27/10/2018

F-35 : prolongation de l’arrêt de vol !

 

5b193834a53c9.jpg

Suite au crash d’un Lockheed-Martin F-35B « Lightning II » près de l’aérodrome du Marine Corps à Beaufort, en Caroline du Sud, le 28 septembre dernier, le Pentagone avait émis le 11 octobre dernier un avis d’interdiction de vol temporaire de la flotte mondiale de F-35. Mais la découverte d’un nouveau problème sur certains appareils bloque l’autorisation de vol d’un certain nombre.

Nouveau problème découvert :

Le Pentagone à pris la décision de prolonger l’arrêt des vols d’au moins 24 avions de combat communs F-35 dont les heures de vol étaient plus longues. Cette décision fait suite aux nouvelles inspections des systèmes de carburant nécessaires qui ont été effectué ces dernières semaines.

Le bureau du programme commun des F-35 a annoncé jeudi avoir découvert que deux nouvelles pièces doivent être inspectées principalement sur les modèles de F-35 entrés en service en premier. Début octobre, le Pentagone a mis à terre toutes les versions de l'avion fabriqué par Lockheed Martin pour examiner les tubes de carburant dans les moteurs, fabriqués séparément par Pratt & Whitney.

"L'équipe technique conjointe du gouvernement et de l'industrie a achevé son évaluation des tubes d'alimentation en carburant dans le moteur Pratt & Whitney de l'avion F-35", a déclaré le bureau dans un communiqué.

"En plus du tube défectueux identifié précédemment, l'analyse a identifié deux tubes d'alimentation en carburant supplémentaires nécessitant une inspection."

Selon le bureau du programme commun des F-35, les pièces incriminées devront être changées progressivement sur l’ensemble de la flotte de F-35 en service. Le vieillissement de celles-ci posant un problème se sécurité après un certains nombres d’heures de vol.

 

Photo :F-35 @ RAF

26/10/2018

Succès pour les libérations de charges du Gripen E !

saab,gripen e,nouvel avion de comabt,air2030,blog défense,nouvel avion de combat,les nouvelles de l'aviation

Le Gripen E n°39-8 a accompli avec succès les premiers tests de vérification de sa capacité à libérer et à tirer des charges externes. Les essais se sont déroulés en octobre 2018 au sein du polygone de tir de Vidsel Test Range dans le nord de la Suède.

Ces essais, qui ont été réalisés sur le premier avion test Gripen E (désigné 39-8), comprenaient le largage d'un réservoir de carburant externe ainsi qu’un tir de missile air-air  Diehl-BGT IRIS-T.

IMG_1785.JPG

"En tant que pilote, il est important de voler avec des éléments externes tels que des réservoirs et des missiles, afin de pouvoir analyser le comportement de l'avion lorsque des charges y sont fixées. Ce test a également permis d’évaluer l'effet sur l'avion lors de la libération et du lancement des charges. Le point culminant a bien sûr été d'appuyer sur la gâchette et de regarder le tir du missile s'éloigner. Cela nous rapproche également de la préparation de l'avion pour une utilisation opérationnelle ", déclare Marcus Wandt, pilote d'essai expérimental pour le Gripen chez Saab.

"Je suis heureux de voir l'avion se comporter et fonctionner selon nos attentes, ce qui prouve sa conception intelligente et démontre l'ingénierie de niveau mondial de Saab. Le programme est sur la bonne voie et nous avançons à bon rythme dans le programme de livraison à nos clients suédois et brésiliens ", déclare Jonas Hjelm, Senior Vice President et responsable du secteur Aéronautics de Saab.

saab,gripen e,nouvel avion de comabt,air2030,blog défense,nouvel avion de combat,les nouvelles de l'aviation

Ces tests constituent les étapes les plus récentes du programme d'essais en vol du Gripen E, après les essais d’emport en juillet, et font partie du travail d'intégration des armes.

