force AFSOC) a reçu le premier  exemplaire des 37 avions de soutien aérien Lockheed-Martin AC-130J « Ghostrider » au standard Block30.

L’AC-130J Block30  a été remis au 6ème escadron d’opérations spéciales (SOS) basé sur l’aérodrome de Hurlburt Field, en Floride, le 6 mars.

Comme l’AC-130W Stinger II, l’AC-130J est équipé du groupe de frappe de précision monté sur palette  (PSP), qui comprend un canon Bushmaster de 30 mm, des munitions à guidage de précision et un canon de 105 mm. Des munitions à guidage de précision telles que la bombe de petit diamètre GBU-39 (SDB) et le missile Griffin AGM-176A de Raytheon seront également utilisées, tandis que les missiles AGM-114 Hellfire. A l’avenir il sera également possible de doter l’avion de lasers à haute énergie.

Selon le communiqué de l’AFSCO, le Block30 « Ghostrider » dispose de meilleures technologies logicielles et avioniques que la précédente version Block20 en service. Le Block 30 intègre un nouveau capteur, des sièges d’équipage mis à jour avec des fonctions de sécurité supplémentaires, ainsi que de nouvelles technologies en matière de routeurs et de réseaux. 


L’AC-130J «Ghostrider»:

C’est au tout début du mois de janvier 2013 que le premier MC-130J Block20 est arrivé pour commencer sa transformation en AC-130J «Ghostrider». L’AC-130J «Ghostrider» est doté d’un radar à ouverture synthétique, de capteurs infrarouge d’un canon de 30mm, de missiles AGM-176 «Griffin». L’avion peut mettre en oeuvre la bombe de petit diamètre de type GBU-39 (SDB laser). Les capteurs permettent d’identifier visuellement ou électroniquement,  les forces et les cibles terrestres amies à tout moment, même dans des conditions météorologiques défavorables. L'avion est optimisé pour le ravitaillement en vol en mode universelle avec le système  «Air Prise Slipway». Pour répondre aux exigences de puissance imposées par l’avionique et les différents systèmes, l'AC-130J est équipé de 60 générateurs d'amplification qui offrent une production accrue en électricité.

404560710.jpeg

Caractéristiques générales :

Fonction principale: appui aérien rapproché et l'interdiction de l'air avec des missions connexes associées.

Constructeur: Lockheed-Martin

Power Plant : Quatre Rolls- Royce AE 2100D3 Turbopropulseurs

Poussée: 4591 

Envergure : 132 pieds 7 pouces (39,7 mètres)

Longueur : 97 pieds 9 pouces (29,3 mètres)

Hauteur: 38 pieds 10 pouces (11,9 mètres)

Vitesse: 362 noeuds à 22 000 pieds

Plafond: 28 000 pieds avec £ 42,000 charge utile

Décollage Poids maximum: £ 164,000

Gamme : 3,000 miles

Equipage: deux pilotes, deux officiers de systèmes de combat et trois canonniers.

Coût unitaire: 109 millions de dollars.

2935546651.JPG

Photos : 1 Le premier AC-10J Block30. 2 AC-130J block20 @ USAF

10/03/2019

Taïwan prépare le successeur du Ching Kuo !

990717533.jpg

Taïwan prépare activement le remplacement de son avion de combat indigène Ching Kuo en développant un nouvel avion indigène. L’avion devrait être de 5èmegénération.

Pression chinoise :

Taïwan fait face à la montée en puissance militaire chinoise dans la région. La croissance de l’Armée populaire de libération (APL) de la Chine, inquiète plus que jamais le ministère de la Défense nationale (MND) de Taiwan. Selon un récent rapport de la défense, la Chine déploie ses armes les plus récentes dans les régions militaires de Nanjing et de Guangzhou, toutes deux adjacentes à l’île de Taiwan.

Un nouvel avion indigène :

Le directeur du département de la planification stratégique du ministère de la Défense M. Wu Pao-kun, a déclaré lors d'une conférence de presse que l'avion de la prochaine génération devait posséder des caractéristiques de furtivité et pouvoir effectuer des décollages courts, sans plus de précision. Le major-général Tang Hung-an, chef de la division de la planification du commandement de la force aérienne, a déclaré à la même conférence de presse que le plan de mise en place du futur avion de combat de la prochaine génération dans son pays se déroulait comme prévu.

