12/12/2018

Le premier B787-9 pour Royal Air Maroc !

RAM-787-9.jpg

Royal Air Maroc a récpetionné son premier Boeing B787-9 « Dreamliner ».

 « Nous sommes particulièrement heureux de recevoir aujourd'hui notre premier B787-9, qui sera bientôt rejoint par trois autres modèles de la même famille. Le choix de cet avion fait partie de notre stratégie d'expansion continue et de moderniser notre flotte, et vient juste quelques jours après l'annonce de l'invitation faite à royal Air Maroc pour rejoindre l’Alliance Oneworld.

En 2015, la compagnie aérienne a été la première en Méditerranée à voler le B787-8. Royal Air Maroc prévoit de nouvelles liaisons sans escale tels que Casablanca à Washington, DC et à Miami.

Le B787-9 de Royal Air Maroc sera en mesure d’accueillir environ 30 passagers supplémentaires (pour un total de 302) et parcourir plusieurs centaines de miles plus loin (jusqu'à 7,635 miles nautiques ou 14140 km). La compagnie aérienne prévoit de déployer le B787-9 sur les routes telles que Casablanca à Paris (Orly), à New York et à Sao Paulo.

Pour fêter son premier B787-9, Royal Air Maroc a dévoilé une livrée spéciale qui rend hommage à la culture marocaine contemporaine. La compagnie aérienne a également fait ses débuts d'un nouvel intérieur pour améliorer l'expérience de vol. Les passagers en classe affaires auront trois options de siège, y compris « plat complet » et «vie privée complète. Tous les voyageurs apprécieront les grandes fenêtres de Dreamliner, l'altitude cabine inférieure, la technologie conduite en douceur, et d'autres commodités. 

Photo : le B787-9 de Royal Air Maroc@ Boeing

11/12/2018

Le Meteor opérationnel sur les Eurofighter !

Meteor2_copy.jpg

 

La Royal Air Force a annoncé que le missile air-air MBDA « Meteor » était opérationnel à bord des avions de combat Airbus DS  Eurofighter  « Typhoon II » de la Royal Air Force (UK Air Force), a annoncé le 10 décembre le ministère de la Défense.

Selon le ministère de la Défense, pour la première fois, des Eurofighter  armés de missiles « Meteor » été engagé depuis la base aérienne de Lossiemouth en Écosse (QRA North) pour intercepter un aéronef non identifié qui s'approchait de la frontière britannique.

 

Rappel :

C’est en juillet dernier, que la RAF a mis en service le premier de ses » Typhoon »  modernisé à l’aide du programme «  Centurion », qui permet l’emport du nouveau missile Meteor. La configuration du projet Centurion est destinée à combiner la bombe à guidage de précision Raytheon Paveway IV déjà livrée avec le «  Meteor », le missile de croisière « Storm Shadow » et le missile « Brimstone ». Au total, 107 Eurofighter des Tranches 2 et 3 seront équipés selon la norme du Project Centurion, contrairement aux 24 Typhons de la Tranche 1 qui ne peuvent être modernisés.

Le MBDA Meteor :

Avec une vitesse supérieure à Mach 4 et une autonomie supérieure à 100 km (chiffre réel non divulgué), le « Meteor » apporte un changement radical dans les capacités de combat air-air. Alors que les missiles de type similaire ont une phase d’accélération relativement courte après leur lancement, le statoréacteur de « Meteor »  propulse celui-ci  jusqu’au point d’impact. Cela réduit les chances de l'avion adverse d’échapper au missile.

Après la Suède qui a été le premier pays à mettre en œuvre le « Meteor » sur le Gripen C/D de manière opérationnelle, la RAF et l’Eurofighter seront bientôt suivi des Rafale au standard F-3R l’année prochaine au sein de l’Armée de l’air.

Les partenaires du programme « Meteor » incluent la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne, la Suède et le Royaume-Uni.

 

images.jpeg

Photo :Eurofighter doté du Meteor @ RAF

Premier Falcon « SURMAR » !

AP-F50M-21-1.jpg

Le 29 novembre 2018, la Direction générale de l’armement (DGA) a réceptionné à Mérignac (Gironde) le premier avion Falcon 50 M équipé d’une trappe de largage d’équipements de sauvetage maritime. En parallèle, la DGA a notifié à Dassault Aviation la commande des chantiers d’intégration de cette trappe de largage sur les trois autres Falcon 50M de la flotte en service. Deux avions devraient être équipés en 2019 et le dernier en 2020.

La marine nationale dispose d’une flotte aérienne de surveillance et d’intervention maritime composée de cinq Falcon 200 Gardian basés outre-mer et de huit Falcon 50M implantés sur la base aéronautique navale de Lann-Bihoué, près de Lorient.

La flotte de Falcon 50M se répartit en quatre Falcon 50 Mi*, capables de larguer des équipements de sauvetage « chaines SAR » (Search and Rescue), marqueurs ou bouées, et quatre Falcon 50 M, dépourvus jusqu’à présent de cette capacité de sauvetage en mer. Les travaux notifiés par la DGA à Dassault Aviation vont permettre d’homogénéiser cette flotte d’ici à 2020.

Grâce à leur autonomie de plus de 6 000 km et leur vitesse élevée, les Falcon 50M effectuent des missions de surveillance maritime et d’intervention dans le cadre de l’action de l’État en mer (recherche et sauvetage en mer, lutte contre les pollutions maritimes, soutien des opérations de police en mer). 