Le Gripen E dispose d'armes pour tous les types de missions, telles que les frappes de précision à distance de sécurité à l'aide de bombes planantes guidées, les missiles antinavires lourds et les missiles à frappe profonde, ainsi que les missiles air-air à longue portée et agiles tels que Meteor. Le Gripen E peut également transporter des nacelles et des capteurs pour des missions de reconnaissance et des missions spéciales. Afin de permettre aux forces aériennes de disposer d’un large choix de capacités opérationnelles, le Gripen E est conçu pour permettre une intégration rapide de diverses armes. Celle-ci est rendue possible en partie grâce à l'architecture avionique flexible du Gripen E.

Prochaine étape :

Actuellement le second Gripen E  de présérie n°39-9 est aux essais moteurs et procédera à son vol inaugural dans quelques semaines. Il sera suivi par le Gripen E n°39-10 qui sera au standard de production initial. Selon l’avionneur le calendrier de livraison du premier Gripen E MS21 de série sera livré comme prévu en 2019 à la Force Aérienne brésilienne (FAB).

 

IMG_1786.JPG

Photos :Gripen E 39-8, tir de l’Iris-T et largage de réservoir @ Saab

 

 

Delta Airlines réceptionne son premier A220 (CS100) !

Airbus-A220-100-first-take-off.jpg

Mirabel, Québec,  Delta Air Lines est devenu le premier transporteur américain à réceptionner l'Airbus A220 (Ex CSéries). Des membres de l'équipe A220, ainsi que des représentants du gouvernement et des dirigeants de Delta, Airbus, Bombardier et Investissement Québec ont assisté à la cérémonie de livraison qui s’est tenue sur la chaîne d’assemblage de l'avion à Mirabel.

“C'est avec une grande fierté que nous réceptionnons notre premier A220-100, cet avion exceptionnel”, a déclaré Ed Bastian, Chief Executive de Delta. “Nous avons de grands projets pour notre flotte d'A220 et nous sommes convaincus que les clients et les employés de Delta apprécieront tout particulièrement l'expérience de vol offerte par cet avion profondément moderne et efficient. Nous attachons de l'importance à nos partenariats de longue date avec Airbus et Bombardier et sommes reconnaissants de l’excellent travail de conception et de fabrication réalisé par l'équipe ici à Mirabel.”

L'A220 de Delta entrera en service début 2019, faisant ainsi de Delta la quatrième compagnie dans le monde à exploiter cet avion, précédemment connu sous le nom de Bombardier C Series. La société en commandite avions C Series (CSALP) a accueilli Airbus en qualité de partenaire principal plus tôt cette année, entraînant le changement de nom “Airbus A220”. Delta est le principal client de l'A220-100 avec une commande ferme portant sur 75 appareils

L'A220-100 affiche une consommation de carburant inégalée. Cet avion conjugue une aérodynamique de pointe, l'utilisation de matériaux avancés ainsi que la dernière génération de moteurs PW1500G Geared Turbofan de Pratt & Whitney, permettant de réduire la consommation de carburant d'au moins 20 pour cent par siège par rapport aux avions de la génération précédente.

Avec un carnet de commandes de plus de 400 appareils à ce jour, l'A220 a toutes les qualités requises pour se tailler la part du lion dans le marché des avions de 100 à 150 sièges, qui est estimé représenter au moins 7000 appareils dans les 20 prochaines années.

A fin septembre, Delta exploitait une flotte de 235 avions Airbus, dont 182 appareils de la famille A320, ainsi que 42 A330 et 11 A350 XWB (eXtra Wide Body). La compagnie a plus de 275 appareils Airbus supplémentaires en commande. L'année prochaine, Delta deviendra la première compagnie américaine à exploiter le nouvel Airbus A330neo. 

Photo :L’A220-100 de Delta Airlines@ Airbus

 

25/10/2018

Des « Caracal » supplémentaires pour le Thaïlande !

H225M-ThaiAirForce-04 pics.jpg

La Royal Thai Air Force (RTAF) a pris livraison de ses septième et huitième hélicoptères polyvalents H225M (anciennement EC725) « Caracal ».

Depuis 2012, le RTAF a passé des commandes pour un total de 12 H225M dans le cadre de son programme de modernisation de la flotte. Conformément à un contrat signé en 2016, ces nouveaux ajouts viendront compléter la flotte existante de six H225M de l’armée de l’air destinée à la recherche et au sauvetage au combat, à des vols de recherche et sauvetage et à des missions de transport de troupes.