Pour développer le futur avion de combat le Ministère de la Défense et l’avionneur Aerospace Industrial Development Corp (AIDC) travaillent en collaboration avec l'Institut national des sciences et technologies de Chung-Shan. Cet institut a dévoilé en février 2017 une antenne réseau à balayage électronique active, ainsi que sur le système de communication de l'avion, son viseur de casque et son revêtement absorbant les ondes radar qui pourrait être utilisés dans des avions de la prochaine génération. L'institut développe également le moteur de l'avion.

 

Achat aux USA freinés ?

Je vous l’annonçais en décembre dernier, Taïwan semble donc se désintéresser du F-35 à plus forte raison avec la création de son propre avion de 5èmegénération. Par contre, le pays ne peut attendre l’arrivée du futur avion indigène. Pour cela Taïwan a confirmé sa demande d’acquisition d’un nombre probable de 66 Lockheed-Martin F-16/21 Block70 « Viper » auprès du Département d’Etat américain. Mais il semble que les Etats-Unis ne veulent pas froisser Pékin et tentent de ralentir cette vente. Une action qui pousse un peu plus Taïwan en direction d’une certaine indépendance en matière d’industrialisation militaire.

 

Dans un premier temps, ces appareils devraient venir remplacer les derniers Northrop F-5 E/F « Tiger II » de la base aérienne de Zhi-Hang, puis les Mirage 2000.

 

2027735908.jpeg

Photos : 1 Chung Kuo @ Denis Chang 2F-16/21 Block70 @ Lockheed-Martin

 

09/03/2019

Les Hawk de la RAAF modernisés !

20150512ran8504132_270.jpg

La flotte d’avions écoles BAe Hawk en service au sein de la Royal Australian Air Force (RAAF) a terminé sa modernisation. Les mises à niveau de l'avion ont commencé en 2014, dans le cadre d'un programme de mise à jour portant sur un total de 33 avions Hawk Mk127. L’Australie a reçu ses Hawk Mk127 entre 1999 et 2001.

Standard T2 :

La RAAF a donc engagé une modernisation qui a mené ses aviosn écoles Hawk à la dernière version disponible soit le T2.  La version T2 (Export) ou MK.128 fait partie de la nouvelle génération de jet (AJT) destiné au départ pour la Royal Air Force et la Royal Navy.  Le T2 comprend un affichage moderne de type LCD à la place de l'instrumentation classique, et permet la préparation pour le vol des avions de combat modernes, en particulier le tout "en verre". Le nouveau logiciel OC2 sera le même que celui retenu pour la RAF et l’Arabie Saoudite. Il utilise un moteur  Rolls-Royce Adour 951.

Trois pays ont également déjà opté pour ce modèle, l’Afrique du Sud et l’Inde et l’Arabie Saoudite.

Photo :Hawk T2 de la RAAF @ RAAF

 

 

 

08/03/2019

Le dernier vol de l’EA-6B « Prowler » !

VMAQ-2-Death-Jesters-25.jpg

Ce 8 mars 2019 est marqué par le dernier vol de l’avion de guerre-électronique Grumman EA-6B « Prowler » en service au sein de l’US Marines Corps (USMC). Le dernier escadron, le VMAQ-2 a effectué son dernier vol aujourd’hui, refermant définitivement une page de l’histoire de cet avion.  L’avion a été retiré de l’US Navy en 2015, seul restaient les aéronefs actifs au sein du Corps des Marines.

Ce  dernier escadron doté de l’EA-6B de l’USMC a débuté progressivement sa désactivation en octobre dernier pour la finaliser aujourd’hui. «La désactivation du VMAQ-2 marque la fin du service de l’AE-6B dans le Corps des marines, ainsi que son emploi continu en tant qu’atout tactique aérien d’attaque électronique aéroporté (AEA)», a déclaré le Capitaine Sarah Burns, porte-parole au sein de l’USMC.