Falcon 50 Surmar, précédemment affectés au transport gouvernemental (Etec), ont fait l’objet d’un chantier de transformation chez Dassault Aviation Mérignac pour recevoir un radar de détection, un système optronique, un nouveau cockpit et des hublots d’observation. Avec les quatre premiers exemplaires livrés au début des années 2000, la Marine nationale met désormais en œuvre huit Falcon 50 Surmar.

 

AP-F50M-24-1.jpg

 

Photos : Falcon SURMAR @ DGA

10/12/2018

Les Philippines optent pour le T129 « ATAK « !

turkey-s-t-129-helicopter-leads-anti-terrorism-fight-1459232927.jpg

Manille, L'armée de l'air philippine a choisi de faire l'acquisition de 8 à 10 hélicoptères d’attaque Turkish Aerospace Industries (TAI) T129 « ATAK » pour un montant limité à 240 millions de dollars.

Le prochain accord de gouvernement à gouvernement entre les Philippines et la Turquie constituera un accord historique pour les relations de défense entre les deux pays.

Troisième clients à l'export:

Les Philippines deviendront le troisièem client à l'export de la verson turque du T129, l'Azerbaïdjan a passé commende pour 60 appareils, le Pakistan a opté poiur 30 aéronefs. La Turquie a en commande 60 T-129A/B en commande ferme (livraison à partir de 2012) + 41 en option. 

Le TAI T129 « ATAK » :

Le T-129A/B «ATAK» est un hélicoptère d'attaque turc, dérivé de la version de l'A-129 «Mangusta» d’AgustaWestland et développé sous transfert de technologie à Turkish Aerospace Industries, Inc (TAI) qui en est la détentrice de tous les droits liés à la propriété intellectuelle, pour le compte de l'Armée turque. Plus long que l'A-129, le T129 utilise surtout la turbine Rolls-Royce/Honeywell LHTEC T800 développée initialement pour le programme de l’hélicoptère RAH-66 «Comanche». L’avionique a été revue et l’hélicoptère dispose d’un nouveau rotor de queue.

T-129B «ATAK» a été optimisé pour satisfaire les exigences «hot and high» concernant les performances pour les conditions géographiques et environnementales difficiles. Le T-129B 2ATAK» permet une mise en oeuvre de jour comme de nuit. Il offre une basse visibilité ainsi qu’une signature radar et IR réduite. La cabine renforcée doit permettre un haut niveau de tolérance balistique et résistance aux chocs. La TAI a opté pour un nouveau système FLIR, qui  augmente la qualité d'image et les performances de la gamme de traitement en temps réel de l'image et la poursuite de cibles multiples avec la caméra à haute résolution thermique.  

794918303.jpg

Photos : 1T129 ATAK de l’armée pakistanaise 2T129 turcs @ TAI

09/12/2018

Les F-35 italiens ont atteint la capacité opérationnelle initiale !

Dt5EQO2WkAARGLv.jpg-large.jpeg

L'armée de l'air italienne a déclaré que sa flotte de Lockheed-Martin F-35A « Lightning II » avait atteint la capacité opérationnel initiale (IOC), faisant de cette force la première en Europe à atteindre cet objectif.

L’Aeronautica Militare, prévoit d’acheter 60 avions de décollage et atterrissage conventionnels F-35A et 15 avions de décollage court et à décollage rapide F-35B (STOVL), tandis que la marine, Marina Militare, envisage d’acquérir 15 STOVL F-35B.

Ce succès a été officiellement souligné par le Général Alberto Rosso, chef de l’armée de l’air italienne, lors de la 4ème formation au pilotage du programme de leadership tactique à la base aérienne Amendola en Italie.

"Un jour important pour l'armée de l'air italienne: le premier en Europe à atteindre la capacité opérationnelle initiale du F-35", a-t-il déclaré.

Les F-35 commandés remplaceront les 253 Panavia "Tornado", les "AMX" Fighter Bombers et les AV-8B "Harrier" en service. L'Italie héberge l'unique installation d'assemblage final et de commande du F-35 en dehors des États-Unis. Le centre sert également de centre d'excellence européen pour la maintenance, la réparation, la révision et la mise à niveau de l’avion.

De grosses incertitudes :

Malgré un rôle important dans la production et la maintenance du F-35, le pays s’est montré modéré en ce qui concerne le programme. En juillet 2018, la ministre de la Défense nationale, Elisabetta Trenta, a déclaré que le pays envisageait de limiter la commande totale d'avions et éventuellement de la réduire. Depuis, l'Italie ralentit la livraison de l'avion, dans le cadre d'un effort visant à répartir le coût du programme. Actuellement, six appareils sont en cours de montage au sein de la ligne d’assemblage italienne d’Alenia Aermacchi à Cameri situé près de Novare, qui produit 40% des ailes pour tous les F-35A dans le monde entier, en tant que deuxième fournisseur de source pour Lockheed-Martin. Le coût unitaire initial serait de 106 millions d’euros pour le F-35A produit en Italie. La baisse possible et déjà annoncée en 2015 par lenaicne gouvernement italien du nombre de F-35 pour l’Italie n’est en soi pas une bonne nouvelle pour les coûts de production de l’avion en Italie, ni sur l’avenir de cette chaine d’assemblage. AleniaAermacchi se repose maintenant grande partie sur la  futur maintenance des F-35 en service dans les pays européens pour pouvoir justifier le maintien du site. Le choix de Leonardo d’entrer dans le futur programme Europeén « Tempest » avec les anglais de BAe Systems tent a démontrer que les italiens ne sont que moyennement satifaits du programme F-35. De fait, la participation au « Tempest » permettra d’assurer la survie du site italien, ce que le F-35 ne peut assurer complètement.

 

Photo :Le F-35 associés a l’Eurofighter représente l’avenir de L’Aeronautica Militare @ AM