La H225M à double turbine de 11 tonnes par catégorie est utilisée comme multiplicateur de force par de nombreuses forces aériennes dans le monde entier grâce à son endurance exceptionnelle et à sa vitesse de croisière rapide. Doté d'instruments électroniques à la pointe de la technologie et du célèbre système de pilote automatique à 4 axes, l'hélicoptère multirôle peut être équipé de divers équipements pour tous les besoins. Près de 90 unités sont actuellement en service dans six pays du monde, dépassant le cap des 100’000 heures de vol.

Les H225M thaïlandais répondent à plusieurs types de missions y compris la recherche et sauvetage de combat, le transport de troupes et d'autres tâches. 

Doté d'instruments électroniques de pointe et du célèbre pilote automatique à 4 axes, le moteur H225M à deux turbines de 11 tonnes offre une endurance et une vitesse de croisière rapides et peut être équipé de divers équipements pour répondre à tous les

Le H225M "Caracal": 

Le H225M « Caracal » ( ex EC725)  est la dernière version du « Super Puma » et de la famille « Cougar ». Cet hélicoptère de 11 tonnes  bimoteur est équipé d'un rotor à  cinq pales et d'un réservoir de carburant de grande capacité, offrant des performances et une autonomie plus grande de vol. Il a été conçu pour effectuer de multiples missions, telles que la recherche et sauvetage de combat (SAR), Le  de transport aérien tactique, longue distance le  transport en ambulance aérienne (MEDEVAC), l'appui logistique et les missions navales. Le H225M est également équipé d'une tourelle FLIR.

H225M-ThaiAirForce-038 pics.jpg

Photos : H225M « Caracal » de la RTAF@ Airbus Helicopters/Antony Pecchi

 

24/10/2018

Le KC-390 certifié par l'autorité aéronautique brésilienne !

619434586.jpg

L’avion mutirôle KC-390 d'Embraer a reçu sa certification de type de l'autorité aéronautique brésilienne Agência Nacional de Aviação Civil. Une cérémonie a eu lieu à la base aérienne de Brasilia pour délivrer le certificat de navigabilité civil à Embraer le 23 octobre. Le président brésilien Michel Temer, le ministre de la Défense nationale Joaquim Silva e Luna et le général de brigade Nivaldo Rossato, commandant de l’armée de l’air, ont participé à cette réunion.

"La certification du KC-390, l'avion le plus vaste et le plus complexe développé au cours de son histoire, témoigne du haut niveau technologique atteint par la société", a déclaré Paulo Cesar de Souza e Silva, président et chef de la direction d'Embraer.

L'aéronef devrait atteindre la capacité opérationnelle finale d'ici la fin de 2019,  lorsqu'il recevra sa certification militaire. Embraer a annoncé que le premier avion de série serait livré à l'armée de l'air brésilienne au premier semestre 2019. Actuellement l’avion compte 28 commandes fermes.

Le premier exemplaire de série du KC-390 a effectué son vol inaugural le 9 octobre. Cet avion a rejoint deux autres avions de test. Au début de novembre, ils avaient enregistré 1’900 heures de vol.

Le KC-390 est conçu pour effectuer des missions telles que le transport de fret et de troupes, le transport aérien de troupes et de fret, le ravitaillement en vol, la recherche et le sauvetage ainsi que la lutte contre les incendies de forêt. Embraer tente de propulser l'avion de transport de taille moyenne à deux turbines dans un marché du transport militaire dominé depuis des décennies par le Lockheed Martin C-130, en décrochant ce qu'il prétend être le coût de cycle de vie le plus bas du marché.

Embraer compte sur  38 lettres d'intention de clients internationaux, dont six lettres d'intention de l'Argentine, six du Chili, 12 de la Colombie, deux de la République tchèque et six du Portugal.

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

embraer_kc-390_2017_03.jpg

Photos :1 KC-390  2En mode ravitailleur en vol @ Embraer