Au cours de ses dernières années, l’appareil a été encore très actif dans le combat en Syrie, bloquant des militants et protégeant les pilotes américains des systèmes de défense aérienne ennemis.


Le Grumman EA-6 « Prowler » : 

Le Grumman EA-6B « Prowler » est un avion biréacteur construit sur la base de l’A-6 « Intruder ». Par rapport à l'Intruder, le fuselage a été allongé d'un mètre (notamment pour loger les 2 membres d'équipage supplémentaires) et le poids à vide augmenté de plus de 3 000 kg (entre autres par les équipements électroniques).

L’EA-6B avait pour missions mission de mener une guerre électronique aéroportée à l'appui d'opérations, inclure la suppression des radars ennemis et des missiles sol-air utilisant des missiles de brouillage électronique et antiradiations à grande vitesse, ainsi que la collecte de renseignements tactiques dans un rôle de soutien électronique passif.

La base de l'équipement est le système de brouillage AN/ALQ-99 Tactical Jamming System. Le pod au sommet de la dérive contient différents détecteurs destinés à repérer les émissions des radars adverses en vue de leur brouillage. Le « Prowler » pouvait également emporter jusqu'à 4 nacelles d'équipements complémentaires sous les ailes, et  être armé de missiles antiradar AGM-88 « Harm ».

Conçu pour opérer à partir des porte-avions ou de bases avancées, le « Prowler » est un système complètement intégré de guerre électronique de longue distance, tout temps et à capacité avancée. La mission primaire de l'appareil est de protéger les attaques aériennes et les forces au sol en contrant les activités électroniques adverses et en obtenant des informations sur les émissions électronique dans la zone de combat.

L’EA-6B « Prowler » est remplacé par le Boeing EA-18G « Growler ».

9198268ce5cd6e2a03c58ae2b5440281.jpg

Photos : les derniers EA-6 du VMAQ-2 @USMC

 

ETIHAD, un vol entièrement féminin!

 

5882B2AB-E965-4A96-B3CB-8F72F1ACD389.jpeg

 

Le transporteur d’Abou Dhabi fête à sa manière la journée mondiale de la femme avec un vol entièrement féminin.  Ce matin, le vol  EY017 d’Abou Dhabi à Londres a marqué une étape important en ce jour du 8 mars avec le premier vol de la compagnie composé d’un équipage de conduite entièrement féminin. Ce vol souligne ainsi le rôle essentiel joué par les collaboratrices aux postes opérationnels et de la direction.

La capitaine française Sophie Blanchard et la capitaine irlandaise Faela Stevenson ont piloté l’Airbus A380 aux côtés des Premiers officiers Pirre Susana Leese de Finlande et Liesbeth Baldewijns de Belgique. Le poste de pilotage a travaillé main dans la main avec les 19 membres d'équipage  de cabine de 13 nationalités.

Amina Taher, vice-présidente, Affaires générales chez Etihad Aviation Group, a déclaré à propos de la journée: «À Etihad, nous ne connectons pas que des lieux, nous connectons des personnes. À l'occasion de la Journée internationale de la femme, nous sommes très fiers de compter sur des milliers de femmes fortes, ambitieuses et talentueuses qui travaillent avec nous tout au long et en dessous de la chaîne de valeur, dans les domaines des opérations, du fret, de l'ingénierie et de fonctions spécialisées telles que comme le droit aérien, la médecine et la finance.

 L’opération a réuni des femmes occupant des postes comprenant des pilotes et des membres du personnel de cabine, des ingénieurs, des techniciens, un responsable de la sécurité technique, un régulateur de vol et un contrôleur de charge.

Le 8 mars est également l’anniversaire de la première femme à recevoir une licence de pilote: l’aviatrice française Elise Raymonde de Laroche en 1910, ce qui en fait un jour doublement approprié pour la réussite du pari féminin d’Etihad.

Les femmes sont représentées dans chacune des sept divisions du groupe aviation et voyages, et plus de la moitié du personnel national d’Etihad aux Émirats arabes unis est une femme.

 

AD3EDC80-2FC4-438A-867D-9C65667B35F8.jpeg

Photos : Le vol entièrement féminin d’Etihad Airways